La partition, pour mieux préparer la Reconquista

Publié le 29 juin 2019 - par - 59 commentaires - 2 662 vues
Share

Prise de pouvoir légale par les patriotes comprenant des Gilets jaune des territoires visant à terme à expulser de la France tous les indésirables en vue de la refondation d’une Nation.

Le rapport de forces

Les statistiques des votes de la présidentielle au 2e tour sont formels,  le Président Macron a obtenu la majorité dans 26 000 communes sur 35 000.

Toutes les villes de plus de 100 000 habitants et les grandes métropoles, certaines dénommées selon le concept crétiniste de ville-monde, sont acquises au macronisme.

Pour les européennes, il en va globalement de même.

Il est admis que les meilleurs scores anti-Macron ont été obtenus dans les territoires.

Ce sont les secteurs ruraux désertés de l’économie, des administrations et des subventions, à ne pas confondre des secteurs de non-droits en périphérie des villes qui, eux, sont gavés de subventions.

Depuis la disparition de la volonté d’aménager le territoire il y a un pays à deux vitesses économiques.

Les grandes métropoles qui brassent les milliards, et les régions à l’écart de l’activité économique.

C’est en gros les bénéficiaires contre les perdants de la mondialisation.

Bien entendu, d’autres phénomènes sociaux et démographiques viennent aussi compliquer cette césure schématique.

On peut signaler que tous les gouvernements, depuis 40 à 50 ans, ont littéralement distribué comme des sucettes la nationalité française à n’importe qui, notamment sans veiller aux devoirs qu’une telle distinction implique. On aurait pu imaginer une sorte de prestation de serment, qui aurait eu l’avantage en cas de manquement de faire jouer le délit de parjure et de trahison d’engagement qui aurait conduit à un motif de déchéance de nationalité et d’expulsion immédiate.

Une des grognes des habitants de ces territoires qui n’ont plus de services publics et vivent à l’écart de la mondialisation, c’est qu’au nom de l’égalité ils paient tout de même des impôts et prélèvements identiques à ceux qui bénéficient des subventions et de la mondialisation.

On vient d’apprendre que le Parisien se gave des impôts des gens des territoires en matière de culture : l’État donne 139 € par habitant parisien, quand il redistribue 15 € par habitant seulement au provincial.

Autre élément dont il faut tenir compte, aux derniers dires de certains  politiciens comme Larché, la classe politique commence à s’alarmer de communes avec des musulmans à leur tête des 2020.

Mais l’individu Larché croit comme un naïf à un islam adapté, bref ce triste sire est prêt à vendre le pays aux musulmans.

Cela risque de faire électrochoc dans la population de souche française blanche de voir des communes de banlieue devenir musulmanes.

Compte tenu de la compromission de nos politiciens de gouvernement, cela va être la fin  des valeurs républicaines et laïques, et l’ouverture en grand du robinet à subventions.

Avec les impôts et les prélèvements des provinciaux

Avant cette dernière extrémité d’avoir à financer l’ignominie africano-musulmane, c’est-à-dire financer nos égorgeurs de demain et les égorgeurs de nos enfants au détriment de nos besoins propres, les municipales 2020 vont être l’une des dernières chances à saisir avant 2022.

Si les patriotes ne se reconnaissent plus dans ce que l’on appellerait alors l’ancien régime indigéniste-anti-blanc-musulmanisé que les macronistes voudraient imposer, avant de se faire racketter à vie et perdre cette dernière par égorgement, il serait légitime d’envisager la partition, comme en Serbie.

Imaginons la partition comme suit : les métropoles et toutes les grandes villes  votant majoritairement Macron, les territoires votant majoritairement patriote réfractaire anti-Macron.

Dès le soir des élections il faudrait en tirer les conséquences.

Ce serait une réunion en urgence de tous les nouveaux maires des territoires en Constituante qui acterait la partition du pays.

La proclamation de la nouvelle France se fonderait sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

L’action devra être nécessairement rapide, pour sidérer la vieille France macronisto-maghrébino-musulmane dont on ne voudrait plus.

Parallèlement à la Constituante, dès le soir des élections, tous les habitants patriotes des territoires s’institueraient « armée des territoires ».

