La pègre politique, le fric, l’immigration, la décadence

Migrantsmari4

Le plus inquiétant dans le chaos de la France contemporaine, ce n’est pas la connerie et la trahison permanentes des politiciens depuis le départ de De Gaulle. Car, en temps normal, lorsque les traîtres sont démasqués, un peuple normal les fusille et poursuit sa route.

Le plus inquiétant, c’est la connerie et la trahison des majorités aveugles qui élisent les dirigeants. Car, lorsque la grande majorité d’un peuple est complice de la trahison, lorsque les valeurs de destruction s’infiltrent jusque chez les victimes, il est extrêmement difficile de faire machine arrière.

Immigration massive, corruption, délocalisation de l’industrie, ruine de la France, proviennent d’un seul et même problème : le fric comme valeur suprême, qui conduit à la déshumanisation de la société  et à la décadence.

Tout le monde sait que la pègre politico-financière a fait appel à l’immigration pour diminuer les revenus des Français et s’enrichir d’autant. Ce que l’on sait moins, c’est que pour loger l’immigration, il a fallu construire des millions d’habitations, des villes entières, des routes, des écoles, qui ont colossalement enrichi la pègre du béton, avec laquelle les politiques ont amassé des fortunes personnelles occultes, cachées dans les paradis fiscaux, acheté des partis mafieux pour  assurer leurs élections, leurs majorités et la pérennité de leur nuisance, acheté des juges et des hauts fonctionnaires pour assurer leur impunité.

La « mondialisation » est la dernière face du problème : imposée par les mêmes pour s’enrichir toujours davantage, en donnant à l’étranger notre génie créateur, notre formidable capacité de production et d’innovation, qui étaient la base même de notre prospérité et du progrès.

Et pourquoi politiciens et financiers peuvent-ils se payer la ruine du pays, de ses citoyens laborieux, et la disparition de notre civilisation ? A cause de la DEMOCRATIE, des élections  par des populations stupides qui ne comprennent rien, allongées devant le pouvoir, ou complices qui profitent de la ruine.

Je crois encore que la France est capable de se ressaisir, car une partie de notre grand peuple est consciente, mais cela ne débouchera pas sur la démocratie, et passera par le sang et la guerre.

Atlas Terranova   

 

 

image_pdf
0
0

20 Commentaires

  1. Quand dans ce pays, le pouvoir aura été conquis par la force d’un coup d’état, les juges et politicaillons corrompus seront écartelés publiquement jusqu’à ce qu’ils regrettent amèrement le jour de leur naissance, afin de montrer l’exemple de ce qu’est la Morale, leurs têtes coupées seront accrochées aux grilles de l’Hotel de Ville, afin que nul n’en ignore, et les restes de leurs cadavres pourriront dans la benne à ordures. Et ce sera Justice. Et c’est seulement alors que le Peuple sera rassuré.
    Le Peuple n’est ni anormal, ni complice de la trahison. Il souffre tout simplement.

  2. les francais sont des inconscients,ils ne veulent pas voir qu’ils seront submerges par les 500 millions d’africains qui desirent venir en europe(selon toutes les enquetes). Le probleme est demographique Les USA apres 400 ans de presence n’ont pas su resoudre leur rapport avec les noirs

  3. l’entité « démocratie » a été complètement dévoyée depuis 45 ans mais on fait croire aux français qu’on y est encore alors que c’est une oligarchie de crapules hors sol et sans frontières t’es qui s’est emparée de notre pays avec une complicité à l’échelon mondial ; nous sommes le pot de terre contre le pot de fer ; jusqu’où cela va-t-il nous mener ? car nous résisterons !

    • Bonjour Anne Marie ! NON, NOUS NE SOMMES PAS LE POT DE TERRE. Car les oligarchies qui dirigent le monde occidental sont constituées d’abrutis, que nous avons laissés trop libres par les temps de prospérité et de paix. Mais ils ont bâti leurs empires sur le sable d’un système contre nature, et les parties conscientes du peuple sont plus intelligentes et plus actives. Il leur reste à déjouer les pièges grossiers tendus pour les étouffer. Par exemple la répression de la liberté de conscience. Tendez l’oreille. Ne monte-t-il pas de nos contrées des chants de libération de plus en plus nombreux ?

  4. je partage entièrement votre avis ! Nous sommes en « démocrassouille » et il va falloir que cela finisse ! Mais comment ?

  5. Et qu’on ne me dise plus jamais que l’europe unie a permis d’éviter la guerre alors qu’elle n’a fait que la préparer.

    • « ….n’a fait que la préparer. »

      Exactement. Et qui est le Chef de file de l’Europe ? la Führer Merkel !

      Elle fait une nouvelle guerre à l’Europe, façon « moderne ». Merkel est autoritaire, Merkel commande (avec le Gros qui suit comme un toutou). Elle nous étrangle financièrement. Elle a décidé d’accueillir 2 millions de clandestins musulmans, les paie très en dessous du tarif horaire en Allemagne. C’est son choix. Mais qu’elle n’impose pas autoritairement à la France et aux autres pays de prendre eux aussi des clandestins. L’Allemagne s’en sort très bien financièrement : elle peut loger les clandestins et leur offrir du travail. Ce n’est pas le cas de la France.

  6. de plus en plus de personnes le disent mais rien ne bouge, on attend 2017 comme si c’était le déclic de la bagette magique

  7. C’est le règne de la bête, de Mamon, qui s’ est installé et qui, selon l’ Apolcalypse, précède la fin des temps. Si seulement c’ était vrai ! Car je ne vois pas comment nous en sortir autrement, vu la démographie musulmane dans cette France qui fut la fille aînée de l’ Église . En effet, hier, j’ étais en centre ville (120 000 habitants) et en hypermarché (que j’ évite autant que possible) et je me suis senti terriblement minoritaire. Pas un décamètre parcouru sans avoir une voilèe et sa marmaille dans mon champ de vision….Leurs hommes,moins repérables au premier coup d’ oeil, sont pourtant aussi nombreux qu ‘elles alors c’ est vous dire l’ ampleur de la gangrène ! Pb insolvable.

    • j’évite le super marchés : Ecourses 1 fois tous les 2 mois le reste marchés et direct producteurs !

    • Bonjour. Si, le problème est soluble. Il n’y aura pas besoin d’une majorité pour le résoudre (les majorités bêlent), mais d’une minorité agissante, et surtout, d’un état fort. C’est en train de se mettre en place.

Les commentaires sont fermés.