La prolongation du passe sanitaire va-t-elle sonner la fin de Macron?

macron-en-hitler.jpg

L’opposition s’est réveillée et s’est enfin opposée  au gouvernement et à sa loi sur la prolongation du passe sanitaire, ce mercredi 20 octobre ! Quelques députés ont fini par comprendre pourquoi les électeurs les élisaient et pourquoi la France les payait avec nos impôts, que leur devoir était de nous représenter, si bien que nous avons assisté à l’affrontement tant attendu, bloc LaREM contre bloc LR/RN. Quant aux absents de ces deux partis d’opposition, honte à eux, ils sont la lie humaine de ce pays, leur absence est injustifiée et injustifiable lorsque notre destin est en question ! Je rappelle que dans certains pays si un député ne se présente pas le jour du vote  (comme l’Australie), il peut perdre son mandat !

S’ils avaient été présents, cette proposition de loi sur la prolongation du passe sanitaire aurait été rejetée. Pensez qu’elle est passée à une voix près ! À 74 voix contre 73, l’Assemblée nationale a adopté l’article 2 du projet de loi de «  vigilance sanitaire », qui doit autoriser l’exécutif à recourir à ce dispositif jusqu’au 31 juillet 2022.

Seule consolation, les débats sur le passe sanitaire ont permis de jolies passes d’armes :  « Soit le vaccin est efficace et le passe sanitaire ne se justifie plus, soit le vaccin n’empêche pas la diffusion du virus, et le passe ne se justifie plus », a lancé la députée Marine Le Pen.

L’élu Philippe Gosselin (LR)  a accusé mardi le gouvernement de vouloir « enjamber » la représentation nationale.

La députée ex-LaRem Martine Wonner a rappelé que le 4e alinéa de l’article 12 de la loi du 5 août aurait dû entraîner la suppression du passe car les indicateurs sont au vert. L’exécutif ne respecte pas ses propres lois. Véran lui a répondu en perdant son sang-froid comme à son habitude, en insultant au passage tous les députés d’opposition… Lui, il est le bien, les autres des irresponsables

Mais on pourrait rétorquer au ministre de la Santé, en lui demandant quel est le but qu’il poursuit en prolongeant de telles dispositions, alors que près de 50 millions de personnes ont été doublement vaccinées en France !  Qu’il y ait 103 % de vaccinés comme à Paris ? (si, si , 103 %, c’est une manie du gouvernement de donner des chiffres bidonnés et baroques). Nous avons bien compris qu’il s’agissait de confisquer la démocratie au profit de Macron, dans le but à peine caché de sa réélection.

Mais pourquoi  l’opposition, qui a soutenu la campagne de vaccination et le passe sanitaire, se met-elle maintenant à critiquer ces deux mesures ?  Pourquoi un tel revirement ?

En juillet, les Français, d’après les sondages, soutenaient l’instauration du passe sanitaire, fanatisés et terrorisés par la propagande de Véran et de ses sbires, qui avaient présenté ce variant delta comme terriblement mortel, qu’il ne touchait que les non vaccinés alors qu’il a une létalité 3 fois moindre que les souches précédentes et que le vaccin ne protège pas les vaccinés de l’infection… pourtant petit à petit, les Français ont pris conscience que l’exécutif mentait, car des clusters sont apparus dans les milieux vaccinés comme dans les Ehpad en octobre, (ce dimanche 17 octobre 2021, les portes de la maison de retraite Saint-Luc, à Doix-lès-Fontaines (Vendée) étaient closes. Depuis une semaine, les résidents sont cloîtrés dans leurs chambres, sans accès à leurs familles, depuis la découverte de cas de Covid-19 faisant de l’établissement un nouveau cluster du virus, certains pensionnaires étaient triplement vaccinés ). Les Français qui avaient envie de tourner la page covid, de vivre normalement, sont de nouveau confrontés à la gestion de l’épidémie par le gouvernement mais ne se reconnaissent plus dans la politique d’affolement permanent de l’exécutif. Ils sont las des mensonges de Véran,  le contrôle des consciences dans ces conditions ne fonctionne plus.

