La Russie, est-ce la foi sans amour ?

Publié le 6 août 2020 - par - 39 commentaires - 1 208 vues

6 janvier 2020 • Cathédrale de la Transfiguration de Saint-Pétersbourg
1952 • Poutine y fut baptisé secrètement quelques jours après sa naissance

La Russie apparaît un peu comme la star des sites identitaires. Mais derrière son face-lift traditionnaliste se cachent des réalités sociologiques plutôt occidentales.

Sur papier, c’est idyllique

En 2013, Poutine valide l’interdiction de la propagation des mœurs non traditionnelles parmi les mineurs d’âge ainsi que les peines pour offense aux convictions religieuses et profanation des lieux saints. Il met également en avant le rôle clé de la famille, du patriotisme et des normes morales traditionnelles.

Forcément, il devient peu à peu une sorte d’icône du conservatisme à échelle mondiale, une certaine droite lui emboîte le pas, elle-même accusée par ses opposants de faire le jeu du Kremlin. Bonjour le reductio ad Putinum ou mécanisme de discrédit des opposants politiques : si leurs opinions ont quelque chose de commun avec l’éthos de Poutine, ils sont traités de poutinistes.

Telle serait la carte d’identité de Vladimir, s’exprimant de la sorte : « Durant les moments les plus critiques de notre Histoire, notre peuple s’est tourné vers ses racines, ses valeurs morales et religieuses. Lorsque la Grande Guerre patriotique a débuté, le premier à s’adresser au peuple soviétique fut Molotov, disant Citoyens et citoyennes. Mais quand Staline est apparu, malgré sa politique dure et même cruelle envers l’Église, il s’est adressé au peuple en s’acclamant Frères et sœurs. Et cela avait beaucoup de sens. Ce ne sont pas de simples mots, mais un virage vers le cœur, vers l’âme, vers l’histoire et nos racines », fin de citation.

On voit ici réapparaître le mythe d’une Russie profondément spirituelle, caractéristique décisive d’un avantage moral sur un Occident pourri puisque plongé dans le matérialisme et le consumérisme. Par  impact latéral, ce discours est également adressé aux Biélorusses et Ukrainiens : son fondement est l’unité historique de la Russie sous patriarcat de Moscou. Il reste évidemment beaucoup de chemin à parcourir puisque Loukachenko lui tourne actuellement le dos…

En pratique, c’est moins idyllique

Quoique fort préoccupé par le déclin démographique, Poutine n’a pas pris à ce jour de mesures restrictives face au droit à l’avortement, lui qui reste contraire à l’éthique orthodoxe. Pour les femmes russes, l’avortement est toujours perçu comme une forme de contraception ou service médical standard à charge de l’assurance maladie, une relique de l’époque soviétique. Les stats le démontrent : les femmes décident seules de leur ventre, il n’appartient pas à l’État russe… Mais pour combien de temps encore, si Poutine joue les prolongations en 2024 ? En Russie, le mariage n’est pas sacré et le taux de divortialité, l’un des plus élevés au monde !

En ces deux domaines, il n’y a pas de réel « fondamentaliste orthodoxe » de la part d’un pouvoir modulant ainsi théologie et réalisme : la société civile russe développe sa propre logique, pas toujours conforme à la feuille de route du Kremlin.

Divortialité dans le monde : Russie 2e, France 45e
https://atlasocio.com/classements/societe/divorce/classement-etats-par-taux-de-divorce-monde.php

Une fois n’est pas coutume : une Russie plus libérale qu’une Pologne

Poutine est-il conservateur en son acception française ?

En 2000, Poutine est comme Macron en 2017 : « il vient de nulle part » pour occuper la plus haute fonction régalienne. À la suite des effroyables attentats de 1999, Poutine séduit immédiatement les foules en parlant leur langage et même celui de la pègre : c’est l’un des nôtres. D’un inconnu peu charismatique, on passe en quelques mois à peine à un leader affirmé, c’est assez incroyable. Cette épopée est un cas d’école dans le genre.

