La performance électorale du FN à l’épreuve de la guerre sous-Marine

Philippe Christèle a écrit sur Polémia : « L’élection de 6 députés FN et de 2 députés apparentés FN (est une) séquence électorale décevante… L’abstention massive est responsable de la déroute électorale du FN. Comme elle est responsable de celle des autres. Dès le premier tour, Marine Le Pen déclarait : « Nous n’avons rien à nous reprocher, nous avons fait une belle campagne ».

« L’accroissement du corps électoral : Il s’accroît par l’arrivée des populations nouvellement majeures. (Et) on peut se demander, très légitimement, si les jeunes qui votent FN ne changent pas de pratique politique, ce qui correspond globalement à la vie active, professionnelle et familiale. (Mais) le FN (doit) se féliciter moins d’être le premier parti chez les jeunes, puisque cette victoire fugace, à l’évidence, ne dure pas longtemps. (Mais) l’accroissement du corps électoral résulte de campagnes massives pour faire s’inscrire des populations nouvellement françaises et dont l’électorat captif favoriserait la gauche. Ces électeurs issus de l’immigration s’abstiennent fortement mais ils ont déjà fait la preuve de leur force (présidentielle 2012 Hollande/Sarkozy) et pourraient demain se coaguler sur des candidats communautaires crédibles, comme en Wallonie ou en Grande-Bretagne. L’exemple de 2007 : Une campagne à gauche avec des gadgets de multiculturalisme, face à un candidat (Sarko) qui fait croire à un discours de droite. La leçon n’a pas été retenue par (le) FN, auto-persuadé qu’il avait remplacé cet électorat historiquement de droite par un électorat populaire de substitution, forcément de gauche, et qui ne tomberait pas dans les mêmes pièges.

« Une disparité régionale forte… permet de s’interroger sur les motivations du vote. Si les motivations du vote FN étaient dues au discours social-souverainiste, l’impact sur l’électorat serait harmonieusement réparti d’un bout à l’autre du territoire. Or, ce n’est pas le cas. Il convient de s’interroger sur ce qui provoque les disparités. On constate que la carte du nouveau vote FN recoupe celle des territoires qui, via la crise des (migrants) sont touchés par l’immigration et l’insécurité et prennent conscience des nécessités de se battre pour préserver leur identité et de l’injustice à être réduits à ces territoires oubliés décrits par les essayistes…

« Ce qui est préoccupant, c’est les reculs dans les territoires historiques… dans les Hauts-de-France, la Picardie, région de scores historiques. La situation est catastrophique en Ile-de-France, PACA ou Auvergne-Rhône-Alpes. Les scores en Ile-de-France, et surtout à Paris, sont particulièrement préoccupants : le départ des populations de souche des zones sinistrées par (la gauche et) l’immigration : reculs en Seine-Saint-Denis (et) désaffection d’un électorat de droite repoussé par l’économie et l’ambiguïté sur les valeurs.

« Ces résultats témoignent de la version la plus aboutie du populisme, mais ne laissent pas d’inquiéter pour la suite. Gérer un pays comme la France suppose de recueillir un minimum de soutien et d’adhésion de ses élites économiques, intellectuelles, administratives, lesquelles sont concentrées en région parisienne ou dans les grands centres urbains, qui témoignent de désaffection pour le vote frontiste. Cette désaffection des élites ou des populations à haut potentiel se lit cruellement dans les résultats des Français de l’étranger qui n’ont jamais constitué une cible électorale de choix et on ne peut le reprocher au FN qui a d’autres priorités ».

