La politique socialiste, c’est la religion de la paresse

Nouvelles décisions … nouvelles catastrophes pour la France.

Réduire le déficit de 30 milliards… On se réjouit… Mais la joie est de courte durée… Il ne s’agit pas de réaliser un véritable audit et de diminuer les dépenses par une meilleures appréhension des résultats mais de ponctionner ceux qu’on appellera la « classe active ».

Qui est cette « classe active » ? Ce sont ceux et celles qui estiment que la vie c’est d’abord l’autonomie… Ils n’ont pas compté et ils ne comptent pas sur la charité publique pour vivre et faire vivre leurs enfants. Ils vivent debout et assument . Ils travaillent (les classes moyennes et les classes moyennes dites « supérieures), ils créent des emplois et de la richesse (les entreprises), ils portent une image forte de la France partout dans le Monde (les sportifs qui gagnent), ils ne comptent ni sur les « aides » ni sur les allocations.

Ils trouvent normal depuis toujours de participer aux dépenses de la Nation mais être ceux à qui on demande toujours plus d’efforts pour financer une politique d’assistanat ils en ont assez.

Les politiques socialistes ne visent qu’à s’assurer le renouvellement de leur mandat en flattant les comportements de la facilité. Peu leur importe la force et la dignité de la France, ils encouragent bien au contraire la dépendance et la servilité car un peuple d’allocataires et d’aidés n’a pas la Liberté de décider de son avenir.

Les Jeunes, ceux qui ont des rêves et la volonté de les mettre en œuvre sont tous les jours plus nombreux à chercher ailleurs qu’en France à se réaliser. Leurs aînés eux aussi regardent au loin et veulent vivre ailleurs que dans le pays qui est le leur mais dont on les a dépossédé en le menant au naufrage.

Notre École est en chute libre depuis des décennies et se classe désormais fort mal au niveau mondial, notre médecine à perdu toute fiabilité, nos choix économiques nous font reculer tous les jours aux yeux du Monde, nos modes de vie et nos valeurs disparaissent ….

Alors demain, si tout continue dans ce sens, qui seront ceux qui resteront ?

Que sera la France demain ?

Qui seront les Français demain ?

Il n’est pas trop tard pour redonner la fierté d’être français à tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans ce choix de société mais Il y a urgence à redonner un sens autre que la seule survie à notre existence en France sinon notre civilisation va sombrer peu à peu avec le peuple qui n’y trouvera plus l’espoir D’ÊTRE et D’AVANCER.

Sylvie Cordier

 

image_pdf
0
0