La nouvelle Marianne sera donc transexuelle : Macron est heureux

Décidément, Macron apprécie particulièrement les transsexuelles ! Dès la fête de la Musique 2018, il nous en a donné un aperçu honteusement mémorable… En septembre dernier, Blanquer a sorti une circulaire délirante pour un meilleur accueil des élèves transgenres, suivie le 25 janvier 2022,  d’une loi nommée :  « Interdiction des pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne », législation allant bien plus loin que son intitulé…

 
 
Il ne s’agit pas d’appuis à la cause LGBTQazertyuiop mais de la manifestation d’une inclination profonde, qui ne va pas faire taire la rumeur concernant Brichel… et ne peut que la corroborer.
 
Dévoilée par Marlène Schiappa, sa dernière trouvaille  est un timbre, pour remplacer celui de Hollande à l’effigie de la furie Femen et ukrainienne, Ina Chevtchenko. À cette fin, il a choisi le projet du collectif artistique Obvious. L’art officiel se devant de servir l’idéologie dominante et décadente (il eût été inacceptable d’opter pour une représentation traditionnelle de la femme française), Foutriquet s’est donc fait inventer une nouvelle Marianne, symbole d’inclusivité et de diversité. 
 
Artificiellement créée, elle résultera du mélange de milliers de visages de « personnes qui se sentent femmes », dont les femmes transgenres. Plusieurs se sont d’ailleurs portées candidates à  l’événement. Marie Cau, première femme transgenre élue maire, l’artiste Olivia Ciappa et Aëla Chanel, Miss Trans France 2020… D’ici que Foutriquet débaptise Marianne pour la prénommer Brichel…
 
Cependant, telle novation n’a pas emporté l’enthousiasme général. Certaines personnalités féministes ont fait part de leur incompréhension, dénonçant  une offensive du  lobby trans.

« Je n’ai rien contre les personnes qui changent de sexe, mais biologiquement ce sont des hommes », a ainsi réagi Brigitte Polonovski, présidente du Centre européen du Conseil international des femmes. « Le problème c’est qu’aujourd’hui le transactivisme invisibilise notre combat », a-t-elle ajouté. « À l’ONU où je travaille, les lobbys trans sont extrêmement puissants », a abondé Michèle Vianès, présidente de l’association Regards de Femmes. Et d’ajouter : « ils mettent une pression considérable pour que le mot sexe soit remplacé par le mot genre. Excusez-moi, mais ça nous révulse, des femmes ont combattu pendant plus de soixante ans pour obtenir les droits que nous avons aujourd’hui ».

 
Le collectif Obvious ayant précisé que si les Français votaient mal, elle les priverait de sa Marianne, voici une raison supplémentaire de ne pas réélire ce timbré, obsédé par la transsexualité.
 
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print
20

21 Commentaires

  1. « Blanquer a sorti une circulaire délirante pour un meilleur accueil des élèves transgenres puis une loi pour interdire les pratiques visant à modifier l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne »
    A moins qu’il ne s’agisse de remédier à une malformation physique du type hermaphrodisme (comme ce fut le cas pour Maud Marin, que cette dernière évoqua dans sa passionnante autobiographie : Le saut de l’Ange), je me demande quels monstrueux parents peuvent laisser leurs enfants, des enfants bien constitués et en bonne santé se mutiler et devenir ainsi des êtres stériles, ni vraiment hommes, ni vraiment femmes, sous hormones à vie, à un âge où ils ne sont pas jugés assez mûrs mentalement pour gagner leur vie, ou voter, à un âge où des adultes les prenant pour partenaires sexuels sont passibles de prison et qualifiés de pédophiles . C’est absolument délirant.

    • Avec la nouvelle circulaire de Blanquer, l’enfant qui veut changer de nom en rapport avec le genre qu’il ressent, peut demander à son ecole de l’appeler par son nouveau nom, le professeur et toute la chaines administartive doit suivre, l’avis des parent etant falcultatif.
      C’est arrivé à une famille dont l’enfant à fait part à son professeur de son nouveau nom par lequel il souhaiter etre dorenavent appelé, le prof a refusé, il a eu des problemes avec sa hierachie, les parents l’ont appris par oui dire, ils etaient en colere de ne pas avoir été informé. Cette histoire est parue dans une lettre de l’association SOS EDUCATION.

    • Bien en accord avec vous Carole, mais maintenant, c’est ce qu’on appelle le progressisme, moi-même je suis complètement largué en tant que réac.
      Gare cependant au retour de bâton.. la vitesse de la lumière a une limite, pour la connerie, on n’a pas encore trouvé, mais on trouve de plus en plus d’étalons pour servir de référence.

