La Russie renvoie la France à ses marottes droits-de-l’hommistes

La France est considérée par tous les adeptes de la liberté comme la terre des droits de l’homme. Fadaises.

Ce concept inventé par la Révolution française dont on sait depuis longtemps qu’elle a essuyé ses sabots dessus en septembre 1792, en Vendée, et continue de le faire de nos jours si l’on se rappelle les dégâts physiques, les mains coupées, les éborgnés causés par la police de Castaner.

Bref, nous savons que les droits de l’homme sont une vaste fumisterie et que les différents régimes de France s’en sont moqués sauf à vouloir les imposer à des pays souverains comme la Russie, la Chine, l’Iran, le Moyen-Orient en général, et l’Afrique en particulier, sans compter les Amériques.

La Russie de Vladimir Poutine, à travers un rapport sur les Droits de l’Homme dans le monde, soulève le tapis de la France et a pu observer les amas de poussière. Il faut dire que nos dirigeants sont passés maîtres en matière de balais et de baratins sur les droits de l’homme. Ce n’est pas le tapis qui est épais, mais bien ce qu’il y a en dessous. (Source)

Racisme, idéologie à l’école… La France épinglée dans un rapport russe sur les droits de l’homme

On peut y lire des faits indéniables sur ce que font les dirigeants français de ces fameux Droits de l’homme dont tout le monde se moque finalement dès lors qu’ils sont comme des clous dans leur chaussures. Le maire de Châteauroux s’en souviendra longtemps ainsi que les administrés. (SOURCE

Les problèmes de racisme, de violences policières et les enjeux de protection de l’enfance en France y sont abordés. Eh oui, on ne peut pas se targuer de la blancheur immaculée en donnant des leçons à la terre entière, et faire en douce ce que l’on condamne par ailleurs.

Pêle-mêle il y a de tout dans ce rapport concernant la France. Ce rapport est géopolitique, bien sûr. Il relève du retour de bâton, de la légitime défense, dirais-je. Comme le dit l’adage, « quand on veut monter à l’arbre des droits, donner des leçons de maintien, il vaut mieux avoir le cul propre ». Ce n’est pas le cas manifestement. Il semble même que nos responsables ont oublié de tirer la chasse d’eau, et de s’essuyer l’entre- fesses.

Singe politicien grimpant à l’arbre des Droits

Par exemple, pour Paris, entre 2012 et 2018. Une décision de Jacques Toubon, datée de 2019, évoquait notamment des « ordres et consignes discriminatoires enjoignant de procéder à des contrôles d’identité de « bandes de Noirs et Nord-Africains » dans un secteur défini », et « des évictions systématiques de « SDF et de Roms » ».

Pour ma part, je ne suis pas choqué, car nous savons tous que ce ne sont pas des hordes de mamies et de gamins blancs et blonds qui sèment la terreur dans beaucoup de quartiers des villes et pas seulement à Paris.  Ce n’est pas l’idiote série télé « Plus belle la vie » où les délinquants sont blancs et les victimes tous venus d’ailleurs.

De même, le rapport russe fait également référence à un document de juin 2015 de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale des Nations unies, qui épinglait les abus dont sont victimes les Roms en France, dont des « violences répétées par des personnes privées et […] l’usage excessif de la force par la police lors d’évacuations forcées de campements ». (SOURCE)

Mais encore plus intéressant car ce rapport souligne la montée de l’antisémitisme en France et relève une baisse des actions hostiles ciblant les musulmans. Cela change des discours victimaires des associations islamistes. Il s’intéresse – et c’est nouveau – au racisme contre les Blancs en France. « De nombreuses organisations de défense des droits de l’Homme, dont SOS Racisme, ne surveillent pas du tout les crimes raciaux contre les Blancs ». Pire, il souligne et se pose la question sur le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, qui rejette jusqu’à la notion de « racisme anti-Blanc ».

Dans ce rapport il est signalé que l’État français « tente de toutes les manières de se distancier des appels des populations européennes à les protéger d’un « racisme noir ». En clair, les autorités françaises masquent le racisme anti-Blancs malgré que le peuple de France appelle à des mesures fortes pour lutter contre tous les racismes, et pas seulement celui qui toucherait les exogènes venus d’Afrique. Mais là, les autorités s’en moquent et mettent la poussière blanche sous le tapis.

Droits des enfants,  là aussi la France n’est pas très claire sur le sujet. 

