La Russie a 100 % raison, et elle ne menace ni l’Europe, ni la France

Diplômé de HEC, docteur ès sciences économiques, MBA Colombia University, AMP Business School, Marc Rousset a occupé durant 20 ans les fonctions de directeur général dans des groupes multinationaux tels Aventis, Veolia, Carrefour… aussi bien en France qu’en Asie et au Brésil. Désormais économiste, écrivain, chroniqueur sur Boulevard Voltaire, auteur de « La nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou », préfacé par Youri Roubinski de l’Académie des sciences de Russie, puis récemment de «Comment sauver la France : pour une Europe des Nations avec la Russie», Marc Rousset a accepté de partager son expertise de la situation actuelle entre l’Ukraine et la Russie avec nos lecteurs. Un regard différent, pragmatique et honnête, sur un conflit qui ne regarde de fait que les deux protagonistes de l’histoire et dont nous aurions tort de nous mêler.

Dans votre livre « Comment sauver la France : pour une Europe des Nations avec la Russie » vous préconisez une « Confédération carolingienne des nations à l’Ouest qui se rapprocherait de la Russie et qui constituerait un pôle civilisationnel autocentré de puissance ». Comment peut-on imaginer la construction d’un tel pôle ?
Cette Confédération carolingienne à l’Ouest correspondrait à la mise en place d’une Europe Puissance des Nations cherchant à réaliser des projets communs d’une façon libre et pragmatique, en se débarrassant de l’UE, structure fédéraliste technocratique qui aboutit en fait aux États-Unis impuissants d’Europe, tout en parlant de puissance pour amuser la galerie et les moutons !
Concrètement, cela signifierait que la Commission européenne deviendrait un simple secrétariat d’exécution et que tout le pouvoir se trouverait dans l’actuel Conseil européen des chefs d’État et des ministres qui déciderait de tout. La Cour de justice de l’UE disparaîtrait, de même que le droit européen, et les députés qui siégeraient dans l’actuel Parlement européen de Strasbourg seraient des députés envoyés par les Parlements des pays de la Confédération, pas des députés européens élus comme c’est le cas actuellement. Tout passerait par les nations européennes libres et indépendantes. Bref, ce serait la différence bien connue entre une Confédération et une Fédération ! Cette structure correspondrait au fameux Plan Fouchet (1961) du général de Gaulle !


Quel intérêt pour la France d’entrer dans une confédération de ce type ? Quels bénéfices pourrait-elle en retirer ?
La France dans une Confédération serait complètement libre et rien ni personne ne pourrait lui imposer quoi que ce soit contraire à sa volonté, comme c’est le cas actuellement, par exemple, en matière d’immigration !
La France devrait chercher à se rapprocher de certains pays de la Confédération ou en dehors même, parfois, de la Confédération pour lancer un premier embryon de défense européenne, au niveau des armées, ainsi que de nombreux projets de coopération technologique et industrielle.
L’UE des 27 deviendrait une simple zone de libre-échange intra-européen, très protectionniste avec des droits de douane élevés, et surtout pas mondialiste.
Faire partie de la Confédération serait avant un acte symbolique marquant une volonté de coopérer de préférence avec les membres de la Confédération pour tous les projets qui dépassent les possibilités de la France dans de très nombreux domaines (spatial, industrie des semi-conducteurs, batteries, construction navale et aéronautique, hélicoptères, armement, etc.)
Oui à la Puissance en coopérant sur des projets porteurs d’avenir, non à la souveraineté chauviniste hexagonale, avec une industrie pas compétitive, dépassée technologiquement qui signifierait en fait la balkanisation de l’Europe et conduirait à la disparition des États européens, de la même façon que disparurent les cités grecques face à l’Empire romain !
Mais si la France peut s’en sortir seule technologiquement, tout en exportant, comme Dassault avec ses Rafales, c’est bien évidemment encore préférable ! La Confédération doit nous amener un surplus de puissance, chaque fois que nous ne pouvons pas réaliser un projet au niveau national, sinon l’Europe n’a aucun intérêt !

