La morsure du dragon, alliance Chine-Russie contre l’impérialisme américain

« La morsure du dragon », pratiquée dans les arts martiaux de la Chine impériale, avant le kung fu, consistait à mimer une syncope afin de désarmer l’ennemi, avant de se retourner brusquement pour l’exploser.

Une alliance de la Chine et de la Russie dans tous les domaines, y compris militaire, semble désormais possible !

Le ministre des Affaire étrangères de Pékin n’exclut plus cette possibilité et même l’annonce comme à l’ordre du jour.

Les pitres des médias vassaux du Nouvel Ordre Mondial en avalent leurs dentiers et hurlent comme des loups garous à la pleine lune. Si leurs maîtres mordent la poussière, fini pour eux les payes mirobolantes, les merveilleux voyages et les juteux avantages fiscaux.

Les Chinois ne parlent pas pour ne rien dire

Les structures hiérarchiques de leur gouvernement sont assez rigides pour assurer la cohésion et l’unanimité d’un pouvoir décentralisé par ailleurs.

Entre hiérarques, on discute, on n’est pas toujours d’accord avec ses collègues, mais une fois qu’une ligne politique a été adoptée au sommet, chacun s’y tient.

Pas comme en France où chaque ministricule des réclamations, et chaque sous-secrétaire d’État aux pirouettes, bénéficie de la complaisance des médias pour se mettre en scène, pontifier et dégoiser n’importe quoi sans se soucier de ses compères. Il est vrai que, dans ce microcosme, tirer le portefeuille du voisin est une pratique courante.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a clairement indiqué jeudi dernier quel côté vont les sympathies de la Chine.

S’exprimant au nom du gouvernement chinois, il a accusé les États-Unis et l’OTAN de vouloir paralyser et vassaliser la Russie en étendant l’alliance militaire transatlantique jusqu’à ses frontières. Et il a ajouté que la Chine compte approfondir ses relations avec la Russie malgré, et en raison des coups que lui portent les USA et leurs vassaux.

Ses propos sont dans la continuation logique des manœuvres militaires communes organisées en juillet 2022, dans l’extrême Orient russe.

Le déclin de l’impérialisme américain pour objectif principal

La Chine n’avait soutenu que mollement Vladimir Poutine depuis le début de la remise en ordre en Ukraine. Mais si Pékin affirmait sa neutralité dans ce lointain conflit, le gouvernement chinois s’était quand même interdit de condamner les troupes russes et encore moins de relayer la propagande éhontée du Zygomyr face de rat, servant à brouiller l’esprit des Occidentaux.

Changement de braquet : à présent, le discours a évolué, le ton est plus ferme.

« La partie chinoise soutiendra fermement le président Poutine pour unir et guider le peuple russe afin de surmonter les difficultés, apaiser les troubles, atteindre leurs objectifs stratégiques et promouvoir le statut de la Russie en tant que grande puissance sur la scène internationale», a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères après une conversation téléphonique avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Avant d’ajouter, et c’est le plus important : «La Chine est prête à approfondir les échanges avec la Russie à tous les niveaux, y compris dans le domaine militaire. »

Concrètement, la Russie et la Chine ont signé mardi une « feuille de route » définissant des liens économiques et diplomatiques plus étroits que ceux en vigueur depuis vingt ans. En y ajoutant selon le ministre de la défense Sergueï Choïgou et son homologue chinois Wei Fenghe « un intérêt commun à intensifier les exercices militaires stratégiques et les patrouilles conjointes de la Russie et de la Chine. »

La Chine, un allié de poids et pas seulement au conseil de sécurité de l’ONU

Alors que la Chine se disait neutre et s’abstenait d’apporter une aide militaire directe à la Russie, Pékin blâme désormais explicitement les États-Unis et l’OTAN considérés, à juste titre, comme responsables de la guerre en Ukraine par leurs provocations à répétition depuis des années, et leur refus d’envisager une autre issue au conflit que la capitulation de la Russie.

Pas besoin d’être un super expert en géopolitique pour comprendre que la Chine partage l’objectif russe d’un monde désormais multipolaire, destiné à remplacer l’hégémonie américaine déclinante et les rodomontades de l’Eurocrature émasculée.

On peut supposer que cela participe aussi d’une réponse globale des dirigeants chinois aux menaces débiles du sénile de Washington qui envoie ses B52 frôler leur espace aérien, et met en demeure les fils du ciel de « choisir leur camp ». Eh bien, c’est chose faite !