En cohortes, ce sont tous les patriotes qui prendraient possession, pour le compte de la Constituante et à titre conservatoire,  de tous les bâtiments administratifs, publics et lieux stratégiques : commissariats et gendarmeries, trésoreries et centres des finances publiques, casernes de l’armée de l’ancienne France, postes, centres de secours, centrales électriques, gares, péages d’autoroutes, ports, postes de douanes, centrales nucléaires, conseils généraux et régionaux s’ils sont localisés dans les nouvelles communes libres, etc.

Dès la première nuit, des postes-frontières seraient érigés et tenus à l’orée de toutes les métropoles macronistes, et aux frontières de tous les pays voisins.

Si on peut tabler sur une quinzaine de millions de patriotes sur 300 000 km² de territoires, ce serait la Nouvelle France, qu’il faudrait rendre viable financièrement.

Premier acte : l’expulsion de tous les indésirables afin de retrouver l’homogénéité du peuple gaulois réfractaire. Ce serait notamment le départ de toute l’ancienne classe politique non patriote, de toute la population qu’ils ont voulu nous imposer, de tous les intolérants insupportables.

Tous seraient dirigés dès les premiers jours vers les métropoles macronistes qui auraient à les prendre en charge. Tous les fonctionnaires de l’ancienne France auraient le choix, soit prêter serment à la Nouvelle France, ils resteraient alors à leur poste, soit rester macronistes, ils rejoindraient alors les métropoles de l’ancienne France dans des délais rapides.

Des prisons situées sur les territoires de la Nouvelle France, les détenus allogènes et les détenus qui  sont normalement domiciliés en pays macroniste seraient immédiatement dirigés vers les métropoles pour prise en charge.

Le nouveau pays ainsi épuré, il lui faudrait un budget.

Les impôts et prélèvements des habitants des territoires pourraient  continuer à être prélevés dans les conditions habituelles.

Les sommes et valeurs ne seraient plus centralisées dans le budget de l’ancienne France, mais centralisées provisoirement vers un ministère transitoire des finances de la Nouvelle France en attendant l’organisation opérationnelle du nouveau pays.

Bien entendu ces ressources ne suffiraient pas au début.

Il conviendrait d’exploiter la situation géographique de la Nouvelle France, et tirer profit de sa naissance ex nihilo.

Nouveau pays, par définition le nouvel État n’a contracté aucune dette. La dette actuelle, c’est la dette de l’ancienne France qui devra s’en débrouiller.

De même, par définition « Nouvelle France », ce nouveau pays n’aura jamais signé de traité européen, ni aucun traité ni pris le moindre engagement international ou onusien.

Toutes mesures douanières seraient donc possibles : les marchandises des métropoles macronistes, obligées de transiter par le territoire de la Nouvelle France, seraient soumises à un droit de passage, un même droit s’appliquant sur les marchandises provenant des autres pays européens à destination des métropoles macronistes.

Les macronistes des métropoles, obligés de boire et de manger, et ne produisant presque rien, les territoires seraient en position de  force pour négocier les tarifs de transit.

Des prélèvements sur l’approvisionnement énergétique complèteront les rentrées fiscales sur les victuailles : l’électricité qui transite par les lignes haute tension de la Nouvelle France feront l’objet de prélèvements au profit des provinces, de même que le gaz et les produits pétroliers.

Autre position de force : les marchandises qui rejoignent l’Europe du Nord venant du Sud, et vice-versa, seront aussi soumises à une taxe de transit. D’où l’intérêt de nationaliser pour la Nouvelle France les portions d’autoroute qui la traversent.

Il faudra adapter les rentrées fiscales pour un objectif d’un millier de milliards, qui s’ajoutera aux impôts et taxes des habitants du nouveau pays.

Mille milliards pris sur les métropoles macronistes pour 20 millions de patriotes revient à 50 000 € par habitant patriote. On est dans les coûts des mineurs isolés étrangers, on resterait donc compétitifs dans la chasse aux fonds.

D’autant que contrairement aux mineurs isolés étrangers qui n’apportent rien, les macronistes auraient en contrepartie de quoi boire, manger et s’éclairer. Ils devraient plutôt nous remercier.

Vous allez à me lire croire que j’acte une partition du pays.

