Là où il y a des mosquées, les Français votent… Marine !


Avec plus de 50% de Français qui font l’autruche sur la progression de l’islam en France et ses dangers mortels, autant pour la cohésion de la Nation que la protection de notre culture et de nos traditions, hélas, trois fois hélas, sur le débat de mercredi soir, on semblerait se diriger vers 5 années de « libéral-socialisme » puissance plus avec Emmanuel Macron. Mais, sait-on jamais ?

Tout a été dit ou presque sur l’islam et toutes les mises en garde possibles ont été faites par le clan des « patriotes » requalifiés en « nationalistes » par Emmanuel Macron, mais je voudrais encore attester de ces inquiétudes.

La superposition des résultats par départements avec les mosquées !

J’ai été frappé au lendemain du premier tour par cette étude de Gérard Couvert pour Boulevard Voltaire, qui s’est intéressé à décrypter les résultats en superposant la carte départementale des candidats arrivés en tête du premier tour au regard des icônes représentant le nombre de mosquées ou lieux de culte musulman par habitant de chaque département. Le résultat pour être un peu prévisible est spectaculaire :
http://www.bvoltaire.fr/lon-superposait-carte-resultats-celle-mosquees/?mc_cid=18d633a958&mc_eid=0e0ee3f39f

Pour cet analyste, la carte parle d’elle-même ! « Le vote Le Pen est corrélé avec le nombre de musulmans et, symétriquement, le vote Macron est majoritaire dans les zones où l’islam est très peu représenté»… Un constat antinomique par rapport au fait que, dans les départements où Marine Le Pen arrive en tête, Emmanuel Macron fait toujours un score grâce au vote « musulman » prôné par l’UOIF et autres représentants du culte musulman ! Deux phénomènes qui s’additionnent en sa faveur ! Mais pour autant rassembler à peine un quart des votants…

Dans les rares exceptions figure la Corse (Sud et Haute-Corse 320000 habitants dont 35000 Français ou immigrés originaires du Maghreb), qui a voté Le Pen à 28%, Fillon autour de 25% et Macron loin derrière à 19%… avec plus de 30% d’abstentions. Mais là, on sait pourquoi !

« Le département ayant le ratio le plus faible est la Seine-Saint-Denis, avec une mosquée pour 3.500 habitants, ce qui est un peu plus que ce que l’on trouve à Damas. En Vendée, nous avons une mosquée pour 114.000 habitants.

« En Haute-Savoie, Dupont-Aignan atteint presque 6 % qui, ajoutés aux voix de Marine Le Pen, placeraient celle-ci en tête. C’est aussi le cas en Lozère et encore plus dans l’Orne ». Pour les échelons intermédiaires je vous invite à lire l’étude.

Il ajoute que « Le vote Marine Le Pen, c’est aussi celui de ceux qui ressentent ou voient le danger mortel »… L’inverse des « autruches »… !

Mais je veux rassurer nos compatriotes de tous ces départements qui ont voté Macron en premier, entre terroirs tranquilles et bobolands. Dans 5 ans et grâce à une immigration-implantation massive de musulmans d’horizons les plus divers en plus des existants orchestrée par Emmanuel Macron et ses sponsors, pour mieux partager cette « chance », ils devraient avoir l’occasion de recevoir leur « quota » et d’y réfléchir ?

A défaut de le faire d’ici dimanche pour le second tour.

Une enquête en « immersion dans les mosquées allemandes ».

S’il n’est plus possible d’avoir un doute sur les revendications de l’islam politique, qui soutient, héberge ou suscite l’islamisme radical, on en trouve encore la démonstration dans cette enquête, effectuée par un journaliste en « immersion dans les mosquées allemandes ».
http://www.la-croix.com/Religion/Islam/Un-journaliste-immersion-dans-mosquees-allemandes-2017-04-25-1200842304
et rapportée par Delphine Nerbollier, correspondante à Berlin, le 25/04/2017.

Ce journaliste, Constantin Schreiber, a assisté durant plusieurs mois aux prières du vendredi dans des mosquées allemandes. Il en tire un ouvrage dans lequel il dit sa déception, là où il « s’attendait à découvrir des contenus plus vastes ». « La plupart des prêches que j’ai entendus étaient contre l’intégration des musulmans dans la société allemande (…) Presque tous appellent les croyants à vivre entre eux », écrit-il. Des contenus « problématiques » sur la démocratie et les minorités

« Devant les portes des mosquées, on ne parle que d’intégration mais personne ne le prêche à l’intérieur », remarque encore Constantin Schreiber, qui explique avoir rencontré de nombreux réfugiés dans les mosquées. Le manque de religiosité des musulmans est un autre thème clé des prières du vendredi, de même que le prosélytisme auquel il est « souvent fait allusion ».