Et le ministre chinois d’expliquer : « L’intensification des échanges entre la Chine et la Russie s’inscrit dans un contexte d’attaques intensifiées des États-Unis contre les deux pays. Washington considère la Russie et la Chine comme des menaces. Nous devons donc adopter toutes dispositions utiles pour n’avoir jamais à nous y soumettre. »

Application concrète de la théorie des dominos. Si la Russie sortait affaiblie du bourbier ukrainien, ce serait au tour de la Chine de subir toutes les attaques des Yankees et de chuter ensuite.

Pourquoi la parole chinoise doit être prise au sérieux

Les propos des dirigeants sont mûrement réfléchis, et leur forme méticuleusement ciselée, de façon à ce qu’on ne puisse les détourner en prétendant les interpréter. La cohésion de leur Nation en dépend.

Ne pas tirer à hue et à dia est vital dans un pays de plus d’un milliard et demi d’habitants, qui reconnaît neuf groupes ethniques principaux présentant des différences culturelles et linguistiques notables avec les Han, et qui compte cinq régions autonomes : le Guang Xi (Zhuang) frontalier du Viêt Nam, la Mongolie intérieure au Nord, flanquée de l’enclave Hui en son Sud, le Tibet à l’Ouest et les Ouighours mahométans au Nord-Ouest.

Contrairement aux assertions de nos médias menteurs, chacune de ces régions bénéficie d’une autonomie administrative et financière que pourraient leur envier nos belles régions françaises.

D’ailleurs, le président d’une région chinoise doit appartenir à la nationalité majoritaire ou à une des nationalités reconnues dans l’exercice de l’autonomie.

Alors que, dans nos territoires d’outre-mer dits autonomes, le vrai patron est un gouverneur colonial nommé par la métropole, coiffé d’une grande casquette ridicule et tout de blanc vêtu tel un archange prêt à foudroyer les autonomistes.

Les pleurs et gémissements des porte-paroles serviles et des propagandistes improprement appelés « journalistes » n’y changeront rien

Je comprends qu’après avoir été « star du 20 heures » ou animateur d’un talk show où l’on tance ou glorifie les élus du peuple, selon leur degré d’adhésion à la doxa islamo-mondialiste, ce doit être épouvantable de se dire que si le Zygomyr et ses maîtres se prennent une raclée, nos beaux parleurs risquent de se retrouver aux chiens écrasés dans quelque inaudible radio locale.

Jusqu’à présent, les propagandes de l’OTAN relayées dans le style « Zygomyr a dit que, donc c’est vrai » et « Poutine prétend que, mais on n’a pas pu vérifier » ont illustré les nouvelles formes rhétoriques de la malhonnêteté journalistique.

Mais n’en déplaise aux décrypteurs autoproclamés des télés, il va leur falloir beaucoup d’imagination pour ignorer, minimiser ou discréditer des contrats synallagmatiques où les deux pays trouvent leur avantage.

Dès à présent, le commerce avec la Chine (autour de 200 milliards de USD) permet de contourner le blocus scélérat infligé à la Russie par le petit cirque Biden avec ses perroquets et ses caniches, et offre à la Chine l’opportunité de diversifier ses fournitures énergétiques. Tandis que les produits de haute technologie produits par la Chine ou achetés à ses alliés vont bénéficier du savoir-faire russe, tant technologique que managérial.

Dans le futur, la Chine et la Russie pourraient continuer à optimiser la coordination de leur forces, afin de se prêter mutuellement assistance dans les zones sensibles. Si l’un ou l’autre partenaire était confronté à des mesures hostiles tant sur le plan économique et financier, que sur le terrain des armes et de la subversion.

L’effondrement de l’Occident

Dans le monde multipolaire qui se profile avec l’apparition de nouvelles grandes puissances, Inde, Brésil, Australie, liste non exhaustive, les USA ne sont déjà plus qu’une nation qui compte, parmi d’autres. Leur échec à boycotter la Russie est patent.

La complicité des démocrassouilles au profit d’un des pays les plus corrompus du monde, après avoir placé à sa tête un histrion mégalomane, massacreur de ses compatriotes, a contribué à discréditer des règles prétendument universelles, instaurées par une minorité planétaire n’ayant consulté personne avant de les établir et de les imposer sous la houlette des USA, et dans leur intérêt exclusif.

