La normalisation du FN va-t-elle devenir un reniement de ses fondamentaux ?

Publié le 30 septembre 2014 - par - 1 222 vues
Share

Ri7Marine MarianneLe Front national sur lequel beaucoup portent leurs espoirs semble pris au piège du politiquement correct, ou pire au désir de rentrer dans ce qu’il appelait avant « la bande des quatre ».
Ainsi le 22 septembre 2014, Monsieur Nicolas Bay secrétaire général adjoint du FN, parle ainsi des politiques d’immigrations prônées par l’OCDE et la Commission Européenne.
« Loin de procéder à une analyse objective de l’immigration qui aurait conduit à reconnaître ses effets dévastateurs pour l’économie, l’équilibre budgétaire et la cohésion des nations, l’immigration est présentée comme facteur de dynamisme et solution à une pseudo-crise démographique. Les auteurs osent même expliquer que donner des cours de langue aux immigrés installés et offrir une meilleure mobilité au sein de l’Union Européenne (l’espace Schengen n’étant sans doute pas encore suffisamment ouvert selon eux) permettra de lutter contre le vieillissement des populations européennes.
Alors que plus de 8,5 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté, que les difficultés pour se loger et même se soigner touchent un nombre chaque jour plus important de nos compatriotes, les commissaires de Bruxelles semblent donc déterminés à poursuivre une politique d’immigration massive qui n’a engendré que troubles économiques, sociaux, sécuritaires, et culturels. »

Aucune analyse sur la question de notre civilisation et les dangers de mort que l’immigration représente pour ces questions essentielles, notre altérité et notre identité, c’est ainsi que Monsieur Rachline, ami personnel et politique d’Alain Soral, évacue la question de la mosquée de Fréjus qu’il avait promis de faire démolir, revenant ainsi sur sa parole et surtout démontrant à quel point le FN de MLP et Philippot est sur une ligne pro-immigrationniste.

Il faut leur rappeler Charles Péguy « Il faut voir ce que l’on voit » et les 80 milliards d’€ que coûte annuellement l’immigration à la France.
Comme Lévi-Strauss, je pense qu’un peuple incapable de défendre sa culture face à une invasion est un peuple qui disparaîtra, tout comme les socialistes, l’UMP et les centristes, le FN est donc décidé à être bien élevé et poli et surtout ne pas parler des sujets qui fâchent.
Le Front National de Messieurs, Philippot, Bay et cie veut devenir un parti comme les autres et il est bien parti pour cela, il a déjà intériorisé les promesses mensongères des autres partis.
Mais la question de l’immigration et ses conséquences pour les vrais Français ne peuvent attendre que tous ces jeunes gens tournent casaque.

Si l’on ne prend qu’une seule question, celle du logement il est facile de voir qu’en redistribuant les logements HLM et autres beaux logements, préemptés pour les immigrés notamment à Paris, les jeunes couples français pourraient être logés et faire repartir la natalité française, qui pour l’instant n’est le seul fait des femmes immigrées.
Quoique la cour de cassation vient de reconnaître qu’un enfant né d’une GPA faîte à l’étranger pour un couple de lesbiennes françaises est légale.

Les bébés Thalys sont ainsi régularisés. Même si la Cour de cassation va se trouver en porte à faux entre le Conseil constitutionnel qui évoque un détournement de la loi et la CEDH qui invoque l’intérêt supérieur de l’enfant », selon Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de Droit public. Sa position, même si l’avis n’est que consultatif, sera en tout cas déterminante pour les dossiers d’adoption après une PMA encore en attente et à venir…

L’absence de Marine Le Pen à la première manif pour tous anticipait ce tournant libéral-libertaire du Front National : des bébés pour tous et à tous les prix. Le Front National est enfin devenu moderne, enfin comme l’écrivait Philippe Muray, qui lui aurait pu leur donner des leçons de politique incorrecte, donc dans l’utilisation des marges : « ils vont se mettre à aimer René Char (il y a du plaisir à pisser à la raie d’un mort si prétentieux), Eluard le stalinien gélatineux, Prévert l’anticlérical à clope, pour ne rien dire du supercon Aragon comme l’appelait Céline, ou de Saint-John Perse l’incontinent ».

Ils prennent ce chemin borné, bien goudronné de la bien-pensance, de la génuflexion devant l’homosexualité masculine et féminine, qui de façon assez marrante se déploie au nom des droits de l’homme. Cette politique castrée, sinon de castrat est comme le général Boulanger, condamnée à mourir en sous-lieutenant.

