La Seconde Révolution française a commencé, 230 ans après la première

Publié le 6 janvier 2019 - par - 25 commentaires - 1 339 vues
Share

Kennedy avait dit que lorsqu’on ne tient pas compte des révolutions pacifiques, on obtient des révolutions violentes. Pour l’instant, la révolution jaune est encore pacifique. Pour combien de temps ? J’entendais ce matin  sur CNews qu’à Beauvais la police était dépassée. Ça reste cependant gentillet. Mais Macron, tout aux ordres de ses patrons oligarchiques, ne veut rien entendre. Ou peut-être ne peut rien entendre. Comment le tiennent-ils, ces puissants marchands d’armes, ces possesseurs des conglomérats les plus colossaux que l’histoire du monde ait jamais vus, ces banquiers dont l’immense fortune est faite sur du vent ? Alors Macron a peur. Et plus des oligarques que du peuple, c’est-à-dire les pauvres, les sans-dents, les haineux, les illettrés, les avinés,  les rien-du-tout, qu’il espère  encore pouvoir piétiner. Il a cru que ses lamentables vœux allaient terrasser les jaunes et que le peuple rentrerait sagement chez lui, trompé par de fausses promesses. Et comme celui-ci reste en place, dans les rues, sur les ronds-points, sur les places, Macron prend peu à peu la mesure de sa faiblesse.

Tout en se raidissant sur ses positions, il n’ose plus s’exprimer lui-même, et il a dépêché le bouffon du roi, Benjamin  Griveaux, pour reprendre à son compte insultes et menaces. Celui-ci, fort de son rôle de porte-parole, ne se tient plus. Quel bonheur que celui d’insulter le peuple sous la protection de son roi. Un misérable roitelet, en vérité. Que de différence dans les attitudes entre ces Gilets jaunes, parés de dignité, face aux vulgaires qui nous dirigent. Et d’ailleurs qui c’est, ce Griveaux, ce type non élu qui se permet de menacer et d’insulter le peuple ? Mais il est vrai que le régime est une oligarchie, une énarchie, une ploutocratie, bref une dictature de marchands et de banquiers, le pire qui pouvait nous arriver. Sur les deux dernières années de Hollande, les dépenses de l’État ont augmenté de 24 milliards d’euros, arrivant avec Macron à 44 milliards. Tout cet argent ayant été extorqué au bon peuple de France,  par contrainte,  menaces, ou racket confié aux huissiers. Les gens ont faim, les gens ont froid, comme en 1788, l’année ayant précédé la Révolution. Quant aux retraités, Attali a déclaré il y a deux ans qu’il souhaitait leur mort pour ne plus peser sur le reste du peuple. C’est pourquoi le régime les prive de leurs moyens d’existence. Or on le sait, les retraités sont des soutiens actifs des familles, et ce sont ces dernières qui sont gravement pénalisées.

Les gens n’en peuvent plus et le nombre de députés agressés ne cesse d’augmenter. À la liste des députés en Marche agressés que nous avions établie dans notre article du 28 décembre 2018, « la révolution sera violente », (Bruno Questel, Mireille Robert, Carole Bureau Bonnard, Olivier Gaillard), il faut maintenant ajouter les noms de Jean François Mbaye, Jacqueline Dubois. Ludovic Mendes, Christophe Lejeune, Florent Bachelier, Olivia Grégoire, Émilie Chalas, Benoit Potterie, Élise Fajgeles, sans parler des permanences agressées (celles de Claire Aupetit, Adrien Morenas, Anne Laure Cattelot, Patricia Gallerneau). Quant à la propriété de François de Rugy à l’île d’Ouessant, elle aurait été taguée.  C’est dire le ras-le-bol du peuple devant l’arrogance de ceux qui vivent grassement sur son dos bien qu’ils ne servent à rien.

Pour l’instant, le peuple est encore bon enfant mais le vent semble tourner. Ce matin, sur France info TV, vers 11 heures, un manifestant  expliquait que jamais le mouvement ne s’arrêterait, car le peuple n’a qu’un seul choix : se battre ou mourir : «  On vient pour défendre notre bifteck, on ne peut pas payer nos factures à la fin du mois,  au milieu du mois on est à sec, on n’a pas le choix. Macron est au chaud, nous on a du mal à se chauffer, on ne vit plus ». Revendications que Macron refuse d’écouter. (Attention, quand je dis Macron, c’est un raccourci : il s’agit de Macron ET de ses affidés).

