La prégnance du séparatisme (suite)


Ainsi entendit-on le Président inventer quelque nouveau nom pour donner crédit aux solutions qu’il entend mettre en œuvre pour résoudre ces maux si prégnants. S’il discourut fort bien de la France et de la République, définit-il clairement l’objectif ? Prit-il les mesures adéquates ?
L’objectif fut nommé par un vocable purement méthodologique, comme il en était du terrorisme. Il s’agit dans le second cas de formes d’actions et dans le premier de l’intention des acteurs. « Je veux telle chose au motif que… Et j’use donc de méthodes terroristes dans l’intention d’aboutir au séparatisme. » Il manque un objet à mon explication ! Le motif. Le principal de mon être qui me pousse à agir quelle qu’en soit la manière ; agir afin d’atteindre un (premier) objectif : la séparation – la séparation ou plutôt le vol d’un territoire dont je deviens le sheikh et où s’appliqueront à tous les lois qui viennent de ma motivation. Les sources de celles-ci ? Est-il besoin de les dire ? On m’aura compris ; elles sont dans un livre qu’on dit saint. Et dans les tr-hadit-ions… Refuser de nommer et tout autant de réfléchir aux motivations qui poussent ces gens, refuser de réfléchir et penser aux sources justifiant mon intention serait une ineptie… Abscons. Une vacuité.
La méthode et le but visé ont bien une source. Si celle-ci n’est analysée et débattue, c’est en vain que l’on déterminerait comment agir pour éradiquer le flux des gens agissant usant de cette méthode (le terrorisme et le séparatisme) dans cette intention (appliquer la charia). Réduire l’immigration est une stricte nécessité que citait Jordan Bardella hier matin sur BFM.
Toute proportion gardée, c’est un peu comme si l’on analysait les balles reçues derrière la ligne Maginot ou si l’on s’occupait d’examiner les canons dont on reçut les obus, sans prendre soin de lire la déclaration de guerre – motif de ces tirs et des canons – utilisés dans l’intention de conquérir un territoire. On subit les effets de la méthode… On veut s’en protéger… Et l’on se « nikabe » les yeux sur les motivations. Saurait-on dès lors parer les coups suivants ? Mieux vaut rire de celui qui agit ainsi.
In fine la fonction du politique oblige à préparer l’avenir. Comment peut-on imaginer le faire quand on s’en tient aux actes sans observer leur source ? Quelle stupidité confondante ! ici démontrée par ce gouvernement dont malheureusement je ne suis même pas sûr qu’il fasse semblant de ne pas oser nommer vraiment les choses… Notre usine à lois traîne sa besace sans rien en sortir ni l’utiliser.
Ce séparatisme n’est que la rougeur d’une timide jeune fille… La lâcheté ou la peur interdisent de « nommer ». Mais je crains que la situation soit pire car s’il utilisait d’une quelconque langue de buis pour ne froisser personne et masquer sa compréhension, aurait-il organisé les Assises départementales de l’Islam l’an passé, montrant son désir d’interaction entre l’Islam et la société civile ? Voir ici : https://ripostelaique.com/rhone-le-prefet-mailhos-veut-linteraction-entre-lislam-et-la-societe-civile.html
Aussi, une fois démontrée la duplicité de ces gens, prouvons-la de nouveau en réponse à son plan : que dit le Président ? Il tint un beau discours ! Un superbe discours même ; du moins dans son début. Rien de manquait. Que l’on en juge :
–          « Le sujet (est) de notre unité dans la République. »
–          « La laïcité, c’est dans notre République la possibilité de croire ou de ne pas croire librement mais le devoir absolu de respecter les lois de la République, quelle que soit sa religion. »
–          « C’est ensuite la séparation entre l’Église et l’État, mais la possibilité libre pour chacune et chacun de pratiquer sa religion sans que cela vienne troubler l’ordre public, sans que cela vienne troubler le respect des lois de la République. »
–          « Il y a ensuite ce que j’appellerai « la civilité »… Dans la République, la femme est l’égale de l’homme et toutes les lois sont respectées.  On ne peut accepter au nom d’une religion, quelle qu’elle soit, qu’on vienne enfreindre ces lois… Au fond, nous avons un socle, des lois que nous nous sommes données et il en va de notre unité, c’est que la République se tienne selon ces lois, ces valeurs, ces aspirations communes. »
–          « Il y a depuis plusieurs décennies, au nom d’une religion, non pas l’exercice simplement d’une religion, mais la volonté de ne plus respecter la loi chez certains, une manipulation du fait religieux qui, en utilisant ou bien la religion elle-même ou bien l’éducation, le sport, les activités associatives ou autres, consiste en quelque sorte à construire un projet de séparation de la République. »
–          « Le problème que nous avons, c’est quand au nom d’une religion ou d’une appartenance, on veut se séparer de la République, donc ne plus en respecter les lois et donc qu’on menace la possibilité de vivre ensemble en République. »
–          « Dans la République, on ne peut pas accepter qu’on refuse de serrer la main à une femme parce qu’elle est femme. »
–          « Dans la République, on ne peut pas accepter que quelqu’un refuse d’être soigné ou éduqué par quelqu’un parce que c’est une femme. »
–          « Dans la République, on ne peut pas accepter la déscolarisation pour des raisons religieuses ou de croyance. »
–          « Dans la République, on ne peut pas exiger des certificats de virginité pour se marier. »
–          « Dans la République, on ne doit jamais accepter que les lois de la religion puissent être supérieures aux lois de la République. »
–          « C’est aussi simple que ça.
–          « Nous devons lutter contre une idéologie politique, ce séparatisme islamiste. »
Amis lecteurs, pardonnez ces citations un peu longues mais qu’un esprit laïque pourrait signer des deux mains ! Un esprit qui sache rendre à César ce qui lui appartient. Aussi pouvions-nous attendre un programme de mesures à même de restaurer ces valeurs républicaines, auxquelles se sont rangés tous les immigrés jusque dans un passé récent. Qu’en est-il ?
Voici la liste des actions que le gouvernement engage, engagea depuis 2 ans et demi et développera :
– Augmenter le budget des associations dans le domaine du sport, des cultures, etc.
– Lutter pour l’accès à l’emploi ; mise en place de dispositif pour les stages en 3e et pour l’embauche ; financer des formations pour les jeunes
– Dédoublement des classes de CP CE dans les REP et REP+
– Plan d’éducation scolaire et périscolaire par les « cités éducatives » dans 80 quartiers : 100 M € sur les trois ans à venir
– Retour de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) avec un investissement inédit jusqu’alors
– Plan d’investissement dans les compétences au travers des associations
Doit-on voir en cela une intention réaliste d’apprendre aux barbus à saluer la gente féminine, la considérer comme l’égale de l’homme ? Cela les mènera-t-il à refuser la polygamie et dire enfin l’égale dignité et l’égalité en droits et en devoirs de toute personne quels que soient leur âge, race, sexe, nationalité, état ?
Cela les conduira-t-il, eux-mêmes et leurs épouses, à laisser liberté à leurs fils et leurs filles de se marier et choisir leur religion ou de n’en point pratiquer ? Quel décalage entre les principes très laïques et français énoncés ci-avant et ces mesures-là !
Et il disait pourtant : « Il nous faut lutter contre une idéologie, le séparatisme islamique »…
***
La France engagera aussi – il est vrai – un contrôle par l’éducation nationale sur les cours de langue d’origine et une réduction progressive de la venue d’imams depuis l’étranger. Mais si aux enfants on n’apprend tout ce qui découle des trois devises et de la laïcité de la France, en cours d’histoire, de français, de philosophie et d’instruction civique… Si ce qu’on leur apprendrait contrevient aux principes de l’islam que leur enseignent leurs parents, leur éducateurs sociaux et leurs imams… Si l’on n’ose dire que le Coran enseigne faussement, ou si l’on ne cherche à y trouver l’approbation de nos principes… Oserait-on dire que le gouvernement concocte un sage plan conforme au but visé de réduire le séparatisme ? Osera-t-on dire qu’il s’agit-là d’un vrai plan complet et efficace ? Un sage plan mûr et réfléchi ? Un plan qui conduirait à une véritable insertion de ces pauvres gens dans notre société ?
La source de ce séparatisme est dans un livre qu’on dit saint mais qui est par trop la source de dirimant obstacle à toute évolution. À moins qu’il soit enfin réinterprété dans une sincère et totale ijtihâd.
René Grousset, dans son fameux livre « Bilan de l’Histoire », écrit avec justesse « qu’aucune civilisation n’est détruite du dehors sans s’être tout d’abord ruinée elle-même !  »
Nous y sommes ! En laissant jour après jour grignoter nos libertés, nos valeurs, nos traditions, notre histoire et notre grandeur, nous déroulons le tapis rouge à ceux-là mêmes qui nous défient et ne cachent pas leur volonté de conquête ! Seule une implacable politique menée avec courage et détermination, avec les armes juridiques renforcées et appliquées sans indulgence, peut encore éviter que cette seconde société qui tente de s’imposer insidieusement au sein de la nôtre ne gagne la guerre de sécession ! Encore faut-il bannir l’angélisme, ouvrir les yeux et les oreilles, résister aux moindres provocations, et cesser d’être dans un perpétuel déni de la réalité que nous voyions encore en cette mascarade !
Bertrand du Boullay