Vous avez récemment fait une intervention très remarquée sur CNews avec une analyse parfaitement juste de la propagande médiatique hystérique anti-russe dans le conflit ukrainien. Comment analysez-vous ce parti pris des médias, de la France, et plus particulièrement d’Emmanuel Macron contre la Russie de Vladimir Poutine ?
Il faut savoir que la haine des démocraties décadentes occidentales est aujourd’hui beaucoup plus forte à l’égard de Poutine et de la Russie que du temps de la guerre froide avec Staline, Brejnev et Khrouchtchev. Pourquoi ? Parce que le communisme était par essence même condamné, suite à son inefficacité économique.
Aujourd’hui Poutine est en fait le symbole d’un pays patriote qui s’est redressé d’une façon époustouflante, après avoir failli sombrer corps et âmes avec Eltsine ! Les valeurs sociétales russes sont en fait les valeurs traditionnelles européennes qui ont fait la grandeur de l’Europe (Patrie, Travail, Famille), avec en prime une démocratie autoritaire, par opposition aux démocraties occidentales progressistes en voie de décadence accélérée. Le modèle de Poutine peut inspirer de jeunes Européens, malgré la propagande médiatique de la pensée unique qui conduit à la décérébration des moutons, au lavage des cerveaux.

Cette « haine » contre la Russie que l’Europe semble entretenir peut-elle, selon vous, être le fruit de manipulations étrangères malfaisantes ? Pourquoi ? Et par qui ?
À l’origine, il y a une malfaisance unique qui date depuis la chute du « Mur de Berlin » et qui a pour seul nom : « Amérique » ! avec son protectorat militaire sur une Europe jouisseuse, rêveuse, individualiste, inconsciente, impuissante, droit-de-l’hommiste, désarmée et décadente.
L’Amérique a besoin de créer un ennemi artificiel à l’Europe qui s’appelle la Russie, pour justifier l’OTAN, alors que le bon sens commande de se rapprocher de la Russie complémentaire et proche avec ses matières premières bon marché et de renvoyer l’Oncle Sam avec armes et bagages à Wall Street ! Comme le dit très justement le général Vincent Desportes « l’OTAN est une menace pour l’Europe ! »
Après la chute du Mur de Berlin, Gorbatchev souhaitait « La Maison commune Europe ». Il nous a tendu la main en demandant la suppression de l’OTAN. En fait l’OTAN a connu une expansion continuelle à l’Est et menace aujourd’hui la Russie en s’accaparant l’Ukraine, pour y mettre des missiles comme à Cuba !
C’est comme si l’Allemagne reprenait l’Alsace-Lorraine et devait installer des missiles à Strasbourg ! Que diraient les Français ?

La Russie ne menace pas l’Europe ! Elle a d’autre chats à fouetter ! Elle est au contraire le chien de garde à l’Est de l’Europe face à la Chine, l’Asie Centrale, l’islam, le Caucase et la Turquie impérialiste d’Erdogan !


Pour l’Europe l’Ours russe a tort, pourtant c’est l’Ukraine qui, en ne respectant pas les accords de Minsk, a entraîné cette réponse armée de la Russie. Pensez-vous que Vladimir Poutine aurait pu réagir autrement ?
La Russie a 100 % raison d’agir ainsi et j’ai prévu, souhaité même, une intervention militaire de la Russie car je sentais que si la Russie perdait l’Ukraine, toute idée de grande puissance internationale de 200 millions d’habitants était perdue à jamais pour elle. Or, ce n’est pas l’intérêt de la France et de l’Europe car nous avons besoin d’une nation forte pour nous « garder » et protéger notre civilisation à l’Est !
C’est pourquoi je suis le seul géopoliticien en France à avoir prédit publiquement sur TVL, une semaine à l’avance, l’intervention russe, en précisant que si Poutine n’avait pas le courage d’intervenir militairement en Ukraine, ce ne serait plus un grand homme d’État ! Les hommes d’État, selon Max Weber, sont animés par l’éthique de la conviction et de la responsabilité afin de sauver leur peuple, et non pas par l’éthique de la morale pacifiste qui peut mener les peuples à la défaite et à l’asservissement !
L’Ours russe, coincé dans les cordes par l’OTAN, ayant eu la sagesse de se réarmer sous peine de disparition et de dépeçage par les États-Unis, n’avait pas d’autre solution pour récupérer ses droits historiques sur l’Ukraine !