Et les Français  doutent enfin de la politique sanitaire conduite par le duo Véran-Macron. Comment en serait-il autrement ? Les soignants de Martinique ont fait reculer le ministre après des bagarres homériques avec les forces de l’ordre ; leur combat a payé, le passe sanitaire a sauté à l’hôpital de Fort-de-France, et on apprenait dans la foulée que 150 000 soignants n’étaient pas vaccinés en Métropole, loin du mensonge des trois mille de Véran. Sans ces 150 000 soignants non vaccinés, le monde hospitalier (comme les agents des autres services publics par ailleurs) ne peut pas fonctionner, à tel point que des élus s’en émeuvent et exigent la fin du passe sanitaire !  Les lits déjà trop peu nombreux de nos Ehpad se ferment les uns après les autres, à la suite de suspensions de soignants, écrivent les élus de Haute-Savoie en colère. (tribune du Figaro du 19.10). Mais pire, soulignent-ils, Les pro et anti, que ce soit sur le sujet du passe ou du vaccin, se retrouvent subitement en opposition, là où ils vivaient paisiblement en harmonie…

Enfin, Madame le Défenseur des droits a apporté un précieux renfort aux sénateurs et aux députés ; elle  a dénoncé vigoureusement la loi qui a déremboursé les tests PCR pour les non vaccinés.  C’est une obligation vaccinale déguisée, clame-t-elle, mesure interdite par la Constitution.

Quand le Figaro a consulté ses lecteurs au sujet du maintien du passe sanitaire, la semaine du 10 octobre, les électeurs de droite ont voté à plus de 75 % contre sa prolongation  (350 000 votants). Cette mesure est donc devenue impopulaire, elle clive, empêche les services publics de fonctionner et génère tant d’inégalités, de conflits et d’injustices qu’il semble de plus en plus difficile aux élus de terrain de  défendre ce passe nazitaire. Ce sont pour toutes ces raisons que certains élus ont retrouvé de la voix ; le politique est comme la girouette, il suit le vent de l’opinion.

Mais à ces considérations politiques, il faut ajouter celles scientifiques et médicales ; la vaccination est devenue un piège qui est en train de se refermer sur l’exécutif. Pensez que les vaccinés de janvier à avril ne sont plus protégés par le vaccin (si jamais ce vaccin a protégé quelqu’un…). Il leur faut donc une troisième dose !  Les vaccinés ont pris, pour beaucoup d’entre eux, une sacrée claque lors de la seconde injection, une troisième ne les enchante guère… d’autant que ces vaccins qui avaient été vantés comme si sûrs par tous les médecins plateaux, qui nous avaient juré la main sur le cœur que toutes les garanties de sécurité avaient été prises, et la preuve, les pouvoirs publics et les laboratoires avaient investi des milliards de dollars dans des essais contrôlés, que les études des laboratoires étaient fiables…

Patatras, les vaccins AstraZeneca, Moderna et Jansen sont déconseillés pour la troisième injection !  Fiables ? Non, leurs effets secondaires sont trop nombreux et leur efficacité est sujette à caution ! Quant au Pfizer, selon Blachier, ces effets secondaires graves sont minorés de 10 voire de cent par rapport aux chiffres officiels, alors que ce vaccin est comme le Moderna, un machin à ARN !

Mais pourquoi ce gouvernement conserve-t-il Pfizer alors qu’il a à sa disposition un vaccin bien plus sûr avec le Valneva français ? Macron est englué par les contrats qui le lient à Pfizer ; comme Faust a vendu son âme au diable, Macron a signé très imprudemment des achats pour 100 millions de doses,  ces contrats doivent être impérativement honorés… Pfizer tient les gouvernements par ces accords, Macron ne peut plus rejeter ce qui a été signé ! Pour que vous mesuriez le niveau de corruption de l’exécutif avec ce laboratoire, Gilbert Deray vient vendre la vaccination obligatoire des 5 -11 ans sur tous les plateaux de télévision, vaccination déconseillée par l’OMS et qui ne bénéficie d’aucune justification scientifique ! Et Véran  propose que les chefs d’établissement aient accès à la base de vaccination des élèves, pour en faire des auxiliaires Pfizer, tout en mettant fin au  secret médical ! Une saloperie pure ! Comment les Français pourraient-il supporter cet exécutif enlisé jusqu’au cou dans les sables mouvants du  mensonge et la corruption ?

