La moralité de l’islam

Publié le 4 novembre 2019 - par - 15 commentaires - 1 865 vues
Share

Nous ne voulons rien savoir !

L’Europe et la France en particulier poursuivent leur œuvre destructrice des nations en ouvrant un grand boulevard à l’islam, cette idéologie mortifère nazi-fasciste qui se drape du titre de religion. A-t-on au moins cherché à savoir quelle est cette idéologie, quelles sont sa moralité et ses ambitions avant de dresser autour d’elle une barrière de protection et de légiférer pour bannir toute critique contre elle et contre sa politique d’introduction de la charia pour remplacer nos institutions ? Nous vous soumettons un article d’un ex-musulman arabe, qui, en vingt points, démontre l’amoralité de cette idéologie hissée au rang de respectable religion (NDT).

Les cheiks de l’islam et ses chantres ainsi que les islamistes disent : l’islam est la religion de la paix, de la tolérance, la religion de la bonne moralité, il enseigne la noblesse de sa moralité en suivant le modèle du prophète du pardon, le plus honorable de tous les prophètes et des messagers [d’Allah], la meilleure créature d’Allah, Mohammad, fils d’Abdallah. L’islam est la religion qu’Allah a choisie pour ses adorateurs parmi les humains. Par l’islam, [Allah] a clos [le cycle] des religions précédentes et a dominé leurs livres saints et leurs idéologies. La religion pour Allah est devenue l’islam et les musulmans qui croient en l’islam sont la meilleure nation qui a été donnée aux gens par la grandeur de leur moralité et leur bon comportement avec autrui.

Le prophète de l’islam, Mohammad, dit que 5 % de la religion musulmane, ce sont les pratiques cultuelles (la prière, le jeûne, la zakât, le pèlerinage et les dons) et que 95 % de l’islam, c’est le comportement social avec les autres.

Les rapports avec les gens sont la jauge de la grandeur d’une religion, le critère de la hauteur de sa moralité et la splendeur de ses principes.

Mais celui qui approfondit l’étude de l’islam, en tant que religion, lois, histoire et rapports, trouvera que le vrai islam est loin des mœurs sublimes, des principes raffinés et ne correspond pas à la grandeur du vrai Allah, le Créateur qui aime les humains.

Ce chercheur conclura que l’islam n’est pas une religion céleste, divine mais une pensée sociale inventée au VIIe siècle par un Bédouin. Il était ambitieux, intelligent, de forte personnalité, agressif de tempérament, sanguinaire de caractère, narcissique de moralité, cherchant ses plaisirs personnels et ses propres intérêts en premier lieu. Il a exploité des hommes pour former une armée de gueux prêts à mourir pour gagner des femmes et des butins au cours de leur vie sur terre. Il leur a promis de gagner de quoi forniquer après la mort avec des femmes aux beaux yeux noirs, au paradis, avec ses jardins où coulent des ruisseaux de lait, de miel et de vin, il leur a promis qu’ils se coucheront sur des lits dans des maisons bâties d’émeraudes et de corindons. Il a prétendu avoir apporté une religion venant d’Allah dont il serait le prophète préféré. Aucun témoin. Aucune preuve. Seulement quelques mots rimés récités aux gens en prétextant qu’ils lui ont été inspirés par le ciel alors qu’il était sous l’emprise d’une crise d’épilepsie et de spasmes, mots qu’il entendait comme un son de cloche ou de bourdon d’abeilles.

Ce prophète compte, pour diffuser sa religion, sur les massacres, les razzias, la capture de femmes, le vol de biens, l’imposition de la capitation et les extorsions sur les peuples conquis au motif de propager l’islam. Son slogan est : « Deviens musulman et tu es sauf » (Aslim, taslam أسلم تسلم).