Mais l’homme reste kagébiste dans l’âme. Au fil des années, il discipline la société russe à sa manière en séparant son bon grain de l’ivraie. Méthodologie : on écarte les excentriques politiques – comme les libéraux – et toute association centrifuge – comme les LGBT – pour maintenir l’équilibre général fixé par le Kremlin. La religion musulmane n’est jamais pas attaquée de front, paix sociale oblige. Lorsque le terme générique religion s’invite dans la Constitution russe, l’islam fait partie du package. En Russie, vaut mieux être musulman que taliban et certainement général que libéral.

Qu’y a-t-il donc de commun entre les fondements du christianisme orthodoxe bienveillant et la présence de soldats russes au Donbass ? En Pologne, on les nomme Zielone Ludziki ou Petits Hommes Verts, soldats russes armés ne portant aucune distinction militaire ou cocarde nationale. On les a vus notamment en Crimée…

Certains politiciens de droite considèrent toujours Poutine comme un gardien des valeurs traditionnelles. Mais est-ce du conservatisme tel qu’enseigné par nos professeurs ou du populisme pragmatique ?

Crimée 2014 • Les petits hommes verts

Varsovie 2015 • Les petits chars verts

Trois témoignages dissidents

En Pologne, la Russie est un sujet récurrent, un peu comme les USA pour les médias français.

Filip Memches, né à Leningrad en 1969, aujourd’hui écrivain polonais : « La Russie n’est pas ce pays de frères et sœurs évoqué par Poutine, mais de prédateurs se précipitant sur leurs proies » et « Il faut différencier l’éthos du Dur du KGB du conservatisme politique »

Piotr Skwiecinski, actuellement directeur de l’Institut Polonais à Moscou, soutient que la Russie est un pionnier du mal : elle ne propage pas le conservatisme dans le monde mais le nihilisme.

Peter Pomerantsev, journaliste britannique ayant quitté l’URSS durant son enfance, décrit la Russie du XXIe siècle comme une dictature postmoderniste, arguant qu’après l’effondrement du communisme et la faillite de grands récits façonnant l’imaginaire collectif des Russes, le cynisme absolu prévaut actuellement dans son pays natal. Ce même Pomerantsev soutient que la cour Russie Unie manipule le tsar Poutine : « Quand on dispose d’un pouvoir absolu durant des années, qu’il n’y a pas de concurrents, pas de contrôle, la personnalité d’une telle personne se déforme ». Il cite Angela Merkel qui, après s’être entretenue avec Poutine en 2014, a déclaré : « Je ne sais pas si le Président russe est encore en contact avec la réalité ».

La prophétie de Zygmunt Krasinski (1812-1859)

Dans son « Mémorial de Napoléon III », le poète et dramaturge polonais Zygmunt Krasinski écrit assez prophétiquement en 1854 : Rosja jest wytworem i zbiorem pierwiastków najbardziej złowrogich i najbardziej rozkładowych, jakie są w historii. Zepsucie, wyrafinowane ostatnich czasów Bizancjum, przeszło w jej Kościół i w jej dyplomację.  Srogość nieubłagana a zimna chanów mongolskich stała się sprężyną jej administracji…. Rosja jest wielkim komunizmem, rządzonym przez władzę zarazem wojskową i teokratyczną; ta władza zaś, równa terrorowi z roku 1793 w okropności, jest od niego nierównie wyższą w swojej organizacji i w swojej zdolności trwania.

Traduction personnelle : La Russie est une création et un ensemble d’éléments parmi les plus sinistres et les plus destructeurs de l’Histoire. La corruption raffinée des derniers temps byzantins fut transmise à son Église et sa diplomatie. La sévérité implacable et la froideur des Khans mongols devinrent le ressort de son administration… La Russie est un gigantesque communisme gouverné par un pouvoir à la fois militaire et théocratique et cette puissance, égale dans sa cruauté à la Terreur de 1793, lui est incomparablement supérieure dans son organisation et sa capacité à durer.

Selon vous, le communisme soviétique n’était-il qu’un simple incident du XXe siècle ou la continuation des prophéties de Krasinski ?

Boris Eltsine déraille…

Et Poutine remet la Russie sur les rails, en version plutôt Grande que Sainte. Effectivement, le parcours du personnage est spectaculaire, au point d’en faire l’une des références des valeurs identitaires occidentales. Une référence venant de la Volga… on croit rêver ! Enthousiasme, quand tu nous tiens…

À ceux qui mettent en avant les 70 % de popularité de Poutine et aux sondages et aux urnes, on répliquera par les 66,10-33,90 % du 7 mai 2017. Hélas, dans les deux cas, je fais partie du tiers perdant.

