La République française n’est pas « islamo-compatible »

Vous le savez tous, vous qui lisez Riposte-Laïque que le danger n’est pas « l’islamophobe » qui s’alarme des dégâts de l’islam de par le monde.

Cette idéologie, puisque ce n’est pas seulement une religion, fait des attentats au nom d’Allah, commet l’irréparable au nom d’Allah, détruit des vies, assassine des innocents au nom d’Allah.

Au nom d’un Dieu, des hommes détruisent et massacrent des femmes, des enfants et des cultures millénaires. Cette idéologie se veut religion pour mieux détruire ce qui n’est pas elle-même, c’est à dire une société où les droits de la femme sont bafoués, la liberté de conscience interdite, la liberté d’expression condamnée, la mort prononcée en vertu de lois datant du 7iéme siècle, etc. Un système politique ou n’existe rien d’autre qu’un formatage basé sur des écrits où il y a tout et son contraire. Ou des « religieux » décident ce qui est le bien et le mal en fonction d’intérêts qui échappent à l’individu. Ils se veulent les gardiens d’une ruche, non pas d’abeilles, mais de guêpes improductives prêtes à mourir pour aller dans un « paradis » imaginaire qui ressemble à s’y méprendre, aux rêves d’un chamelier d’Arabie (L’eau, les fleurs, le miel, le lait, la douceur, etc.) On comprend mieux la fascination d’Hitler pour cette « religion ». Cette fascination qu’avaient les représentants de l’islam pour le nazisme. Mais Allah n’est pas Hitler, il n’est pas mortel et donc échappe aux coups d’états. C’est tout le génie d’une religion que d’interdire sans risque en se basant sur les croyances, les superstitions. Mais ce n’est pas la première religion qui finira par périr un jour.

Avec le progrès technologique qui ne doit rien à cette idéologie d’attardés ou de personnes incapables d’assumer leur liberté et donc leur responsabilité, ou soumises par nature, les dégâts enflent dangereusement. Là où une razzia laissait peu de trace dans l’histoire des hommes, ce sont des attentats monstrueux qui devraient interpeller nos politiques islamophiles. D’ailleurs, on pourrait à juste raison se poser la question de cette « islamophilie » de nos dirigeants au point de se demander à combien se monte, financièrement, cette acceptation de l’islam destructeur dans nos pays d’Europe. Car nous sommes en droit désormais de nous poser la question de la traîtrise des femmes et des hommes qui nous gouvernent depuis plus de quarante ans.

Traîtrise envers la France souveraine.

Traîtrise envers les nationaux.

Traîtrise envers les femmes et les hommes, Chrétiens d’Orient, qui ont déjà fui cet enfer.

Traîtrise envers les Français chrétiens et juifs, car il est inscrit dans le Coran que c’est la mort ou la dhimmitude qui attend l’infidèle, le non croyant à l’islam.

Traîtrise envers les Français les plus démunis en offrant aux immigrés de fraîche date, venus la plupart du temps de pays où règnent sans partage l’islam, des avantages en soins (AME-CMU-APSA), que nos anciens ne peuvent même plus envisager pour eux, (médicaments, et autres)

Traîtrise en favorisant l’immigré de fraîche date la plupart du temps, là aussi adepte de l’islam, pour l’obtention de logements HLM. Ce que l’on peut résumer par la politique du Grand Remplacement décrit par Renaud Camus

Traîtrise envers les citoyens d’Europe d’une manière globale mais particulièrement envers la Serbie, amputée d’une Province devenu pays d’Islam. Etc.

Il faudra bien que les auteurs assument leurs responsabilités. Ils ne pourront pas s’affirmer innocents alors même qu’ils promeuvent cette politique au détriment des Français dans leur ensemble.

Ils ne pourront pas se réclamer de l’irresponsabilité alors même qu’ils déclarent sans honte, l’islamo-compatibilité avec la République Française qui ne reconnait pourtant pas, que je sache, l’inégalité des sexes, le droit de frapper sa femme, la polygamie, la mort pour apostasie, celle pour les homosexuels, et j’en passe de ces horreurs.

C’est nous qui sommes condamnés pour « islamophobie » alors même que nous alertons comme des vigies bien trop solitaires.

Les moutons dans la plaine ont bien du mal à se réveiller. Pourtant, ils voient chaque jour, les abattoirs se construire tout près d’eux, les usines à formater les hommes et les femmes et les enfants, et ils ne comprennent pas que c’est pour eux que le muezzin appelle à la guerre sainte.

Tous ces politiques vivront un jour l’enfer et si ce n’est pas eux, ce sera leurs enfants. Mais il est vrai que cette société ne produit que des intérêts à court terme. Même l’enfant de député, de sénateur n’a pas grande importance aux yeux de ces parlementaires.

La France n’existe plus pour beaucoup de ceux qui nous dirigent. Elle n’est plus qu’une province d’une Europe fédérale totalitaire et bientôt sous la coupe elle-même d’un espace atlantique ou l’humain, l’individu, le citoyen ne sera plus qu’un numéro. Puis viendra le marquage pour mieux le situer dans l’enclos mondial. Pour mieux assurer la sécurité diront-ils à nos enfants.

Liberté ou sécurité ?

L’enfer est pour demain. Nos « ravis », nos bobos de Nantes et d’ailleurs, nos Français béats de la gauche, nos béni oui-oui de droite, tous ces électeurs qui s’abstiennent, ne comprennent pas que l’Islam est partie prenante de cet ensemble. Que l’islam est un moyen, un outil, et que c’est sous sa domination directe, que nos libertés sont en train d’agoniser. Comme celles autrefois des peuples chrétiens et juifs d’Afrique du Nord et celles de la Perse et des Indes.

L’islam ne sait produire que la mort des libertés. La femme est l’avenir de l’homme et là où la femme se meurt ou porte des chaînes, c’est l’avenir qui est compromis. Ceux qui manipulent cet islam, ignorent encore qu’ils ne contrôlent sans doute pas tout. Qui profite de qui ? C’est bien là la question de fond. Se souvenir de cet hadith: L’islam domine mais n’est pas dominé ! L’islam se comporte en prédateur !

Oui, il est temps de se réveiller, de retrouver notre âme, notre force, de se retirer de cette machine infernale, de cette Europe qui nous prive de nos droits, à commencer par celui de vivre comme bon nous semble. Retrouvons notre souveraineté. Retrouvons notre indépendance, notre Nation ! Soyons et existons ! Retrouvons notre liberté de choisir et d’être et d’accepter.

Gérard Brazon (Le Blog)

Pour Info: Pour le conseil idéologique de l’islam « chaque femme est le perpétuel ennemi de l’islam »

 

image_pdf
0
0