Passons en revue les principes de l’islam et ses rapports avec les tiers, données tirées des sources des livres islamiques, du Coran et des hadiths du prophète, afin de voir combien ils sont sublimes :

  1. Est-il moral de rendre licite le mariage du prophète de l’islam avec la femme de son fils adoptif ?
  2. L’interdiction par le prophète d’adopter l’orphelin et l’enfant abandonné est-elle morale ?
  3. Le mariage de plaisir que le prophète, dans ses guerres et ses razzias, avait rendu licite afin de faire jouir sexuellement [ses hommes] avec des femmes captives issues de peuples occupés militairement, est-il d’une haute moralité ?
  4. Sont-elles morales l’instauration de la capitation, la saisie des biens des gens du Livre [juifs et chrétiens] soumis par la force à la domination et aux razzias des musulmans, et aussi la saisie des biens de ceux qui ne croient pas en l’islam et sont considérés comme mécréants ? Est-il moral de conditionner par la capitation l’autorisation qui leur est accordée de pratiquer la mécréance de leurs diverses adorations contraires à la religion de la paix ?
  5. L’auto-licitation du prophète de l’islam de se marier avec de nombreuses femmes, sans limite, alors qu’il n’a autorisé aux autres hommes que quatre femmes, est-ce cela de la morale ?
  6. La licitation de posséder [en plus] des femmes esclaves et des servantes pour la pratique sexuelle, sans limitation de nombre, est-elle hautement moralité ?
  7. S’agit-il d’une haute moralité du prophète, alors qu’il est l’exemple même, de déclarer licite pour lui-même, par un verset [du Coran] prétendant qu’il est inspiré par Allah, de forniquer avec toute femme croyante qui lui offre son corps et son vagin pour qu’il jouisse d’elle sexuellement ?
  8. Être prophète donne-t-il le privilège de se réserver 1/5 des vols et des butins, de conduire ses gueux dans des razzias pour intercepter les caravanes, pour les voler et se partager les biens ? Est-ce tout cela de la haute moralité pour diffuser la religion ?
  9. Est-ce de la moralité, s’agit-il de bonnes relations le fait que le prophète prétende qu’Allah autorise l’homme à frapper la femme qui refuse, pour différentes raisons, le rapport sexuel ?
  10. Est-il moral que le prophète déclare qu’Allah autorise ses anges à maudire la femme qui refuse de contenter son mari sexuellement ou de partager son lit, jusqu’à ce qu’elle cède ?
  11. Est-ce de la noble moralité quand le prophète demande la décapitation de 800 hommes juifs pour la simple raison qu’il a eu un rêve, et cela sans motif, quand il saisit leurs femmes et leurs biens, quand il distribue les femmes à ses hommes pour un viol collectif et se réserve les plus belles pour lui ?
  12. Est-il de la moralité des prophètes et des honorables messagers que le prophète viole une femme après avoir donné l’ordre de tuer son père, son frère et son mari, sans s’assurer qu’elle n’est pas enceinte (Safiyya bint Hayy ibn al’Akhtab), quand il prétend qu’Allah a ordonné cette loi mais que lui va à son encontre et s’exclut de l’appliquer ?
  13. Est-il des principes de la religion que son livre saint (le Coran) contienne de très nombreux versets sur les problèmes du prophète avec ses femmes et sa famille, ses problèmes sexuels, sa pratique sexuelle avec son esclave, Maria la Copte, sur l’isolement des femmes par rapport aux hommes, sur l’interdiction à ses femmes de se remarier après son décès, la disculpation de sa femme Aïcha de tout soupçon d’adultère avec Safouan ibn al-Ma’tal en donnant l’ordre [à ses hommes] de gratifier Safouan pour son geste jusqu’à lui rendre visite lui-même à son domicile ? Un livre céleste provenant d’Allah exige-t-il de telles affabulations ?
  14. Est-ce de la morale islamique que de rendre licite le meurtre du renégat, du mécréant et d’autres gens qui ne croient pas en l’islam ? que le musulman se rapproche d’Allah en faisant couler le sang de ceux qui s’opposent à lui, à sa religion, à sa doctrine, à sa pensée ? Ou bien se rapprocher d’Allah ne serait-il pas de gagner l’opposant par la bonne parole, l’exhortation sincère et la conviction et non pas par la menace de l’épée ?
  15. Est-il de la morale de l’islam, la meilleure des religions, que le prophète légifère l’exhortation à tuer les mécréants et les associateurs dès la fin des mois sacrés sous prétexte de se défendre alors qu’ils n’ont pas agressé les musulmans (Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade […] (9 :5) ?
  16. Est-il de la haute moralité de l’islam de légiférer pour combattre les gens du Livre, les juifs et les chrétiens, qui croient en Dieu et au jour dernier parce qu’ils ne croient en l’islam, alors que le prophète prétend être venu en prêcheur, en lanceur d’alerte qui s’adresse aux mécréants : « Ils ont leurs religions et il a la sienne », alors qu’il n’est pas leur tuteur ? Pourquoi donc appeler au combat, imposer la capitation si ce n’est pour marquer sa supériorité, pour voler, et non pour la religion ?
  17. Est-il de la haute moralité de l’islam de capturer des femmes, de les violer sous prétexte de propager la religion, de les rendre esclaves et de les utiliser pour la jouissance sexuelle et la servitude, d’après une loi divine nommée Moulk al-yamîne ملك اليمين [Vous pouvez posséder tout ce que la fortune qui est dans vos mains peut vous procurer (NDT)] ? Les lois humaines ont interdit l’esclavage et le commerce des êtres humains alors que l’islam ne l’a pas interdit. L’homme est-il plus juste, plus sage, plus clément que le Allah de l’islam ?
  18. Est-il de la haute moralité de l’islam, à cause d’une pulsion sexuelle et d’une flambée de désir, de forniquer avec la femme de son fils adoptif, Zaynab bint Jahch et d’interdire l’adoption de l’orphelin en le laissant sans abri et sans foyer ?
  19. Est-il de la morale de l’islam et de l’honorable moralité de son prophète qu’il jouisse entre les jambes d’une fillette de 6 ans et la pénètre quand elle a 9 ans alors qu’il a l’âge de son grand-père ?
  20. Est-il de la haute moralité et du détachement des plaisirs que de voir le prophète, lui, l’exemple, faire le tour, en une seule nuit, de ses 9 femmes pour forniquer et ne se laver qu’une seule fois ? Quel désir, quel instinct bestial possède celui qui pratique cela ? Où est cette propreté personnelle d’un homme qui se place en exemple ?