La Russie publie des documents qui montrent que l’Ukraine travaillait sur des armes biologiques près des frontières russes – comme l’anthrax et la peste – notamment dans les laboratoires biologiques de Poltava et Kharkiv, et que le Pentagone a donné l’ordre de les détruire – violant ainsi l’article 1 de l’interdiction des armes biologiques de l’ONU – Il s’agit de laboratoires financés par les États-Unis. Omerta totale des médias français sur le sujet. Selon vous qu’est-ce que cela cache ?
C’est la sempiternelle question de cette Amérique guerrière « faux-cul » qui seule a le droit de bombarder et de tuer des gens par centaines de milliers comme à Hiroshima, Nagasaki, à Caen en 1944, à Hambourg, à Dresde, au Vietnam, à Belgrade, en Irak, en Syrie, en Libye, mais toujours pour le camp du Bien, car le Bon Dieu a pris soin de la seule et divine Amérique. Dieu lui permet de fabriquer des bombes chirurgicales propres, aseptisées et indolores pour les populations ! Demandez aux Serbes ce qu’ils ont enduré à Belgrade pendant 78 jours !
L’Amérique hypocrite effectue des recherches d’armes biologiques prohibées, dans des pays tiers, afin qu’elle ne soit pas prise la main dans le sac sur son territoire national ! Pas un mot sur la question dans les médias français et occidentaux vendus à l’Amérique !

Lors d’une intervention à l’Assemblée nationale le Premier ministre Jean Castex a expliqué « que les preuves du génocide des russophones au Donbass sont des faux ». Pourtant des journalistes de guerre, comme Anne-Laure Bonnel, qui est sur place, ont dénoncé des « crimes contre l’humanité » commis par les Ukrainiens dans le Donbass, évoquant notamment 13 000 morts depuis 2014 dans la région du seul fait du gouvernement ukrainien. Selon vous pourquoi le gouvernement français nie-t-il une vérité facilement vérifiable ?
Une fois encore, la Russie, c’est le mal et l’Ukraine, l’Amérique c’est le monopole du Bien ! Or, il se trouve que depuis 2014, les Ukrainiens indépendantistes font régner la terreur dans les parties russophones encore occupées du Donbass. On assiste actuellement à des crimes ukrainiens, semblables aux tristes épisodes des « femmes tondues » en France à la Libération. Les personnes russophiles qui sont dénoncées sont attachées fesses nues à des branches d’arbre pour être fouettées cruellement à volonté par les passants.
Kharkiv ne se rend pas car elle est toujours occupée par des militaires ukrainiens fanatisés, ce qui est le cas aussi à Marioupol où la brigade nazie « Azov » tire dans le dos des habitants russophones et les empêche de quitter la ville, afin de s’en servir comme boucliers humains face aux soldats, à l’artillerie et aux chars russes. Motus et bouche cousue dans les médias occidentaux, sur CNN et BFM TV ! La vérité apparaîtra, mais trop tard, une fois que la Russie aura vaincu en Ukraine. Les civils des couloirs humanitaires qui quittent actuellement Marioupol veulent se rendre en Russie, pas à l’Ouest de l’Ukraine !


https://twitter.com/al_bonnel/status/1499047628159528963?

Macron s’est récemment exprimé, si l’on en croit Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires étrangères russe, en affirmant « qu’il ne fallait pas accuser Zelensky ». Pourquoi selon vous Macron protège-t-il Zelensky qui, ne l’oublions pas, a lâchement fui son pays pour se réfugier en Pologne alors que les civils risquent leur vie tous les jours sur place ?
Macron, le valet technocratique de l’Amérique et de l’UE, ne peut faire autre chose que de vanter les mérites de l’ancien comique Zelensky, bien abrité à titre personnel pour sa propre vie en Pologne, mais qui pratique la politique suicidaire pour ses compatriotes, tout comme Hitler avec les Allemands en 1945, dans les chaudrons désespérés et encerclés de Kiev, Marioupol, Kharkiv et prochainement Odessa, ville russophone et russophile fondée par la grande tsarine Catherine II.
Le Premier ministre israélien a déjà conseillé à Zelensky de se rendre car sa situation est désespérée sans secours aérien. Les dés en sont déjà jetés depuis plusieurs jours quant à l’issue de cette guerre, avec des morts ukrainiens inutiles, suite à une résistance ukrainienne inutile !

