La Russie paye-t-elle l’abandon de la chloroquine et l’inefficacité du vaccin ?

Depuis quelques semaines, les médias décrivent de façon apocalyptique la reprise de l’épidémie en Russie, mais aucun n’essaie ou ne veut en comprendre les possibles raisons. Pourtant cette récidive est apparue après l’arrêt de la recommandation officielle du traitement par l’hydroxychloroquine, comme cela avait été déjà observé en Suisse ou en Allemagne, lorsque les prescriptions de chloroquine ont brutalement chuté après l’article truqué du Lancet Gate de mai 2020 et les mises en garde injustifiées de l’OMS.

Russie : Évolution de l’épidémie d’après les chiffres officiels de l’OMS

Au début de l’épidémie, les autorités sanitaires russes ont officiellement conseillé l’usage des traitements précoces et en particulier de l’hydroxychloroquine. Durant cette période, le nombre de cas et de décès quotidiens s’élevait alors à environ la moitié de ceux de la France où les instructions gouvernementales étaient de se limiter au Doliprane et éventuellement au Rivotril.

Mais le 7 mai 2021, pour des raisons à éclaircir, les nouvelles recommandations sanitaires officielles ont supprimé l’hydroxychloroquine et tout misé sur le vaccin Spoutnik. Un mois plus tard, le nombre de nouveaux cas quotidiens explosait.

Cette forte reprise de l’épidémie a été bientôt suivie par une augmentation de la mortalité quotidienne avec un rattrapage progressif de la mortalité cumulée par rapport à la France.

Cette corrélation statistiquement significative entre l’arrêt de l’HCQ et la hausse des cas et la mortalité en l’absence d’autres causes connues suggère fortement un lien de causalité. D’autant que des corrélations temporelles semblables ont été observées en Allemagne.

Allemagne : Évolution de l’épidémie d’après les chiffres officiels de l’OMS

Au début de l’épidémie (premier trimestre 2020), les médecins allemands ont considérablement prescrit de la chloroquine comme traitement du Covid, car par rapport à l’année 2019, un surplus de près de 2 millions de boîtes de ce médicament a été prescrit.

Durant cette période, la mortalité est restée faible comparée à celle de la France

Mais après l’article truqué du Lancet Gate et les recommandations consécutives de l’OMS, les médecins allemands ont cessé de prescrire l’HCQ et l’épidémie est repartie de plus belle.

La situation préoccupante observée actuellement en Russie est donc vraisemblablement la conséquence de l’arrêt des traitements précoces. Espérons que les autorités sanitaires de ce grand pays en prennent rapidement conscience et qu’elles suivent l’exemple de l’Inde en recommandant HCQ et Ivermectine dès les premiers signes cliniques.

image_pdf
19
0

35 Commentaires

  1. Protocoles préventifs et curatifs du Dr Vladimir Zelenko.
    Traduction du site et des protocoles icône à droite sur la barre d’adresse ou menu droit de la souris.
    Efficaces sur tous, incluant les vieillards et pleins de comorbidités. Evite l’hospitalisation.
    vladimirzelenkomd.com

    • Mauve, concernant l’ivermectine ce n’est pas clair pour moi pour la posologie ; si je pèse 65 kg et que mes comprimés sont dosés à 3 mg par comprimé je trouve 8 comprimés/jour en une seule prise et ça me semble beaucoup ? POUVEZ-VOUS OU QUELQU’UN D’AUTRE VéRIFIER CE POINT, merci. Car c’est bête d’avoir l’ivermectine en poche et de ne pas savoir l’utiliser le moment venu.

  2. Le plus probable est que l’explication est multifactorielle :
    – pas assez de gens vulnérables vaccinés
    – abandon ou non utilisation des médicaments qui soignent à un stade précoce
    – peut-être un facteur « saison » (il semble que le virus soit le plus à l’aise avec des températures intermédiaires)
    – un effet « moisson » bien connu des statisticiens : s’il y a eu une sous-mortalité l’année précédente, les gens fragiles sont plus nombreux cette année et sont donc plus nombreux à décéder
    – peut-être pas assez de précautions prises par les gens vulnérables au niveau comportemental
    Et j’en oublie peut-être.

    • « pas assez de gens vulnérables vaccinés »
      Je dirais : TROP de gens vulnérables injectés », car Le vaccin Sputnik fonctionne de la même manière que le vaccin Oxford/AstraZeneca développé au Royaume-Uni et le vaccin Janssen développé en Belgique.(à adénovirus recombinant)

      • Je ne savais pas que le Sputnik fonctionnait sur un principe d’adénovirus recombinant, comme AstraZeneca et J&J. Donc les réserves sont les mêmes que pour ces deux vaccins, non autorisdés ou suspendus dans pas mal de pays…

  3. tous les chiffres officiels sont manipulés !!
    pourquoi les commenter ?
    et d’ailleurs, qui est allé en Russie pour vérifier ces « infos »??

