La qualité, l’inocuité et la fiabilité des vaccins

 

Dans un précédent article (1) j’avais exposé les grandes lignes d’un remarquable document de Senta Dupuydt paru dans la revue Nexus, lequel présentait le plan de vaccination mondial élaboré bien avant l’affaire du covid. Dans un article plus récent (2) j’avais dénoncé les méthodes macronesques pour enrayer la mise au jour de la vérité, lesquelles sont narrées en détails par un article de ce jour paru sur Résistance républicaine (3). Senta Dupuydt continue elle aussi son travail d’information par de multiples articles transmis par Internet.

Dans le même numéro 121 de la revue Nexus, Senta Dupuydt signe un second article intitulé « La vérité sur la qualité des vaccins ». Attention, si vous accordez encore quelque confiance à Big Pharma, vous allez descendre de haut ! Présentation :

En Italie, le mouvement citoyen Corvelva s’est associé à des scientifiques pour analyser la qualité des vaccins proposés sur le marché (il s’agit bien d’un marché). Cherchant à y trouver quelques éléments indésirables, les premiers résultats les ont stupéfiés. Ces travaux ont eu lieu après ceux d’une commission parlementaire (rapport Uranium) enquêtant sur le nombre anormalement élevé de maladies graves, principalement des cancers, et aussi de mortalité parmi les militaires affectés à des missions à l’étranger ou préparés à y partir et donc vaccinés au maximum.

Première surprise : la présence élevée de nanoparticules solides pouvant pénétrer le noyau cellulaire, alors que ces éléments n’ont rien à faire dans un vaccin pasteurien. Rappelons que ce numéro de Nexus (mars-avril 2019) est paru avant l’affaire du covid et la fabrication de prétendus « vaccins » à ARN messager. Que faisaient déjà ces nanoparticules dans des vaccins ? Les deux chercheurs italiens Antonietta Gatti et son époux Stefano Montanari ayant découvert et publié cette information devinrent l’objet de représailles telles que pressions, menaces, harcèlement, interdiction d’accès à des outils indispensables à leurs travaux. Maître Virginie de Araujo-Recchia, qui défend diverses associations et personnes physiques déposant plainte contre l’arbitraire vaccinal à l’échelle mondiale a été victime des mêmes manœuvres (2 et 3). Il y a bien là une entente supranationale destinée à étouffer la vérité.

Vicenzo D’Anna, président de l’Ordre national des biologistes italiens, s’associa avec Corvelva afin de mener des analyses indépendantes sur la qualité des vaccins. Dans un premier temps, sur sept vaccins pédiatriques analysés, deux seulement étaient conformes à leur description sur notice. Pour les autres, on procéda à une recherche de présence d’ADN ou d’ARN humain, animal ou microbien par la méthode particulièrement éprouvée et réputée nommée Next Generation Sequencing. Notons qu’alors on ne parlait pas encore au public de l’ARN messager…

Dans un vaccin (4) contre le papillome humain, on trouve de l’ADN humain (lignée provenant de fœtus avortés?) ainsi que des fragments et gènes de divers virus sans lien avec le vaccin. Problème : si, et c’est probablement le cas, ces éléments entrent en interaction avec l’aluminium également présent dans le vaccin et destiné à provoquer une réaction de l’individu vacciné, ils peuvent induire une réaction auto-immune ou une tumeur cancéreuse.

Un vaccin hexavalent (du type contre-indiqué par la commission parlementaire italienne) présente de l’ADN bactérien et aussi de l’ADN et de l’ARN du singe cercopithèque ; lequel singe est connu pour avoir été source de contamination de millions de personnes avec le virus SV40 et fortement suspecté d’avoir participé à la prolifération du SIDA et de certains cancers.

Un vaccin tétravalent contient deux microgrammes d’ADN humain, soit 140 fois la dose maximale autorisée. Cet ADN humain correspond à une portion entière de génome de cellule fœtale provenant d’une lignée datant de 1966… De plus, l’Agence européenne des médicaments normalise la quantité d’ADN fœtal autorisée précitée en fonction de calculs théoriques (du même genre que ceux du GIEC sur le réchauffement climatique?) concernant les préparations initiales et non pas les produits finis ! On voit comme tout cela est sérieux…

Des traces de dizaines de polluants ont été décelées dans la plupart des vaccins analysés : herbicides dont le glyphosate, pesticides, médicaments et résidus divers pouvant provenir d’autres lignes de production (quelle hygiène!) entre 100 et 300 selon les vaccins ! Le fait que ces substances soient injectées, donc directement au contact de la biologie sans aucun filtre est dangereux, notamment s’il y a interaction entre l’aluminium des vaccins provoquant une réaction inflammatoire, surtout pour les personnes consommant les médicaments détectés.

La plus grande surprise semble être l’absence ou la présence en valeur dérisoire des antigènes destinés à provoquer la fabrication d’anticorps concernant la ou les maladies dont sont censés protéger les vaccins. Les produits concernés ont donc été analysés plusieurs fois afin d’être bien sûr de leur inefficacité. Ainsi donc, bien que chargés d’éléments indésirables et dangereux, certains vaccins ne contiennent pas la substance active nécessaire à la protection immunitaire supposée et vendue comme telle.