Bruno Le Maire se targuait il y a peu de mettre en place une guerre économique contre Moscou en affirmant « Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe ». Ne pensez-vous pas que c’est surtout la France qui se tire une balle dans le pied et l’économie française qui va pâtir des mesures mises en place ?
Nous sommes dirigés par des petits trouillards technocrates tels que Macron ou Le Maire qui seraient morts de trouille s’ils entendaient siffler les balles autour d’eux, mais qui parlent toujours, comme des enfants, de guerre pour le Covid ou de sanctions économiques guerrières pour la Russie, alors qu’en fait ils vont surtout sanctionner la France et l’Europe, tandis que l’Amérique se réjouit de l’affaiblissement de « la Grande Europe de Brest à Vladivostok » (sa hantise) qui inclut l’Europe et la Russie !
Les Américains veulent nous fourguer leur gaz de schiste qui leur coûte 15 € le megawatt/heure à un prix non compétitif par rapport au gaz russe de 200 €, lors de l’arrivée dans un port méthanier européen. Nous manquons en Europe de ports spécialisés et il faudrait 700 navires méthaniers qui polluent l’Atlantique, avec des aller-retour incessants, pour prétendre remplacer les 55 milliards de M3 du seul gazoduc Nordstream 1 déjà en fonctionnement !
Les prix des céréales, du gaz, du pétrole, des métaux rares de Russie, et donc du carburant et de l’énergie électrique vont monter à la verticale en France et en Europe, avec en prime des risques de famine en Afrique ! Plus d’engrais azotés ou phosphatés pour les agriculteurs français, mais nos technocrates irresponsables veulent sanctionner pour gagner les voix des imbéciles majoritaires et victimes de la propagande médiatique, tout comme ils aiment taxer, au lieu d’économiser et de bien gérer !
La France n’est plus un grand pays, mais un petit roquet désindustrialisé en faillite, envahi par l’immigration extra-européenne, avec 7 000 milliards d’euros de dettes, soit 100 000 euros par Français, mais l’inconscient Macron veut jouer au chef de guerre, seule façon pour lui de gagner d’une façon théâtrale et nous voler une fois de plus les élections !
Les Allemands, eux, se sont assurés que leur gaz serait toujours fourni par Nordstream1 à un très bon prix par Poutine et qu’ils pourraient continuer à exporter leurs machines-outils en Russie ! La France, elle, croit effrayer Poutine en arrêtant de fournir la Russie en parfums de luxe LVMH ! de quoi se taper la tête contre les murs !
De plus la France a de nombreux investissements en Russie (premier employeur étranger dans ce pays). La Russie menace de nationaliser les usines étrangères ou actifs étrangers si nécessaire, et de payer en roubles puisque les gangsters occidentaux se sont permis, ce qui est inimaginable pour leur crédibilité dans un monde civilisé, de saisir les avoirs en euros et en dollars de la Banque centrale russe.
L’Occident s’autodétruit et on voit apparaître à terme, de nouveau, l’or comme la seule réserve acceptable et fiable d’une banque centrale ! L’Amérique est en train de préparer la chute du dollar et Macron, la chute de l’euro comme monnaie crédible de réserve !