Richard Mil+a

Une fois de plus, le cinéma belge nous éclaire

Coproduction belge signée Les Films du Fleuve, Faute d’amour d’Andreï Zviaguintsev dévoile les côtés sombres de l’âme russe contemporaine, la brutalité de la vie politique et familiale. Le réalisateur traite ici du mythe de la mère russe attentionnée. Dans l’imaginaire collectif, cette mère est en quelque sorte identique à la Patrie pour laquelle ses fils étaient prêts à donner leur vie, en particulier durant la Grande Guerre patriotique. Mais l’effondrement de l’URSS, « l’une des plus grandes catastrophes géopolitiques du 20ème siècle » selon Poutine, a révélé la vérité sur la Mère et la Patrie : une femme dominatrice, exigeante, cruelle, souffrante et blessée a surgi des ruines de l’Empire rouge.

Fautif, j’ai visionné le film. Il en ressort un véritable désert spirituel. Derrière les convenances hypocrites, peu d’amour chrétien. J’ai vécu le même type de sensations en Pologne, de visu cette fois. Andreï Zviaguintsev n’a pas menti.

Faute d’amour, 2017 • Bande-annonce
https://www.youtube.com/watch?v=em7xg53W5cc

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
a.hourquetted'are

Et si nous parlions de la Belgique….Richard Mil!
Divisée, colonisée par les musulmans, un roi qui s’abaisse à demander pardon , sur le plan économique silence, on entend plus non plus parler des expatriés français tel Depardieu…cette destination n’est elle plus intéressante? Le désordre jusque sur les plages…
Comme disent nos envahisseurs, pour monter au cocotier, il faut avoir le slip propre!!

Irina

On pourrait aussi rappeler l’épouvantable persécution des vieux-croyants (brûlés vifs par groupe entiers, etc.)

Irina

Et chez qui le premier commonwealth du monde ? La Pologne et la Lituanie ! (Bien que la Lituanie y ait ensuite perdu dans l’affaire, mais c’était quand même une première.)

Et qui à échappé à la peste noire grâce à des mesures drastiques de confinement et de quarantaine ? Le Béarn, Milan, Nuremberg, et… la plus grande partie de la Pologne ! Et la région de Bruges, en… Belgique actuelle. Tiens donc !

La Moscovie, par contre… Décimée comme tout le monde jusqu’à Stalingrad d’où elle était partie, d’après les sources médiévales russes. (Joseph P. Byrne, Encyclopedia of the Black Death) Décidément ! Stalingrad, pivot du monde en tout temps ?

Irina

En fait, les deux seuls pays d’Europe qui ont connu l’exercice d’un début de démocratie en Europe après l’expérience athénienne sont la Pologne avec sa Diète et sa monarchie élective, et votre autre ennemi héréditaire la Suède, qui avait non pas trois, mais quatre ordres dans son parlement, ordres qui correspondaient bien mieux à la structure réelle de la société de l’époque que ce magma qu’était le tiers-état : la noblesse, le clergé, la bourgeoisie et la paysannerie. Hé oui ! Au pays des redoutables Vasa, les paysans étaient représentés en tant que tels au parlement. Ah, on me souffle que de toutes façons il n’y avait pas de parlement chez Ivan le Terrible ? Bon, c’est noté.

Irina

Moi qui voulait retourner faire la pute en Russie comme toutes mes ancêtres, Karpov veut pas m’aider. Snif !

Irina

Pour ceux qui l’ignoreraient, la GPA est autorisée en Sainte Russie protectrice de la famille et des valeurs traditionnelles, et même contre rémunération.

De là à dire que la vente d’enfants y est autorisée… On n’en est pas loin.

