La nouvelle Bande des Quatre

Publié le 4 mars 2017 - par - 5 commentaires
Share

Un certain nombre d’élus de la Droite et du Centre continuent à faire preuve d’une indéfectible fidélité, intéressée ou non, à François Fillon. La fidélité est un sentiment très honorable, à condition de ne pas déboucher sur l’aveuglement. Aujourd’hui, force est de reconnaître que Fillon est lourdement déconsidéré, même si c’est légèrement injuste. Les défections se multiplient dans son camp. Et elles ne sont pas toutes le fait de girouettes arrivistes comme Lagarde. Elles proviennent aussi de personnalités honorables, comme Bruno Lemaire ou Christine Boutin. L’opinion publique se détourne également de Fillon, tout en saluant, peut-être, une certaine force de caractère. Il est probablement écrit que les prochains sondages vont le voir perdre encore 4 ou 5 points, qui iront en majeure partie à Emmanuel Macron et accessoirement à Marine Le Pen. En fait, son obstination nous amène inéluctablement à un duel Marine contre Macron le 8 mai, duel dont Macron a toutes les chances de sortir vainqueur. Elle ouvre donc la voie à Macron… exactement comme l’obstination de son mentor, Séguin, à refuser de fusionner ses listes avec celles de Tibéri, avait donné Paris à Delanoë en 1995. L’histoire se répète souvent. On ne refait pas l’histoire, mais il aurait été préférable de changer de cheval dès les premiers jours de février, quand on a commencé à mesurer les dégâts des révélations du Canard Enchaîné. Et certes pas pour remettre en selle un islamo-collabo comme Juppé, ce qui aurait, je l’espère, provoqué l’entrée en lice d’un LR résistant, de préférence n’ayant pas participé à la primaire à droite et ayant une stature de Chef d’Etat. Peut-être n’est il pas trop tard, mais chaque jour qui nous rapproche du dépôt des 500 parrainages éloigne cette possibilité. Sinon, la seule alternative à une victoire de Macron, Inspecteur des Finances ami de la Finance, comme Juppé, et aussi immigrationniste que Juppé mais en fait plus à droite que lui sur le plan social, ne peut provenir que d’une alliance Hamon-Mélenchon dès le premier tour, probablement en faveur de Hamon. Alors, on pourrait avoir un deuxième tour Marine contre Hamon… et là une vraie chance de victoire pour Marine. Mais si on reste dans cette configuration, avec les candidatures de Fillon, Hamon et Mélenchon au premier tour, c’est un boulevard pour Macron. Les marchés financiers ne s’y sont pas trompés puisque le CAC 40 a gagné, le 1er mars, 2,10%, notamment grâce à l’envolée des valeurs bancaires ( 4,46 % pour la BNPP et 4,92 % pour la Société Générale ). Et pour l’essentiel à partir de 12 H 30, heure de la déclaration de Fillon indiquant qu‘il maintenait sa candidature.

Nous avons donc, objectivement, face à Marine Le Pen, une nouvelle Bande des Quatre. Que Macron roule pour lui-même est normal et on ne saurait le lui reprocher. Mais les trois autres ? Je ne sais si ces trois protagonistes annoncés du premier tour en sont conscients ou s’ils sont simplement aveuglés, comme je le crois, par leurs ego respectifs. A moins que la Haute Finance ne leur ait promis quelque récompense, à la hauteur de l’enjeu, donc d’une autre envergure que les émoluments de Pénélope Fillon. Mais ça, bien entendu, on n’ose même pas y penser !

Eric Burnouf       

Print Friendly, PDF & Email
Share

5 réponses à “La nouvelle Bande des Quatre”

  1. Romanin dit :

    Tout faux monsieur Burnouf, Marine ne sera ni au premier ni au second tour, vous ne vous intéressez pas aux parrainages? Par contre vous avez effectivement la bande des quatre qui est en très bonne position dans l’ordre: Fillon, Hamon, Macron, Mélenchon, etc.
    Pensez à faire une petite mise à jour logiciel si vous ne voulez pas mourir idiot!
    Dommage car votre article était sympa et me permettait de rêver encore un peu!

  2. Clamp dit :

    Pas d’accord. On n’a pas le droit de capituler devant les bassesses du système. L’affaire Fillon n’est qu’une putasserie de gôche, on n’a pas le droit de leur donner raison. S’il cède, ça veut dire qu’il accepte que la France soit gouvernée par les juges et les médias en cheville avec les socialauds gauchistes mondialistes complices de l’islamisation du monde. L’enjeu est bien plus important que sa propre destinée, ou même celle de la France.

    Il s’agit ici de rien de moins que de défendre le principe de démocratie ! C’est le peuple qui choisit qui le gouverne, à défaut de pouvoir encore se gouverner lui-même. Pas les juges, pas Bruxelles, pas les journalistes !

  3. angora dit :

    c’est la 1ère campagne électorale ou nous ne sommes pas étourdis par les promesses des candidats(n’ont pas le temps) mais leurs bassesses pour avoir les avantages du poste.

  4. Haggar Dunor dit :

    Si Macron est élu Président de la République, je déchire définitivement ma carte d’électeur… Les français sont décidément indécrottables !

  5. Rdesouche dit :

    Si vous êtes français, si vous voulez une France puissante, une France qui investi en russie (déjà plus de 500 entreprises FR y sont implantées), il faut soutenir François, François Fillon. Marine n’a aucune chance de devenir présidente. et tous les autres candidats à par François ont peu de connaissances en géopolitique. Seul François à le courage de dire qu’il faut normaliser les relations avec la russie. François à beaucoup de soutiens à Moscou. D’ailleur il a compris la Russie grace à sa plume (celui qui lui fait ces discours). Vous allez trouver que je suis partisan ? mais dans quelques mois, quand je serai en retraite, je ferai du commerce entre la France et la Russie. Retraite égal activité heureuse et non dictée par un patron. Das Vidania.