Conclusion de Philippe Christèle sur Polémia : « La ligne politique suivie par le FN depuis 10-15 ans, bien que fortement revendiquée comme faisant progresser le FN, a plutôt produit l’effet inverse. On ne peut pas dire, aujourd’hui, que le bilan du binôme Marine/Philippot se traduise par du succès électoral. En 20 ans, la France n’a connu aucun reflux, aucun répit en termes d’immigration massive, de pertes de repères et d’identité, de saccage culturel et civilisationnel, d’ensauvagement de toutes ses structures, depuis les centres villes jusqu’aux classes scolaires. Avec en prime une succession de présidents plus médiocres les uns que les autres, de Chirac en Sarkozy et de Sarkozy en Hollande. En 20 ans de pouvoir sans limites et absolu sur le FN, Jean-Marie Le Pen puis sa fille Marine ont imposé leur marque politique, leur marque de dirigeants, leur ligne politique. Pour quel résultat opérationnel, concret pour la vie des Français ? Aucun ».

Fin du réquisitoire de Philippe Christèle qui vaut condamnation. François-Philippe Galvane a écrit sur Polémia : « Quelques remarques sur le Front national après la présidentielle de 2017 » qui se résument à ceci :

« Il y a un problème au Front national, qui est l’absence d’une culture du débat et cela remonte à loin. Le Front national a été créé en 1972 par des militants courageux qui faisaient face physiquement à la violence d’extrême gauche post-soixante-huitarde dans les (luttes musclées dans les) universités (Gud) et dans la rue (Ordre nouveau). Ceux-ci, sur les conseils de Brigneau, ont invité, avec d’autres personnalités, Jean-Marie Le Pen à les rejoindre lors de la fondation du FN en 1972 et il en est ainsi devenu un des co-fondateurs. Certains de ces militants avaient des références idéologiques datées et extrémistes (TMN : lire Occident, CDR).

« Notre conclusion est que notre famille politique, nationale-démocrate et nationale-populiste, n’a eu qu’épisodiquement une traduction politique par une incarnation institutionnelle (= insurrectionnelle) pérenne. (Et Galvane attaque) une direction qui a montré son insuffisance, son arrogance et son incompétence ». (???)

Marine a des adversaires gauchistes dans son camp, comme chez LR et la défaite n’a pas de pères. Tout ce charabia fait l’économie du contexte : L’importance du « contexte » est primordiale pour comprendre les comportements. « L’augmentation et la diminution du nombre des renards du nord du Canada manifestent une périodicité remarquable. En l’espace de quatre ans, le nombre des renards atteint un maximum, puis diminue presque jusqu’à extinction, puis recommence à augmenter. Si le biologiste étudiait les seuls renards, ces variations cycliques seraient incompréhensibles : rien dans la nature biologique du renard ou de l’espèce dans son ensemble ne saurait justifier de telles variations. Mais les renards se nourrissent presque exclusivement de lapins et ces lapins n’ont (quasi) pas d’autre ennemi naturel. (Si) on fait l’effort de comprendre cette réalité, la relation complémentaire entre les deux espèces protagonistes fournit une explication satisfaisante d’un phénomène qui sans cela resterait très mystérieux. On observe un cycle identique chez les lapins, à cela près que leur nombre évolue en sens  inverse : plus nombreux sont les renards, plus élevé est le nombre de leurs victimes parmi les lapins. Et la nourriture des renards finit par devenir très rare. C’est pourquoi le nombre des renards diminue, ce qui donne aux lapins survivants une nouvelle chance de prospérer en l’absence de leurs ennemis héréditaires. Lorsque les lapins prolifèrent, les renards peuvent recommencer à se multiplier… »

(Adapté librement de P. Watzlawick, Une logique de la communication, © Le Seuil, Paris, 1972)

Le contexte du dégagisme a été déterminant en 2017, après le quinquennat désastreux de Hollande, le coup du cabinet noir qui n’existe pas, les frondeurs médiocres et les ripoublicains opportunistes.