Les manœuvres de déstabilisation visant la Chine et la Russie mais aussi des nations émergentes en Afrique, Asie, Amérique latine se retournent désormais contre leurs instigateurs. Des ententes locales s’établissent, au cas par cas, ou de façon plus générale en fonction des intérêts de chacun, qui ne sont pas ceux des dirigeants crapuleux du Nouvel Ordre Mondial. L’establishment occidental a beau s’escrimer à vouloir faire porter la responsabilité de ses échecs à ses principaux adversaires, cela ne fonctionne plus.

Le postulat néocolonial longtemps entretenu par des promesses et des menaces, que le monde ne saurait tourner sans une soumission aveugle aux diktats de l’Occident, est tombé à l’eau.

La Russie et la Chine possèdent d’énormes ressources naturelles, mais aussi des usines et des cerveaux, et l’Inde qui a refusé de condamner la Russie, les talonne de près.

L’Occident a d’ores et déjà perdu sa capacité à imposer ses décisions sur des ressources dont il a extrêmement besoin mais qu’il ne peut plus contrôler.

Après avoir échoué à isoler la Russie et à ruiner son économie, la France et les démocratures européistes, arroseurs arrosés, sont passées en quelques mois de la société de consommation à un monde de restrictions, de disettes et de privations, sauf pour les plus riches.

Les écolos barjots peuvent pavoiser : Macronescu et la führette Ursula von der Bochen leur ont offert la décroissance sur un plateau.

Christian Navis

Climats sous influence (climatorealist.blogspot.com)

image_pdfimage_print
28

48 Commentaires

  1. Autonomes le Tibet, le Turkestan Oriental, la Mongolie ? Il faut arrêter le délire. Vous croyez que les autochtones ont demandé à être colonisés ? En Mongolie Intérieure, ils sont déjà submergés. Vous croyez vraiment qu’ils ont supplié le gouvernement central de restreindre l’enseignement de la langue mongole ?

    • Lorsque je compare la Chine avec la France qui a décidé de l’arabisation et de la coranisation forcée de son peuple, il y a des jours où je me dis que préfèrerais être Mandchou.
      Quant aux peuples asservis et aux territoires sous tutelle de satrapes, la France a une longue expérience dans ce domaine. Demandez aux Corses, aux Basques ou aux Océaniens, entre autres.

  2. Poutine a un coup d´avance sur tout le monde y compris la Chine. C´est pouquoi il y a
    autant de russes au Vietnam et pas un seul chinois.
    Suédois des Cévennes

    • Le Vietnam (Annam à l’époque) a longtemps été un vassal de la Chine (comme le Siam, la Birmanie, le Népal). C’est resté dans la mémoire collective.

      • Voilà une remarque intelligente. Vous ajoutez le Tonkin, soit toutle nord vietnam
        jusqu`à Da Nang/Hoi An et vous aurez le vassal de l´empire chinois pendant 1000 ans. Cette partie du VN a été soumise à la Chine 10 fois plus de temps qu `à la
        France. Même un cévennol égaré en Suède sait ca.

  3. il n’y a pas de quoi se réjouir car il aurait été beaucoup plus naturel et constructif qu’il y ait alliance entre l’Europe de l’ouest et celle de l’Est

    • Tout à fait. Quand l’Allemagne nazie s’est alliée à l’Italie et au Japon, fallait-il applaudir ?
      Si Hitler s’était allié à Staline contre l’impérialisme anglo-américain, ç’aurait été la teuf !

      • PASKAL, Staline c’est l’URSS et ses bolcheviques, lesquels ont émigré en France, Poutine c’est la Russie chrétienne, donc rien à voir

    • Gorbatchev y était favorable, et Poutine aussi au début.
      La géographie, l’histoire et des cultures compatibles plaidaient en ce sens.
      Mais l’OTAN a tout fait pour empêcher un rapprochement et isoler la Russie. L’Europe devait rester une colonie des USA.

  4. Monsieur Navis engembe allègrement les problèmes graves en mer de chine du sud avec
    l´annextion et la création d´îles factices par la force militaire et au détriment
    des pays riverains : Viet Nam, Philippines, Malaisie et Taïwan (Formose).
    Sans rentrer dans le détail, les îles Paracels (Quan dao Hoang Sa en Viet) et
    Spratley (Trung Sa en Viet) sont pour la plupart occupées par la Chine continentale
    illégalement puisque même la France jusqu´aux années 1954 considérait la plupart de ces îles vietnamienes.En d´autres termes la Chine est entourée pour différentes
    raisons de pays qui lui sont hostiles.En plus la coopération économique et militaire
    entre le Vietnam (puissance locale) et la Russie s´affirme de plus en plus.Pas fou Poutine qui sait très bien que la puissance montante dangeureuse c´est la Chine.
    Suédois des Cévennes résidant de Cap Saint Jacques

    • Quelques îlots pour la plupart inhabités m’indiffèrent.
      Par contre, j’ai exposé les raisons anthropologiques, linguistiques et historiques pour lesquelles les visées de Pékin sur TaïWan sont injustifiées, et pourquoi une solution acceptable serait d’évoluer vers une confédération admise de part et d’autre.