  4. fort possible au regard des excellents résultat des africains avec le protocole raoult et les décoctions d’écorce de quinquina

  5. Alors comme ca l’HCQ empêche carrément d’avoir le covid maintenant? Décidément c’est vraiment le médicament miracle! il fait même des choses que le Pr Raoult n’avait pas vu!!! Sacré delepine et sa lecture des courbes mdr En plus Poutine aime son peuple lui, c’est bien connu et reconnu ici, et il les soigne pas lui non plus à l’HCQ et les laisse mourir? Vraiment étrange votre histoire…

  6. En tout cas en Russie la vaccination n’est pas obligatoire pour pouvoir travailler !!!

  7. C’est le trop faible taux de vaccination le problème en Russie, pour rappel le traitement Raoult ne fonctionne pas et cela a été démontré par toute les études scientifiques réalisées selon les normes internationales…

    • Ha Ha Ha, encore un troll!
      Vous auriez dû, pour être honnête, écrire « toutes les études que Big Pharma a financé ont montré que le l’HCQ ne fonctionnait pas ».
      Le protocole Raoult, n’a JAMAIS été strictement appliqué dans ces études, dont le but était de discréditer un traitement peu onéreux.

      • Et donc Poutine & le gouvernement Russe est payé par Big Pharma pour arrêter l’HCQ en Russie, c’est bien ça que vous dites indirectement ?
        Rôô vous êtes graves, vous.
        Si la Russie a arrêté l’HCQ c’est pour une raison que tout le monde connait: ça marche pas.

      • Et si on suit votre raisonnement (cad Big pharma fait pression pour arrêter l’HCQ parce que pas assez cher), il devrait donc y avoir d’autres exemples. Or il est toujours possible d’acheter, par exemple, de l’amoxicillin à quelques Euros pour soigner bcp d’infections bactériennes. Comment se fait-ce que big pharma n’ait pas fait pression pour interdire l’amoxicilline ? Vous avec une explication ? ça tient pas la route votre truc.

    • mince un. pro vaccin. qui en sait plus que raoul et. les. 90 %. d israel.les mort. sont du a quoi a ta place j irai labas

      • Aux USA, la dernière étude pro-HCQ se réjouit d’un peu plus de 1000 morts pour 150.000 patients « soignés » à l’HCQ, soit une mortalité de 0.67%.

        En Israël, la mortalité est de 0.6%.

        A flute alors, un chiffre qui ne va pas dans ton sens, vite, fait comme le charlatan (Delepine), détourne le regard sinon tu vas devoir réfléchir.

        • Conclusion: si ces études sont vraies ( par qui sont elles financées ?), l’HCQ comme le vaccin ne sont pas efficaces , donc qu’on ne vienne pas m’emmerder avec la vaccination!!!

    • Arrêter de raconter n’importe quoi, le traitement de Raoult est plus que bénéfique.

    • Pauvre troll en être encore à colporter ce genre de désinformation !!! il y a plus de 200 méta analyses de par le monde qui ont prouvées l’efficacité de l’HCQ et n’importe quel médecin de quartier honnête qui a appliqué ce traitement vous le confirmera

  8. Le taux de vaccination est faible en Russie et les gestes barrière sont peu appliqués. Ce sont certainement les raisons principales d’un rebond de l’épidémie dans ce pays.

    • Dans tous les pays où l’on a piquousé en masse, recrudescence du Covid. Normal puisqu’on leur injecte le virus. FRANCE, ANGLETRRE,ISRAËL par exemple .
      En Inde dés qu’ils ont arrêté l’Ivermectine , ça était l’hécatombe, des morts par milliers. Ils ont arrêté une femme docteur travaillant pour l’OMS qui recommandait l’arrêt de ce produit. Elle est en prison, le procureur a requiert la peine de mort . Info sur Internet

      • Russie 30% de vaccinés, France 70%. Russie reprise de l’épidémie, France stable pour l’instant. Donc ne dites pas n’importe quoi. Ensuite les vaccins ARN ne contiennent pas d’extrait de virus. Vous avez faux sur toute la ligne. mais si ça vous plait….

        • En France, on cache tout, même les décès post injections (les centres de pharmacovigilance en sont à mettre dans les journaux régionaux des articles demandant de ne pas remonter les effets secondaires tant ils sont débordés.

          Quant aux épidémies, elles augmentent en France comme ailleurs, mais ennuyeux pour le gouvernement et les pro vaXXins : dans nos hôpitaux (et à domicile) , 70% des covidés actuels ont été piquousés une voire 2 fois….

        • Pas tout a fait, les injections a arn ou adn codent pour la proteine d entree du virus dans la cellule, la spike qui par elle meme, isolee, provoque des myocardites et des thromboses responsables de milliers de morts et de malades chez des Jeunes qui ne risquaient Rien a ne rien Faire….

  9. Chaque jour apparaît une vérité, qu’il fallait absolument cacher !
    Comment en est-on arrivé à ça ? Consternant de voir ce que gouvernants et professionnels de santé décident !

    • Pour parler de la Russie, quelqu’un qui y habite est plus objectif et bien plus intéressant et informatif que vous.

  10. Je ne sais pas il faudrait demander avis auprès de notre »ami » Karpov’. Son objectivité légendaire pourrait être une source d’information.

    • Boris ne la ramène plus sur ce sujet. Il repense à ses articles passés à nous expliquer que le Covid en Russie n’est pas un problème et qu’ici on est trop nuls. Et il est en train de manger son chapeau. Laissez-le digérer, le pauvre.

    • Karpov va te dire que les chiffres de l’OMS sont faux, et qu’il n’y a jamais eu de covid en Russie. Quand le covid est arrivé en russie, il a pas infecté Poutine, c’est Poutine qui a infecté le covid, CQFD 🙂

Les commentaires sont fermés.