La préférence nationale, un concept facho ? Seulement en France !

 

« Préférence nationale ».
Deux termes qui, séparés mais surtout associés, provoquent irrémédiablement chez le Gentil troubles intestinaux, urticaire, remontées hormonales et défrisement de la toison pubienne tant le remugle, sourd et lancinant, véhiculé par la mémoire des Heures les Plus Sombres d’une Histoire Ignorée persiste à fleur de pensée…
« La préférence nationale ? Mais c’est facho » !!!
Ouais, peut-être…Mais ça dépend où, et quand.
A vrai dire il n’en a pas toujours été ainsi.

1932 : Vote de la loi Herriot, sur la préférence nationale, donc, concernant surtout la ségrégation à l’emploi et suite à une campagne syndicale signée CGT et CGT-U (à l’époque ouvertement communiste) sur le thème : « les étrangers prennent le travail des français » (sic).

Ben ouais, Fernand Raynaud n’a rien inventé, sur ce coup.
François Cavanna, feu le patron de Charlie, mensuel puis hebdo, et peu susceptible de sympathie envers l’extrême droite, en parle merveilleusement bien dans son bouquin « Les Ritals » où par milliers, des étrangers, souvent pères d’enfants français et n’ayant rien fait de mal, étaient poliment raccompagnés à la porte de l’établissement France.

Il sera bien sûr facile d’objecter que le pays, plongé dans les conséquences dévastatrices de la crise de 29, se devait de faire des choix douloureux.
Sauf que… au plus fort de la crise, le taux national de chômage n’a pas dépassé les 8%, inférieur donc à ce qu’il est aujourd’hui.

1938 : Un certain Daladier -les accords de Munich, ça vous dit quelque chose ? – renforce la loi par deux décrets, en plein Front Populaire et alors que les Heures les Plus Pauvres de notre Histoire appartenaient à un passé à jamais révolu, croyions-nous.
Au demeurant, la loi Herriot traversera toute la IVème République, une bonne partie de la Vème et ne sera abrogée qu’en 1981 par F. Mitterrand, « pour rester en conformité avec les traités européens ».
Qu’on se le dise : la Préférence Nationale, c’est facho. La Préférence communautaire, c’est sympa.
Entre-temps, nos amis communistes avaient quelque peu évolué sur le sujet : plutôt fermés à l’immigration jusqu’à Georges Marchais au début des années 80 et constatant que le vote traditionnel et authentiquement prolétaire commençait à s’égayer, il fallait trouver un électorat de substitution : Bon dieu, mais c’est bien sûr ! Ouvrez les portes, les alloc’s et surtout les urnes !!!

Amusant d’ailleurs de constater que cette « ouverture » ne concernait aucunement les Grands Frères : URSS et Chine aussi rouges et inatteignables que la planète Mars, Cuba qui ne s’est ouverte aux touristes et à leurs dollars que lorsque Moscou cessa de payer la canne à sucre deux fois le cours mondial, Albanie à contourner par les voyageurs se rendant en Grèce par la route… Reste quand même la Corée du Nord et ses exportations de matière fissile, c’est rassurant.
Ceci nous offre une jolie transition spatio-temporelle pour aborder l’ « Ailleurs » :

L’auteur de ces lignes a eu la chance immense de pourvoir bourlinguer pas mal ces dernières années, notamment en Afrique, Amérique latine et Caraïbes.
Et bien, cette préférence nationale méphitique, il l’a rencontrée PARTOUT.
Concernant les différences de prix, d’accès, de formalités, sans oublier la qualité de l’accueil qu’à l’occasion vous réservent les autochtones. Supporters d’Usain Bolt et fans de Bob Marley, comptez vos doigts en quittant la Jamaïque.

Résident au Brésil, votre serviteur y voit appliquer une politique dont Trump ou Marine le Pen n’osent même pas rêver, et après quatorze ans de pouvoir de gauche :

-Les deux derniers nommés voudraient taxer les importations, afin de soutenir la production nationale. C’est facho. Sauf qu’au Brésil, une bagnole provenant d’un pays tiers vous coûtera 30% plus cher qu’ici à cause des droits de douane, alors même que le Brésil n’a pas de fabricant mais juste des chaînes de montage.

Idem pour tous les produits à forte valeur ajoutée.

– Et ça, c’est juste l’amuse-gueule : Les usines relocalisées aux US ou en France y emploieront néanmoins des travailleurs mexicains, salvadoriens, maghrébins ou africains. Pas là-bas : une entreprise brésilienne ne peut embaucher que des brésiliens, sauf à prouver qu’elle n’a trouvé aucun indigène correspondant au profil. Avec 200 millions d’habitants, on imagine la gageure.

– Pour finir, toute la planète du Progrès s’est félicitée de la mise en place du « Bolsa Familia », équivalent de nos alloc’s, développé par le pouvoir de gauche, et certes fort utile pour les familles impécunieuses.
Mais en oubliant vaguement de préciser que cette prestation ne concernait que les familles… brésiliennes. Péruviens, Boliviens, Colombiens, allez vous faire voir, et restez-y.
J’aimerais voir la tronche des habitué(e)s de la CAF si on leur explique que Maghrébins, Africains, Turcs, Tchétchènes et autres sont exclus du système.

Sachez-le : la Préférence Nationale, c’est facho.
Mais pas en d’autres lieux ou en d’autres temps.

