La Résistance a commencé, c'est pourquoi ils sont haineux…

SAUCIFLARD, PINARD, TROUILLARDS ET VUVUZELAS…

Il fallait qu’elle « en eût », Sylvie François, pour lancer cet apéritif convivial et festif afin de marquer d’un moment de rencontre l’esprit qui prévalût dans l’appel du 18 juin d’historique mémoire et de bien indiquer que les citoyens de ce pays sont prêts à entrer en Résistance face à la menace fascisante de la loi islamique…
Il fallait qu’ils « en eussent » mes amis parisiens de « Riposte Laïque » pour avoir, en amont, lancé l’idée puis accompagné de leur inlassable activité laïque et démocratique la réalisation du projet, conscients qu’ils étaient (et sont encore…) d’agir pour une sorte de « nouveau salut public »…
Cela aurait dû leur valoir l’approbation publique de Mademoiselle Fourest, sensible, semble-t-il, à l’engagement de « ceux qui en ont », si l’on en croit sa diatribe télévisuelle face à un journaliste connu !
Eh bien, non ! Elle aussi s’est mise à souffler dans sa vuvuzela de pacotille et à joindre sa sonorité hystérique à celle des autres vuvuzelas embouchées par tout ce que ce pays compte de bien pensance, de bobocratie vaniteuse, d’associations «fonds de commerce juteux des droits de l’hommisme », de mouvements antiracistes à géométrie variable, de politiciens nourris de privilèges, de journaleux bouffis de leur inanité sonore, sans oublier les dhimmis qui nous gouvernent dont la pusillanimité dépasse l’entendement.
Car, oui, bien sûr, « l’apéritif saucisson- pinard » de la Goutte d’Or, à Paris, a été interdit par les « autorités administratives » (le terme de « républicaines » les auraient abusivement flattées)…Et ils ont bruyamment salué la soumission de l’administration étatique à la loi religieuse étrangère.
La cacophonie agressive de leurs concerts injurieux, répétés à qui mieux mieux dans des média complaisants, a agi de la même manière que celle des centaines de vuvuzelas autour des terrains de football d’Afrique du Sud, empêchant l’expression spontanée et vraie des «supporteurs » et détournant l’attention de la réalité « du terrain »…
On les a donc tous entendus :
– du Sopo anti-saucisson, représentant caricatural d’une association squelettique nourrie de subventions publiques qui procurent quelques sinécures agréables… au Parti Communiste qui , du haut de ses 1,97%, prétend dicter la loi obsolète d’une espèce politique en voie de disparition et maintenue sous assistance respiratoire par la manne électorale que lui consent un Parti Socialiste européiste, mondialiste et anti-national…
– du Mélenchon drapé dans sa vertu sénatoriale…
– du Vaillant, maire complaisant du 18ème arrondissement de Paris, complice de la violation de l’espace public de « sa commune », adepte des accommodements « raisonnables » avec le communautarisme islamique et des viols répétés de la loi de 1905 au sieur Delanoë, distributeur de ressources illégitimes pour la construction de lieux de culte (et autres structures confessionnelles) et aveugle complice devant la communautarisation de quartiers entiers de « sa ville »…
– Sans oublier les petits roquets de la « bien pensance » médiatique, qui ont leur « rond de serviette » en permanence dans tous les médias, écrits et audiovisuels, qui, tous les jours, toutes les heures, pérorent du haut de leur inculture et de leur boursouflure langagière (quand ce n’est pas de leurs intérêts individuels) pour imposer aux citoyens de ce pays la vérité qu’ils décrètent « unique et vraie » parce que c’est la leur…
– Ni les « dhimmis » du politique qui, au gouvernement comme dans la pseudo-opposition (l’UMPS est vraiment une réalité dans le domaine économique comme dans le domaine sociétal) s’empressent de donner satisfaction à tous ceux (et à ce) qui menacent les valeurs essentielles de la Nation Républicaine, démocratique et laïque, au nom de la capitulation la plus abjecte.

