La priorité de l’UE : imposer des migrants aux pays de l’Est !

Dans son arrêt du 2 avril, la Cour de justice de l’Europe a condamné ces 3 pays pour avoir refusé en 2015 de se conformer au mécanisme de répartition obligatoire des migrants en provenance d’Italie et de Grèce. Au plus fort de la crise du Covid-19, on peut dire que les juges de cette « honorable » institution ne manquent vraiment pas d’air. Cette Europe vit décidemment sur un petit nuage gris. Alors que des milliers de gens meurent, elle, elle dispense, avec ce ton hautain qui lui est malheureusement propre depuis de trop nombreuses années, des leçons de morale… et, – mais de riez pas ! – de solidarité. La solidarité ? Parlons-en, elle est fraîche en ce moment, la solidarité européenne, tu parles ! tout le monde tire la couverture à soi.

Quelle est donc la conclusion de ces doctes juges ? Que les trois pays « ne peuvent invoquer ni leurs responsabilités en matière de maintien de l’ordre public et de sauvegarde de la sécurité intérieure, ni le prétendu dysfonctionnement du mécanisme de relocalisation, pour se soustraire à la mise en œuvre » du mécanisme. Ah bon ! Parce que, sur tous les pays du continent, tous les attentats, les attaques au couteau (comme chez nous en France à Romans il y a deux jours), les viols de femmes, les appels des muezzins, c’est-à-dire le non-respect manifeste du confinement par les racailles musulmanes, et j’en passe, cela ne relève pas, peut-être, du maintien de l’ordre public et de la sauvegarde de la sécurité intérieure »  ?

Et puis ce million et demi de migrants qui nous sont tombés sur le dos en 2015, à qui la faute ? Si ce n’est à cause de l’inconsciente Merkel qui, sans même consulter son propre gouvernement et ses soi-disant partenaires européens et conformément à la fourberie naturelle de son pays, l’Allemagne – Deutschland über alles ! – a grand ouvert ses portes !!! Manifestement, nos petits coqs de juges à la crête violacée de suffisance ont des problèmes de mémoire. Et puis, la Pologne, la Hongrie et la Tchéquie ont connu pendant des siècles ce que vous, petits bobos des facultés de droit d’Europe occidentale, n’avez jamais connu, à savoir la domination infernale d’empires qui ne les considéraient que comme esclaves corvéables à merci. Alors les invasions, eux, ils savent ce que cela signifie alors que vous, avec vos petites cervelles bornées, vous n’êtes pas foutus de voir celle qui se produit sous vos yeux et que vous ne verrez jamais d’ailleurs tant vous avez été formatés par la bien-pensance…

Mais ce n’est pas tout dans cette minable aberration. Il paraît en effet que la Commission – institution hautement démocratique comme chacun sait – doit décider de la suite à donner à l’arrêt de la noble Cour et notamment si elle doit lancer une nouvelle procédure judiciaire pour réclamer à ces trois pays une sanction financière !!! Alors moi, je ne vois qu’une seule initiative à prendre comme réponse à donner à cette Cour malsaine, une décision pleinement démocratique : le référendum ! J’invite d’ailleurs, entre parenthèses, les petits juges à chercher les taux d’abstention lors des différents référendums d’adhésion en 2004. Cela leur rabaissera un peu le caquet quoique, quand on a des convictions arrêtées comme ils en ont et qu’on se prend pour le Dieu de l’Ancien Testament, propagateur d’une justice intraitable vis-à-vis de son peuple, on ne peut qu’en douter.

Mais que pourrait être la question posée lors de ce référendum ? Moi, je vois très bien quelque chose comme : Approuvez-vous la décision de la Cour de justice du 2 avril prise contre notre pays ? Et si non, considérez-vous alors utile que notre pays se maintienne au sein de l’Union européenne ? Personnellement, je ne vois pas l’intérêt pour un État-membre de demeurer au sein d’une institution qui vous met au ban de cette même institution car pardon, mais c’est bien de cela dont il s’agit. Et puis tiens, puisqu’on parle de démocratie, j’imagine très bien la possibilité ou plutôt la nécessité d’organiser, par exemple tous les 10 ans, dans chacun des États-membres, également un référendum dont la question serait formulée ainsi : Approuvez-vous, telles qu’elles fonctionnent, les institutions européennes ? Et s’il résultait de tous ces référendums des réponses négatives, tous les pays seraient contraints, à travers par exemple l’organisation d’état généraux, à réfléchir sur une organisation répondant ainsi au mieux aux désirs des citoyens. En effet, pourquoi les institutions devraient-elles rester figées ad vitam aeternam ? Le monde évolue et le propre d’une vraie démocratie, c’est tout de même de s’adapter, non ?