La haine jalouse de Monsieur Philippot l’Enarque contre Fabien Engelman, lui a fait déclencher des vengeances de pervers de province, se servant du « Nouvel Observateur » extract de la bien-pensance, et manipulant des adjoints et adjointes débiles.

Décidément le Front National, s’il continue sa course folle à la normalisation-reniement, va finir par être dévoré tout cru par la machine à attendrir les viandes et les idées.

Et ce dimanche 28 septembre la preuve nous en est apportée grâce à « Egalité et Réconciliation » le journal en ligne de Monsieur Soral, qui reprend in extenso, le site de Julien Rochedy le nouveau « leader maximo » du FNJ (front national de la jeunesse) qui dans la droite ligne de l’antisémite Soral, avec autant de goût et de subtilité défend ses amis « islamistes » et surtout l’immigration.

« À 14-15 ans, petit con, je commençais à expliquer autour de moi que l’Islam était une religion de guerre et que les millions de musulmans en France finiraient par nous dominer si nous ne prenions pas garde. J’étais adolescent, personne ne m’écoutait, tout le monde objectait mon “manque de tolérance” et s’endormait dans la douce certitude que tout irait éternellement bien.
Confusion 2 – aujourd’hui, tout le monde me parle de l’Islam et des musulmans. Des bobos de Paris aux jeunes de province, j’entends partout ce que je racontais quand j’avais 14 ans. Le problème est que je suis loin de m’en réjouir. Au contraire, voilà que désormais c’est moi qui prends leur défense dès que j’entends des ravis de la crèche devenus subitement islamophobe parce qu’ils sont tombés par hasard sur une vidéo d’égorgement sur YouTube.
Question de caractère : ne pas aimer hurler avec les loups, et se méfier d’instinct des idées et des sentiments qui d’un coup sont partagés par la masse.
Le problème que j’ai, je crois, est précisément celui qui a à voir avec l’islamophobie : la phobie de l’Islam, la peur de l’Islam… Les gens commencent à rejeter l’Autre parce qu’ils ont peur de lui. Il a fallu que l’étranger se mette à égorger des pauvres gens et à porter des barbes patibulaires pour que les Français s’interrogent. En somme, si, à la place de millions de musulmans, nous avions eu en guise d’immigration des millions de Tibétains pacifiques, alors la France serait devenue tranquillement une nation asiatique sans que personne ne s’en émeuve…

« Au lieu de cela, nous avons désormais des millions d’anciens tolérants, d’anciens gauchistes, d’anciens oblatifs à la Riposte laïque qui hier encore nous traitaient de fachos pour nos positions rationnelles, mais qui aujourd’hui ont pris peur et font dans leur pantalon. Ils flippent, désormais, de l’islamiste qui balade sa barbe et sa djellaba en bas de chez eux. Déçus qu’ils sont de cet Autre qu’ils avaient espéré gentil et bienveillant (le fameux « beur », le « pote » de SOS Racisme), les voilà prêts à une nouvelle croisade. »

J’ai un problème avec la peur. Je déteste les peureux. C’est pourquoi j’ai un sérieux problème avec l’Islamophobie.
Sans aucune peur, et donc sans aucune haine, des types comme moi pouvaient déclarer il y a des années qu’effectivement l’Islam n’avait rien à voir avec la France, qu’il fallait donc cesser toute l’immigration des pays musulmans vers la France et l’Europe, et qu’il fallait s’engager dans une politique diplomatique de partenariat étroit avec les pays arabes.
“Moi, je veux bien combattre l’Islam dans mon pays, mais comme j’aurais combattu le bouddhisme où, que sais-je, n’importe quelle religion qui n’aurait rien eu à voir avec nos racines et qui aurait été en passe de devenir majoritaire. Pas par ‘phobie’, pas par ‘peur’ — et donc : pas par ‘haine’.

Face à cette débilité politique qui fait ressembler le FNJ à un quelconque groupe trotskyste ou de défense des sans-papiers (français) des années 80, et à un moment où les égorgements que des musulmans font subir aux chrétiens du Moyen-Orient, aux yazidis, aux Kurdes et à d’autres musulmans, et dernièrement à notre compatriote Hervé Gourdel, nous ne pouvons qu’être attérés par ces déclarations.

Quant à l’oblativité de Riposte Laïque, effectivement nous faisons passer contrairement à lui, nos sentiments d’amour de la France avant ceux pour les musulmans !
Qui nous le reprocherait !

Aussi, ce pauvre Julien Rochedy nous fait sentir la véracité de cette maxime : « c’est avec les jeunes imbéciles qu’on fait les vieux cons. »

Michel Ciardi

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.