La Réunion peut-elle être préservée de l’offensive islamiste ?

Publié le 31 octobre 2012 - par - 2 204 vues
Share

Alors que j’avais écrit un article virulent à propos de la banderole déployée au dessus de la Mairie de St Louis de la Réunion , voilà que je vais en prendre le contre pied. Par souci d’honnêteté, acte intellectuel le plus important à mes yeux.

« Le Maire et le conseil municipal souhaitent à la communauté musulmane une bonne fête de l’Aîd »

Sur le moment, je me suis insurgée à la vue de cette banderole d’autant que je ne l’avais jamais vue encore en 14 ans de vie à la Réunion, ou alors, je n’y avais pas fait attention.

Et pourtant, je n’ai jamais trouvé à redire quand des élus locaux souhaitent un bon Cavadee ou un joyeux Dipavali, ou encore quand je les ai entendu parler de Carême.

Je me souviens même de mon émotion quand, pour la première fois, j’ai assisté par hasard au Cavadee qui avait lieu sur la plage de St Pierre alors qu’une partie de la plage publique se trouvait être occupée pour cause d’évènements religieux, fait qui ne me vint pas du tout à l’esprit en ce temps- là (1996). Comme quoi, selon les circonstances, notre état d’esprit se trouve influencé dans un sens ou dans un autre.

Ici, à la Réunion, depuis plusieurs siècles cohabitent harmonieusement différentes populations aux origines et cultes divers sans qu’aucune d’entre elles n’aient jamais revendiqué quoique ce soit.

L’île étant vierge de tout habitant lors de sa découverte, elle fut donc colonisée par des peuples venant d’Afrique, de Madagascar, d’Inde, de France, de Maurice…

La langue commune devint le créole et chaque peuple importa son culte : le catholicisme, la religion Musulmane, Bouddha, Shiva, Confucius et autres églises adventistes, Jéhovah. etc…

La Mosquée de St Pierre et celle de St Louis appellent à la prière 2 fois par jour (et non pas 5 comme le veut la coutume), cela ne dérange personne. Et c’est tant mieux.

L’islam, ici, ne semble absolument pas radical (même si on ressent très bien la fermeture d’esprit, le caractère rétrograde et l’esprit très sectaire des Musulmans, en général), et je pense sincèrement que tant que cette religion ne sera pas brandie comme un étendard triomphant, les Réunionnais que nous sommes (de souche ou d’adoption) pourrons toujours vivre tous ensemble dans la tolérance de nos différences et de nos convictions.

Mais nos gouvernants ne sont-ils pas entrain de détruire la France, notre France, quand, là où il y a paix et amitié entre les peuples quand aucun d’entre eux ne revendiquent le pouvoir, nos gourvernants, eux, encouragent les revendications des uns provoquant ainsi la colère des autres ?

Car je discerne néanmoins très bien le danger : l’Islam étant par nature radical et modéré uniquement de circonstances, le jour où il lui sera donné l’occasion de s’exprimer, ici, à la Réunion, haut et fort, eh bien, je ne vois pas comment ni pourquoi, il pourrait dériver vers autre chose que ce qu’on observe depuis 30 ans en Métropole. Si d’un côté il y a les Arabes ( du Maghreb ), de l’autre, les Z’Arabes (de l’ Inde), c’est néanmoins, le même Islam avec le même Allah.

A moins que les autres communautés ne se soulèvent et se défendent pour ne pas tomber entre les mains des fous d’Allah. On peut toujours l’espérer. Comme on peut espérer que les mouvements RL, RP, et tous les autres sites « identitaires » finiront par exercer une influence telle que nos « zélites zoligarchiques » seront contraintes d’écouter, enfin, le peuple de France.

En attendant, la Réunion est sans doute le seul exemple au monde où vivre dans la tolérance des traditions et du culte de son prochain n’est pas la vision d’un esprit gauchiste mais bel et bien la douce réalité quotidienne. 

Caroline Corbières

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.