La préfète Lajus protège les forêts et l’agriculture : Macron la vire

Ancienne commissaire de police, Marie Lajus (à gauche) a toujours été une préfète incorruptible proche des agriculteurs, de cette France rurale qui disparait.

Je suis le moins bien placé pour écrire cet article. Car je connais bien l’ancienne commissaire de police Marie Lajus, même très bien. Un soir, cette policière devenue une préfète exceptionnelle, intègre, « vaccinée » au pur jus de la défense de l’état, de la loi et de l’intérêt général, m’a confié « avoir embrassé la profession de commissaire de police, à sa sortie de Normal Sup et de Sciences Politiques dans le but d’être utile, de faire respecter la loi, de défendre les victimes ». Entrée au service de l’état, elle fut un grand flic, puis une préfète incorruptible et proche de la ruralité. A la différence des nouveaux préfets intrigants nommés par Macron, sortis de nul part, qui ne savent pas différencier les abeilles des coccinelles, Marie Lajus a toujours affiché une parfaite connaissance des espèces animales, de la ruralité, des souffrances paysannes. Pas surprenant qu’elle soit « tombée » en refusant la construction d’un ambitieux complexe immobilier qui ne respectait pas le droit de l’urbanisme et sacrifiait une zone boisée proche d’un monument historique.

Celle qui fut reçue major au concours d’entrée de l’ École nationale supérieure de la Police en 1997, et qui sorti major également, a été limogée après avoir fait primer le droit de l’urbanisme dans un projet immobilier du département, freinant les ambitions d’élus locaux proches d’Emmanuel Macron et de Gérald Darmanin. Dans ce département d’Indre-et-Loire, la préfète Marie Lajus a eu le courage de s’opposer à un projet immobilier gigantesque dans le parc du Château de La Vallière dans le village de Reugny, qui ne respectait pas le droit de l’urbanisme. Tout part d’un projet d’incubateur de start-up, baptisé « Da Vinci Labs », censé réunir des chercheurs et des entreprises « autour de technologies quantiques, des biotechs et de l’intelligence artificielle ». Les plans sont ambitieux et devaient s’étendre sur 4 000 m² dans le parc d’un château classé à Reugny, près de Tours.

Cette zone étant boisée et proche d’un monument historique, le projet n’est pas constructible, aussi bien selon le code de l’urbanisme qu’au regard des principes de la Loi Climat et Résilience. La préfète Marie Lajus, avec son sens de l’état et du respect de la loi, émet alors des réserves sur l’intérêt du projet. Marie Lajus explique alors que « si la collectivité souhaite rendre ce terrain constructible, elle sera obligée d’attaquer la légalité de la décision ». Une position qui n’a pas plu aux promoteurs du projet, comme à certains élus locaux proches du pouvoir. Leur mécontentement est alors remonté jusqu’à la place Beauvau, conduisant quelques jours plus tard au limogeage sans préavis de la préfète. Une version confirmée par nos confrères de la rédaction du Canard. Deux ans et demi après son arrivée, la préfète Marie Lajus a été congédiée comme une domestique qui aurait volé l’argenterie du château et officiellement démise de ses fonctions le 7 décembre, comme l’indique le Journal officiel, à la suite d’une décision prise en Conseil des ministres, sur proposition de Gérald Darmanin.

Finalement, le livre fiction du journaliste Yves Courrière « le roman des hauts de Saint-Jean » des années 1970 devient réalité en 2022 dans la mise à mort de hauts fonctionnaires opposés à un projet immobilier démentiel, orchestré par des proches du pouvoir.