image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. Oui pour le séparatisme ;l’Islam en Islamie… Cette effrayante organisation politico-religieuse n’a rien à faire en France.

    • Oui. Merci à vous. C’est tout à fait ça, et qui reste pensé par bien des Français.
      Hélas pas un politique ne le dit. Ne l’a dit. Hormis Villiers je crois.
      Belle soirée à vous

  2. Merci d’avoir posté ci-dessus la photo de la porno-star la plus célèbre du monde islamique ; il faudrait demander à Rocco Siffredi si ça l’intéresserait de tourner ne serait-ce qu’une scène avec elle… Un réalisateur de films d’horreur (genre l’Exorciste) pourrait également être intéressé, il y a aussi une série de films d’horreur appelée « Détour Mortel » mettant en scène des personnages issus d’accouplements consanguins s’étalant sur plusieurs générations qui pourrait inclure dans son casting la superbe Miss Fellation représentée plus haut…

  3. Bien la photo !!! fufu doit de bidonner dans sa tombe ! tout a fait l’image de la « religion » ^^ de l’intelligence , de l’amabilité , de la fraternité , de l’amour , de la paix et nianiania ! merci ! si vous faites un remake du gendarme avec la « sœur marie cruchotte » pensez a elle !!

  4. Sur la photo : ceci est le recueil de mes recettes de beauté , c’est secret, je le garde pour moi. Na !

Les commentaires sont fermés.