Ces vérités n’ont pas été inventées, elles émanent des principaux livres de la tradition islamique, du Coran, des hadiths et des sites islamiques officiellement reconnus.

Découvrir la vérité, critiquer ce qui est tordu et pourri ce n’est pas un crime contre la religion mais un rappel pour les stupides, pour les dupés, c’est braquer une lumière pour éclairer les esprits vers le vrai et corriger le faux.

La vie de l’homme et son avenir éternel sont assujettis à ce qui émane d’une religion saine et de vrais enseignements divins, d’un Dieu véritable et non d’un diable rusé et d’un prophète menteur.

Si, après tout ce que nous avons découvert, vous continuez à croire que la religion pour Allah, c’est l’islam, et que les musulmans qui croient en Mohammad, sa religion, son Coran sont la meilleure nation donnée aux gens, regardez le progrès des peuples qui croient et le progrès de ceux qui ne croient pas, regardez leurs civilisations, leur évolution technologique, culturelle, urbanistique, éducative, sanitaire et regardez ce qu’a fait l’islam des peuples qui croient en lui, voyez comment ils sont restés à la queue du convoi des nations où l’ignorance, l’analphabétisme, la maladie, l’arriération, la croyance dans la magie, le charlatanisme, la polygamie, les attentats à la pudeur, les villes détruites, l’absence de services, la corruption des gouvernements, les guerres où le musulman tue son frère musulman au Yémen, en Libye, en Irak, au Soudan, en Syrie, en Somalie et ailleurs, c’est cela le meilleur exemple de la meilleure nation qui a été donnée aux hommes !

L’islam, le Coran et les hadiths du prophète menteur sont la seule cause de tout cela et rien d’autre.