Tous ont crié, vierges effarouchées et crocodiles larmoyants, au « racisme » et à la « provocation »… Tous ont voué aux gémonies les plus affreuses les « extrémistes de droite » qui osaient dénoncer la mise en coupes réglées de quartiers entiers par les communautaristes islamiques les plus dangereux…
C’est qu’il leur faut des « étiquettes », des « classifications », des « anathèmes » pour éviter d’avoir à ouvrir les yeux, affûter la pensée, développer l’argumentation…Car ils sont comme des imbéciles, appuyés sur le bâton de leur découpage du réel et des individus en catégories dans lesquelles ils veulent à tout prix faire entrer chacun…quitte à expédier dans quelque goulag intellectuel (à défaut de pouvoir le faire dans un vrai goulag) ceux qui osent ne pas dire et penser comme eux !
Mais qu’on ne s’y trompe pas…
Ils sont morts de « trouille », ces politiciens plus aptes à défendre leur situation électorale que le socle laïque et démocratique de la République…Il sont morts de trouille, ayant laissé, par lâcheté, s’installer une idéologie obsolète dans des quartiers coupés de la loi républicain. Pire, ils ont favorisé l’émergence de ces quartiers par leur absence de vision politique, par la distribution éhontée de subventions de complaisance, par la mise en œuvre d’une politique d’assistanat, coûteuse et confortant chacun dans le refus de l’intégration, par leur silence devant l’économie illégale, par leur faiblesse devant la montée de l’insécurité..
Ils sont morts de trouille, et cultivent à tout instant le « pas de vagues », quitte à en payer le prix par le déshonneur et l’effacement des valeurs républicaines, démocratiques et laïques…sans voir le moins du monde qu’ils vont avoir, en plus du « déshonneur », le tsunami de l’explosion sociétale !
Mais qu’on ne s’y trompe surtout pas….
Il n’y a pas que la peur qui les anime …Il n’y a pas que la lâcheté qui leur fait abandonner le terrain des valeurs, des principes, des lois qu’ils sont censés défendre et faire appliquer.
Leur attitude s’inscrit parfaitement dans le projet économique, politique, sociétal dont ils sont porteurs et qui s’inscrit dans l’imposition de la Mondialisation capitaliste et de la construction de l’Europe politique …
Mondialisation qui n’est pas autre chose que la libre circulation des capitaux, des biens, des services, afin de n’avoir, sur la planète, que des consommateurs soumis « aux eaux glacées du calcul égoïste »dont la finalité essentielle est le maintien du taux de profit maximum des capitaux engagés. Consommez, organisez-vous autour de la seule valeur de « l’argent », alpha et oméga de tout et de chacun… Mais les « peuples », qui ont goûté à certaines formes de liberté, de démocratie, qui ont conquis la laïcité de l’espace public, pourraient n’y pas souscrire : la libre circulation de la main d’œuvre et des individus va « les ramener à la raison » !
En France, pays de laïcité et de démocratie par excellence, l’islam n’est pas venu spontanément ou par des conversions massives…encore moins par les apparitions de quelque archange ectoplasmique. Il s’est imposé à travers les flux migratoires excessifs et inutiles qui ont apporté, dans notre pays, des masses de populations conditionnées par cette religion obsolète et agressive, aux mœurs et cultures décalées par rapport à celles de la société d’accueil. Et pour faire bonne mesure, c’est par centaines que l’Arabie Saoudite, l’Algérie, le Maroc (qu’est ce qui explique la migration du sieur Moussaoui, président actuel du CFCM ?), l’Egypte ont envoyé des imams pour encadrer ces flux et faire en sorte que les individus qui les composaient restent dans l’ouma et appliquent la charia face aux lois civiles des pays d’accueil. Encadrer ces populations pour les empêcher de s’intégrer, puis les utiliser contre la population d’accueil pour en briser l’unité et imposer le communautarisme, meilleur outil de soumission à un ordre religieux, en dehors de toute réflexion critique, de façon à « tenir en laisse » chaque individu et à briser et le combat social et le combat politique.
Tout se tient, donc…Et les organisations qui se disent « de gôôôche » et qui favorisent le communautarisme islamique au nom du « tout se vaut dans les cultures » ou de la « mixité » supposée des cultures, qui en appellent à accueillir toutes les formes de l’immigration (légale et illégale) sont les meilleurs soutiens idéologiques des forces financières qui pilotent la mondialisation.
Voilà pourquoi la caste politique française, qui ne dirige rien, qui n’a pouvoir sur aucune décision économique ou géo-économique, qui est soumise à « Bruxelles » en tout et pour tout, se doit de donner des gages à l’offensive islamique, excellent outil trouvé par les vrais dirigeants de ce monde pour casser l’espace unique de la Nation Française, démocratique et laïque.
Croient-ils encore, ces apprentis sorciers de la caste politique prébendière et dérisoire de notre pays, que les citoyens de ce pays vont les laisser agir à leur guise ?
La Résistance a commencé… Elle va se développer.
Robert Albarèdes

image_pdf
0
0