Etonnant, non ?

thierry

pourquoi faut il toujours que des imbeciles intitules experts (de je ne sais quoi…) relient les LGBTQ wxyz…a 1 pretendu progres ou niveau democratique ou niveau de developpement? cette pression homosexualiste est devenue insupportable a la majorite de la population. Que ne s en apercoit on pas ? le peuple russe s est prononce par referendum a 1 forte majorite contre cela. Cela fait de la Russie un pays democratique non? Qu attend t on pour demander l avis du peuple francais au lieu de lui imposer une vision maconnique qu il ne partage pas. pauvre de nous…

evain

Je ne suis pas fan de Vladimir Poutine néanmoins malgré toutes ses erreurs idéologiques et politiques avant de le juger; j’aimerais un juste procès en inquisition.
Dans un procès en inquisition il y a ce qui est à charge(contre lui) et à décharge(en sa faveur). Il ne faut pas le juger de manière manichéenne c’est pour cela que j’estime que c’est le bilan de toute une présidence que nous devons instruire.
Je constate:
En 20 ans la Russie est passée de l’anarchie et la pauvreté à une superpuissance où une nouvelle génération vie bien mieux que ses parents d’autrefois.
Verdict de mon tribunal:
Poutine s’est comporté en authentique chef de peuple il a sauvé la Russie.

thierry

c clair. La france peut regretter de n avoir pas un dirigeant de cette trempe.

POLYEUCTE

Il semble que Richard n’ait pas que des amis….
Pour ma part, j’en resterais à Catherine II qui recevait Voltaire du temps des Lumières.
Elles ne sont pas éteintes, hors près d’un siècle d’horreurs….
Si nous pouvions les raviver…

Viking

Tout à fait d’accord avec Boris Karpov et Kéops. Quand on sait l’état dans lequel se trouvait la Russie après la chute de l’URSS avec le lamentable Eltsine, on ne peut qu’être admiratif devant le fabuleux travail de redressement économique et moral entrepris par Poutine. Peu de dirigeants dans le monde peuvent se prévaloir d’un tel bilan. Bien sûr, tout n’est pas rose en Russie mais c’est le cas dans tous les pays. Au moins, Poutine aura su protéger les valeurs chrétiennes de notre civilisation, alors qu’elles auront bientôt disparu chez nous.
Vu l’état de délabrement avancé de nos sociétés, on n’est sûrement pas les mieux placés pour critiquer la Russie, où les patriotes devront peut-être bientôt demander asile…

Irina

Le lamentable Eltsine a été le seul dirigeant de toute l’histoire de la Russie depuis Vladimir à offrir aux russes une chose dont ils avaient toujours ignoré l’existence, sauf peut-être un petit peu sous Nicolas II, qui y a laissé sa peau en grande partie à cause de ça : la liberté.

Marnie

Une main de fer dans un gant de velours est le terme qui convient parfaitement à ce grand dirigeant qu’est Poutine. Si tout est loin d’être parfait ce pays se maintient en paix et c’est le seul à être fiable dans les grandes discussions.

Million

Je l’ai dit souvent en réponse aux attaques par certains commentaires, j’ai une grande admiration pour Vladimir Poutine, en plus d’être un super Président quel chiarisme cet homme. je vais lire un 3ème lire sur lui “La grande Russie” par Philippe de Villiers, et ou chère Marnie je rêve d’avoir un Président comme lui.

Philippe Arnon

Je ne comprends pas cette obsession contre la Russie. Je la considere comme vraiment nefaste a la France Il est vrai que l’auteur n’est pas Francais mais une sorte de macedoine surprenante belgo-polono allemande alors, vaut mieux passer son chemin sans s’attarder …

Richard Mil

Philippe, soyons réalistes : la Russie n’a absolument aucune plus-value à nous apporter en matière d’ingénierie politique. Obsession contre la Russie ? Obsession des médias RUSSES contre la France « décadente », ça oui ! Les donneurs de leçons ne peuvent venir du Kremlin, vous les avez de stock en Hexagone. En parallèle, interroger-vous sur les raisons d’un Poutine qui se fait toouuuuut petit devant Merkel, industriellement s’entend.