Il n’en est rien. Au cours de son histoire, la France a vécu des réductions temporaires de territoires. Cela n’a pas empêché la reconquête des parcelles perdues.

Dans mes vues, il ne s’agirait pas d’une partition définitive, juste un accident de l’histoire qui s’analyserait comme un repli stratégique, comme de Gaulle à Londres.

Nous compterions également sur les patriotes restés dans les villes qui n’auraient pas pu déménager pour une raison ou pour une autre qui mèneraient des actions de subversion et psychologiques.

L’objectif à terme serait d’assécher totalement les richesses des macronistes retranchés dans leurs métropoles.

Puis une fois les richesses transférées, les obliger à quitter l’ancienne France avec leurs protégés.

On réinvestirait alors le pays dans sa totalité pour refonder une nation France, logée dans un continent d’Européens homogène, entièrement purifié des insupportables et indésirables.

C’est également, mine de rien, avec l’expulsion de l’ensemble des indésirables, au bas mot 15 à 20 millions d’ennemis des patriotes, une transition énergétique qui s’amorcerait toute seule : moins de voitures, moins de besoins agricoles, moins de besoins en énergie, etc.

Bref que du bénef.

Que tous ceux qui ne sont plus d’accord avec la direction que prend le pays soumis à l’envahissement de haine allogène envers le Français de souche réfléchissent à cette proposition de partition provisoire.

Cela va devenir une question de survie. Pour vous. Pour vos enfants.

L’économie passe après la survie maintenant.

Macron ? C’est désormais la mort et le viol tout simplement.

Or nous voulons la vie tranquille et rien d’autre, nous les patriotes.

Peu nous chaut que les macronistes et apparentés se fassent égorger si c’est leur souhait et leur volonté, et que leurs femmes et leurs filles terminent leur vie en esclaves sexuelles et en tournantes de banlieue permanentes.

Mais ils n’ont pas à nous imposer le suicide.

Car nous avons le droit de disposer de nous-mêmes.

Dans notre France !

Jean d’Acre

Print Friendly, PDF & Email
Share

59 réponses à “La partition, pour mieux préparer la Reconquista”

  1. BOURGOIN dit :

    Correction :
    Vous racontez une grosse bêtise

  2. BOURGOIN dit :

    En ce qui concerne les résultats pour Macron vous raconter une grosse bêtise ! ! !
    Il a totalement manipulé les votes ainsi que sa prestation à la télévision et les médias ! ! ! Il a obtenu 6 millions et demis de voix environ à la présidentielle et Marine Le Pen 10 000 000 1/2 ! ! !
    La chose est claire et entendue ! ! ! Le peuple n’a pas voté pour lui ! ! !
    Il est le produit du système mondialiste et a utilisé tous les pouvoirs de celui-ci pour usurper la fonction de président de la république de notre pays ! ! !

  3. BobbyFR94 dit :

    Jean, tu oublies quand même plusieurs choses :

    Les parasites sont lourdement armés, et ils voudront le pays en entier !!

    Je parie sur ceci :

    L’effondrement économique viendra avant ou juste après la déclaration de guerre officielle du NAZISLAM contre nous autres, non-muzzs !!!

    Et là, il n’y aura pas de « partition », mais une guerre atroce sur tout le territoire !!!

    Le calice sera bu jusqu’à la lie !!!

    Personnellement, je vois en quelques jours, des centaines de milliers de mort, peut-être même plusieurs millions !!!

    Le fond de l’horreur sera – « enfin » , pardonnez mon ironie – atteint !!

    En effet, le vrai visage du NAZISLAM ne pourra plus être caché, surtout quand les néo-nazis s’empareront des radios et chaînes TV pour le gueuler haut et fort !!!

  4. Algudo dit :

    Connaissez vous la prophétie du Maréchal JUIN de 1962 ?
    Nous y sommes irréversiblement !!

  5. Ange dit :

    Le scénario a du bon. Affamer les villes encerclées est une approche aussi vieille que le monde lui-même. Un aspect à considérer est la défense du nouveau territoire par les armes. Une fois affamées, les hordes urbaines, bobos et immigrés pêle-mêle, se rueront sur tout ce qui sera mangeable dans les campagnes, et il faudra alors tirer dans le tas pour se protéger. Un peu comme l’apocalypse des zombies de tant de films d’horreur. Dans l’immédiat, le plus important est de s’armer et d’accumuler les munitions autant que faire se peut pour le jour pas si lointain où il faudra les sortir de leurs cachettes en urgence.