Une situation qui doit se retrouver en France où on sait que parmi ces musulmans que la gauche bien-pensante qualifie de « modérés », 29% estiment que « la loi islamique, la charia, est plus importante que la loi de la République »…
http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/09/19/31001-20160919ARTFIG00126-sondage-du-jdd-sur-l-islam-en-france-l-echec-de-l-integration-culturelle.php

Elle convient parfaitement à Emmanuel Macron qui n’a rien cédé sur le sujet à Marine Le Pen, refusant bien sûr de reconnaître ce « lobby » musulman pour son compte !

Mais là où ça devient franchement plus que risible c’est quand Nadine Morano s’époumone encore ce matin sur BFM TV, et sans pouvoir dire encore si elle mettra un bulletin blanc ou Macron, pour appeler celui-ci à « rejeter le soutien de l’UOIF »…

Les Républicains devraient appeler pour le moins à voter blanc ou s’abstenir.

La seule vérité et solution pour « Les Républicains » après la confrontation Macron-Le Pen, c’est qu’ils devraient avoir l’honneur, vis à vis d’un candidat avec lequel ils n’ont aucun point commun pour l’avoir ainsi dénoncé , de reconnaître leur erreur et d’appeler avant dimanche pour le moins leurs électeurs bafoués à l’abstention.

A défaut, je leur souhaite le plus grand mal pour les retrouver aux législatives !

Une frontière de plus en plus poreuse entre délinquance et terrorisme d’origine islamique, dans une actualité criminelle où les policiers sont toujours plus exposés et mis en danger !

On observe une frontière de plus en plus ténue sur le terreau des banlieues entre zones de non-droit et radicalisation dans les prisons, comme on le voit à travers de nombreux profils de terroristes, dont en dernier celui de l’assassin de Xavier Jugelé, qui aurait dû se trouver en prison pour des années.

Depuis Elisabeth Guigou qui a fait voter en 2006 sous Jospin la « libération conditionnelle » des condamnés « à perpétuité », cette mesure d’éloignement définitif sur laquelle la droite n’est jamais revenue n’est pratiquement jamais appliquée. On ne pourra surtout pas compter sur Emmanuel Macron pour la restaurer !

Mais c’est un détail depuis plus de 20 ans dans le torrent des abandons d’une politique judiciaire aussi laxiste que naïve, droite et gauche confondues, dont la véritable raison sur le quinquennat Hollande est le clientélisme électoral.

Des abandons aux conséquences meurtrières, Xavier Jugelé en dernier, qui font que les « représentants de l’ordre » (c’est sinistre mais prémédité…) sont réduits comme ce premier mai à Paris au rôle de cibles dans un jeu de massacre, exposés aux tueurs en tout genre comme ils ne l’ont jamais été, et sans que le gouvernement socialiste qui tolère ces débordements et leurs auteurs, comme la hiérarchie, ne leur viennent en aide.
https://ripostelaique.com/temoignage-choc-la-herarchie-policiere-protege-les-milices-dextreme-gauche.html

On ne saura pas qui ils sont, no borders ou autres racailles islamo-gauchistes de banlieues ou d’ailleurs, puisqu’il est fait interdiction de les interpeller. A Paris comme à Rennes, Nantes, Montpellier, Calais et autres champs de batailles.

Dans cet affrontement du premier mai à Paris, le dispositif disposait d’un engin canon à eau et de lanceurs de balles de défense. L’ordre d’employer ces armes non létales mais efficaces dans ce genre de situation n’a tout bonnement pas été donné. Avec 16 compagnies de maintien de l’ordre pour 150 « sauvages criminels ». Autant pour leur interpellation !

Sur ces faits et bien d’autres, leur hiérarchie et le ministre de l’Intérieur devraient donc être poursuivis pour « mise en danger de la vie d’autrui » et «  non-assistance à personne en danger » !?

Les syndicats de police devraient y réfléchir sinon un « collectif » de « victimes ».

Comme il est prédit, les policiers ou gendarmes finiront par utiliser leur arme de service pour sauver leur peau. Mais chacun « au-dessus » espère que non, sur le sacrifice des troupes, ou que ce sera après les élections…

C’est précisément de cela qu’il s’agit dimanche prochain 7 mai, et, c’est aussi clair que salvateur, pour voter Marine Le Pen.

Pour la France et la Nation.

Georges Albert

image_pdf
0
0

1 Commentaire

  1. Un vote Macron finira l’oeuvre de Hollande : l’islamisation de la France qui sera divisée de plus en plus pour finir réduite à néant.

Les commentaires sont fermés.