La nationalisation brouillonne de STX et la vénalité des médias

Publié le 31 juillet 2017 - par - 10 commentaires - 977 vues
Share

Le nouvel opium du peuple LREM est le thème central de l’élection de Macron en tant que résultat de l’abominable vénalité des médias des milliardaires corrompus jusqu’à la moelle. Il est évident que son élection par les médias des milliardaires corrompus n’ira pas sans difficultés malgré la propagande actuelle qui fait « vendre » à l’opinion à peu près tout et n’importe quoi de ce qui se présente au jour le jour, comme avec l’apparence de la nationalisation heureuse et totalement foireuse de STX. Et, de fait, le rachat de STX, qui perd de l’argent, a été refusé par les investisseurs du monde entier. Seul l’un d’entre eux, le puissant groupe italien Fincantieri, avait signé un accord équilibré pour des motifs industriels et non idéologiques.

Malgré cela, les politikons médiocres, bavardeux et incapables, propageaient des rumeurs hostiles à l’accord Fincantieri sans jamais être capable de proposer la moindre orientation de politique industrielle. Si Fincantieri avait commencé par accepter le rachat de STX, il préférera sans doute, avant de s’engager formellement, consulter à nouveau les ministère italiens de l’Industrie et de l’Économie, lesquels s’avèrent l’avoir mis en garde contre l’apparence politicienne de la nationalisation brouillonne de Macron 1er.

Il faut avouer que cet avis, sans toutefois avoir formellement déconseillé le rachat de STX, doit faire sérieusement réfléchir le groupe Fincantieri face aux aléas de la nationalisation brouillonne de Macron 1er susceptible d’être tenue pour particulièrement mal avisée. Si cette fable de la nationalisation heureuse avait eu des résultats depuis des années, on le saurait car ce sont surtout ceux des dictateurs en général et des dictatures économiques dans leur ensemble. Pour les nostalgiques du mouvement communiste, il semble que cela ne pose aucun problème, car la nationalisation heureuse s’inspire si étroitement de l’histoire de la Russie soviétique et de ses dictateurs, qu’elle ne peut s’appliquer à aucune autre dictature sauf celle de Macron 1er.

C’est pourquoi, la fable de la nationalisation heureuse perdrait de son « caractère dormitif de l’opium du peuple » LREM si la caste dominante n’était pas représentée par l’abominable vénalité des médias des milliardaires corrompus jusqu’à la moelle. Personne ne pense que l’abominable vénalité des médias des milliardaires corrompus, qui incarne la caste dirigeante officielle et officieuse, ne peut offenser en quelque façon les électeurs de 2017, en particulier ceux qui sont quelque peu susceptibles d’avoir voté Macron 1er.

Ce genre d’intervention de Macron 1er, comme cette nationalisation brouillonne, constitue pourtant un symptôme inquiétant. Il n’est pas souhaitable qu’un gouvernement exerce une activité économique (sauf pour des motifs relevant de la sécurité nationale en temps de guerre) ni des activités industrielles financées par l’État. Le principal danger qui menace aujourd’hui la liberté d’entreprendre, c’est l’incertitude et ce n’est pas seulement l’intervention directe du ministère de l’Industrie pour la nationalisation brouillonne de STX. Si les politikons médiocres, bavardeux et incapables, s’arrangent toujours pour que certains sujets foireux ne soient pas abordés, c’est qu’ils sont soumis à la tyrannie de l’abominable vénalité des médias et influencés par la crainte de l’opinion publique. La lâcheté des politikons médiocres est dans notre pays le pire ennemi qu’ait à affronter un peuple manipulé par les mensonges des médias des milliardaires qui soutiennent Macron 1er.