Boris Karpov

La macedoine (amelioree tout de meme!) en Russie se nomme “salade Olivier”, et est beaucoup plus digeste que le belgo-shleu-pollak en question :)

.Dupond1

Erdogan devrait se méfier de Vladimir et ne pas trop jouer les maitres de la méditérannée ……Avec son pote Assad ; Vlad , va faire édifier une petite st sophie en Syrie pour rappeller que le monde chrétien est toujours là !!! comprend qui veut …..
Lien ci dessous
https://www.lefigaro.fr/culture/la-russie-et-la-syrie-s-entendent-pour-la-construction-d-une-copie-de-sainte-sophie-20200806

Million

En plus il a fait venir une statue de Jeanne d’Arc place de St-Petesbourg a côté l’édlise ou il a été baptisé. Super Poutine je l’adore…

thierry

ah ah ah ! excellent…dans leurs trous de nez vlan!

evain

Poutine aurait du faire le procès publique du communisme car il fallait liquider l’URSS en tant qu’entité non nationale et anti-russe.Il aurait ainsi dégagé le peuple russe des crimes contre l’humanité commis durant 70 ans.Hors en validant le mythe de “la grande guerre patriotique” son peuple prend sur le dos l’héritage total de l’URSS.
L’occasion inespérée de faire table rase et de repartir sur des bonnes bases a été totalement gâché pour des calculs à court terme: Ménager et composer avec une oligarchie criminelle qui n’est majoritairement pas composé de russe ethnique.
L’oligarchie issue de 1917 est encore en place et n’en doutons pas un jour elle poignardera une nouvelle fois le peuple russe.

Persepolis

La Grande Guerre Patriotique un mythe ?
Il y en a qui devraient arrêter les drogues dures (lol).

evain

oui, toi en particulier arrête la coke!

L’entière responsabilité de la deuxième guerre mondiale incombe à l’URSS qui de 1917 à 1940 a mené des guerres d’agressions tous ses voisins et puis un os autrichien lui est tombé dessus.

Quand on ne sait pas on se tait donc tait toi!

Je te conseille de lire: “Le brise glace” de Viktor Souvorov

ralbol99

Il faut arrêter de faire comme les merdias français et européens dhimmis aux ordres de la clique du vieux débris pourri jusqu’à la moelle de soros and Co du” Poutine bashing” et du” Russie bashing ” à gogo !!!!!!C’est la même utilisation à tout vent que l’utilisation à outrance du “point godwin ” pour clore une conversation et obliger son interlocuteur à se justifier et fermer sa bouche!,En ce qui concerne l’article à charge contre le Président Poutine et la Sainte Russie il faut souvent avant de l’ouvrir faire tourner 12 fois sa langue dans sa bouche et vérifier avant tout l’état du fond de sa propre culotte! A bon entendeur.

Hardy

Quel degueulis de haine, contre un pays que vous ne comprendrez jamais. C’est caricatural. Vous préférez macron ? Ça vous fait rêver?

Chourreau

je ne suis pas une spécialiste de Poutine, mais compte tenu du laxisme qui règne en France depuis quelques années, des décisions de justice le plus souvent incompréhensibles … je trouve que la comparaison va plutôt en sa faveur…

Boris Karpov

Tout est bon pour Richard mil pour dénigrer la Russie, a coup d’articles qui mélangent tout et n’apportent rien sinon une difficulté à les lire jusqu’au bout ! Qu’il se rassure, je ne répondrai pas sur ce qu’il affirme, aucun intérêt. Mais j’ai de la compassion pour cet individu qui semble vivre une sérieuse crise d’identité en déclarant son amour pour la Pologne tout en admirant inconditionnellement l’Allemagne…mais en vivant prudemment en Belgique 😆😆😆

Richard Mil

Si si Bobo Kapo, répondez-moi. Pourquoi donc les couples russes se déchirent-ils si fréquemment alors que Poutine leur offre depuis deux décennies un havre de bonheur orthodoxe et une Crimée acquise de façon peu orthodoxe. Bis(e) bald

Million

Désolée pour la Crimée mais merde relisez les livres d’histoire, suis dégoutée de ces commentaires ant-Poutine. L’autre connard Boris plein de vodka en avait fait cadeau

Irina

“L’autre connard” est celui qui a réussi à sortir la Russie de l’URSS sans verser de sang, excusez du peu…

Phil93

pareil, ce fatras de mots sous forme d’article, j’ai complètement zappé d’autant que je savais à quoi m’attendre…
Mil prend des exceptions pour en faire des généralités. il prend sa loupe et déforme tout prenant pour argent comptant tout ce que peut dire le moindre dissident !
qu’il aille donc demander au peuple dans les rues ce qu’ils pensent de leur pays et gouvernement.
Même sadam et kadhafi étaient aimés par leur peuple. Pas par les islamistes voulant prendre le pouvoir et torturés dans les prisons…
l’OTAN est allé libéré les terroristes pas le peuple !!!