Une fois de plus c’est le consommateur français qui va payer le prix fort des erreurs de jugement du gouvernement (hausse du prix de l’énergie, de certaines denrées alimentaires, etc.). Des hausses qui arrangent bien Emmanuel Macron puisque rien que sur l’essence, la hausse des prix va engendrer entre 25 et 100 milliards de bénéfices de TVA pour le gouvernement. Comment arrêter cette escalade qui rapporte énormément d’argent au gouvernement sur le dos des Français ?
La France doit tout simplement reconnaître que la Russie, depuis la « Rus de Kiev », a plus de droits historiques sur l’Ukraine que la France sur l’Alsace-Lorraine et arrêter cette politique suicidaire des sanctions qui ruine les Français et contribue encore davantage à la désindustrialisation de notre pays !
La France doit bien au contraire se rapprocher de la Russie et coopérer dans tous les domaines possibles, ce qui est l’un des thèmes principaux de mon livre best seller « Comment sauver la France/ Pour une Europe des nations avec la Russie ».

Vladimir Poutine a annoncé vouloir « dénazifier » l’Ukraine ce qui a immédiatement fait pousser des cries d’orfraies aux médias français qui nient la vérité. Pourtant nous savons désormais que le commando Azov n’est ni plus ni moins qu’un commando nazi. Pensez-vous que si ce nettoyage est fait en Ukraine, les gouvernements occidentaux corrompus craignent de devoir payer leurs exactions ?
On se heurte ici à un problème de langage pour « dénazifier ». Les Occidentaux pensent à un régime politique alors que Poutine fait seulement allusion à tous ces petits partis fascistes ukrainiens qui existent essentiellement en Galicie, leurs pères ayant donné un régiment SS à Hitler pour envahir la Russie ! Le régiment Azov, clairement nazi, correspond à une milice armée qui a été incorporée purement et simplement dans l’armée ukrainienne. Le régiment Azov dont un grand nombre des soldats sont tatoués avec des croix gammées vit en ce moment ses derniers instants car il est complètement encerclé à Marioupol.
Poutine veut simplement débarrasser l’Ukraine du régiment Azov, de tous les petits partis et de toutes les milices armées d’essence nazie qui jouent un très grand rôle et influencent la vie politique en Ukraine. Ce qui les guette, dans un avenir très poche, est l’éradication ou l’extermination pure et simple par Poutine !
Cela n’a rien à voir avec les événements imprévisibles de violence d’un peuple trahi par ses élites, suite à des mouvements éventuels de foules dans les pays occidentaux.
Seule la fin d’une éventuelle guerre civile gagnée par les patriotes, certaine à terme si rien ne change, peu probable dans l’immédiat, ou un putsch militaire encore moins probable dans l’immédiat, pourrait conduire à des événements dramatiques tels que la condamnation en octobre 1941 à la détention perpétuelle dans la forteresse pyrénéenne du Portalet, pour « trahison des devoirs de leurs charges », de Daladier, Blum et Gamelin. Une guerre civile ou un putsch militaire pourrait aussi conduire à de tristes, horribles moments, peu souhaitables, tels que l’épuration à la Libération en France, en 1945, avec des exactions et des vengeances personnelles inadmissibles sur des personnes privées de tout droit, de confiscations des biens, des condamnations à mort à l’emprisonnement à perpétuité ou de longue durée.

https://qactus.fr/2022/03/06/ukraine-video-tres-explicite-pour-ceux-qui-ne-croient-pas-aux-nazis-en-ukraine/

Pensez-vous que ces mêmes gouvernements pourraient utiliser l’opération de nettoyage de Vladimir Poutine comme argument pour déclencher une guerre mondiale ? Dans quel but ?
Tout cela me parait relever de fantasmes purs et simples. Il n’y a aucun lien entre ce que souhaite faire Poutine pour exterminer tout ce qui est d’essence nazie en Ukraine et le déclenchement éventuel d’une nouvelle guerre mondiale.

