La république amère des sarcasmes

Publié le 4 juin 2018 - par - 5 commentaires - 1 070 vues
Share

Rien n’entame l’ironie de la république amère des sarcasmes. Rien ne sépare le Parti d’en rire de son avatar vulgaire de la médiocrité laïque. Il n’y a pas, pour la république des sarcasmes, de séparation qui tienne. La médiocrité laïque sur les télés vulgaires habite la vérité de la république des sarcasmes et cette vérité n’unit pas seulement les hommes médiocres entre eux, elle unit en eux l’être et le paraître à la télé.

Aucune distance, aucune logique, rien de sérieux sur les télés vulgaires n’a de prise sur le monde réel ou sur le rationnel. Tout est trivial, intempestif, rien de sérieux n’a sa place dans ce monde tout à la fois frivole et fusionnel des télés vulgaires. Sur les plateaux des télés vulgaires, la confusion règne et la bêtise coïncide avec le monde présenté comme réel. Il suffit d’allumer la télé pour s’en rendre compte aussitôt.

Nous subissons le régime absolu de la bêtise et de la médiocrité laïque sur toutes les télés vulgaires.

Les publicités répétitives contemporaines se répandent sur les écrans grands ouverts des télés, car c’est la dérision des mensonges publicitaires qui prévaut maintenant, non le monde réel ni le monde rationnel.

À l’époque des livres et de la lecture studieuse a succédé le temps des amuseurs grossiers à la télé.

L’esprit de sérieux a été remisé au placard de la ringardise comme la crise du livre, je parle des vrais livres pas des romans de gare pour midinettes. Du matin au soir, le régime absolu de la bêtise et de la médiocrité impose au public la dictature de la rigolade sur toutes les télés vulgaires, en alternance avec les faux débats animés par des commentateurs partisans, ignares, médiocres et vulgaires.

C’est bien cela la télé de la médiocrité des animateurs publicistes rigolards résolument modernes !

La république des sarcasmes impose au monde de la télé le dogme du rire impuissant et décontracté.

La république des sarcasmes est devenue une plaisanterie rigolarde absolument moderne !

La télé vulgaire ne fait pas de distinction et encore moins de discrimination. Elle fait en sorte que tous les participants aux émissions soient docilement soumis à la règle de la médiocrité absolue. Et tous doivent jouer le jeu de la médiocrité absolue, en bons petits soldats de la vulgarité partagée à l’unanimité. Et en même temps la dictature absurde des publicités répétitives et vulgaires est justifiée en revendiquant médiocrement le droit au blasphème ! Et tous ceux qui ont partagé ces moments de franche gaieté sont les zélites de la télé.

Le respect de la réalité ressemblerait à une forme de dictature de la part de la censure des ayatollahs qui ne savent pas rire en rond soumis au culte du canular et de la mystification, c’est-à-dire au totalitarisme de la rigolarde fraternité impitoyablement égalitaire et médiocre de la télé vulgaire pseudo-révolutionnaire.

Le rire contemporain est à la mode à la télé de la déconstruction contre l’idéal de sérieux de l’homme dans sa dimension spirituelle qui doit être réduit à sa fonction de consommateur purement physiologique.

La république des sarcasmes à la télé entend faire disparaître la dure réalité du monde réel. Elle s’acharne contre la transparence, elle ne tolère aucune espèce de vérité, elle traque la conscience politique sous quelque forme que celle-ci se manifeste, elle prône la médiocrité de l’affront contre le monde réel. Pour les amuseurs surtout pas de distinction, pas de contradiction, surtout pas de conflit, surtout pas de critiques !

Et surtout pas de supériorité ni aucun vrai talent sur les plateaux de la télé égalitaire et médiocre. La qualité de la supériorité et du talent est devenue une inconvenance, un objet de raillerie indubitablement. Il faut que chacun soit toujours plus zégal que les zautres : surtout pas de distinction, pas de discrimination !

Les amuseurs de la rigolarde dictature sans talent au pouvoir sont là pour faire régner le mythe de l’égalitarisme médiocre à la télé de la démocrature égalitaire et libérale. Et ils propagent, sur les décombres de la vérité et du droit à l’information, la revanche de la bassesse de la télé égalitaire et médiocre.

Finkielkraut a écrit « Un cœur intelligent, Lectures« , © Stock/Flammarion 2009, où il fait la distinction entre la qualité de l’humour et la bassesse de la vulgarité rigolarde des amuseurs de la télé : « Kundera définit l’humour comme « l’éclair divin qui découvre le monde dans son ambiguïté morale« . Découverte admirable, qui fait trembler le sens, qui est elle-même précaire, incertaine, à la merci de ceux qui persécutent l’humour et qui veulent l’ensevelir sous les tombereaux de leur vulgarité perpétuelle. Le rire de l’humour apaise le sacré. Le  rire des amuseurs accuse et condamne des victimes sacrificielles. Le rire de l’humour défie la meute vulgaire et la tient en respect. Les amuseurs de la télé déchaînent la meute vulgaire. Le rire de l’humour est une modalité du doute alors que les verdicts des amuseurs tombent en cascade. Le rire de l’humour trouble les certitudes sentencieuses de l’idéologie quelle qu’elle soit, quand les amuseurs de la télé tranchent les têtes qui dépassent et punit le talent à coups de caricatures vulgaires en conformité à l’esprit du temps.

L’autosuffisance et l’arrogance des amuseurs vulgaires, c’est l’autosuffisance et l’arrogance du monde de la télé. Les amuseurs de la télé vulgaire baignent dans la médiocrité triomphante du nivellement par le bas.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dufaitrez

Par définition, la Télé, et la Pub qui la fait vivre, n’est que la représentation de notre Société. Ne cherchez pas plus loin !
« Les Français parlent aux Français »…. C’est dire !
Rajoutez 8 jours de Cannes, 15 jours de Roland Garros, 3 semaines de Foot !
Macron a été élu !

Parlervrai

La télé est une poubelle ? Je n’ai jamais autant bricolé le soir !

Bourbon

C’est Bien vrai. La pub, jusqu’à avoir envie de vomir. La télé des pensées uniques, des donneurs de leçons. marre de ces plateaux qui commentent tout. Marre de toute cette clique.

Emile

Merci pour cet article remarquable
Vu la popularité des Hanouna, Ruquier ou autre , la consternation est là ; comment des gens peuvent ils regarder ça et aimer ça….?
La réponse est je pense , que depuis 50 ans la tv est une boîte à cons , formidable outil à fabriquer des abrutis….
Des infos tronquées et biaisées
Des émissions politiques qui rassemblent des gens en fait d’accord sur tout , sauf le vilain petit canard qu’il s’agit de descendre
Des feuilletons debiles genre poubelle la vie, qui matraque la doxa du vivre ensemble , du métissage , de l’homophilie , des familles décomposées, du relativisme : tout y est.
Des publicités atroces de bêtise qui font ouvertement la promotion de ce qui précède
Des séries policières avec des commissaires ou capitaines complètement debiles

Dupond

Nous avons avec les « hanouna »et autre « ruquier » le niveau de culture qui correspond au rapport PISA : doucement le QI des français s’approche de celui des algériens . Et comme dirait goupil face a rioufol il ne faut pas noter les éleves en classe car ça discrimine les derniers ….une classe de petits bourricots aura des gosses heureux de vivre si je comprend bien . Dans un avenir qui va nous obliger a devenir technicien pour survivre les mendiants seront légions je pense . La télé ne fait plus recette et pour payer ses abrutis que plus personne ne regarde il lui faut une PUB envahissante qui insupporte les derniers CASSOS encore assez courageux pour mater ces foutaises