La Résistance de la jeunesse française, de Raphaël Delpard

L’auteur, Raphaël Delpard, n’est pas un inconnu pour Riposte Laïque. J’avais eu le plaisir d’écrire une critique de son avant-dernier livre, « La persécution des chrétiens », il y a quelque temps.
[http://www.ripostelaique.com/La-persecution-des-chretiens.html->http://www.ripostelaique.com/La-persecution-des-chretiens.html
C’est donc dans la continuité que je commenterai son dernier ouvrage, sorti en octobre, 2009, sur la Résistance de la jeunesse française. Cyrano, dans le numéro 13 de Riposte Laïque, il y a plus de deux ans, avait consacré un éditorial à un épisode peu connu de notre Histoire : la manifestation, le 11 novembre 1940, de 2.500 étudiants de 14 à 18 ans voulant commémorer la victoire de 1918, sur la tombe du soldat inconnu.
http://www.ripostelaique.com/11-novembre-1940.html
Tout au long d’un ouvrage qui se lit comme un roman, on fait la connaissance, à travers des portraits précis de ces jeunes qui avaient pour la plupart 18 ans en 1940, et qui n’hésiteront pas, pour certains, à payer leur engagement de leur vie.

Parmi les noms connus, on découvre celui d’Alain Griotteray, qui séduira ce monarchiste de coeur, héros de la Résistance qu’est Henri d’Astier de la Vigerie.
On lira également un chapitre fort intéressant sur l’engagement de la jeunesse chrétienne, et de la Résistance juive, phénomènes assez peu connus.
A une époque où certains enseignants se font tirer l’oreille pour lire la lettre de Guy Mocquet, et où les maîtres-censeurs veulent interdire le débat sur l’Identité nationale, je ne puis que recommander ce livre, qui retrace une époque, trop méconnue, où une frange de la jeunesse n’a pas hésité à se mobiliser, et à payer un lourd tribut, pour défendre son pays, et ses valeurs.
Des leçons à méditer pour ceux qui, 70 ans après, osent parler de Résistance quand ils protègent un clandestin, et faire des parallèles honteux entre la période actuelle et celle des années 1940.
Lucette Jeanpierre
La Résistance de la jeunesse française
Raphaël Delpard
Editions Pygmalion
250 pages – 21,90 euros

image_pdf
0
0