  6. Raslebol dit :

    Oui, ça fait du bien de lire un tel article qui doit tout à une imagination débordante mais appliquée. Hélas, trois fois hélas, les choses ne pourront pas se passer ainsi. Le groupe des patriotes est loin d’être homogène et ne correspond en rien à ce que l’auteur essaie de nous suggérer. En effet, que propose-t-il, par exemple, pour mettre d’accord les patriotes pur jus qui ne comptent que sur eux-mêmes pour rétablir la souveraineté du pays, face aux autres, bien plus nombreux et soutenus, partisans d’un national-sionisme affiché qui délègue une partie de nos prérogatives à un Etat étranger ? Il ne propose rien, donc c’est foutu d’avance.

  7. Eddy K dit :

    N’importe quoi…

  8. Michel dit :

    Il existe un moyen bien moins compliqué pour revenir à la France. Bloquer tout le pays pendant 1 mois mais dans le silence et l’immobilité absolue. Pas de manifs ou autres pièges à risque. Pas de violence.

  9. Lucie dit :

    Et les patriotes qui habitent dans une grande ville?

  10. Lucie dit :

    Jean d’Acre, vous nous faites rêver!

  11. Respectvaleurs dit :

    J’espère que vous vous rendez compte que c’est une pure fiction, et que ca n’arrivera pas!

  12. POLYEUCTE dit :

    La Partition est comme le divorce… Rarement « temporaire »
    Faire des « enfants Français » malheureux.
    Une France, PMA/GPA, sans repères…
    La comparaison est troublante…
    Vous baissez les bras ! Hauts les Coeurs !

  13. batigoal dit :

    La bonne nouvelle: au fin fond de la Creuse ou de l’Ardeche, vous n’aurez pas de communauté musulmane. Ce qui ne vous empêchera pas de voter RN à fond. Donc continuez comme ça, vous ne gagnerez pas d’elections mais au fond vous vivez « tranquille » selon vos critères. Et laissez les metropoles macronisées tranquille. Nous on fait tourner le pays. Vous pouvez pas tout avoir :)

    • Raslebol dit :

      Ah parce que vous appelez ça faire tourner le pays ? Vous devriez avoir honte. Ce que moi j’observe, c’est un vol en bande organisée. Mais peut-être avez-vous oublié la différence ?

    • zéphyrin dit :

      je parcours la France, et j’ai la surprise de voir des villages où le travail est soit inexistant, soit très lointain, très « communautarisés ».
      comme disait audiard le gouvernement « ventile, disperse façon puzzle »
      on trouve des réfugiés très nomades dans beaucoup de petites villes.
      le mot d’ordre de l’état restant ; pas de favellas dans nos métropoles
      il faut partager la misère dont personne ne veut vraiment et dont nous n’avons pas besoin vu les chiffres du chomage

    • Robert dit :

      Toi et ta ville, vous vous goinfrez sur notre dos de notre travail. Tu ne fais rien tourner du tout ! Tu as l’impression de supporter le pays avec la magie des subventions, de la mauvaise réattribution de l’impôt et de l’exode, mais en réalité tu brasses du vent. Je vais te retourner ton propos : vis dans ta ville selon tes critères et de ce que tu produis réellement et laisse nous, la vraie France, tranquille et vivre de ce qu’on produit vraiment.
      Mais bizarrement, tous les gugusses comme toi le refusent en prétextant que c’est pour notre bien… Si vous êtes si sûrs de votre coup, pourquoi nous refuser cette indépendance ? Parce que vous êtes des crève la dalle…

  14. Kroyer dit :

    Bonjour à tous! Je suis né en Nouvelle Zélande de père danois et de mère française. Actuellement, la Nouvelle Zélande est au point où nous étions, il y a 20 ans. Le gouvernement néo zélandais, de gauche avec l’islamophile premier ministre Jacinda veut faire entrer dans le pays des milliers de musulmans. Un homme résiste et se fait persécuter par la bien pensance gauchiste en NZ. Je vous demande de le soutenir, il en a bien besoin: Son site youtube est « cross the Rubicon ». Bon , il parle en anglais avec l’accent néo zélandais… Ca fait du mal à personne. Il a vraiment besoin de notre soutiens. SVP, encouragez-le!