Enfin, si l’on peut dire, il a été trouvé une singulière macromolécule insoluble composée de protéines. Elle résiste à la trypsine, enzyme permettant normalement la décomposition et la digestion des protéines. Il est supposé la présence d’une substance inconnue agglomérant et retenant ces protéines. À quoi sert cette agglomération et quel produit la provoque ? Les résultats ont été communiqués aux agences italienne et européenne des médicaments en l’attente de leurs réponses. D’autres institutions italiennes ont également été saisies. Avons-nous entendu parler de commissions d’enquêtes parlementaires à propos de ces curieuses compositions concernant des vaccins dont beaucoup sont rendus obligatoires par le vote des mêmes parlementaires ?

La transmission des dossiers d’analyses à diverses agences et institutions italiennes et européennes a provoqué la démission d’un certain nombre de personnes haut placées dans les responsabilités relatives à la santé publique, sur fond de conflits d’intérêts notoires (nous sommes toujours début 2019) mettant en difficulté la ministre italienne de la Santé de l’époque, Giulia Grillo, du parti Cinq Étoiles. La sénatrice Virginia La Mura a demandé la réouverture du dossier de la sécurité des vaccins. L’article comporte un encart d’une page entière intitulé « La saga des obligations vaccinales en Italie » plutôt édifiant ! Tous les partis se trouvent mêlés à des contradictions sur fond de pègre, conflits d’intérêts et manipulations diverses…

Depuis longtemps, en Italie comme en France et ailleurs, les autorités de santé ont prétendu sans relâche que les vaccins sont des produits sûrs. Nous voyons qu’il n’en est rien, nous avons les mêmes en France qu’en Italie. Les mêmes vaccins et les mêmes autorités auto-satisfaites et prétentieuses. Et encore, tout cela semblerait assez relatif car depuis lors, il y a eu le covid… et ses prétendus « vaccins » à ARN messager élaborés et fabriqués en bien moins de temps que tous les produits précédemment cités, et rendus encore plus obligatoires… En fait, il est légitime de se demander si l’on peut faire confiance aux autorités de santé et à ces singuliers vaccins qu’elles nous imposent. Défectueux, dangereux, voire inutiles, ces autorités et ces vaccins ne nous protègent de rien et nous exposent aux pires dangers ! Quand on constate combien de jours une simple piqûre d’abeille démange afin de faire sortir la minuscule quantité de venin introduite, on peut imaginer les longs, laborieux et savants efforts de l’organisme pour éliminer toute une seringue de bouillon nauséabond injecté avec autant de conviction que de constance…

Daniel Pollett

1 https://ripostelaique.com/le-plan-de-controle-des-peuples-par-la-vaccination-annonce-debut-2019.html

2 https://ripostelaique.com/virginie-de-araujo-recchia-garde-a-vue-faute-de-garde-a-vous.html

3 https://resistancerepublicaine.com/2022/03/31/60-heures-de-garde-a-vue-pour-virginie-de-arauho-recchia-etes-vous-patriote/

4 Les fabricants sont nommés dans l’article de Senta Dupuydt, mais non reproduits ici.

image_pdfimage_print
13

7 Commentaires

  1. Pretendre a l’ efficacité et l’ innocuité de ce poison relève de l’ escroquerie et de l’ intention criminelle
    A MORT MACRON ET SES MILICES

  2. FOX NEWS : C’EST TROP BON
    ALLEZ LES VACCINÉS ÉCOUTEZ !!!ÇA VA DEVENIR STUPÉFIANT (VIDEO SOUS TITREE)
    💥💥💥
    😎😎😎 sous-titrage d’un court extrait de ce qu’il se passe aux US, à l’attention de nos médias pour qu’ils en fassent autant ! Ils discutent des documents fournis par Pfizer (via justice), de l’inutilité des vaccins, et de leurs dangerosités… Serez-vous complices encore longtemps ?

    https://vk.com/away.php?to=https%3A%2F%2Fgettr.com%2Fpost%2Fp12pv8w022f&post=-199301980_34419&el=snippet

  3. L’Occident est de toute évidence infecté par une mafia multiforme qui opère dans le monde entier. Avec en prime une corruption généralisée.

  4. « DANIEL » Merci pour cet éclairage complet (en l’état des choses connues), dont certaines informations méconnue, du moins pour moi ! Mais je me questionne sur ceci : Comment est-il possible que ce scandale n’éclate pas au grand jour et n’éclabousse pas toutes les personnes qui y ont participées de près ou de loin ? MACRON et tous ses affidés du gouvernement, le monde médical de cabinet ou de plateaux TV / radios, les labos éditeurs de ses saloperies qu’ils osent qualifier de vaccins, l’OMS, les services de santé Français, €uropéens, Les Sénateurs, Députés qui ont voté les textes imposant de fait les injections, le pass nazitaire, Etc… Pourquoi ne sont-ils pas encore traduits devant les juridictions concernées ?

    • Parce qu’ils sont tous compromis par action, par omission ou par négligence. De plus, la majorité des gens accepte tout ce qui se dit dans les médias aux ordres et ce que « dit le docteur ». Ce sont les nouvelles religions : la télévision et la médecine qui s’approprient nos existences.

Les commentaires sont fermés.