Nombre de personnes pensent que Vladimir Poutine ne veut aucun mal aux Européens, à qui l’ont ment sans cesse, notamment en France, et qu’il se contentera de nettoyer ses frontières pour mieux les protéger. Quel est votre avis ?
C’est ce que je démontre dans mon ouvrage. La Russie n’est pas une menace pour l’Europe et doit devenir notre alliée car elle a trop à faire avec l’immense Sibérie (revanche chinoise des traités inégaux et annexion de Vladivostok en 1860), les 4 500 km de frontière chinoise, l’Asie centrale, l’islam, le Caucase et la Turquie impérialiste d’Erdogan ! C’est exactement ce que souhaitaient Gorbatchev et Poutine après la chute du Mur de Berlin en 1989 : « La Maison commune Europe » ! Poutine n’a aucune visée expansionniste et impérialiste en Europe. Il souhaite seulement reconstituer, à juste titre, le monde russe dans son intégrité qui comprend la Russie, la partie Nord du Kazakhstan, la Biélorussie, l’Ukraine, et la Transnistrie en Moldavie.

Propos recueillis par Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
40
1

31 Commentaires

  1. Pourquoi voudriez que la Russie garante de la paix mondiale avec la Chine menace la France ou l’Europe ? La Russie veut prendre les commandes et cest légitime, elle ne joue pas avec le terrorisme le mensonge ou la manipulation comme cela se et fait en occident , elle ne veut pas de cette voie

    • mais la russie va perdre car von der leyen a interdit de vendre à la russie des objets de luxe ; plus de sac vuitton, plus de robe dior, plus de séjours à mégève ou st tropez, les russes vont être ravalés à l’age de pierre

      • Ils pourront toujours se fournir en faux bien imités en Chine et de plus à vil prix.

      • Malheureusement elle va perdre oui, cette guerre que Poutine croyait gagner en quelques jours tourne au fiasco pour lui. Malheureusement il y aura encore des milliers de morts dans les deux camps… C’est le tribunal pénal international qui punira les responsables.

      • Un commentaire aussi con est difficilement soutenable…défendre la p…von der layen??
        Il voys manque une xase

    • Heu, pas de mensonges de Poutine vous avez la mémoire un peu courte…

      • Une personne comme poutine ne ment jamais, à part pour donner la coupe du mensonge 2018 à ton pays. Mais ça ne n’est pas un mensonge c’est de l’amour pour la France, de la bonté

  2. Exact, c’est momo le traître la wonder la hyène et les states qui tirent les ficelles qui cherchent la merde à la Russie, V Poutine ne cherche pas à envahir l’Europe, y aucune raison de le sanctionner pour quelque chose qui ne regarde pas les européens !!

  3. bien sur que Poutine ne menace pas l’UE et la France,c’est l’autre bouffon macron qui s’enflamme pour faire le kéké et ainsi cacher son mandat 2017/2022 complétement raté.C’est bizarre je ne vois pas les présidents des autres pays européens s’acharner contre Poutine et sa Russie ! et l’autre macron qui se l’a joue mal rasé,en jean,pleins de dossiers sur la table comme si c’etait la France qui été attaquée et non l’Ukraine,macron a raté sa carriére….il aurait du etre acteur .

    https://i83.servimg.com/u/f83/19/48/51/99/27459610.jpg

    • Non, il était acteur avec sa prof-maman et il a continué…

  4. Si j’ai bien compris, les français ne vont pas souffrir d’une guerre qui ne les concerne pas mais de leur niaiserie à vouloir suivre un égocentrique qui hait ses compatriotes en la personne de choupinet qui les mène à la ruine sinon à l’abattoir. Plus que 26 jours pour en changer. Après il sera trop tard… Vous êtes prévenus.

    • c’est exactement ca,et les journaleux et sondeurs peuvent mentir tant qu’ils veulent,les francais viennent de prendre 2 années dans la gueule de ce covid ils ne vont pas remettre ca avec un éventuel conflit contre Poutine,les francais par refléxes et courage peuvent profiter de l’élection presidentielle pour éjecter macron de peur qu’il entraine la France dans un bourbier ! les journalistes se trompent….les francais ne sont certainement pas derriere macron sur ce coup la .

  5. 100% raison….ça rappellerait presque le bon temps des votes fleuves en faveur d’un candidat qui toutefois n’atteignait pas cette excellence.