  • Certains enfants vivent toute la journée dans la rue en compagnie de mendiants. « Ces enfants grandissent dans des conditions insalubres, se livrent souvent à des larcins et à la prostitution à l’instigation d’adultes, et ne reçoivent pas d’enseignement obligatoire » ;
  • L’éducation sexuelle dans les écoles françaises est devenue « un outil de promotion des intérêts de la communauté LGBT » ;
  • L’introduction, sous la présidence de François Hollande, de l’enseignement de la « théorie du genre » dans « le programme éducatif de plusieurs centaines d’écoles et de jardins d’enfants », à titre expérimental. Abandonné depuis sous la pression des parents et des organisation de type Manif pour tous ;
  • L’adoption d’enfants par des couples de personnes de même sexe considérée dans ce rapport comme une atteinte aux droits des enfants : « autre violation systématique des droits de l’enfant qui n’apparaît pas dans les rapports des ONG occidentales de défense des droits de l’Homme est également liée au lobbying pour les droits et les intérêts des personnes LGBT dans les relations de famille ». (SOURCE)

Comme on peut le constater, chacun se renvoie la patate chaude et il paraît certain que le concours se situe au niveau du degré de chaleur de cette patate.

Les dirigeants français vannent sans cesse la Russie sur la question des droits de l’Homme. Les critiques contre Moscou sont régulières et souvent injustes.

La France coupe, éborgne et bastonne ses opposants comme lors des dernières manifestations des deux dernières années.

Elle installe un passe sanitaire honteux, antidémocrate avec l’aval des parlementaires carpettes, des Conseils croupions (d’État et constitutionnel) et impose de fait, une vaccination obligatoire.

Elle refuse, comme elle en aurait le droit, d’autoriser les vaccins russe et chinois, et inonde de messages publicitaires mensongers, comme « le vaccin protège » alors que l’on sait désormais que c’est faux. Les médias sont aux ordres. Les pubs en faveur de Pfizer et Moderna sont faites sans expliquer que le vacciné se retrouvera seul, face aux éventuelles conséquences sanitaires, car il a signé une décharge de responsabilité et les auteurs de l’acte (infirmiers, médecins, pompiers, etc.) enfreignent la loi Koutcher de 2002. Droit de l’Homme ? Des fadaises !

Moscou, dans ce rapport, démontre que Paris ferait bien de passer l’aspirateur chez elle avant d’aller regarder chez les voisins. Ce rapport démontre que la France a l’apparence des droits de l’Homme, mais n’a pas grand-chose à voir avec la réalité. Nous, Français, nous le savons bien.

Gérard Brazon

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. Notre fameuse république et ses non moins fumeuses valeurs transforme ses citoyens en troupeau de moutons bientôt avec une étiquette agrafée à l’oreille ….c’est ça l’humanisme , transformer les gens en bestiaux…????

  2. Intéressant mais  » malgré que  » n’est pas Français !
    Malgré le fait… ou… bien que…
    Sinon, oui, je suis d’accord avec vous.

  3. la France n’est pas et n’a jamais été le pays des droits de l’homme
    et pas plus qu’une démocratie et non plus une république
    mais une dictature maçonnique et des plus féroces, cruelles et sanguinaires
    et ceci depuis 1789 l’année de la prise de pouvoir des francs-maçons
    et du putsch militaire de leur commandant en chef le général Lucifer !

  4. La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.

    Aldous Huxley

  5. en France on a tous les droits… de faire ce qu’on nous dit, quand on nous le dit et surtout de fermer sa gueule !

    même quand on fait appel à la LOI, que nul n’est censé ignorer (soit 70 000 pages) on nous envoie bouler si ce n’est pas en accord avec les décisions du jour de la dictature en place !

    Mélencon a gueuler « je SUIS la raie publique » !

    Micron gueule , « venez me chercher » , je SUIS la loi !

    que du bonheur…
    on arrive….

    • Dans une dictature, on ferme sa gueule .
      Dans une démocratie libérale humaniste comme la nôtre , on peut l’ouvrir, mais ça change rien .

  6. Une très chère amie russe m’a dit «  nous sommes plus libres que vous «  elle sait parler de la liberté …propos à retenir .

  7. La République Française est, et restera née d’un crime sans pareil. Comment peut on encore s’en reclamer ? Les droits de l’homme qui en découlent, sont à l’image de cette supercherie.

  8. Ce qui a été mis sous le tapis par les politiques depuis de nombreuses années, c’est la fin de l’en-tête du texte :
    Déclaration des droits de l’homme ET DU CITOYEN. (Français, bien entendu)

  9. les droits de ‘homme en France, c’est comme le canada dry pour ceux qui se rappellent de cette pub des année 80, ça a la couleur de l’alcool, ça a le gout de l’alcool mais ça n’est pas de l’alcool.

Les commentaires sont fermés.