Avec Macron, on « achève bien les préfets » qui dérangent

De source très proche du dossier, je peux affirmer et écrire aujourd’hui, comme Emile Zola l’a fait lors de l’affaire Dreyfus, que les tensions entre Marie Lajus et les élus locaux d’Indre-et-Loire ne datent pas d’hier. Certains représentants du département et de collectivités locales, possédant le numéro de portable privé de Gérald Darmanin ont envoyé des SMS sans arrêt à Gérald Darmanin, l’ont bombardé en matinée comme en soirée pour protester contre l’activité de la préfète et pour obtenir sa mise à mort. Une pression qui a finalement porté ses fruits et qui montre la fragilité nerveuse et intellectuelle du ministre de l’intérieur Gérald Darmanin. Car ce dernier leur a offert sur un plateau la tête de la préfète Marie Lajus, alors qu’un autre ministre comme Charles Pasqua leur aurait dit « merde » et sans doute décoré de la légion d’honneur la préfète concernée, comme il l’avait fait en 1987 avec la préfète Hélène Blanc en poste à Colmar.

Je signe rarement des pétitions. Mais face à ce limogeage sans justification, face à cette profonde injustice, face à cette mise à mort d’une préfète intègre, soucieuse du respect de la loi, j’ai signé la pétition appelée Marie Lajus, une Préfète intègre! sur le site Internet Petitionenligne.fr., lancée par une cinquantaine d’élus et d’acteurs de la société civile, montés au créneau pour apporter leur soutien à la préfète, dans une tribune publiée par Le Monde. Tous les signataires sont animés par la stupéfaction et l’incompréhension.

Je défends la préfète Marie Lajus alors que nous avons des opinions différentes. Marie Lajus ne m’a jamais caché être une femme engagée à gauche, mais ni militante, ni sectaire. Elle est brillante, mais parfois autoritaire exigeante, et je salue celle qui a toujours été déterminée à faire progresser ses idées, quitte parfois à négliger ses arrières, celle qui paie aujourd’hui ses grandes compétences, son dévouement et son sens de l’État. Marie Lajus, bravo, beaucoup de français, notamment parmi les humbles et les défavorisés, sont derrière vous.

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

https://ripostelaique.com/proche-de-macron-jean-francois-husson-le-monsieur-immobilier-du-senat.html

https://ripostelaique.com/le-senateur-husson-presente-ses-voeux-de-fin-dannee-en-septembre.html

https://ripostelaique.com/macron-pret-a-reformer-la-constitution-pour-briguer-un-nouveau-mandat.html

https://ripostelaique.com/scandale-les-dysfonctionnements-du-fonds-de-garantie-des-victimes-de-terrorisme.html

image_pdfimage_print
24

18 Commentaires

  1. Les gouvernements ne sont en rien démocratiques, une fois au pouvoir, les cliques mises en place deviennent de véritables dictatures, où tout n’est qu’arrangements, manipulations, mensonges, diktats, et idéologies masquées. La démocratie n’est qu’une illusion de plus, tant est importante la confusion qui règne chez les électeurs, endoctrinés, ignorants, ou j’men foutistes.
    Macron l’opportuniste n’est arrivé au pouvoir que pour ces raisons, certainement pas pour ses compétences et son désir de sauver la nation.

  2. Pauvre préfète, elle a subi la disgrâce royale, que dis-je, la disgrâce jupitérienne !!
    Le petit fou a encore frappé, il jouit du mal qu’il fait.

  3. On sait très bien que toutes ces COP annoncées en grande pompe sont de la poudre aux yeux des gogos.
    Beaucoup de kérosène brûlé, des agapes dignes des rois, beaucoup d’argent public gaspillé, et au final, dans chaque département, les gens sont obligés de lutter contre des projets anti-écolos, aussi destructeurs de l’environnement qu’il y a quarante ans.
    Les zélus restent dans l’ornière.

  4. Celui qui fait honte à la france n’est qu’un psychopathe , mythomane et cocaïnomane , regardez la vidéo de F . Asselineau …

  5. J’espere que macron jupiter narcisse et ses courtisans macronniens gamélivores vont payer un jour leurs forfaits. Respect et soutien à cette PREFETE.

  6. Je ne signerai rien du tout car cette préfète intègre a egalement bien contribué a la creation de centre d’accueil pour migrants.
    Au nom de la loi, bien sûr.
    C’etait quand même plus important que la mise en place d’un incubateur d’entreprises.