Jacques Vinent

image_pdf
0
0

16 Commentaires

  1. La Tunisie aux Tunisiens ! Ouaiiiiis ! La Mauritanie aux Mauritaniens ! Ouaiiiiis ! Le Sénégal aux Sénégalais ! Ouaiiiiis ! La France aux Français ! Houououououo !!! Racistes !!! Salauds !!! Xénophobes !!!! Islamophobes !!! Nazis !!! Fachos !!!

  2. A St Petersbourg, l’entrée de l’Ermitage est « 12 » fois plus cher pour les étrangers…..
    Ici, tout est « Open Bar » ! Allocs, AME, CMU, APL et j’en passe !
    Des « Français » qui ne parlent pas Français ! Un comble !
    Les opposants sont poursuivis ! Pourquoi se gêner !

  3. LA PREFERENCE NATIONALE est un concept de Minimum nationaliste français , lancé par le FN , pour contourner ( sous la menace de l’Inquisition totalitaire immigrationniste ) le débat maussassien sur le société organique française et sur la primauté de l’identité française dans les appareils idéologique de l’Etat francais .. vieux débat toujours d’actualité avec en prime l’intrusion de l’immigrationnisme islamique et afro-arabe de masse et du terrorisme islamiste d’inspiration saoudienne , qui a démasqué toute l’armature idéologique du Projet multuculturaliste qui a tant chanté aux francais la ballade des peuples heureux de leurs métissages ( en Europe seulement et pas dans les mères patries théocratiques et racistes de ces Sorciers )

  4. à chaque fois que j’ai dit ça au sujet de la préférence nationale, ça a cloué le bec .
    pourtant ils continuent , preuve que quand on ne veut pas, on peut!
    macron préfère (et il le dit) les immigrés aux retraités! j’espère que ces derniers vont oublier de voter pour lui et ses acolytes dorénavant

  5. Les revendications identitaires de la moindre tribu amazonienne ou asiatique met en transe extatique nos marxistes qui se font maintenant appeler progressistes mais quand il s’agit de juger la même revendication pour les peuples blancs de culture chrétienne ces derniers leur rappellent les « heures les plus sombres du socialiste hitler » mais curieusement pas les heures des « attentionnés » bolcheviques issus des différentes religions compris juive (85% selon Poutine)
    la manipulation saute au yeux des peuples de l’Est mais apparemment pas du peuple de France au regard des succès électoraux des partis de l’internationale marxiste ou de pseudo droite complice, bizarre ?

    • Oui, vous avez raison ! mais les français, regardent cela comme s’ils n’étaient pas concernés. Le jour où , enfin ils ouvriront les yeux, ce jour il sera trop tard. Nous sommes gangrénés partout, avec l’aval de nos élites, gauche et droite confondues. Le produit a donné Macron et ses divagations sur l’immigration. Je pense que nous avons grillé notre dernier joker en mai dernier. Macron va pouvoir continuer le travail de sape commencé par Hollande. L’apathie du peuple fait peine à voir. Même pas un sursaut pour sauver leur progénitures. ECOEURANT !!

      • la finance mondialiste a racheter tout les mediats et la presse et digne de la coree du nord,lavage du cerveau des francais,diabolisation du front national depuis 40ans,car si le fn arrivait au pouvoir fini pour eux le pouvoir de la finance et du mondialiste, mais les francais ont le cerveau laver et continuent de voter pour ceux qui les detruisent,sauf nous les patriotes qui savent,ceux qui sont les ennemis de la france

  6. Reconnaissez qd meme que concernant les soins le Bresil ne regarde pas la nationalité. Je reside aussi au Bresil et profite sans complication des soins gratuitements

    • Vous devez avoir comme moi la carte vous permettant l’accès gratuit à l’hôpital. Quant aux médecins spécialistes, j’ai toujours dû les payer: le « plano de saude » revient beaucoup plus cher qu’ici, et avec moins d’efficacité. Maintenant, vous suivez peut-être une procédure que j’ignore et que j’aimerais découvrir.
      En outre, en tant que résident, vous avez un « Cadastro de Pessoa Fisica » (CPF). Pour un simple touriste qui en est démuni, attention les tourments.

  7. Quand il y aura 49% de gens qui travaillent et 51% de gens qui vivent des alloc’ … ils vont faire quoi nos grands savants gauchistes et idéalistes du « vivre ensemble » ?

        • tu parles « mamas and papas » alors qu’une situation pareille ressemblera plutôt à Bolt Thrower.

      • Ponctionner QUOI ? vous n’aurez plus RIEN sur vos comptes !! Ce sera la loi « de la jungle » , chacun pour soi , plus de médicaments , plus de quoi manger , les super….s dévalisés. Il ne restera qu’à défendre le chez-soi, contre les hordes sauvages armées grossies, par les clandés. Voilà où nous mènera Macron , l’UE avec son euro…!!

    • C’est déjà le cas ! nous y sommes !! n’oublions surtout pas que nous vivons sur la DETTE, et que cela aura une fin . Comment ? Certainement par un krach économiquement ….pire qu’en 2008 , dont nous ne nous sommes pas encore relevé . En 2008 , une seule banque en défaut a fait basculer le système….alors , pensez avec plusieurs , surtout dans la zone euro . Sachez qu’une seule banque la Deutsh bank « détient à elle seule 53000 MDs d’euro de « dérivés » , donc de dette. Affolant, quand la dette de la France n’est que …de 2300 MDs d’euro, soit avec la dette des pariculiers 5000MDs d’euro. Nous sommes assis sur un baril de poudre prêt à « péter ». Que deviendrons-nous , sans argent (les banques seront fermées, ayant puisé dans les comptes clients , loi de l’UE actuelle), panique !

Les commentaires sont fermés.