La progression du vote Marine : une insurrection démocratique, et un terrible camouflet pour la gauche !

Il est fréquent d’entendre les experts nous expliquer que la progression du vote pour la présidente du Front national aurait comme principale cause la crise sociale, le chômage de masse, voire, comme le disent nombre de sociologues, et tous les BHL de salon, la preuve que les Français seraient d’incurables racistes.
C’est naturellement beaucoup plus confortable pour ces gens-là d’en rester à la seule crise sociale, comme de vulgaires marxistes, que de s’interroger sur les enjeux civilisationnels qui sont en jeu, dans la France de 2011. Certes, la crise sociale ne doit pas être niée, mais là n’est pas l’essentiel, loin de là, dans la progression du vote en faveur de Marine Le Pen, qui, à mon avis, est loin d’être terminée.
Je me souviens, il y a bientôt dix ans, d’un patron de café, marocain d’origine, qui, dès le 22 avril 2002, au matin, assumait son vote Le Pen, devant des clients héberlués. Il expliquait que tant que les racailles feraient la loi devant son café, et que les trafics de drogue se dérouleraient au vue et au su de tout le monde, il continuerait à voter FN. Qui peut nier que la situation se soit aggravée depuis, et donc qu’en toute logique, nombre d’électeurs de toutes les origines se tourneront vers la présidente du Front national, pour exprimer leur volonté d’un changement radical de politique, qu’aucun autre parti n’est capable de proposer, aujourd’hui.
Si les Français votent de plus en plus pour Marine Le Pen, c’est d’abord pour les raisons suivantes :
– Ils en ont assez de financer la venue tous les ans de 200.000 nouveaux immigrés, sans parler des clandestins – l’exemple des derniers tunisiens est ahurissant – majoritairement issus de pays musulmans, qui refusent, pour bon nombre d’entre eux, toute intégration ou assimilation.
– Ils en ont par-dessus la tête des exigences et du culot de certains représentants de ces populations : multiplication des voiles, viande hallal dans les cantines scolaires, horaires réservés dans les piscines, femmes musulmanes qui refusent de se faire examiner par des médecins hommes, prières dans les rues, constructions de mosquées gigantesques, écoles coraniques, etc. Que dire, là encore, des clandestins tunisiens qui insultent la France, quand Delanoé leur paie l’hôtel !
– Ils ne supportent plus le discours sur l’immigration qui serait une chance pour la France, quand le chômage de masse explose, et que la délinquance est majoritairement le fait d’enfants de l’immigration, il suffit d’aller un après-midi au tribunal.
– Ils en ont assez de se voir priver du droit de s’exprimer au nom d’un pseudo anti-racisme qui refuse de voir l’ampleur d’un nouveau racisme anti-blanc, et criminalise prioritairement les Français d’origine européenne.
– Ils en ont assez d’une justice qui relâche des voyous qui tirent sur les forces de l’ordre, mais emprisonne Galinier, et poursuit Eric Zemmour devant les tribunaux.
– Ils en ont assez de devoir payer de plus en plus pour des prestations sociales pour lesquelles ils ont cotisé toute leur vie, alors que la plupart des nouvelles populations en bénéficient gratuitement. Ainsi, un étranger de 65 ans arrivant en France, et étant autorisé à y résider, n’ayant jamais travaillé ni cotisé peut toucher une retraite annuelle de plus de 8000 euros et 13000 en couple (guide de l’accueil aux étrangers que tout le monde peut consulter).
– Ils sont outrés de voir que l’on continue à verser des retraites à certains Algériens morts depuis fort longtemps (voir rapport de la Cours des comptes).
– Ils en ont assez de voir qu’il faille payer 45 euros pour une chambre particulière dans un hôpital alors que celle-ci est gratuite pour les bénéficiaires de la CMU et de l’AMG.