Alors que les Français soutiennent de moins en moins la politique sanitaire du gouvernement, que le Sénat va probablement s’opposer aux lois votées en première lecture à l’Assemblée sur le passe sanitaire et le prolongement de l’état d’urgence, que le scandale des effets secondaires va éclater (le film Hold-up 2 va sortir), que les conflits au sujet de la troisième dose vont exploser, il est temps qu’Éric Zemmour sorte du bois et participe à la curée ; s’il ne le faisait pas, il risquerait d’être emporté dans le piège dans lequel est tombé le gouvernement… Oui, Éric Zemmour gagnerait en crédibilité auprès de son public en dénonçant l’état d’urgence et le passe sanitaire, et il continuerait son ascension dans les sondages plus rapidement !

Il suffit pour s’en convaincre de regarder les sondages du candidat socialiste qui soutient la vaccination obligatoire et le passe sanitaire, 4 % !

Marine, elle, l’a bien compris et reprend les arguments du fier Philippot ! Elle peut bomber le torse ce matin !

Ce serait quand même un comble que les LR se refassent une santé aux dépens d’Éric Zemmour !

Marquis de Dreslincourt

image_pdf
13
0

25 Commentaires

  1. « car des clusters sont apparus dans les milieux vaccinés »
    Les vaccinés sont malades à cause du « vaccin », et non à cause du « variant », qui n’existe pas !
    On dit qu’ils ont le « covid-19 » pour entretenir – artificiellement – la « pandémie ».

  2. traductions google

    Dr Carrie Madej : Le premier laboratoire américain examine les flacons de « vaccins », des découvertes HORRIFIQUES révélées

    Le docteur Carrie Madej dit qu’elle a personnellement examiné plusieurs flacons de vaccins qui sont forcés dans les bras des gens, et elle dit qu’elle a été horrifiée par ce qu’elle a vu. Elle dit qu’elle a pleuré plus fort qu’elle ne l’a jamais fait auparavant.

    Elle dit que d’autres laboratoires américains ont examiné le contenu des flacons de vaccins, pour —se fermer peu de temps après—, et le Dr Madej a rejoint l’émission pour en discuter…

    SUITE

    https://www-redvoicemedia-com.translate.goog/2021/09/dr-carrie-madej-first-u-s-lab-examines-vaccine-vials-horrific-findings-revealed/?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=nui

  3. La prolongation du passe sanitaire par l’assemblée nationale signe t elle la réélection du minable criminel macron ? Tout laisse à penser à cette hypothèse !
    A voir ces 24/26 % d’idiots puis 55%, de crétins, d’abrutis de Français agenouillés devant cet infect président, qui chaque jour les insulte, les humilie, les spolie, …, ce parasite continuera, avec leur complicité, sa macabre destruction. PAUVRE FRANCE ! PAUVRES FRANCAIS !

  4. Souffrir à cause du pass de la honte ..et ne pas observer la chute de certains …serait très injuste et dommage pour les citoyens .

  5. Citoyen « ci-devant » Dreslincourt, pourriez-vous nous faire grâce de votre titre à particule, svp ?
    Parce que vous et toute votre clique de la haute, vous êtes autant responsables de la m** en France.
    On ne va pas épiloguer là-dessus, n’est-ce pas ?
    Merci.

    • à Aux armes citoyens gauchiste ridicule, grotesque, bouffon, parce que vous pensez que les franmaks de votre espèce qui tuent la FRANCE depuis 1789 et sont maintenant aux manettes du MONDIALISME qui nous exécute, ne sont pas RESPONSABLES de la m…. dont vous parlez ?