      • La France me fait maintenant penser à un hôpital psychiatrique à ciel ouvert, dirigé par des malades mentaux. Que peut devenir un enfant à qui l’on fait croire qu’il peut changer de sexe, ce qui est faux, il n’aura que l’apparence de l’autre sexe mais devra rester sous hormones pour ne pas voir pousser sa barbe, et sera stérile, à qui l’on fait croire qu’il n’est pas ce qu’il est mais ce qu’il a envie d’être, soit un raisonnement de malade mental, complètement à côté de la plaque, en effet ! Comment a-t-on pu arriver à accepter une telle folie ?

      • Ce n’est pas un progrès. C’est une folie qui peut avoir des conséquences dramatiques pour les enfants. Comment Macron ose-t-il s’en réjouir à moins de les haïr eux aussi ? Excellent article sur le sujet dans Marianne Extrait :
        « Beaucoup des effets des traitements hormonaux et chirurgicaux sont irréversibles : couplés aux bloqueurs de puberté, ils entraînent systématiquement la stérilité ;
        – Il existe des inquiétudes fortes sur l’impact de ces traitements sur le développement neurologique, les effets associés sur le plan psycho-affectif ainsi que sur la santé globale sur le long terme car ces traitements doivent être pris à vie ;
        – La réduction du risque de suicide et l’amélioration de la qualité de vie, soi-disant apportée par ces traitements, ne sont pas avérées ;
        https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/inciter-les-enfants-a-changer-de-sexe-un-scandale-sanitaire-a-venir

  2. il va y avoir du boulot quand ce con de macron partira,pratiquement tout a refaire et a réeduquer….a la francaise.

  3. Je vote pour une gogochonne progressiste, respectant l’antispéciste, genre truie.

  4. Confirmation que, pour Macron, une femme attrayante est une transexuelle.

    • Et encore … On voit bien qu’il n’est pas attiré par les femmes. Il ne les attire pas non plus d’ailleurs, à part les femmes vraiment âgées. Bien qu’il ne soit pas mal de sa personne, il n’est pas plus sexy, pas plus attirant et sensuel pour une femme qu’un mannequin de cire. Comment dire ? C’est comme si le courant était coupé.

    • Cela peut laisser à penser en effet que Brigitte Macron est bien une transsexuelle, ce que je ne voulais pas croire au départ.

  5. Symbol de leur république de merde, ils devraient la mettre en transexuelle noire les cheveux crepu au vents ainsi que les baloches…

  6. Mais pourquoi ne pas avoir proposé cette fabuleuse première dame elle était toute désignée.
    Et quel bonheur de penser qu’avec une simple enveloppe on pouvait en faire profiter le monde entier.
    Cette pauvre schiappa représentée en dinde de Thanksgiving avec elle on est jamais déçu con un jour con tjrs

  7. RL ne parle plus beaucoup de Jean Michel Trogneux. Pourtant si le
    scandale éclatait Macron pourrait bien ne pas être présent au second
    tour voire au premier à moins que Brichel soit une fake news.

  8. De mon temps, nous apprenions « l’exception à la règle », et là, notamment avec la macronie perverse, nous avons « la règle à l’exception ».

  9. la dégénérescence totale de l’occident bat son plein : rien d’étonnant à ce que des peuples de bon sens se battent pour ne pas lui ressembler

  10. Certainement que toute cette crasse imposée, ressort du vécu personnel du petit neuneu introverti qui allait s’exciter et tatouiller en amiénois les blacks dans les vestiaires, et qui souhaite prendre sa revanche sur la vie.
    N’ayant pu réaliser ses rêves intimes de petit garçon qui aurait voulu se sentir femme, mais son vieux partenaire – la momie – ayant visiblement franchi le cap !
    Avec de tels crétins et dégénérés, aussi militants que poissards, faut pas s’étonner si à l’est du continent, ils nous prennent pour un peuple déliquescent de fin de race, de plus déjà qu’envahi par la moitié de l’afrique, ça signifie pas mal de choses niveau goûts de chiottes ou pissotières…

  11. Macron n’a qu’à faire tailler le portrait de Jean-Brigitte . Pas besoin de chercher un modèle, pour une fois il nous fera faire des économies.

  12. il faut autoriser les trans devenus « femmes » à concourir au concours miss france.
    et aussi à participer aux sports pro féminins.
    il est urgent également de proposer des trans à l’élection présidentielle.
    C’est ridicule de ne pas pouvoir décider du corps qu’on désire avoir.
    nous devons profiter des connaissances scientifiques pour redresser une nature très imparfaite pour notre bon plaisir.
    le trans genre séquentiel (plusieurs aller retours d’un sexe à un autre) est l’avenir de l’humain

  13. Foutriquet entraine la France vers la décadence. Cinq ans de plus et tout sera foutu.

Les commentaires sont fermés.