evain

Un jour, j’ai suivi un débat de Vladimir Poutine dans un parlement de province ou il interrogeait les caciques et fonctionnaires locaux sur des irrégularités de comportements.J’ai été surpris de constater avec quelle surprise ceux-ci avouaient la présence de puissants groupes d’intérêts locaux . La réaction de Poutine fut d’acter sans broncher (en apparence) et écouta leurs explications sans interrompre.
Pour moi le problème est simple: l’absence de procès(purges) du communisme à la chute de l’URSS fait qu’il est obligé de composer avec les enfants(oligarques) de ceux qui ont mis le système en place en 1917.Qui dit composer dit compromission et s’il passe la main de graves problèmes surviendront.

patphil

si j’étais djihadiste en russie, je n’irai plus pisser dans les toilettes! ce fou de poutine me ferait abattre comme un chien, sans amour !

L'Ange Gardien

Richard Mil vous en êtes un de la pire espèce. Chers amis de RL, je vous conjure de vous débarrasser de ce type sans fondement qui ridiculise la qualité générale de vos articles. Celui-ci est non seulement insipide, mais son auteur montre à très haut niveau à quel point il n’en a pas… MOI ! Je suis Français et fier de l’être ! MOI ! je combattrai pour Vladimir Poutine mais certainement pas pour défendre un pleutre tel que vous en me battant pour les morveux dont vous semblez vous inspirer ! Minable !

Richard Mil

Vous voulez combattre pour Vladimir Poutine ? Ne vous gênez surtout pas, Moscou a besoin d’Anges Gardiens comme vous en Syrie. Mais je ne vois pas en quoi votre fierté d’être Français fera avancer le schmilblick. Si RT engage des pigistes pleutres ou pas, on vous le fera savoir.

Ange gardien dixit Larousse : Être spirituel, intermédiaire entre Dieu et l’homme, messager des volontés divines.
Ange gardien dixit La Russe : Être spirituel, intermédiaire entre Dieu et l’homme, messager des volontés Poutine.

Million

Bravo l’Ange Gardien, ce mec richard n’a rien a faire sur le site RL.

Mantalo

Je n’ai pas d’avis définitif sur Poutine. Mais je préfère son pays actuel que l’ex URSS.
Quoique en URSS ne servir à rien était justifié et rémunéré. La belle vie….enfin….peut-être pour certains.
Quant à la foi chrétienne, bien que me revendiquant “catholique non croyant”, je lui accorde le rôle nécessaire à notre équilibre et notre survie.
Pas facile à comprendre ? Si si, je vous assure !

Kéops

Article peu convaincant. Vous prenez n’importe quel pays du monde et vous trouverez toujours quelque chose qui ne va pas. C’est la sempiternelle équation du verre à moitié plein et du verre à moitié vide; tout dépend de quel côté on se place. Après la chute du communisme, la Russie a opéré un virage que peu de pays auraient réussi sans de gros dégats, c’est tout à son honneur. Beaucoup reste à faire évidemment mais le pays est stable, avec une monnaie solide et un chômage très faible ( autour de 5% je crois). Tous les pays ne peuvent pas en dire autant. C’est pourquoi il serait plus prudent
que certains balayent devant leur porte avant de regarder dans le pré carré du voisin. Cordialement.

Viking

Tout à fait d’accord avec Boris Karpov et Kéops. Quand on sait l’état dans lequel se trouvait la Russie au lendemain de la chute de l’URSS, on ne peut qu’être admiratif devant l’immense travail de redressement économique et moral entrepris par Poutine. Peu de dirigeants dans le monde peuvent se vanter d’un tel résultat. Bien sûr, tout n’est pas parfait dans le pays et il reste encore beaucoup à accomplir mais la Russie est partie de très bas après la chute du mur. A mon avis, Poutine est en train de devenir le gardien des valeurs morales chrétiennes, qui vont finir par totalement disparaître chez nous avec l’islamisation.
En tout cas, avec l’état de délabrement avancé de nos sociétés occidentales, nos critiques seraient un peu “l’hôpital qui se fout de la charité”…

Lire Aussi