  6. j’ai envoyé une lettre à mon député et je n’ai mâché mes mots sur la prolongation du passe , machiaviel au pouvoir en France pour imposer les machines à voter et empêcher les non vaccinés de voter ’44 euros! »etc

  7. Mort de Maxime Beltra en Juillet. L’ARS s’était empressée de déclarer que le décès était dù à une allergie aux arachides . Sauf que l’autopsie a révèlé une pericardite, aucune trace d’allergie.
    Vidéo sur Profession Gendarme

    • merci, il faut le diffuser largement, il y a trop de décès dus au vaccin qui sont cachés

  8. Le combat doit continuer jusqu’à l’abrogation du passe sanitaire , si nous sommes majoritaires et décidés à résister , soyons aussi assez intelligents pour nous entendre et nous coordonner pour aboutir , l’épidémie se termine , le virus est de notre côté , les traitements précoces existent , il n’y a plus rien à prouver , ne nous laissons plus faire !!!!!

  9. il n’y a qu’une solution pour s’en sortir c’est que TOUT le monde se mobilise, pompiers, policiers,soignants,restaurateurs le monde de la nuit et les hoteliers plus chomeurs en fin de droit ET handicapés et routiers comme ça ce Tordu de Véran fera machine arrière toute et si cela ne suffit pas le harceler jusqu’à le rendre cinglé.
    Rarement un gouvernement nous aura autant fais chier

    • 👍👍
      Les métiers de bouche n’ont pas bougé d’un iota sur le pass.
      Ils ont accepté bêtement son application.
      Et que dire des commerces « non essentiels » ?
      Ils ont TOUS courbé le dos comme des c** !
      Nous étions en droit d’attendre une manif de MASSE, mais vraiment de MASSE, une sorte de profil de Révolution destinée à faire peur et à faire démissionner tous ces salauds de génocidaires-immigrationnistes.
      Mais queue dalle, ils ont préféré s’agenouiller et lécher les babouches et le c** des élus.
      Des lopettes, des gueux, des lâches, mais pas des couillus, certainement pas couillus !

      • Donc on est vraiment un peuple d’imbéciles qui ne comprennent rien à rien

  10. vous inversez les rôles
    EZ est malade covid, vacciné une dose, et pour le pass sanitaire!
    MARINE LE PEN est pour le LIBRE CHOIX VACCINAL et CONTRE LE PASS SANITAIRE
    vous reportez son commentaire à l’assemblée dans votre texte : « Soit le vaccin est efficace et le passe sanitaire ne se justifie plus, soit le vaccin n’empêche pas la diffusion du virus, et le passe ne se justifie plus », a lancé la députée Marine Le Pen.

    • Non, Zemmour n’est pas pour le passe. Il a dit que ça ne le dérangeait personnellement pas. Nuance. Il n’a pas dit non qu’il s’en foutait, mais a laissé entendre que c’était un sujet secondaire, secondaire parce que pouvant être réglé très vite : il suffit de l’annuler. Or, il ne veut pas que ce problème devienne la première préoccupation devant l’immigration qui, elle, ne se règlera pas d’un trait de plume. Mme Le Pen n’a pas bougé tous ces derniers mois, elle ne bouge là-dessus que parce que le Z. n’y va pas : elle a vu la niche, occupée depuis un an et demi par Philippot, irréprochable et constant sur ce coup-là, mais qui s’est enfermé aussi dans cette thématique, comme un syndicaliste. Le Pen était aux abonnés absents lors du vote contre le passe. Elle avait sans doute à s’occuper d’un sien p’tit chat.

  11. 147 députés votants sur 577 payés grassement par nos impôts, et pour une question aussi importante, qui va régir NOS VIES, c’est proprement SCANDALEUX, INADMISSIBLE ! Ce sont des bons à rien, des fainéants, des crapules, des traîtres, ils devraient être démis sur le champ et pendus sur la place publique… des noms ???

    • Ils méritent plus que d’être démis de leurs fonctions : au trou au pain sec et à l’eau.
      Sans télé, ni téléphone, ni aucun confort, rien !
      Prison à la japonaise.

    • la députée, agressée à la sortie d’un resto , preuve qu’elle n’était pas sur les bancs pour voter, elle comme les trois quarts des autres

      • Et celle-la c’était l’ex de véreux, aussi salope qu’il est salaud, une de nos « salariées » grassement payée par nos impôts, une tricheuse/menteuse/cupide et une fainéante comme la plupart

Les commentaires sont fermés.