La propagande vacciniste en roue libre

La boucle obsessionnelle de l’idée fixe propre au psychotique covidiste (le “MAXcin” sinon rien et sus aux contestataires!) fait que ce type de syllogisme fixiste s’auto-nourrit de ses prémisses, même si elles sont fausses, le vrai le faux ne devenant qu’une affaire d’ami/ennemi : ainsi puisqu’il n’y a pas de traitement qui marche (ce qui est faux) et comme cette maladie est inconnue et qu’elle peut tuer de façon exponentielle (c’est faux également ; surtout après plus de 18 mois d’expérience) alors il faut vite vite vite trouver un palliatif, la thérapie génique, censée en quelques mois répondre à la question alors que d’une part cette maladie est très soignable y compris chez les personnes dites “âgées” et ce pour pas très cher, d’autre part la prudence doit prévaloir surtout lorsqu’il s’agit d’autorisations provisoires et alors que d’aucuns faisaient des pieds et des mains contre les OGM qui étaient (qui sont toujours) accusées de “modifier” le génome humain ; mais vérité en deçà mensonge au-delà selon l’adage…

Tout le spectre politico-intello-médiatique et les “scientifiques” aux ordres prennent ainsi pour argent comptant le fait que la médecine « mécaniste » (physico-chimiste) serait une science “dure”, ils jouent de plus en plus violemment cet air, du Wagner quasiment, nous entraînant bon gré mal gré vers la falaise de l’absurde (une maladie soignable à plus de 99 % pourtant) et observe que la chute s’avère impeccable il n’y a guère “d’effets secondaires” en effet : la trajectoire du plongeon dans l’inconnu est très belle à regarder, les moutons se jettent en plus “volontairement”, le vol est parfait, certes un peu à gauche à droite, extrême gauche extrême droite extrême centre mais “l’essentiel” est là : “flop” le corps s’enfonce dans l’eau du Gange « vaccinal » : baptême et fin de partie.

Mais une pensée surnage au-dessus de ce naufrage : tout ça pour ça ?… Alors que les milliards dépensés auraient pu servir à mettre sur pied un système sanitaire digne de ce nom permettant ainsi aux malades d’être soignés avec des traitements qui marchent tandis que la grande majorité de la société vaquerait à ses occupations permettant de payer la bonne qualité d’ensemble du système de soins sans en passer par la dette (qui va peut-être inciter les gouvernants français à reculer l’âge de la retraite à 67 ans pour rembourser).

Eh bien non, l’idée fixe du tout physico-chimique visant à la réduction du corps humain à un automatisme (alors que l’idée de “machine” est bien plus complexe chez Descartes) non seulement s’avère toute-puissante, mais s’acoquine avec tout un calcul ourdi multifactoriel qui ne peut que susciter la suspicion comme les mels de Fauci le révèlent ainsi que la classification soudaine des traitements qui marchent comme étant en fait des « substances venimeuses » alors que le nombre d’effets secondaires des essais géniques actuels se comptent, eux, par dizaines de milliers en France (en ajoutant qu’une infime partie reste relatée, tant il est fastidieux de retrouver le numéro du flacon faire la démarche etc, sans oublier le manque de temps…) et que les effets peuvent se voir à moyen et long terme (rendez-vous dans quelques mois : rappel, un vaccin digne de ce nom met des années avant d’être autorisé…).

COVID-19 MRNA VACCINE MODERNA (CX-024414)
COVID-19 MRNA VACCINE PFIZER-BIONTECH (TOZINAMERAN)
COVID-19 VACCINE ASTRAZENECA (CHADOX1 NCOV-19)
COVID-19 VACCINE JANSSEN (AD26.COV2.S)

Mais cependant, et il faut le reconnaître si c’est exact, cette expérimentation pourrait montrer quelques effets positifs pour les plus de 81 ans en déficience immunitaire (car l’ARN fragmentée du virus injecté leur excite le système lymphocyte) c’est du moins ce qu’indiquent ces deux chercheurs israéliens interviewés par FranceSoir, tout en soulignant cependant qu’il n’en est rien pour les plus jeunes, bien au contraire, et que c’est inutile puisque les traitements adéquats marchent et sont là en suffisance désormais…

Ce qui fait que le tableau s’éclaircit par touches successives :

– la pédanterie scientiste mécaniste (productiviste quantitativiste) écarte de façon méprisante tout repositionnement de médicaments anti-parasitaires alors que l’expérimentation à doses adéquates prouve leur efficacité,

– à cela se conjugue l’idée qu’une thérapie génique pourrait rapporter (très) gros, d’où l’idée de classer comme substances vénéneuses ces médicaments “remastérisés” au nom d’effets secondaires imaginaires (tout en minimisant ceux produits par la thérapie générique promise),

– et, enfin, à ces deux facteurs (à savoir donc l’outrecuidance pédante d’une épistémologie modale désuète et l’affairisme se conjuguant à la jouissance narcissique d’être et de se voir agir au faite de divers pouvoirs) se conjuguent à diverses fenêtres d’opportunité comme la numérisation à marche forcée des liens humains permettant une marchandisation supplémentaire alors que les biens dits “classiques” sont diabolisés, telle la voiture, de plus en plus propre pourtant, et que se trouve confondu exprès pollution déchets nucléaires CO2 alors que l’un dans l’autre le CO2 ne doit pas être confondu avec le CO et que le nucléaire ne peut être réduit à ses déchets de plus en plus miniaturisés et recyclés.

Il y a donc une conjonction conflictuelle de plusieurs facteurs qui peuvent faire croire en effet à un “complot systémique” par certains aspects alors qu’il peut s’agir aussi d’une rencontre “opportune” entre plusieurs courants de faits (façon Cournot et sa théorie du “hasard”)  tels que le mépris scientiste (le corps humain n’est qu’un magma physico-chimique manipulable par “gain de fonction” ou le “trans” et “post” humanisme au sens littéral) l’affairisme avide et jouisseur (empêcher le repositionnement de médicaments peu coûteux, profiter de l’occasion pour étendre l’étatisme tentaculaire au détriment de la société civile) la bêtise l’envie (comme l’acharnement anti-Raoult opéré par des ignares en plus : oui il y a plus de jeunes accidentés par trottinettes électriques que par la C-19) enfin le calcul politicien de bas étage et toute sa libido virale ouvrant aux psychotiques narcissiques la fente du donjuanisme à bon compte démultiplié par l’effet chatoiement des grands écrans plasma intrusifs permettant à l’onanisme y compris mobile de s’ériger au moment où tout implose façon plutôt passif et soumission ou l’”horizon indépassable” d’un Occident en débandade généralisée.

Mais “la” vie humaine en a vu d’autres… “Chaque génération est un nouveau peuple” disait Tocqueville. Et comme tout s’accélère, rira bien, non pas le dernier, mais qui pourra rire…

Lucien Samir Oulahbib

image_pdf
0
0

7 Commentaires

      • Ah oui, quand on est vacciné contre la grippe, la pneumonie… on ne porte pas de masque ! Pourquoi alors les vaccinés sont-ils obligés d’en porter si leur immunité est renforcée ?

  1. Tout ce fouillis pour dire que Lucien est terrorisé par les vaccins.

    • D’autres sont terrorisés par un virus qui a fait ses valises depuis longtemps, mais dont le souvenir est soigneusement entretenu et la dangerosité amplifiée pour faire courir le bon peuple dans les vaccinodromes. Et ça marche!

Les commentaires sont fermés.