Si on fait l’effort de comprendre cette réalité, la fable de la relation complémentaire entre les deux espèces LR-FN fournit une explication d’un phénomène électoral qui sans cela resterait très mystérieux. Plus nombreux sont les renards FN, plus élevé est le nombre de leurs victimes parmi les lapins LR. Et la nourriture des renards FN finit par devenir très rare. C’est pourquoi le nombre des renards FN diminue, ce qui donne aux lapins LR survivants une nouvelle chance de prospérer en l’absence de leurs ennemis héréditaires. Lorsque les lapins LR prolifèrent, les renards FN peuvent recommencer à se multiplier…

Le soir du 1er tour de la présidentielle, Macron 1er a montré à La Rotonde qu’il était déjà élu. C’est ce qui était convenu avec la caste et le microcosme. C’est ce que le staff de Marine aurait dû comprendre, alors que les militants voulaient croire à une victoire possible. Le débat « raté » a scandalisé non seulement la plupart de ceux qui ne votaient pas Marine, mais aussi et surtout bien des indécis et autres abstentionnistes virtuels.

Le soir du 1er tour de la présidentielle, Marine était battue et l’urgence était de préparer l’avenir. Il était urgent de sauvegarder les législatives et non de se mettre en danger dans un débat inutile face à Macron.

Tout le monde politico-médiatique savait que le soir du 1er tour de la présidentielle, il suffisait d’être candidat face à Marine pour que « même une chèvre puisse être élue« . Le contexte du Hollandisme-dégagisme a été déterminant en 2017 : Le capitaine de pédalo à laissé un pays délabré moralement et politiquement.

Le soir du 1er tour de la présidentielle, Marine devait préparer 2022, en se rappelant « Soumission » de Michel Houellebecq : « Les élections ? Les élections, pour quoi faire ? Qu’est-ce que ça peut y changer ? Ça va faire comme en 2017, le Front national sera au second tour et la gauche sera réélue… Les électeurs de la Fraternité musulmane se reporteraient à 99 % sur le Parti socialiste, ça ne pourrait en aucun cas changer quoi que ce soit au résultat… La campagne électorale (était) aussi peu intéressante que possible… avec la médiocrité de l’offre politique d’alternance démocratique… La création de la Fraternité musulmane (était une avance) d’islam politique modéré (qui) ne soutenait la cause palestinienne qu’avec modération… »

Le soir du 1er tour de la présidentielle 2022, « Le paysage politique français allait être bouleversé. Le Front national en tête, avec 34,1 % des suffrages, le candidat de la Fédération musulmane avait la deuxième position avec 22,3 % des suffrages. Avec 21,9 %, le candidat socialiste était éliminé, comme le candidat de droite avec 12,1 % des voix… L’UMP, l’UDI et le PS ont pu conclure un accord de gouvernement, un « front républicain élargi » et se rallient à la Fraternité musulmane… Sur les conditions de l’accord et la répartition des ministères, la (langue de bois parle de) la vanité des considérations politiciennes, de l’urgence de l’unité nationale et de panser les plaies d’un pays divisé, etc. Tout cela était attendu, prévisible (comme) le retour de Bayrou au premier plan de la scène politique. Il avait accepté un ticket avec (Macron et) la Fraternité musulmane… qui s’était engagée à le nommer… ministre après sa victoire à l’élection présidentielle.

« L’implosion brutale du système d’opposition binaire centre-gauche et centre-droit qui structurait la vie politique française depuis des temps immémoriaux a plongé l’ensemble des médias dans un état de stupeur confinant à l’aphasie. Personne, à vrai dire, n’avait rien vu venir. Ce qui confirme que les journalistes ont une tendance bien naturelle à ignorer les informations qu’ils ne comprennent pas.

« Les catholiques avaient pratiquement disparu en France, mais paraissaient enveloppés d’une sorte de magistère moral et la Fraternité musulmane a tout fait pour se concilier les bonnes grâces du Vatican.

« C’est un islamisme (modéré selon Bergoglio) qui n’a rien à voir avec le fondamentalisme islamique. L’idée que les chrétiens seraient réduits à un statut de dhimmis, de citoyens de seconde zone, s’est répandue alors que les musulmans arrivent au pouvoir. Si la dhimmitude fait partie des principes généraux de l’islam, dans la pratique, le statut de dhimmi est très flexible. La manière dont l’Islam est pratiqué en Arabie saoudite n’a rien à voir avec ce qu’on voit en Indonésie ou au Maroc. En France, aucune entrave ne sera apportée au culte chrétien (ben voyons !) … Le véritable ennemi des musulmans, c’est le matérialisme athée. »

(Soumission © Michel Houellebecq et Flammarion, 2015. ISBN : 9782081354807)  

C’est cela la soumission à « l’islamisation heureuse » de Macron. C’est l’idée que le comble du bonheur humain résiderait dans la soumission la plus absolue, celle qui est demandée aux nouveaux élus En Marche. C’est ensuite l’idée de « l’islamisation heureuse » que Macron hésite à exposer honnêtement devant le pays.

