La politique sanitaire française, comparée avec Suède, Japon, Danemark

Tout citoyen raisonnable est en mesure de comprendre la situation. La France s’enfonce dans la pire des politiques dans une fuite en avant où les dénis succèdent aux mensonges à coup de désinformations et de manipulations permanentes, contre les faits, contre les données, contre la démarche expérimentale même. Il est temps de comparer pour commencer à comprendre les causes d’un tel entêtement de nos élites à poursuivre dans une politique destructrice à tous égard. C’est un désastre.

1. La Suède
La Suède a été mise en avant pour opposer des arguments en faveur ou contre les décisions sanitaires en France, confinement, vaccination, etc. Faisons ici un point sur la situation en Suède.

Pour une population de 10,15 millions d’habitant en 2021, la Suède enregistre 14 682 décès attribué à la Covid-19. Le taux de mortalité pour 1 000 habitants est à ce jour de 1,44 inférieur à celui de la France qui est maintenant supérieur à 1,7/1000. Un tel écart se traduirait en nombre de décès à près de 18 000 décès si la France avait le même taux que la Suède. Où en sont les Suédois actuellement ? Depuis juin, le nombre de décès est quasi nul. On note une reprise de nouveaux cas sur le mois d’août, à ce jour sans effet sur la mortalité. Mais soyons prudents.


Source :
https://graphics.reuters.com/world-coronavirus-tracker-and-maps/fr/countries-and-territories/

À la différence de la France, la Suède a abandonné la plupart des mesures sanitaires : port du masque, ouverture des magasins, restaurants, absence de passe sanitaire, etc. depuis début juin. Mais qu’en est-il de la vaccination ? Le taux de vaccination est de 54,1 %, étant en France de 58,1 %.

Source :
https://ourworldindata.org/covid-vaccinations

Signalons qu’un premier palier de vaccination avait été atteint à mi-juin 2021. Sur ces derniers mois, la France connaît aussi une reprise simultanée des nouveaux cas avec même une recrudescence des décès. Il est aujourd’hui manifeste que la situation de la Suède est plus favorable. Le nombre de décès sur les dernières semaines est à la faveur de la Suède : 60 décès sur juillet et août, plus de 2 900 depuis le 1er juillet en France. La différence de population, 10 millions contre 67 millions (soit x 6,7) pour un écart de mortalité liée à la maladie de 60 pour 2 900 sur ces deux derniers mois (soit x 48). Avec le taux de la Suède, nous aurions environ 400 décès et non 2 900. Le lecteur comprendra que la contre-performance est abyssale ici. (source : (https://www.coronavirus-statistiques.com/stats-pays/coronavirus-nombre-de-cas-au-suède/)

2. Le Japon
Le taux de vaccination au Japon est de 43,8 % et la vaccination a progressé lentement depuis mai 2021.


Le taux de mortalité Covid pour mille habitant est de 0,12/1000 avec 15 879 décès. En appliquant ce ratio, la France aurait environ 7 500 décès au lieu de 115 000.

3. Le Danemark
Le taux de vaccination au Danemark est très avancé : 71,1 % avec une campagne qui est montée en puissance à partir de mai-juin 2021.


Le taux de mortalité Covid pour mille habitant est de 0,44/1000 avec 2 577 décès. En appliquant ce ratio, la France aurait environ 30 000 décès.


En synthèse, cela nous donne les deux tableaux suivants. La contre-performance est spectaculaire, ahurissante, pour ne pas être plus polémique dans cet article, elle est révoltante.


Ligne 1. Nombre de décès ; L2. ratio/population totale ; L3. application du ratio sur la France et L4 écart aux décès France

Le second tableau démontre que le taux de vaccination n’est absolument pas le facteur déterminant, puisqu’il n’y pas de corrélation entre le nombre de décès et le taux de vaccination. Une étude plus vaste montre qu’il n’y a pas de fonction simple entre les deux critères en comparant les deux sources de référence utilisées dans cet article.

Pour terminer, la performance sur les deux derniers mois très en notre défaveur avec la Suède l’est-elle aussi avec le Danemark et le Japon ? (https://www.coronavirus-statistiques.com/stats-pays/coronavirus-nombre-de-cas-au-danemark/) pour le décompte journalier des décès.
Le Danemark compte 37 décès à partir du 1er juillet pour 5,8 millions d’habitants. Avec le taux du Danemark, nous aurions environ 420 décès sur la période et non 2 900 ; soit 7 fois moins. Inacceptable.
Le Japon compte environ 1 000 décès à partir du 1er juillet pour 127 millions d’habitants. Au lieu de 2 900, avec le taux actuel du Japon, nous en compterions environ 500 ; soit 6 fois moins. Inacceptable.
Comment pouvons-nous continuer dans une politique mortifère qui chaque jour nous entraîne dans un décompte dramatique ? La France est en train de sombrer dans les conséquences de sa politique sanitaire et dans l’atteinte massive aux libertés dont nous voyons qu’elles ne produisent rien de performant, leur motivation est donc ailleurs.
Nous percevons tous ce risque d’entêtement et d’aveuglement quasi idéologique de nos dirigeants adeptes de la religion du vaccin et d’une politique liberticide. Le risque est réel que la France dérive encore plus dans des contre-performances qui entraîneraient un cycle infernal de restrictions toujours plus grandes : reconfinement, obligation vaccinale, extension du laisser-passer sanitaire dans une fuite en avant politiquement très dangereuse, mais plus encore sanitairement suicidaire.
Nous sommes déjà dans une situation de maltraitance massive et répétée des populations qui peinent – à juste titre – à accepter des injonctions politiques alors qu’elles sont en bonne santé. Mais cet entêtement à une raison. Comment renoncer et changer de politique ? C’est impossible. Ce serait immédiatement reconnaître les erreurs passées, ce serait aussi donner un sens nouveau à chaque décision. L’interdiction de prescrire deviendrait immédiatement criminelle, le refus d’étudier les alternatives de soins serait aussi d’une culpabilité soupçonneuse. L’hystérie vaccinale serait condamnée du fait des accords internationaux qui engagent la France, avec des hauts fonctionnaires et des élus qui les ont piétinés. Le laisser-passer sanitaire, une absurdité. En vérité, ceux qui nous gouvernent ne peuvent plus changer de politique, parce que toute inflexion ou revirement signifierait que leurs décisions antérieures étaient a minima biaisées et intéressées, pour ne pas dire autre chose. Ils ne changeront pas, sauf à les y contraindre.