C’est pourquoi, la fable de la milliardisation heureuse, en soutien de l’élection brouillonne de Macron 1er, ne semble pas avoir reçu toute l’attention qu’elle mérite. Tout individu de bonne foi, ayant une expérience de la science politique, sera d’accord pour reconnaître qu’au cours de cette guerre médiatique anti-Marine, la dictature médiatique officielle anti-démocratique a été sans limite, alors que la surveillance du CSA ne s’est pas montrée particulièrement tatillonne. Macron 1er a imposé le genre de milliardisation heureuse totalitaire à laquelle on pouvait raisonnablement s’attendre. La presse soumise et l’ensemble des médias corrompus, et même le gouvernement, tous ont fait preuve d’une tolérance étonnante envers la propagande anti-Marine. Ce qu’il y a eu de plus inquiétant dans la censure officielle anti-Marine, c’est qu’elle a été active et volontaire.

Les opinions populaires peuvent être étouffées et les faits gênants pour la candidature Macron ont été passés sous silence, sans qu’il soit besoin pour cela d’une intervention visible et officielle. Quiconque a vécu pendant les années Mitterrand sait ce que signifient les coups foireux minables du « cabinet noir de l’Élysée » (qui n’existait pas). Chacun a pu constater comment les informations, qui normalement auraient dû faire les gros titres, étaient ignorées par la presse, non à la suite d’une intervention du gouvernement, mais parce qu’il y avait un accord tacite pour considérer qu’il ne fallait pas publier de tels faits, comme avec le coup de Macron à Las Vegas et les arrangements foireux de Muriel Pénicaud, le 7 janvier, pour la gabegie de la French Tech Night. En ce qui concerne la presse quotidienne et les télés aux mains des milliardaires corrompus, cela n’a rien d’étonnant. La presse centralisée et les télés appartiennent en quasi-totalité à quelques milliardaires qui ont toutes les raisons de mentir et de se montrer malhonnêtes sur les sujets économiques importants.

C’est pourquoi, le même genre de censure à peine voilée est également à l’œuvre quand il s’agit de la nationalisation brouillonne de STX. Après l’élection brouillonne de Macron 1er, on observe en permanence une soumission à l’orthodoxie de la milliardisation heureuse totalitaire, un ensemble d’idées fumeuses héritées du fiasco du hollandisme primaire que les LREM bien-pensants sont supposés partager et ne jamais remettre en question. Pour les LREM bien-pensants, évoquer le « mystère de la nationalisation brouillonne de STX » n’est pas strictement interdit, mais cela « ne se fait pas« , exactement comme à l’époque stalinienne où cela ne se faisait sûrement pas, au risque du Goulag ou de la liquidation pure et simple. Quiconque défiait l’orthodoxie de l’époque stalinienne était réduit au silence avec la surprenante efficacité de la liquidation pure et simple.

Une opinion qui irait à l’encontre de la « mode LREM du moment » aura le plus grand mal à pouvoir se faire entendre, que ce soit dans toutes les télés vulgaires en continu, dans la presse ou les périodiques plus intellectuels. Ce qu’exige à l’heure actuelle l’orthodoxie de la milliardisation heureuse totalitaire en place, c’est une admiration sans réserve pour la pensée complexe de Macron 1er. Tout le monde le sait et presque tout le monde de la caste politico-médiatique s’y soumet. Il est pratiquement impossible de faire aucune critique du régime de la milliardisation heureuse totalitaire en place, sous le règne de Macron 1er. Aucune information sur la nationalisation brouillonne de STX ne doit diffuser. Et cette conspiration que le gouvernement veut occulter dans tout le pays doit flatter l’ego de Macron-élu-président dans un climat général de stupidité intellectuelle.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
UltraLucide

Quand on en est réduit à nationaliser STX c’est qu’il n’y a plus de capitalisme industriel privé en France. Pas de quoi pavoiser comme le fait le Front Nationale, car cela veut dire que la France devient incapable de développer normalement son industrie dans un monde qui n’est plus socialiste ni communiste. 1936 en 2017?
Et quand on en est réduit à se battre entre italiens et français sur des questions industrielles, c’est le signe que l’Allemagne a pris tout le reste.
Et bien sûr tous les fanas de la seule version identitaire du souverainisme (version indispensable mais pas suffisante) affirmeront le l’UE, l’Euro et l’Allemagne n’y sont pour rien et que la version politico-économique du souverainisme est sans objet.
Ok, lisez seulement cela:
http://russeurope.hypotheses.org/6180

dufaitrez

OUI ! Nationalisation heureuse et non brouillonne !
Faudra-t-il construire le 2° Porte Avion sous pavillon italien ?
Seul « radoub » à pouvoir l’accueillir !. En Chine ou en Corée ?
4.500 emplois spécialisés, 10 ans de carnets de commande.
Après la « casse » de nos industries, faut-il continuer ? Décision courageuse, mais « temporaire », je crains le pire !