La ligne Bleu-Marine doit mettre fin à la politique des bonnes intentions islamisantes et développer une stratégie pour gagner. Le FN a le devoir d’écraser l’industrie du mensonge « immigrationniste-islamophile« , favorable au Grand Remplacement du diktat Merkel. Le but de la ligne Bleu-Marine est d’assurer la victoire de la vraie France en 2022 et d’assurer enfin une paix durable « par la restauration des frontières du territoire national afin de rétablir durablement la dimension occidentale chrétienne de l’ordre identitaire français« .

Thierry Michaud Nérard

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Le staff du FN n’est plus crédible. Marine a trahi. Elle n’est, comme Mélenchon, qu’un pion utile à Macron: une pseudo opposition. Un départ de plus au FN :
    UN ÉLU FN DE L’AUDE (11) REJOINT LE PARTI DE CARL LANG
    Rudy Fabre, 30 ans, conseiller municipal FN de Fleury d’Aude rejoint le Parti de la France.
    En contact avec Daniel Estrella adhérent et militant du PdF dans le département, Rudy Fabre a évoqué ses désaccords concernant les orientations politiques de Marine Le Pen.
    Déçu par les options politiques du néo-FN, il a donc choisi de rejoindre le Parti de la France afin de défendre les vraies valeurs de la droite nationale populaire et sociale.
    Nous lui souhaitons la bienvenue au sein du Parti du président Carl Lang.
    Guy Jovelin Délégué régional Occitanie (Midi-Pyrénées)

    • c’est cela même qu’il faut revigorer et amener à maturation : la droite nationale populaire et sociale : la seule vrai droite qui permettra de chasser l’islam !

      • Et si on n’est de gauche populaire sociale et patriote on fait quoi?
        Bien à vous si vous êtes de droite, c’est votre droit. Moi je suis de gauche et j’aimerais tellement qu’il puisse exister une France insoumise patriote. En clair, on peut être opposés sur la maniere de diriger l’économie d’un pays, mais une seule chose doit nous rassembler devant la menace la plus grave dont nous devrions nous préoccuper, l’islamisme. C’est pourquoi nous devrions combattre ensembles pour ensuite la victoire contre l’islam acquise si elle l’est un jour, nous opposer par les urnes de nouveau, droite contre gauche.

    • non seulement ils ne sont pas beaucoup, mais en plus décider de se scinder, quelle connerie!

    • Si Rudy Fabre se sent en désaccord avec les orientations politiques de MLP, il a raison de partir. Surtout si ses orientations sont celles du PdF, un parti composé des reliques du FN « canal historique », représentant à peine 1% de l’électorat français. Son départ ne sera pas une grosse perte..

      • Ils sont déjà nombreux à avoir compris que le FN les a grugés, aussi ont-ils rejoints les rangs du Parti de la France et bientôt ceux du SIEL. Voulez-vous vous en convaincre : exigez les vrais chiffres des effectifs départementaux du FN. Recensez aussi le nombre d’élus FN démissionnaires dans les collectivités territoriales. Visionnez quelques dizaines d’éditions du Journal de bord de J.M Le Pen et vous verrez ses revirements loufoques face à sa fille Marine. Le FN est une escroquerie intellectuelle, « canal historique » ou caniveau contemporain, qui s’est toujours sabordé avant les présidentielles. Seules la péroraison et la manne pécuniaire des Parlements l’intéressent. L’avenir est à une véritable Union des patriotes à droite. C’est en cours.

