La précampagne présidentielle française est une honte sans nom

Quand les moins que rien tentent de se hisser sur l’épaule de géants en bégayant l’Histoire non seulement cela tourne à la farce mais aussi en jeu de massacre tant ces puces ne sont désormais que des interfaces programmables ad vitam æternam. Deux à trois exemples, un ersatz de “philosophe” prétend ou à peu près que sans les Soviétiques les nazis auraient gagné en émasculant non seulement Katyn mais l’écrasement de l’insurrection de Varsovie alors que ces fameux sauveurs étaient fin août 44 aux portes de la ville mais comme il s’agissait de Polonais non soviétisés alors il valait mieux pour Staline qu’ils soient détruits les traitant bien sûr “d’aventuriers” dans sa correspondance avec Churchill (voir ses mémoires)…

Il est alors bon ton d’applaudir les Polonais se rebellant contre les caciques bruxellois tout en piétinant leur histoire…

Et que penser de tous ces “chefs” politiques prétendant donner un contenu au mot “fasciste” en désignant Zemmour comme nouvel Emmanuel Goldstein alors qu’ils sont eux-mêmes des fossoyeurs de toute démocratie possible en imposant la destruction réelle et non plus seulement symbolique des corps et des esprits par l’adoption en théorie de remplacement de tout ce qui semble être désormais du Bacon (peintre) retranscrit en politique ou la mise à l’état fluide de toutes les identités déversées dans le lavabo de la fuite en avant qui leur sert ainsi de ligne de mire.

L’implosion est donc totale, rapetissement des esprits, les lilliputiens règnent (tout en se prétendant des Hobbits) menacent d’interdire d’antenne, ou de candidature Goldstein, tant les forcenés, lorsqu’ils deviennent fous à lier, tout en affichant des visages d’ange, deviennent ces paranoïaques cherchant méticuleusement à mettre en pièces jusqu’aux miroirs qui ne font pourtant que montrer leur face masquée hideuse et perverse. Avec désormais trois seringues en effigie.

Lucien Samir Oulahbib

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. ODM est l’incarnation de la méchanceté et du mensonge. Il le porte d’ailleurs sur sa sale tronche (pour rester polie). Un peu comme Mélenchon d’ailleurs. Des tronches de haineux. On ne compte plus ses mensonges et ses insultes..

  2. Vous n’êtes pas très crédible à décrire une situation orwellienne….

  3. eh ducon moretti tu as enfin déclaré tes 300.000 euros que tu as voulus dissimuler ou c’est passé a l’as ?

  4. Paroles étonnantes de la part de Dupond-Moretti ; dans les prétoires, il aimait pourtant bien les défendre, les haineux et les racistes. Quand on considère comme un honneur de défendre le frère de Merah et autres dégénérés consanguins, on ferme sa gueule de crétin des Alpes!

  5. La « pré-campagne »?
    Étonnante remarque!
    Tous les Français savent que la Campagne électorale permanente leur pourrit la vie durant CINQ années, que chaque mandat présidentiel est, pour le titulaire, l’occasion de cinq années de campagne en vue de sa réélection. Aucun des détenteurs de ce pouvoir personnel, de De Gaulle à Macron, n’a abandonné cette forfaiture, pour penser un peu à la France et aux Français durant SES 5 ans. Ça a fonctionné pour mitterrand et chirac, et l’on ose espérer que macron va retourner se consacrer à ses affaires privées en mai 2022.

  6. Le YéIti, il est comme une femme. Il n’y a que l’amour de l’autre qui compte pour lui. Enfin l’amour de l’étranger, parce que le Blanc qui ressent dans sa chair, la menace islamiste, il n’en a rien à cirer.
    Il me fait penser penser à un Cardinal d’Ancien régime, croulant sous les décorations, et corrompu jusqu’à l’os.

  7. Comme au LIBAN, RE VO LU TION !
    Il n’y a que comme cela que nous en sortirons !

  8. Eh, du-con-grosse-pourriture…
    Payes tes impôts et ferme ta sale gueule de GROS PORC!!!

  9. « haine », « racisme ». On est toujours le « haineux » de quelqu’un.
    En tout état de cause ce sont des sentiments qui n’ont pas à être élevés au rang d’infractions pénales.
    Le meurtre, le vol et la fraude sont des infractions dont le contenu peut être défini précisément par la loi, mais à l’égard desquelles Dupond semble ne pas éprouver une aversion particulière lorsqu’il les évoque, lorsqu’il est contraint de les évoquer.

  10. Et Ducon-Gros-Yeti c’est un multirécidiviste de la suffisance, de l’imbécilité et du mépris des français

Les commentaires sont fermés.