    • @ Jean-Claude Jourdan
      Vũng Tàu, autrefois Cap St-Jacques, où je passais la plupart de mes vacances d’été… souvenirs de mes jeunes années.

  5. les ricains sont persuadés qu’ils sont les rois du monde, les sherifs du globe, il va faloir qu’ils se calment

  6. Nous sommes tout petits face à eux alors s’il faut choisir moi je choisis mes préférés à tous point de vue : la Russie et la Chine, je connais bien les deux comme je connais bien les USA et il ne saurait être question d’autre chose

    • ta rien compris mon pot c est ni chine ni russie ni usa
      c est dieu le patron le createur et il interviendras bientot avant la guerre atomique qui detruieras une bonne partie du monde
      faudras ramper comme des cafards et pprendre a survivre en mangeant des rats
      c est sa qui arrive voir minutes chretienne sur l enlevement del eglise
      le titre va tu rester ici
      et tout est noter ans la bible arreter de croire que l homme est grand ont est une equipe de tarer qui savons que detruire la creation divine
      on est juste bon a trafiquer ce qui existe incapablke de creer quoi que ce soit sauf la guerre la merde la famine et toute les saloperies humaine qui en decoule
      bonne chance sa arriveras beaucoup plus vite qu on crois
      usa europe contre le reste du monde a peut pres et on perdras
      dieu seul gagneras et uniquement lui
      voir revelacionnes marianas ou luz de maria et tant d autre
      bonne chance et bonne journee

      • Au train ou ça va, dans quelques mois la Corée du Nord sera plus attrative que le France! A part pour les LGBTZOBI-etc et autres débiles… Vous vous sentez visé, Paskal? Puis le K dans « Paskal » c’est pour faire teuton?

  7. Presque d’accord sur tout ce que vous dites, et en particulier sur la fin.

    Attention cependant au « baiser de la mort » que pourrait donner la Chine à la Russie qui est quand même dix fois moins peuplée.

    En effet, la Chine est en passe de devenir la première puissance économique mondiale, et probablement aussi première puissance technologique et scientifique. A la pointe de l’industrie spatiale (personne ne parle de sa construction de station spatiale autonome presque terminée alors qu’en UE on galère avec ariane 6 !!), et aux USA dans le domaine heureusement qu’il y a E. Musk !

    Au niveau de la physique, ils sont passés premiers en nombre de publications en recherche fondamentale (sans compter celles plus stratégiques qu’ils ne publient pas) ils sont par exemple des leaders en physique quantique et fusion thermo
    .. mais bon, c’est vrai, j’allais oublier l’AAfwwiiikkk.

  8. J’ai bien aimé la métaphore sur les dominos. Le bloc Sino-Russe va constituer un gros morceau indigeste pour l’OTAN et c’est tant mieux pour rééquilibrer les forces en présence et faire barrage aux projets de ces fous damnés du nouvel ordre mondial. L’Ukraine va forcément disparaître, sans parler des pays occidentaux qui risquent d’écoper le juste retour de leurs trahisons. Le rapprochement Sino-Russe est donc une bonne nouvelle pour le destin des peuples.

  9. Par exemple – https://inosmi.ru/20220303/torgovlya-253272049.html

    Les internautes chinois achètent une variété de produits de fabrication russe dans le magasin sur la plate-forme JD, a déclaré un utilisateur de Reddit. Et ils le font pour soutenir la Russie. En quelques jours, plus d’un million d’utilisateurs ont souscrit à la newsletter de ce marché.

  10. Quoi qu’il en soit, la Chine n’a pas parlé de neutralité, mais il a commencé à nous aider très activement immédiatement après le début de l’opération spéciale. Nous avons avec lui un régime sans visa et une frontière directe, il a commencé très activement à acheter des biens et des ressources, compensant l’absence du marché occidental. Même les chinois ordinaires se sont connectés-ils ont acheté tous les produits dans les magasins russes en Chine, du chocolat à la vodka, essayant ainsi de contribuer et de nous soutenir. Les propriétaires ont dû en commander plus.