Philippe Arnon

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. Noyautée par des juges à sa botte, Soros continue à détruire nos pays. Avec les savates comme Macron et bien d’autres renforcés par moult financiers dans les différents Etats serpillières. La pandémie vient à point pour assainir en laissant mourir les personnes âgées que l’on ne soigne pas: si l’organisme tient c’est bien sinon tant pis. Le confinement va durer autant qu’ils le décideront, « ils » craignent trop du retour de manivelle des peuples à bout.

  2. « Pour lutter contre la pandémie du Covid-19, l’Union européenne va garantir plus de 15 milliards d’euros pour aider les pays les plus vulnérables en Afrique et dans le reste du monde, a annoncé mardi sur Twitter la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. » source Fds

  3. 2
    Une autre idée serait un manifeste commun à tous les pays membres, rédigé conjointement par des ressortissants de tous les pays. Les gauchistes n’ont rien fait d’autre des décennies durant, et à chaque fois, ça marchait.
    Pourquoi ne pas faire quelque chose de semblable à notre tour ?

    Mais de telles solutions ne sont que des demi-mesures. Ce qu’il faut, au point où nous en sommes, c’est prendre les armes.

  4. 1
    Philippe, un référendum serait une bonne idée en soi, mais 1) ce n’est pas l’UE ou les gouvernements des pays membres qui vont l’organiser, et 2) en admettant qu’il y en ait un, les instances dirigeantes l’ignoreraient si le résultat n’allait pas dans leur sens.

    Le problème, c’est de « faire » notre référendum, sous forme par exemple d’une immense pétition anti-UE que l’on pourrait donner à signer aux gens dans les pays membres de « l’Union » simultanément. Bien menée, elle pourrait permettre de réunir des millions de signatures. Pour y parvenir, on pourrait imaginer que les partis souverainistes de chaque pays se chargent de l’organiser et de la relayer, en étroite concertation.

    • Votre idee est excellente. Cela pourrait etre une initiative de Riposte Laique avec des sites europeens amis car, comme vous le dites plus haut les referendums organises par le pouvoir, finissent toujours par etre denatures (voir Sarkozy et le traite de Lisbonne).
      Amicalement

      • Non Philippe, il n’y aura pas de référendum, l’opinion publique a dévoilé son opposition aux réfugiés. Ils attendent sans doute que ces derniers chassent ou tuent les populations pour reprendre en mains ces gens dociles et incultes pour en faire les esclaves du futur en mode « le meilleur des mondes ».

  5. Comme l’URSS et pour les mêmes raisons, l’UErss finira par imploser : trop d’inefficacité, trop de connerie, trop de malheur pour les peuples qui lui sont asservis.
    Mais le problème, c’est de savoir quand cela arrivera. S’il faut attendre cinquante ans, que restera-t-il de la France à ce moment-là ?

    C’est pourquoi il ne faut pas attendre que cela se passe sans nous, mais hâter le processus en y contribuant activement.

  6. mais, Bon Dieu, arrêtez les inepties! …si vous voulez vos référendums, il faut d’abord prendre le pouvoir : vous proposez quoi pour le faire?

  7. La cour de justice européenne est un nid de cloportes, de cancrelats et de blattes, rien que des espèces nuisibles.

    • Ne savez-vous qu’elle est aux ordres du cosmopolite talmudiste milliardaire SOROS! il ne faut pas être étonné des jugements rendus ! Soros obéit aux lucifériens Rotschilds, destruction de la chrétienté sur toute la planète !!!!

  8. les pays de l’est ayant subit la dictature communiste pendant un demi siècle, ils sont vaccinés contre les diktats de gugusses irresponsables et coupables

  9. Que Poutine (et tous les Orban) fassent charger leurs armées contre ces rac !!!!

  10. il n y a personne pour envoyer un missile sur l UE avec les compliments des Européens de souche

  11. Des tourelles automatique à toutes les frontières à reconnaissance facial, style macalou ou merguez. Bon je rêve ça m’aide à bien dormir je compte à chaque foi que la faucheuse se met en route.

    • le système avec reconnaissance faciale, la France sais le faire, elle en fabrique pour les autres pays, la France sais faire des cartes vitales biométriques, mais pour les pays étrangers, alors que nous avons une grosse fraude qui grossit d’année en année, mais nos gouvernement ne veulent pas le faire pour nous……

Les commentaires sont fermés.