– Ils en ont assez de voir leurs banlieues, havres de paix il y a seulement 40 ans, devenues des zones de non droit où les agents de la force publique ne peuvent pas riposter lorsqu’on leur tire dessus avec des armes de guerre. Ils ne supportent plus le caillassage régulier de pompiers, et l’impunité garantie des jeunes délinquants.
– Ils en ont assez de s’entendre dire que la faute leur incombe pour avoir regroupé ces populations dans ces quartiers. Ne serait-ce pas ces populations qui ont su faire le vide autour d’elles, en imposant leur culture de vie et leur rapport de forces aux Français d’origine, devenus minoritaires ?
– Ils en ont assez de voir au bas de leurs immeubles ces bandes de jeunes trafiquants de drogue qui ne travaillent pas mais se promènent dans des voitures que le commun des Français ne peut pas se payer.
– Ils en ont assez de voir régulièrement brûler leurs écoles, leurs gymnases, leurs magasins, leurs voitures, par des délinquants qui bénéficient d’une incroyable tolérance de la part de certains juges.-
– Ils ne supportent plus qu’à cause de 10 % d’élèves, souvent issus de l’immigration post-coloniale, il ne soit plus possible de transmettre un savoir dans certaines écoles de la République. Il n’acceptent plus que certaines écoles deviennent des zones de non-droit.
– Ils en ont assez de voir que la majorité de nos logements sociaux sont réservés à ces nouvelles populations, au détriment des travailleurs pauvres et des vieux retraités modestes.
– Ils en ont assez de se voir traiter de racistes, de devoir se flageller au nom de la repentance, esclavage, colonisation, etc.
– Ils en ont assez de se voir ponctionner leur épargne pour financer des assistés professionnels (RMI, RSA).
– Ils en ont assez de voir que l’on peut se torcher avec le drapeau français (de l’art paraît-il) sans que les partis politiques de droite et encore moins de gauche ne s’en émeuvent.
– Ils en ont assez d’entendre siffler la Marseillaise et de voir brandir dans les stades des drapeaux algériens, marocains, etc. mais jamais un drapeau français. Ils ne supportent plus l’attitude violente, arrogante et provocatrice de supporters de football algériens, qui cassent systématiquement tout, dès que leur équipe joue un match.
– Ils en ont assez de s’entendre marteler de manière ahurissante que l’immigration enrichit le peuple de France, et qu’il n’y a dans ce pays aucun problème avec l’islam (Mélenchon). Quel déni de réalité !
Entre une droite molle qui, à l’image d’un Guéant, dit des choses justes, mais ne propose que de réduire le nombre d’immigrés annuels de 200.000 à 189.000, et une gauche qui soutient cette politique de l’immigration car elle y trouve son compte lors des élections, quel choix reste-il donc aux Français en dehors de l’abstention ?
Le coup de le bête immonde, cela ne marche plus, la diabolisation du FN, facilitée par certains propos de Jean-Marie Le Pen, n’est plus possible avec Marine. Autour de moi, de plus en plus de citoyens assument ouvertement leur prochain vote pour la présidente du Front national, en disant que, au vu de la gravité de la situation, ils n’ont plus guère de choix.
La progression de ce vote est surtout un terrible pied de nez pour le PS et toute sa gauche, qui, incapables de comprendre la souffrance du peuple de France devant la montée de la délinquance et la progression de l’islamisation de notre pays (parce qu’il n’y a plus d’ouvriers chez eux), continue à réclamer davantage d’immigration, montrant par là un mépris pour les classes populaires qui ne leur sera pas pardonné, en 2012.
Ce vote, pourtant criminalisé dans les grands médias, a de plus en plus l’allure d’une insurrection démocratique du peuple de France contre ses élites, mais aussi d’un terrible camouflet pour une gauche qui a renié ses valeurs. Ce n’est pas l’épisode Strauss-Kahn qui risque d’inverser la tendance !
Martine Chapouton

image_pdfimage_print