La municipalité de Mulhouse distribue un calendrier inter-religieux aux écoliers !

L’Alsace-Moselle, par les aléas de l’histoire, ne se retrouve pas régie par la loi de 1905. Cet espace reste soumis à un statut concordataire issu du Concordat de 1801 préparé par le Vatican et Bonaparte. Il n’en reste pas moins que ce qu’entreprend depuis déjà 8 ans la municipalité de Mulhouse est une atteinte à la liberté de conscience des enfants.

Depuis 2005 est édité chaque année un calendrier inter-religieux par cette municipalité. Le calendrier 2012 consiste à présenter les dates des célébrations religieuses des religions catholique, protestante, orthodoxe, juive, bouddhiste et islamique (1).

le calendrier interreligieux 2010 de la municipalité de Mulhouse

Le calendrier est complété par des renseignements sur l’historique de la présence des différentes communautés dans la ville, la conception des calendriers de chaque religion, ainsi que divers numéros de téléphone et adresses.

En préambule, l’actuel maire et son adjoint aux cultes nous servent les refrains les plus éculés des « efforts en faveur du vivre ensemble », alors que c’est au contraire ce genre d’initiative qui conduira au renfermement communautaire. Des efforts « pour que la peur et l’intolérance continuent de reculer », « à faire vivre notre cité aux identités multiples ». Bref, vivent toutes les identités, sauf l’identité nationale.

On trouve également un petit texte pour expliquer chaque fête citée. Les fêtes de toutes les religions sont évoquées sur un ton qui se veut neutre. Toutes, sauf une ; et là encore nos adversaires vont encore dire qu’on s’acharne sur l’islam. Mais désolé, c’est encore celle-ci qui se singularise ! Le rédacteur islamique ne peut pas s’empêcher de nous balancer ses prosternations discursives du genre : «du saint prophète Mohamed, que la paix soit sur lui », « le Tout-puissant avait ordonné au prophète Abraham, que la paix soit sur lui, d’immoler son fils », ou de la propagande en indiquant que « l’abstention de nourriture, d’eau et de plaisir charnel forme un cheminement spirituel et presque mystique ». Que c’est mignon : tellement spirituel, s’empiffrer après le coucher du soleil. Il est significatif de comparer cette prétention ramadamique avec la sobriété évoquée du carême.

Autre devinette, de quelle religion trouve-t-on le seul texte qui nous évoque l’apport des savoir-faire intellectuels de ses pratiquants qui en outre se sont sacrifiés pour les conflits de 1870, 14-18, 1940 et 1944 ? Sans oublier que le même texte met en avant leur engagement de citoyen qui constitue une chance pour Mulhouse ! Oui, toujours l’islam.

Si ce calendrier constituait une initiative privée, comme l’initiative prise par l’évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes, avec les délégués du dialogue interreligieux de son diocèse, il n’y aurait pas grand chose à en discourir, si ce n’est la prétention illusoire qu’il puisse favoriser un vivre ensemble. Il ne ferait que confirmer que l’on assiste depuis peu à une véritable résurgence de la présence publique et sociale des religions, et pas seulement de celle de l’islam.

Le calendrier inter-religieux de l'évêque d'Evry

Mais la fabrication et la distribution du calendrier mulhousien constituent par ailleurs un triple scandale.

Tout d’abord, et même si cet événement se passe dans une région non tenue au respect de la loi de 1905, il n’est pas admissible que ce calendrier soit produit avec l’argent des contribuables ; l’agacement pour un Mulhousien anticlérical de voir l’argent public dépensé pour de telles divagations calendaires doit être extrême. Et il n’est pas sûr qu’un croyant de telle religion ait plus envie de voir apparaître sur son calendrier des témoignages d’une autre religion.

Il est tout aussi désespérant que dans une initiative où l’on prétend à la connaissance de l’autre, soit ignorée l’existence de citoyens mulhousiens à part entière, à savoir les indifférents aux religions, les athées, les agnostiques, les déistes… Les libre-penseurs n’auraient-ils pas droit à célébrer quelques dates historiques constitutives de la lente émergence de l’émancipation de la pensée humaine : les dates de la mort de Giordano Bruno, du chevalier de La Barre, de Voltaire ou d’Al Hallaj, peu satisfait par l’enseignement traditionnel du coran, qui proclama « je suis la Vérité (Dieu) » et fut supplicié à Bagdad en 922.

Mais l’aspect le plus lamentable est que ce calendrier rédigé collectivement par un imam, deux pasteurs, un prêtre catholique, un prêtre orthodoxe, un rabbin et une révérende bouddhiste soit « adressé par la ville aux directeurs d’écoles pour les classes de CM1/CM2, ainsi qu’aux collèges en direction des professeurs d’histoire-géographie » (2). Même si dans l’Alsace-Moselle concordataire, la religion est enseignée obligatoirement à l’école primaire et au collège, sauf sur dispense demandée par les parents, il n’est pas concevable de distribuer des calendriers aux élèves leur suggérant qu’en dehors d’une religion, il n’y a pas de spiritualité possible. Il y a là un véritable attentat à la liberté de la conscience, si fragile encore à l’âge de ces enfants.

Comment, dans ces conditions, sera-t-il possible à ces jeunes de percevoir que le temps peut-être appréhendé de manière areligieuse ?

Dans d’autres communes françaises, les municipalités, soucieuses de l’éveil de leurs enfants, leur offrent des oeuvres de Voltaire ou de Victor Hugo ; à Mulhouse, on préfère offrir des calendriers inter-religieux : drôles de valeurs !

Cet abus pourrait être une des occasions devant nous amener un jour à remettre en cause ce concordat d’une autre époque. Mais à voir la réaction électoraliste du chanoine Sarkozy, on en semble encore loin. A l’occasion du calendrier 2010, Jean-Marie Bockel, l’ancien maire de Mulhouse, ainsi que les responsables des différentes instances religieuses de la ville avaient reçu les félicitations du président de la République (2).

Piètre Sarkozy ! A défaut d’intervenir pour empêcher cette démarche, il aurait pu tout au moins s’abstenir de ces félicitations bien peu laïques.

Jean Pavée

  1. http://www.mulhouse.fr/medias/mairie/cultes/pdf/calendrier-interreligieux-2012.pdf

  2. http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/felicitations-de-sarkozy-a-bockel-pour-son-calendrier-interreligieux_851005.html

image_pdf
0
0