        • Ah oui? Et combien sont-ils? 11 millions comme les eleçteurs du FN? Vous rêvez à haute voix pour vous persuader vous-même que vous avez raison parce-que c’est ce que vous voudriez qu’il se passe. Mais non, soyez lucide, la vieille droite rabougrie les électeurs n’en veulent pas. Seul un parti comme ce qu’est devenu le FN, ni droite ni gauche, social de gauche, sociétal de droite, mais qui combattrait réellement l’islam.aurait des chances d’être élu, c’est le souhait d’une trés large majorité de Français aujourd’hui croyez-moi.

          • Vous voulez dire un parti FN Marino dans une république compatible avec l’islam dans une France apaisée ? Les 11 millions d’électeurs ont compris et ont fondu comme neige au soleil au deuxième tour.

            • Pour info c’est au 2e tour que le FN a fait 11 millions de voix. Et une très grosse partie des abstentionnistes auraient voté FN, si MLP ne s’était pas auto-sabordée.
              De plus ne faîtes « padamalgam » entre qq élus qui partent grossir les rangs du PdF ou du SIEL(les cadres de ces partis seront d’aileurs bientôt plus nombreux que leurs électeurs..), et les millions de Français qui ont voté MLP pour son programme(et pas pour les beaux yeux de qq élus).
              Programme qui a bien pour vocation de lutter contre l’immigration et l’islamisation(contrairement à ce que vous voulez faire croire en reprenant des phrases sorties de leur contexte), et de protéger les Français des dérives du libéralisme.
              Pour le reste, je crois que conophobique a tout dit.

  2. Comme chacun sait, les cadres du FN se réunissent en ce moment pour faire le bilan de leur action et préparer l’avenir du parti. J’ai été consterné d’entendre ce matin Philippot dire sur un média qu’une discussion avec Mélenchon pourrait être envisagée. Là du coup j’ai failli renverser ma tasse de café ! S’il y en a un et un seul avec qui le dialogue n’est pas possible, c’est bien Mélenchon, le plus favorable à une immigration invasion que la France ait connu. Si cela devait être le cas, le FN ne serait plus crédible et son avenir par la même occasion.

    • Mélanchon, autre attrape nigaud, le joker face à Marine – c’est la République islamique assurée! un faux opposant, merci Maurice; Hier sur BFM > qd j’entends Philippot,1ere partie, j’aime bien, 2eme partie Stop Adieu marine si elle continue d’accepter ça. : Lui le petit Philippot avec son égo démesuré (gamin égocentrique) combat frontalement le GVT mondial/UE en imposant à nouveau l’Euro, Puis il dénonce l’humiliation de Castaner contre De Villiers bien, mais est incapable de dire qu’on remplace les militaires par les clandestins, attribution 1M 3 l’AME ; Rien sur l’Immigration!!!
      Voir s’il fait le fort devant Dupont Aignan avec sa sortie de l’Euro. DA ne se laisse pas faire, il est coincé!!… Qd on a pas le pouvoir, ……

  3. si elle est persuadée d’avoir fait une bonne campagne, pourquoi tant de patriotes ont déserté le 2nd tour des législatives<, honte à eux quand même

    • Les patriotes n’ont pas déserté. Ce sont les hésitants et les abstentionnistes virtuels en tous genre qui ont renoncé à l’aventure proposée par MLP.

  4. « Le cabinet noir qui n’existe pas », Je retrouve le M N décérébré par le marinisme

  5. Combien de pages, après ce long discours, pour dire en synthèse :
    – Marine a été nulle,
    – Philippot, gauchiste, anti euro, l’a menée dans le Mur !

  6. A NONO :
    Vos sornettes sont en contradiction avec le résultat du séminaire FN : RIEN de concret. Les vendus de la direction FN ont surtout chercher à gagner du temps avant la consultation pipée de la base, à la rentrée, puis la grand’messe de mars 2018. Le FN et La France insoumise, c’est-à-dire, Marine et Mélenchon sont utiles au système Macron et ils le savent très bien. Dehors les imposteurs!

Les commentaires sont fermés.