  15. le Franc dit :

    marrant, ça ressemble à s’y méprendre à la situation vénézuélienne où les rapports de force armés ont déjà commencé dans le partage des zones à conquérir ou à libérer, en attendant la guerre généralisée à l’échelon national.

  16. cerame dit :

    NÎMES 150.000 habitants
    Jordan BARDELLA PRENEZ LE POUVOIR, LISTE SOUTENUE PAR MARINE LE PEN
    24,43%
    Nathalie LOISEAU Nathalie LOISEAU RENAISSANCE SOUTENUE PAR LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE, LE MODEM ET SES PARTENAIRES
    21,64%

  17. Marnie dit :

    Quelle vienne vite cette nouvelle France ! C’est bon de rêver.

  18. eric delaitre dit :

    L’article est déjà suffisamment long, bien trop d’ailleurs pour ne pas ajouter des sauts de lignes entre les paragraphes. En la matière, c’est une autre partition qui se joue, ce matin G Colomb sur Cnews parle de « reconquête » de territoires, fumisterie, totalement faux, on observe l’inverse absolu. Mais n’oublions pas qu’il est quand même un de l’idéologie socialiste et ça, ça reste ancré à tout jamais, à l’entendre dire, Lyon et sa banlieue seraient des havres de paix, là où il fait bon vivre.En d’autres temps plus récents, il semblait laisser entendre que bientôt nous serions face à face avec les chances pour la France ? C’est la visite de l’épouse du président qui a fait cet effet là ?

  19. Qu. dit :

    Y a plus simple,
    intervention de nos chers groupes
    direction ces métropoles dont tu parles.

    Bon dans la réalité y se passera rien,
    le scenario que tu décris ne s’est jamais produit
    dans l’histoire de France.

    • amril dit :

      Il faut dire que la situation est particulière, jamais dans l’histoire de France le peuple ne s’est laissé trahir avec une telle constance et un telle application par les dirigeants qu’il élit.
      Le consumérisme, l’égoïsme, le je-men-foutisme aidés par une propagande constante ont eu raison de ce peuple imbécile.

  20. le Vieux Autodidacte dit :

    Le jour ou nous arriverons a la situation que vous décrivez c’est que nous serons devenus ‘La Nation la plus Cons du monde ‘ et la nous serons traiter comme des ‘ sous cons ‘ par nos dirigeants musulmans ! Alors c’est avant que nous devons réagir et effectivement par les urnes …aucune communes rurales ne doit échapper aux Nationalistes car….dans le cas contraire nous n’auront plus jamais l’occasion de nous plaindre !

  21. soleil d'austerlitz dit :

    Lecteur régulier de votre site depuis plusieurs années, je reste toujours étonné par l’expression  » valeurs républicaines » qui ne veut rien dire car le mot république a été galvaudé depuis longtemps par la gauche pourrie et leur clone la pseudo droite. Parlez nous plutôt des valeurs de la FRANCE qui l’ont édifiée en tant que nation et enviée comme PAYS. Mon père a défendu pendant la 2ième GM, et pendant la maudite guerre d’Algérie en qualité de Harki;la FRANCE . Je me souviens comment ce pays a été ingrat envers nous en nous enfermant dans des camps dans les conditions pourries et quand je vois comment on traite les descendants de nos ennemis en leur déroulant le tapis rouge, l’amertume est grande! Justice divine ? Sois c’est maintenant que nous défendons notre patrie ou c’est la dispariti

    • Laurent Raggos dit :

      Vous avez entièrement raison, ce qui s’est passé avec les harkis est juste scandaleux. Comment a-t-on pu trahir ainsi des personnes qui étaient du côté de la France, prêts à se sacrifier pour elle? Dé-gueu-lasse!