                                                                                                     Sabâh Asslan (*)

Traduit de l’arabe par Bernard Dick

(*) L’article paru le 3/08/2019 sur le site des laïques arabes avec le lien suivant :

http://www.ssrcaw.org/ar/art/show.art.asp?aid=645468

a été retiré du site.

 

Au 4/11/2019 : nombre d’attaques terroristes islamiques mortelles :

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Peg

L’islam est une doctrine satanique, tout simplement.
Et on le lutte pas contre Satan en pensant qu’il n’existe pas.

nitiobriges

assurément peg.mais les collabos son aveugles et sourds.islam,.vivement l’ éradication de cette souillure doctrine satanique, et de leur psychotique assassin et vindicatif prophete.islam le système politique négatif, crée par un psychopathe.comment peut’on ce nommer; religion d’amour et de paix.alors qu’ils tuent partout dans ce monde..mais je ne suis qu’un immonde islamophobe.a quand les camps de concentrations pour islamophobie.

POLYEUCTE

Arrêtez une fois pour toutes avec les Religions !
Un Monde athée serait plus facilement en Paix !
« Les Dieux n’ont pas inventé l’Homme, mais l’Homme a inventé les Dieux » !
Pourquoi auraient-ils choisi une poussière de l’Univers pour envoyer, il y a peu de temps, leurs Prophètes ?

Rems

Tout est dit à part qu’il s’agit d’une pseudo religion imbécile faite pour des abrutis primaires haineux et limités intellectuellement !

Eberlin

On voit bien que ,plus qu’une religion ,c’est une idéologie mortifère ,violente et qui prétend à la domination et la terreur .C’est une peste verte !

Jill

Moralité : l’Islam dehors !

Anne Lauwaert

Nous savons tout cela, c’est à eux qu’il faut le dire et à nos « buonistes » . Evidemment quand on croit quelque chose de père en fils par tradition depuis des siècles et que tout d’un coup on vous dit que tout est faux, c’est un choc, mais il va falloir passer par là. Surtout que quand la transition écologique arrêtera la consommation de leur pétrole c’en sera fini de leurs chantages mais aussi de leurs pétrodollars.

patphil

je note ces vingt exemples de moralité musulmanes!
merci sabah

Denfer VICTORIA

La moralité de l’islam
La victime, un ancien prêtre.
Le corps d’un prêtre âgé de 91 ans victime d’une «mort violente» a été retrouvé lundi matin à son domicile d’un hameau de l’Oise et un suspect de 19 ans a été interpellé, a-t-on appris lundi soir de sources concordantes.
Quelques heures plus tard, un individu est arrêté dans le Val-d’Oise après avoir commis plusieurs infractions routières à bord d’un véhicule qui n’est pas le sien. Après vérifications, les autorités du département voisin découvrent qu’il s’agit de la voiture du père Matassoli.
http://www.leparisien.fr/oise-60/agnetz-un-ancien-pretre-victime-d-un-homicide-volontaire-04-11-2019-8186418.php
Encore un FADA.

« Exclu la piste terroriste, le suspect souffre de «problèmes psychologiques »

patphil

exclue aussi la piste terroriste par le procureur de saint denis de la réunion après qu’un jeune ait voulu égorger une jeune fille en criant allah akbar (la semaine dernière) le gars ayant dit qu’il voulait faire honte à son père musulman! et hop, circulez il n’y a rien à dire!

franjeu

comme disent les médias « mainstream »: à ce stade de l’enquête, les motivations de l’acte commis par le suspect sont inconnues »

Personnes

L’orphelin et la veuve il laisse cette tâche au poète

Medhat

Il est vrai que cet article qui a été retiré du site des Laïques arabes, se trouve toujours sur le site ahewar.org.
Coup de chapeau pour l’auteur et surtout pour le traducteur qui nous permet de s’en servir pour l’adresser à tous les imposteurs, les vendeurs de mensonges, les manipulateurs, les rois de la dissimulation et surtout les négationnistes de toutes ces vérités qui démasquent l’islam et le mettent à nu.

BobbyFR94

Medhat, pourrais-tu nous donner le lien exact ?

Merci d’avance :-)))

Marnie