  6. J’ai trouvé l’article interessant et j’ai pensé à écouter une émission dont il était l’invité sur TVLibertés et là cruelle déception, un raisonnement de comptable étriqué comparant strictement l’état à une entreprise alors qu’il y a des différences profonde, conclusion:
    Ce que dit M.Rousset sur la Russie est interessant mais son étroitesse de vue sur l’économie peut remettre en cause sa vision sur le reste.
    « https://www.youtube.com/watch?v=IHlk0bVdSRo »

    • Caro, est vous sûr de maitriser TOUS les sujets et tout le temps? C’est déjà tres bien de nous expliquer cequi se passse!!

      • Vous avez raison, on ne peut pas tout savoir, je ne soutiens ni Zelenski ni l’Otan et je pense que le pouvoir US et ses alliés connus et moins connus cherche à séparer Europe et Russie pour conserver sa puissance.
        Ceci étant dit je maintiens qu’au niveau politique M. Rousset est un grand adepte de l’espéranto et de Agnès Verdier & Co qui depuis des années rabâchent les mêmes bêtises comparant l’économie des ménages et l’économie des états qui pourtant sont deux « processus » qui n’ont rien à voir. Les banques d’ailleurs mettent tellement en pratique cette théorie qu’elles ont des « découverts » de 1000 à 5000% alors qu’elles les font chèrement payer à leurs clients.
        M.Rousset veut gérer la France avec les mêmes critères qu’une entreprise, un pays n’est pas une entreprise.
        Il est partisan d’une dictature « à esprit militaire », très peu pour moi.

  7. La Russie n’est pas l’ennemi , mais les Etats Unis , et l’UE , enfin ceux qui les dirigent actuellement et gère cette crise ! Toute cette clique maléfique aux ordre , et au garde à vous du NOM
    On l’a bien vu les conséquence lors de la crise du co vide !
    C’est ici la suite de cette histoire
    Par ailleurs le co vide a disparu dès que la guerre en ukrHAINE s’est déclencher
    Depuis On recherche Veran – Castex ,plus de discours de
    ce duo « d’humoristes « !!!

  8. bon, soyons équitable, poutine a raison à 95% seulement, la guerre est toujours un malheur pour les petits, les sans grade

  9. Je ne dirais que ce mot qui résume toute ma pensée à propos de tout ce qui est expliqué dans cet article magistral, et qui est: « EXCELLENT !!! Et j’ajoute : « MERCI » Madame Valérie Bérenger; et « BRAVO », RESPECT et « CHAPEAU BAS » », Monsieur Marc ROUSSET !!!!!!

  10. C’est exact mais peu ne sont informés que par les médias à la botte des puissants et même les mieux corticalisés ne savent pas que c’est la faute des américains, des européens et des occidentaux en général, si Poutine a disjoncté. N’auriez vous pas fait de même si on s’installe dans votre maison avec une idéologie belliqueuse?

  11. les pays d’europe se tirent une balle dans le pied, à l’instigation de U.V.D.L. qui se traine des casseroles au cul depuis son poste en allemagne. Et elle veut se mêler de santé, de stratégie diplomatique, d’instrumentalisation guerrière…Qu elle se fasse petite avant d’être rattrapée par ses erreurs et avoir le sort qu’elle mérite…

  12. La FRANCE ne doit surtout pas suivre le biden, ni zelinski, ni macron l’emmerdeur/fossoyeur. Ces 3 malades ne pensent qu’à la guerre et leurs petites personnes … Il faut se débarrasser de ces trois types et le monde tournera mieux !!!
    E. ZEMMOUR Président !!!

  13. Une vision de Technocrate que j’apprécie d’habitude…
    Pas cette fois ! Ils oublient Tous l’Ame des Peuples…
    Dommage !

  14. Le petite tarlouze emmerde même Poutine , mon rêve est de la voir en Sibérie les boulets aux chevilles aux ordres d’un perver sexuel.

2 Rétroliens / Pings

  1. La Russie a 100 % raison, et elle ne menace ni l’Europe, ni la France – PAGE GAULLISTE DE RéINFORMATION . Les médias nous manipulent et nous mentent, sachons trier le bon grain de l ivraie
  2. La Russie a 100 % raison, et elle ne menace ni l’Europe, ni la France | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.