Pierre-Antoine Pontoizeau

image_pdf
1
0

11 Commentaires

  1. Dans tous les pays ayant joué le jeu de la plandémie, les chiffres sont exagérés, ceci dans le but de justifier la vaccination, ou plutôt l’empoisonnement de l’humanité.

    • Certes mais vivre en Afrique…pfff trop chaud, trop humide et trop de Bêtes !!!

  2. D’une façon ‘générale’, je partage votre opinion avec -toutefois- un petit bemol concernant l’authenticité des chiffres français de létalité.
    Comme l’indique un précédant commentateur (Pacifique sud), nombre de décès attribués au covid, concernent des personnes décédées AVEC le covid.
    Le covid n’étant qu’une pathologie parmi d’autres (les polypathologies sont la caractéristique première de la gériatrie), touchant principalement des personnes ayant une relativement courte espérance de vie.
    S’ajoutent, les besoins ‘politiques’ qui nécessitent des chiffres, éventuellement truqués, mais en adéquation avec la dramatisation voulue.
    Se crée alors, un écran de fumée dissimulant le piège dans lequel sont tombés de très (ou trop) nombreux vaccinés.

    • Vous avez sans doute raison, car les écarts peuvent en effet masquer une surévaluation intentionnelle. Mais il faudrait des preuves étayées, même si nous avons de réels soupçons du fait des décomptes décédés AVEC comme vous dîtes. Une évaluation à lieu en Angleterre en ce sens qui sera sans doute riche d’enseignements.

    • assez d’accord avec vous : il faut ajouter à cela les différences de mode de vie et de répartition de la population…ce qui ne change pas grand chose surtout pour le japon.
      les courbes de mortalités comparées entre 2017/2018/ et 2019/2020
      ne démontrent pas du tout un accroissement extraordinaire de décès en France.

  3. Attention aux chiffres ! On sait bien que sur nos fameux 115000 morts, une grande partie est décédée AVEC le covid et non pas du covid.
    Petit tour de passe-passe pour grossir les chiffres et alimenter la politique de la terreur.

    • Oui, mais il nous faut des témoignages et des études. Si cela se confirme, nous aurions la preuve d’une manipulation des données publiques; ce qui serait grave pour nos institutions et les acteurs de cette tromperie organisée. A ce stade, il y a soit un drame national, soit une manipulation en effet.

  4. vous vous arrachez les cheveux monsieur, et pour rien du tout, c’est plus simple que cela! macron et son équipe LREM sont en CONFLIT D INTERET, et DELIT D INITIE ils ont un accord secret avec pfizer, qui a fait en bourse + 5000% depuis 2020! si macron a investi sa fortune 2 millions d’euro chez pfizer, lorsqu’il vendra ses actions il va empocher 100 millions de €!
    c’est aussi simple que cela! il pousse donc à la consommation-vaccination quoi qu’il en coûte en vie humaine, puisqu’il ne pourra jamais être poursuivi car nous sommes en état d’urgence sanitaire, donc tout doit être fait pour proscrire ce virus avec le vaccin, qui leur rapportera gros à la fin de leur mandats, lui et ses complices de LREM!
    probablement même que macron avec sa fortune à 100 millions € ne va pas se

    • représenter en 2022, pourquoi le ferait il, il est plein de fric maintenant et intouchable!
      les effets secondaires des vaccins c’est pas son problème, il est intouchable, et les vaccinés ont signé une décharge!!!
      ils n’avaient qu’à refuser, et venir manifester le samedi!!!

  5. déja ce con de macron aurait fermé toutes les frontieres de la France ET controles assidus dans les aéroports il y aurait eu beaucoup moins de morts,mais l’idéologie a pris le dessus et je soupconne macron d’avoir fait exprés de laisser les fronrtieres ouvertes volontairement et encore jusqu’a ce jour pour aggraver la pandemie en France,lui et ses mandarins de plateaux tv ont tout calculés d’avance.Ce qui ne sait pas macron s’est qu’il va dégager en mai 2022 lui et ses incompétants et le prochain président procédera autrement.

Les commentaires sont fermés.