  7. Cette affaire de pourriture politicienne me fait penser à celle, certes moins spectaculaire mais tout aussi significative du sentiment d’impunité et de toute-puissance de nos « élites », de ce jeune agriculteur du Tarn (ou juste à côté) dévoilée par le blogueur Papacito et par VA+, qui depuis des années se bat pour faire respecter son droit le plus élémentaire de circuler sur une voie communale publique, face à un Lord anglais qui se croit tout permis – y compris privatiser cette voie publique – et un maire véreux, sans oublier le baron PS local, ancien ministre et patron de presse, Jean-Michel Baylet.
    Le pot de fer contre le pot de terre.. selon que vous serez puissant ou misérable… la France est de plus en plus semblable à une république bananière ; l’ancien régime à côté, c’était de la gnognotte. Et Macron et cie donnent des leçons de « démocratie » à la terre entière… ce serait risible si ce n’était révoltant.

  8. Merci pour votre article. J’ai signé la pétition.
    Etre autoritaire n’est pas un défaut, mais une obligation dès qu’on a des responsabilités et qu’on doit atteindre un but. Et puis de temps en temps il faut savoir réveiller les « j’m’en foutistes » qui encombrent ce monde…
    Elle est jeune et de « Gôche » : dès qu’elle aura de la bouteille, elle viendra bien vite nous rejoindre. Les Gôchiasses n’ont aucun idéal honorable dans la pratique. Ce sont des gens qui vivent dans leurs lubies.👀🙃😟

  9. Macron c’est le Président des riches, des femmes et des immigrés. On lui pardonne tout, car il est dans l’air du temps, l’accueil et l’auto-destruction. Malheur à qui se met en travers de son chemin. Il peut-être très méchant.

    • C’est un psychopathe fou furieux, envahi de pouvoir, imbu de sa personne insignifiante, désaxé au possible. Il a enfilé le vêtement du dictateur. Pour le virer : s’en débarrasser par tous les moyens.

  10. ben où on va si une préfète commence à vouloir faire appliquer la loi ? le roi n’est il pas tout puissant ? il le prouve

  11. Une preuve de plus s’il en était besoin que Macron ne nomme que des gens à sa dévotion et se débarrasse de tous les autres, les « celles-et-ceux » qui n’obéissent pas au doigt et à l’œil, ou qui pourraient lui faire de l’ombre, comme ce fut le cas d’Édouard Philippe. Et dire qu’il y a encore des gens pour soutenir mordicus, envers et contre tout, qu’il ne se comporte pas comme un petit dictateur, mégalomane et paranoïaque de surcroît. J’en connais personnellement quelques-uns, hélas !… Depuis son élection en 2017 – contestable au demeurant – Macron n’a cessé de tout verrouiller afin que rien ni personne ne puisse s’opposer à ses décisions, et pour être plus sûr encore de son impunité, Darmanin vient de commander du matos pour réprimer toute contestation future. Ça promet !

  12. Être intègre est inconcevable pour Macron. Pour lui, la seule valeur acceptable c’est que les préfets soient à sa botte. Un préfet étant la courroie de transmission de l’état dans les territoires il faut absolument qu’ils soient aussi incompétents que son gvt.

  13. Alors ceux qui prônent d’attendre les prochaines élections pour virer le dard à la main et son chef foutriquet l’assassin génocidaire et toute sa clique de corrompus et de traîtres qu’en pensez-vous du limogeage de Madame le Préfet Marie Lajus ? Elle est belle la vie en dictature macronienne , ça commence par ceux et celles qui deviennent gênant et qui servent la France et font appliquer les lois contre des intérêts politiques .et devinez qui suivra prochainement ? Tous les récalcitrants ,les patriotes ,les défenseurs de la France et de sa culture oui amis patriotes nous allons nous retrouver enfermer dans des camps (d’élimination !) de rééducation .Je signale que je n’ai touché aucune substance illicite .Pour nous sortir de ce merdier il ne reste que le soulévement du peuple pour destituer ces corrompus et traîtres .

    • le peuple il est anesthésié vous ne croyez pas? a moins qu’il y est un éclair de lucidité d’ici peut a force peut -être que cela arrivera sinon nous allons toucher le fond

Les commentaires sont fermés.