  22. La générale bohl dit :

    Les panneaux  »zone contrôlée vont permettre à tous les abrutis de faire la loi , de nous obliger à vivre comme au bled ce que nous REFUSONS !!!!par contre des panneaux  » charia hors d’ici seraient beaucoup mieux . Vous oubliez qu’il n’y a pas que des islamo gauchistes et des collabos dans les villes… même à Paris !!!!!

    • Patapon dit :

      Commençons par exiger des candidats aux prochaines municipales qu’ils s’engagent à ne pas laisser construire une mosquée.Condition sine qua non pour être éligible.C’est ce que j’ai fait dans ma petite ville,où certains me regardent de travers…

  23. JEF dit :

    Séduisant mais irréaliste, hélas

  24. Marcel dit :

    Je suis d’accord avec cette proposition je suis Français pas gaulois mais chrétien pratiquant et il faut faire quelque chose pour arrêter cette islamisation et ses collabos de la destruction de notre pays

    • ven85 dit :

      chretien ou pas tout les nationaux de tout les partis,doivent s’unir pour sauver la france,un seul parti n’a jamais trahi les francais,EX FN ET RN,ils nous a avertit depuis 40ans sur l’immigration musulmane,les francais ont preferer voter pour les traites de droite et gauche,et macron le pire d’entre tous,avant qu’il ne soit trop tard(il est peut etre deja trop tard) en 2022,mettont au pouvoir LE RN,sans cela la destruction de la france continuera

  25. Laurent Raggos dit :

    Tout dans cet état des lieux me paraît plausible, même si certaines options nous paraissent encore difficiles à imaginer. Il y a toutefois un point qui n’a pas été abordé: c’est celui du rôle de l’Armée. C’est même le noeud du problème, c’est elle qui peut faire la différence, selon le camp qu’elle choisira de soutenir. Jusqu’à présent, elle a décidé de rester en retrait, tout en étant quand même à la botte du gouvernement.

    • clercophage dit :

      à Laurent Raggos. : L’Armée n’a aucun camp à soutenir ; elle doit faire où ON lui dit de faire .
      ON , c’est le gouvernement qui est élu par les contribuables qui paient pour l’armée .
      Si ça ne vous plait pas , il faut VOTER pour un autre gouvernement .
      Toute autre solution , c’est la dictature .

      • Laurent Raggos dit :

        À clercophage: l’Armée doit faire où ON lui dit de faire. OK mais jusqu’à quel point? Quand il s’agit de tirer sur leurs compatriotes, les militaires ont aussi le droit de ne pas se comporter comme des robots. Ce n’est pas aussi théorique que vous le prétendez.

  26. nevada dit :

    Et l’armée américaine, je veux dire l’OTAN, bombardera la France, n’en ayant rien à foutre, et des patriotes et des bobos. Yougoslavie bis.

    • champar dit :

      Si j’en crois l’analyse développée par l’auteur, les armes nucléaires se situeront sur le territoire de la nouvelle France (ceci pour dissuader l’Otan).
      Le nucléaire montre la différence d’attitude des Usa vis à vis de l’Irak et de la Syrie (agression brutale) à comparer à celle adoptée vis à vis de la Corée du Nord (négociation).
      Le but de Macron est bien sûr de supprimer l’indépendance de la France.
      Les mondialistes (Paris, Versailles, grandes métropoles) sont surtout des profiteurs qui ne produisent rien et vivent de la redistribution de la richesse produite par les autres, l’agriculture et l’essentiel des industries ne sont pas situées dans les zones bobos.

  27. lamberti dit :

    Bonjour a tous.

    Je trouve le slogan « ZONE CONTRÔLÉE PAR LA CHARIA » très à propos
    pourquoi ne pas en extraire des autocollants et les placer près de toutes les concentrations
    concernées.

    Ex : La Goutte d’Or à PARIS
    JL

  28. a.hourquetted'are dit :

    Tout cela se tient…et pourquoi pas!
    N’oublions pas de maintenir « en lieu sûr » et sous notre « protection » tous les « étrangers  » venus chez nous.Ceci afin qu’ils ne subissent aucun désagrément avant de prendre l’avion pour le sud!!

  29. Larapède dit :

    Le projet est intéressant, bien qu’utopique.