Mais plus important, ce Gilet jaune disait aussi : « on commence à se structurer ». Et là, mes amis, c’est une phrase-clé. Né d’un formidable consensus populaire sur le simple appel d’une jeune femme ayant voulu faire une pétition contre la hausse du carburant, le mouvement Gilets jaunes, sans têtes, et sans porte-paroles, éclaté  dans toutes les villes de France et sans autres armes qu’une immense détermination, commence à s’organiser.  C’est ainsi que naissent les révolutions. Et c’est ainsi que vient de naître la Seconde Révolution française, 230 ans après la première.

Louise Guersan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
André Léo

La Révolution de 1789 intervenait après un siècle de misère sauvage. Le peuple à 95% rural crevait de faim, d’impôts des curés et des nobles. Dès 1788, des émeutes de la faim avaient éclaté avec des tentatives de réappropriation des victuailles stockées dans les granges des dymes. Les « débats » des états généraux, dont le tiers-état, occupé à 90% par des notables au service du roi et des bourgeois, n’ont servi qu’à exaspérer le Peuple. Il est allé prendre des armes à la Bastille et a commencé la Révolution. Robespierre liquidé, ce sont des « politiques » de la bourgeoisie qui ont récupéré… lire la suite

Jigsaw

Elle n’a rien de révolutionnaire.

senechal

La république comme nous pouvons le lire à toutes les sauces dans nombre journaux, cette fameuse république est un mirage dont se sont servi maints profiteurs pour accéder aux plus hautes fonctions et profiter de la gamelle, si bonne!. Mais comme je le disais précédemment cette république est un leurre, un fourre-tout à excuse, un fallacieux prétexte pour s’arroger le pouvoir!. Car si l’on s’en tient à la stricte définition de ce mot, voici ce que ça donne: La république est un système politique dans lequel la souveraineté appartient au peuple qui exerce le pouvoir politique directement ou par l’intermédiaire… lire la suite

DUFAITREZ

La Révolution, commencée dans la Joie, s’est terminée par la Terreur !
Les têtes tombaient comme à Gravelotte….
Aurons-nous le loisir de les choisir ? Pas sûr !

sitting bull

il faut un soulèvement plus important , il faut que toute la France descende dans la rue et pas seulement le samedi mais toute la semaine , il faut que 60 millions de français descende dans la rue , rentre a l Elysée et mettent un pied au cul a Macron

André Léo

Hug! La France dans la rue, et sitting bull sur son séant. « Passez devant, je vous suis! »;

Si le patron de la clique de technocrates-banquiers qui a été portée au pouvoir par l’ignorance franchouillarde et le coup d’état judiciaire avait pour deux dollars de jugeotte, il aurait déjà décrété la dissolution de l’assemblée.
Et avant la Révolution annoncée, ce serait déjà pas mal. Macron corseté par une « cohabitation d’enfer » ne pourrait plus nuire.

Quand les patriotes de toutes couleurs sauf brune comprendront-ils qu’il faut une UNION avec le RN?
Après la déculottée des LR aux européennes, peut-être?

Marnie

Faut-il encore que les français votent. Ce n’est pas gagné car peu de citoyens accomplissent leur devoir pour les européennes.

André Léo

C’est hélas vrai, Marnie, car l’enjeu est mal connu. « Faire des reformes à caractère économique successives, privant les nations de leurs souveraineté sans que les Peuples s’en rendent compte… » C’était la méthode J Monnet. Avec Macron, ça va beaucoup plus loin, avec son armée européenne prête à intervenir en France ou en Italie pour casser les patriotes, par exemple. Pour l’heure, ils ont leur djustice politique qui condamne et emprisonne les GJ à tour de bras.

Ça devrait finir par inquiéter le franchouillard abruti de télé, non?

Pivert

Ils réalisent que la paix sociale ne se monnaye pas que dans les banlieues.
A la campagne il y a aussi des gens.
Coupe la CAF tu verras une autre révolution … Les banlieues dans la rue , là ils vont se bouger le cul.

