La science au service de l’école, par Stanislas Dehaene   

Publié le 17 février 2020 - par - 8 commentaires - 497 vues
Traduire la page en :

La situation est dramatique : profs absents, élèves penchés sur leur smartphone, élèves agressifs en classe et ailleurs, cours « de haut niveau » vite oubliés même par ceux qui avaient compris, de plus en plus d’écoles privées créées ou en projet… Les enquêtes Pisa, Pirls, ce que voient des personnes attentives, des chefs d’entreprise, montrent que l’enseignement va de plus en plus mal et j’ai espéré trouver dans le livre de Stanislas Dehaene ces évidences que je répète après 50 ans sur le terrain mais sans avoir « la formation scientifique » m’autorisant à parler.

J’ai trouvé des éléments scientifiques pour l’enseignement primaire ! En bref : l’auteur réclame un enseignement des BASES par un enseignant LIBRE de s’adapter à ses élèves, ENTHOUSIASTE et disposant de l’AUTORITÉ nécessaire. J’ai aussi trouvé des critiques de méthodes et manuels, ai été effarée de lire ce qu’on demande à de petits enfants : des mots dans le genre « mammouth »  à connaître après seulement quelques semaines d’école !

Dans ce livre j’ai malheureusement aussi lu l’erreur impardonnable – présentée comme vérité scientifique ! – de croire qu’on peut quasi « tout » obtenir par une bonne préparation-éducation. Ainsi, les filles sont bonnes en maths si on arrive à les convaincre de ce qu’il n’y a pas de différence entre les sexes et qu’elles sont  aussi douées en maths que les garçons. (1) L’auteur n’a manifestement pas lu par exemple le neurobiologiste Dick Swaab !

Je crains – observe aussi – qu’on arrive plutôt à convaincre les enseignants de donner des maths « adaptées ». Ces maths « adaptées » ennuient ceux qui sont doués, sont étudiées par cœur… permettent de gagner des points.

Il me semble peu probable que le cerveau féminin – déjà féminin avant la naissance ! – change et devienne, statistiquement, semblable au cerveau masculin grâce à un bon conditionnement. Dans la pratique, on observe plutôt que les garçons manifestent de moins en moins l’ambition de se faire remarquer dans le cadre de l’école… et j’ignore s’ils sont plus « accros » à leur smartphone que les filles. (2)

Malheureusement, il y a encore d’autres observations dans ce livre qui semblent bien sortir d’études peu en rapport avec la réalité car, non seulement les « scientifiques » comptent changer le cerveau des filles mais ils voudraient aussi motiver tous les élèves en difficulté au point de les rendre plus intelligents, moins handicapés par la dyslexie et d’autres problèmes… et ceci dans le cadre de classes déjà surpeuplées !!

Les conseils sont donnés en langage « de ministère », demandent des moyens dont l’enseignant ne dispose pas et la proportion d’enseignants dans les écoles se réduit chaque jour !

Et si on envoyait les conseillers scientifiques donner cours dans de vraies écoles ? Ils s’y rendraient utiles et ils pourraient profiter de l’expérience acquise pour continuer utilement le travail commencé dans le cadre de l’enseignement élémentaire. Et je serais ravie si le livre suivant pouvait nous donner de vraies pistes de progrès pour l’enseignement secondaire, pistes qui dépassent les leçons d’une enquête réalisée il y a plus de 30 ans en France : dans des centaines d’écoles, les enquêteurs ont cherché LA bonne méthode d’enseignement. Leur conclusion est claire : aucune méthode n’est bonne en elle-même, les nouvelles valent les anciennes, et seul l’enthousiasme de l’enseignant lui permet de vraiment former ses élèves.

Un enseignant peut-il être enthousiaste s’il n’est pas LIBRE de donner une vraie formation à ses élèves, s’il n’a pas le soutien actif de l’autorité ?

Mia Vossen

(1) Il y a des mathématiciennes illustres, il y a surtout des femmes peu intéressées par les maths.

(2) Nicholas Kardaras, Hypnotisés, éd. Desclée de Brouwer

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Eric des Monteils

Le plus noble des métiers : l’enseignement aux plus jeunes, est floué, piétiné, salit par ceux qui devraient en faire un devoir de nommer les choses, clairement, mais surtout de transmettre ce qui a construit notre société qui, quoiqu’il arrive, restera dans la mémoire de l’humanité, un âge d’or incomparable !
Ceux qui crachent dans la soupe n’ont droit qu’à mon plus profond mépris.

Richard

“La Magie de la réalité” de Richard Dawkins, ça c’est la BIBLE des adolescents ! Richard, ancien de l’Athénée Royal d’Uccle 2, la Belge Mia Vossen comprendra :-))

POLYEUCTE

Texte intelligent, Hélas trop peu lu !
ADN et gènes formatent les Esprits dès la naissance.
C’est à partir de ce “matériau” que l’Enseignant doit travailler en s’imposant !
Comme les animaux (Pardon, mais nous en sommes issus), la domestication !
Montrer le Chemin !

BOURGOIN

Nous ne sommes pas issus des animaux mais il y a des principes universels de la biologie physique et de la biologie spirituelle car il y a aussi un corps d’esprit et un monde d’esprit qui est constitué d’une autre matière et les principes universels ont servi à construire toute chose et toute vie. La vie humaine; la vie animale; la vie végétale; la vie des fluides, la vie des minéraux Et tout a été créé en son heure, en son lieu et dans le but précis pour lequel il a été créé par Celui qui connaît toutes choses et que nous sommes appelés à imiter dans l’ Éternité!

BOURGOIN

Et il y a des principes spirituels concernant le bien le mal et nos besoins d’amour et de justice entre autres, de curiosité, de sécurité et qui sont tordus la vie de toutes les espèces ! L’intelligence est la plus grande gloire et elle permet l’utilisation de la principale arme qui est…… L’ Amour, équilibré par la justice !

BOURGOIN

Pardon pour les fautes il n’est pas possible de les corriger ! Merci !

François BLANC

Le panel de sciences à l’école est fort large puisque pour les formatés par cette idéologie contre nature, le marxisme serait une science, comme sa complice l’islam ?

Eric des Monteils

Bien vu. Il y a certainement une grande perméabilité entre les deux.

Lire Aussi