La PEEP confirme l’intrusion du halal dans les écoles… mais ne proteste pas !

Publié le 2 juillet 2013 - par - 2 291 vues
Share

Dans une brève interview au Figaro, la présidente de la PEEP, la deuxième fédération de parents de l’enseignement public, confirme l’intrusion croissante du halal dans les écoles de France. Des cas de vente exclusive de produits halals à l’occasion de kermesses scolaires, évoqués par des parents d’élèves, sont de plus en plus indiqués à cette association de parents d’élèves. Extrêmement peu de ces cas sont évoqués par les journalistes, car la plupart du temps, quoique mécontents, ces parents d’élèves se soumettent à la décision des enseignants dhimmis de ne vendre que ce type de produits islamiquement corrects. Dans le meilleur des cas, ils s’abstiendront de consommer.

Pour autant peu résistent, car si les enseignants choisissent l’option uniquement halal, c’est par souci de rentabilité économique, les bénéfices des ventes finançant la coopérative scolaire. Effectivement si les parents musulmans ne consommeront pas des produits non halal, les non musulmans, déculturés et souvent peu informés des tenants et des aboutissants, se nourriront indifféremment de halal.

Pendant ce temps, les autorités académiques ferment les yeux, pratiquant une lâche politique de l’autruche, et laissant comme toujours les enseignants se dépêtrer, pleutrerie classique des responsables de l’éducation nationale depuis la première affaire des foulards, en 1989, dans une école de Creil, et lors de laquelle le ministre Jospin avait été incapable de prendre une décision.

La responsable de cette association de parents d’élèves se situe dans la même inertie, car quoiqu’ayant le mérite minimal de souligner cette déplorable intrusion, elle est incapable de prendre le problème à bras le corps. Elle nous sort l’antienne du « c’est compliqué » et de la bonne volonté à trouver un terrain d’entente, « pour ne pas heurter ». Sur ce plan, la PEEP, plutôt classée à droite, ne se distingue donc pas de la FCPE, aux idées de gauche.

De plus, la présidente de la PEEP nous montre sa totale ignorance du mode de pensée islamique, lorsqu’elle conclut qu’elle a constaté que « dans certaines écoles, chaque communauté apporte sa nourriture et partage. »  Le soi-disant partage en question consiste à ce que chaque parent apporte un plat et les pose sur une table commune. Mais les parents musulmans ne goûteront en aucune façon un plat qu’ils soupçonneront non halal.

Il est d’autre part scandaleux, que pour une responsable laïque, elle ne s’offusque pas de l’existence de communautés au sein de l’école républicaine laïque, mais qu’elle prend acte de leur reconnaissance à travers la banalité de sa phrase. Il n’y a donc malheureusement pas grande réaction à attendre de la PEEP. La preuve, c’est que bien qu’informés par des parents, la PEEP n’alarme pas davantage les médias de tous ces cas.

Et pendant ce temps-là, la pieuvre islamique, à l’aide de ses tentacules, enserre toujours davantage le cadre scolaire de moins en moins laïque.

Jean Pavée

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.