    • Il y a des accords économiques depuis plus de 20 ans entre les 2 pays, renforcés par l’ouverture en juin 2022 du pont transfrontalier sur le fleuve Amour.
      Mais la chine restait, diplomatiquement, dans la nuance.
      Cette fois le ton a changé, une alliance militaire est évoquée avec la fourniture de matériels stratégiques dont la Russie pourrait avoir besoin.

      • Oui, vous avez raison-les mondialistes chinois ont complètement obtenu, surtout après une bêtise démonstrative avec Taiwan et Pelosi. Je lis beaucoup de presse étrangère, y compris la presse chinoise – les commentaires là-bas ressemblent beaucoup aux commentaires ici) les Chinois sont extrêmement irrités, les américains détestent tout simplement.

        • sortons vite les drapeaux bientot la guerre aromique est vous savez quoi aucun vainqueur aucun
          tous exterminer par le dieu atome
          qui gagneras les vrais chretiens qui serons enlever de cette planette au son de la premiere trompette sa veut dire qu il y a les 6 autres qui suivrons et les coupes etc enfin lisez jean dans la bible tout y est
          l homme ce crois quelque chose alors que nous sommes rien

          comment survivre a ce qui s en viens s en remettre a dieu createur de toute chose si ont lui fait confiance nul mal nous atteindras
          tout le reste c est le debut de la fin pour ce monde pourris avant le millenium 1000 ans sans satan attacher comme un petit chien dans son enfer de merde
          moi je choisi dieu et je vous laisse avec vos croyance de puissance
          dieu a creer les etoile et les planete l univers entier
          et l homme ce parasite du monde ne sais creer que la merde et la destruction
          je choisis dieu
          bonne journee

          • Buvez de la valériane – vous avez quelque chose de saucisse sur des sujets religieux) En outre, en Russie, la plupart des gens sont agnostiques, 70 ans d’athéisme sous l’URSS se font connaître.

            • Chacun pense ce qu’il veut, la liberté de penser avant tout, les vérités d’aujourd’hui ne seront peut être pas celles de demain, libre penseurs seront ceux de demain, trop de morts et de martyrs dans des guerres de religions instrumentisées.

          • De krishna à Arjuna , dans la Bhagavad Gîta:
            “Je suis devenu la Mort, le destructeur des mondes qui anéantit toutes choses ».

    • Semi-marrade quand même. Ça participe tout de même à encourager l’obstination, même si le public est réduit.

      • Les merdias qui nous le servent 20 fois par jour n’ont pas encore réalisé qu’il a l’air chafouin et le regard fuyant qui conviennent pour les rôles de traîtres, de pleutres et de loufiats hypocrites.
        En plus, quand il veut jouer au petit soldat, il trottine comme un rat visqueux, conforme à son image.

        • Cette comparaison n’est pas à l’ avantage de ce rongeur plutôt malin et courageux .
          Nous attendons avec impatience la liquidation physique du pianiste churchillensky et sa « formolisation » dans des bocaux : VP , un bon geste , svp

      • Je propose, entre autres, et tout en appréciant « Zygomyr face de rat »: ZobauPire SelleauSky ! (par exemple)….mais je reste ouvert à toute autre proposition suffisamment rigolote et, en même temps, humiliante pour le Zig !!!

  11. L’OTAN, c’est à dire les USA , en guerre contre la Russie.

    Qu’ils continuent comme cela et ce sera l’OTAN en guerre contre la Chine et la Russie
    La distribution ne sera plus la même, le mauvais joueur de poker, Bidon Robinette (troué)va pouvoir renouveler son stock de pampers.

    • Bidet est trop con , il y a quelqu’un derrière lui qui dirige le yankeeland pour la 3.fois.

      • Eh oui, cela pourrait être Obama, par exemple, qui est addict au pouvoir en leader né qu’il est : lire son dernier opus : « une terre promise » (tu parles, Charles) pour comprendre le personnage.

      • Biden étant à la limite de la confusion mentale et la Vice présidente Kamala Harris ne semblant pas très au fait de la politique internationale on peut effectivement se poser la question de savoir s’il y a à la tête des Etats-Unis, au-delà et en symbiose avec leu cercle des néo-conservateurs américains qui ont la mainmise sur la politique étrangère américaine, une troisième personnalité politique qui tire les ficelles?

Les commentaires sont fermés.