STUREL

LE DEBAT n’est pas comment fonctionnent les Medias , ça tout le monde peut en parler ( il suffit de lire Baudrillard ou Mac Luhan pour tout comprendre ) .. mais la grande Question c’est : qui détient les Medias ? . Nous doutons fort que l’on puisse en parler même à RL

Chantal

Nationalisation de STX France : une décision bienvenue mais restons vigilants

Communiqué de presse du Front National

Le Front National salue la décision du gouvernement de nationaliser les chantiers de Saint-Nazaire, conformément à ce que nous réclamions depuis des années, au nom de la préservation des intérêts stratégiques et industriels de la France.
Depuis 2006, les chantiers de Saint-Nazaire ont en effet été victimes du manque de vision stratégique de l’Etat, passant entre les mains d’actionnaires étrangers (norvégiens puis coréens), manifestement instables et peu fiables.
Lire la suite → http://www.frontnational.com/2017/07/nationalisation-de-stx-france-une-decision-bienvenue-mais-restons-vigilants/

Yves ESSYLU

tient, ce groupuscule chevènementiste qui considère l’Islam compatible sévit toujours ?

Richard Mauden

Le FN salue la décision du gouvernement de se saborder en voulant « En même temps » tout et son contraire, privatiser les aéroports comme les autoroutes bénéficiaires et nationaliser les chantiers de Saint-Nazaire déficitaires avec le soutien de l’argent public et qui « perdent de l’argent », en quasi dépôt de bilan malgré des carnets de commande qui peuvent s’effondrer du jour au lendemain… Le FN doit réviser ses notions de base en matière de politique industrielle comme ses ambiguïtés sur la question de l’euro…

M de St Liguaire

Une petite histoire pour que vous sachiez tous pourquoi ces chiens tournent en rond, la tête dans le cul.
C’était à l’origine des temps, il y avaient eu une grande fête à laquelle avaient été conviés tous les chiens du monde (pas le journal).. A cette époque les chiens buvaient des alcools forts et avaient la particularité d’avoir un trou du cul amovible qu’ils laissaient au vestiaire dans les lieux publics. Et bien évidemment ce qui devait arriver arriva. La préposée au vestiaire lors de cette soirée a mal étiqueté les trou du cul et chacun est reparti avec le trou du cul du voisin. C’EST POURQUOI QUE DEPUIS les chiens tentent de retrouver le trou du cul de leur lignée. Et que les trous du cul ont été déclarés inamovibles. La quête du Saint Graal de nos amis les chiens. PARDON T MN

Haggar Dunor

Critique trop « dispersée » : on est d’accord ou pas avec la nationalisation temporaire de STX, que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons… Quant aux merdias, on sait depuis longtemps ce qu’il faut en penser !

quiquoi

Je n’ai aucune illusion, cette société sera revendue et quelqu’un s’enrichira par la même occasion. Tout est déjà prévu.

chiartano

trouver que les ritaux avaient des accointances avec les chinois pendant que stx etait avec les coreens ? desole mais Fincantieri , c’est quand meme l’europe , vous savez une europe forte tant promise depuis 50 ans , quand un groupe rachete une entreprise c’est qu’il est en position de force , alors lui refuse la majorite , est ce concevable ?pour finir dans quel mains, voir arcelor mital , l’accord des syndicats , avec l’autre gros c;n de Martin qui s’est trouve un bon poste a l’europe , adieu ces camarades de combat