  30. patphil dit :

    qu’attendent les gueux? pourquoi s’abstiennent ils aux élection?
    l’alliance des plèbes de gauche et de droite comme en italie devrait se faire, on a bien vu le politicien de droite mariani et celui de la france insoumise y penser, mais le gros des troupes devraient le faire, en masses!

  31. Dominique Martin dit :

    La manipulation médiatique atteint son sommet dans les grands centres. C’est là que les sociétés Soros et Rothschild mettent le paquet .

    • ven85 dit :

      toutes la presse et les mediats ont ete rachetes par la finance mondialiste,cela n’existe qu’en france,ailleurs comme en italie des mediats sont independants et libre,comme en italie avec les tv de bolusconi,quant on tiend les mediats,on tiend le peuple,la preuve en france,40 ans qu’ils votent pour les traites qui les detruisent

  32. BERNARD dit :

    Arrêtez d’essayer de m’enlever l’espoir que dans 20 ans, la France fasse partie de la Oumma.

  33. Gigi dit :

    Parlons-en de la haine allogène .
    Je lis un peu partout que les rappeurs arabo-africains sont des ambassadeurs de la langue française.
    Mais un petit tour dans des vidéos youtube va vous démontrer que certains spécimens aiment tellement notre langue qu’ils la déforment et la massacrent.
    Tapez sur you tube « djadja », Choisissez entre toutes les versions de ce clip, celles qui déroulent les paroles de la chanson.
    Si ce n’est pas de la haine alors c’est quoi ?

  34. Gigi dit :

    « Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes »….
    Ce que le traité nous promet. Dans le préambule de la Charte Fondamentale de l’UE il est dit que l’UE reconnait à tous les peuples de l’UE le droit de rester eux-mêmes et le droit de protéger leur culture.
    L »article est ambigü.
    Est-ce que cela signifie que la France a le droit de ne pas se laisser avaler par l’Allemagne, l’Italie ou bien ses immigrés ?
    Ou bien cela veut-il dire que les Français d’origine maghrébine ont le droit de protéger leur culture d’origine.?

  35. . Dupond 1 dit :

    Pour le moment les paysans les pecheurs les ouvriers et les petits fonctionnaires vont encore au boulot le matin pour faire tourner la boutique ……mais il n’est pas dit qu’un jour de grande lassitude les camions frigorifiques ne se fassent attendre a rungis car je ne vois pas beaucoup de bobos parisiens attellés aux moissonneuses batteuses ou bottés sur les chalutier . De plus si vous comptez sur les teneurs de murs pour vous ravitaller en nourriture vous risquez fort de jeuner un bon bout de temps et sera autre chose que le ramadan
    Macron et sa bande de tache devrait a mon avis choyer plutot ceux qui garnissent nos assiettes s’il ne veut pas voir comme en 1942 les parisiens venir se ravitailler a la cambrousse en fermant leurs grandes gueules de « je sais tout mieux que tout le monde »

  36. Kristo dit :

    nous avons le droit de disposer de nous-mêmes. ???
    Non sans blague ?

  37. quiditvrai dit :

    Hypothèse de solution stupide

  38. Le king dit :

    N’importe quoi ! Commencez d’abord par délimiter votre nouveau territoire : au nord ou au sud, aura -t-il des frontières maritimes ? De quelle superficie ? Parce que si vous êtes 20 millions sur 10 000 km2, ça sera juste…aurez vous des frontières avec d’autres pays ? Le système ne tolérera de vous que la constitution d’un territoire riquiqui ( 3000 km2, par exemple) une bande de Gaza en somme…mais peut-être est ce notre avenir…

    • beretvert dit :

      Vous êtes complètement à côté de la plaque faire de la France un sous état allez réviser et épargnez nous vos délires

      • . Dupond 1 dit :

        +1000000000000000000000000000000000000000000

      • Le king dit :

        L’Etat nation n’existe plus; et le système vous laissera vivoter dans votre État ethnique si celui ci demeure minuscule ( de la taille d’un demi département)…la France est une province allemande. On peut le déplorer mais c’est ainsi…

        • NITIOBRIGES dit :

          le king vous n’avez pas tord dans ce que vous dites.mais le guerrier valeureux existe.car il n’y pas d’ainsi, si ce n’est que le combat qui s’annonce.