La petite entreprise parisienne de Bertrand 1er ne connaît pas la crise… grâce à nos sous !

Publié le 25 juillet 2011 - par - 883 vues
Share

Pour « Bertrand 1er», calife de Lutèce, la crise n’existe pas. Peu lui chaut que les français soient appelés de plus en plus à se serrer la ceinture, que la tendance soit à la rigueur, aux
mesures d’austérité. Tout cela n’atteint pas le moins du monde le démagogue et irresponsable maire socialiste.

Depuis six mois, Delanoë multiplie à la fois les dépenses insensées et les postures contradictoires. Crédits généreusement débloqués pour les clandestins tunisiens hébergés (à nos frais), clandestins, par ailleurs à l’origine de dégradations et nuisances en tous genres …pour finalement être expulsés des locaux occupés (pas de France, non …) par la police, à deux reprises, …sur la demande du maire de Paris.

Le 30 juin, M. Delanoë inaugurait à Paris la place Mohamed Bouazizi, du nom de ce jeune tunisien à l’origine des manifestations ayant conduit à la chute du régime Ben Ali, oubliant alors ses bonnes relations avec ce même Ben Ali durant de nombreuses années … Pour la circonstance, ce n’est pas moins de six cars de CRS qui avaient été mobilisés pour « sécuriser» l’endroit. Bizarre, bizarre, pour l’inauguration d’une placette; serait-ce
que l’on craignait – comme à chaque évènement concernant un des pays du Maghreb – des’ débordements et autres manifestations de vandalisme ??

Depuis le 21 juillet et jusqu’au 21 août, par un temps gris, frisquet et pluvieux s’est installée « la trouvaille» du maire de Paris, depuis 10 ans, « Paris-Plage» : palmiers, transats, concerts, activités nautiques (le tout gratuit, bien sûr, enfin pas pour tout le monde !) et pas moins de 6000 tonnes de sable (trois fois plus que l’an dernier. ..au diable l’avarice !) ont été déversées pour cette opération. Qui finance? Disneyland (en partie) partenaire de cette manifestation, et pour le reste? Devinez!

Enfin, prochaine initiative à la charge des contribuables parisiens, le 24 août Bertrand 1er organise pour marquer la fin du ramadan une soirée musicale dans les salons de
l’Hôtel de Ville, avec buffet hallal, et artistes tunisiens …. Remarque anecdotique, les parisiens retraités disposant de revenus modestes se voient offrir, chaque année à Noël, par la Mairie de Paris, une boîte de chocolats. Jusqu’en 2009, la mairie offrait des chocolats d’une marque connue, de bonne qualité. Pour Noël 2010, changement de fournisseur, les seniors ont eu droit à des chocolats de qualité médiocre …

Il faut bien économiser quelque part!!

Oriana Garibaldi

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.