Ils sont payé pour faire des gosses … sacré business

hathoriti

la France ayant tjrs été un pays agricole, les français mangeaient à leur faim ! La France était le pays le plus peuplé d’Europe (28 millions contre 8 millions en GB, par ex.!) La France était à la pointe en tous les domaines ! 1789 a renversé le pays, l’a fait régresser de 50 ans (dixit historiens allemands et anglais) et a inséré dans le peuple le poison de la prétendue démocratie ! Elle a guillotiné Louis XVI qui était un homme génial, érudit, qui AIMAIT son peuple et était aimé de lui ! c’est la populace, la racaille qui… lire la suite

Jean Ducluzeau

C’est loin d’être faux… Alors Macron 1er doit-il être guillotiné ?

senechal

Vous avez an grande partie raison, mais ce n’est pas les gueux ni la populace qui a renversé le Roi, c’est la grande bourgeoisie de l’époque, la bourgeoisie s’est servie des manants pour faire le sale boulot!.

Fifi de Saint-Martin

Enfin un commentaire sensé sur Louis XVI ! Étant Angevin d’origine, je suis le premier à dénoncer les excès de la Révolution de 1789 !

Akice

Après macron, le prochain sera pire.

Joël (1)

La république cette catin doit enfin crever!!! Sachons participer mais surtout épier le moment opportun pour réagir consciemment et judicieusement en calculant les étapes, les lieux où il faudra intervenir! Le printemps sera beau mais de grâce, évitons de chanter la marseillaise elle qui servit la dictature des soit disant lumières pour assassiner les Vendéens Catholiques et les Curés dans le but d’installer une dictature et détruire le Peuple de France! Aujourd’hui nous voyons notre destruction pleinement assumée si déjà avancée par les services jacobins et ses « élites » laïques cosmopolites sans Foi ni lois, donc sans les valeurs de la… lire la suite

Llbf

La seconde révolution est celle de 1848, un peu de respect envers l’Histoire, surtout si l’on se revendique historienne. Merci

PANDRE

Effectivement, on avait un peu oublié. Mais y a pas eu beaucoup de têtes de tombées à celle-là. C’était une révolution de velours et de bourgeois! On veut des têtes! Na!

Le Blob

Tout à fait, et à votre liste on peut ajouter Mai 68: révolte de fils à papa qui pouvait payer leurs études à La Sorbonne. Les mêmes qui critiquent le mouvement GJ actuellement.

Marnie

Et dont certains devraient être sous les barreaux : Le Bandit Rouge (Cohn-Bendit présomption de pédophilie).

Joker

Llbf La révolution française de 1848, parfois dénommée « révolution de Février », est la troisième révolution française après la Révolution française de 1789 et celle de 1830. Elle se déroule à Paris du 22 au 25 février 1848.

Vous oubliez celle de 1793, la pire, celle qui a succédé à celle de 1789! On est passé de la Monarchie constitutionnelle à la Terreur de Robespierre et Saint Just et au génocide Vendéen !

Fifi de Saint-Martin

En tant que d’origine angevine, je suis tout à fait d’accord !

Fifi de Saint-Martin

Et 1830 ? Attention, je peux me tromper !

BobbyFR94

Louise, je persiste à dire qu’il va y avoir, d’une façon ou d’une autre, le ou les  » morts de trop  » !! Tout comme je persiste sur le fait que le NAZISLAM entrera en guerre de façon OFFICIELLE, comprendre qu’il sera IMPOSSIBLE aux TRAÎTRES de MERDIAS-Tv de cacher la vérité, quand des centaines, des MILLIERS de personnes vont périr sous les balles de NAZISLAMISTES !! L’effondrement économique suivra ou précèdera cette guerre-là, seul l’ordre dans lequel ces 2 faits vont arriver est inconnu !! Laurent OBERTONE avait relayé l’avertissement d’un membre actif du GIGN, avertissement finissant par  » Préparez-vous… lire la suite

lafronde

Macron : favori de la Presse du Capitalisme de connivence, est de plus receleur d’une fraude médiatique, celle du CSA. S’il ne fut pas l’auteur de cette fraude il en est le bénéficiaire, d’où ce qualificatif de recel. La fraude du CSA fut que dispenser les media du PAF d’observer le pluralisme politique, raison d’être de cette institution, et principe constitutionnel. La majorité d’E. Philippe est celle d’une Assemblée minoritaire (abstention majoritaire) qui ne peut prétendre à la même légitimité que lors les mandatures précédentes. L’Assemblée s’est abaissée depuis 2002 à n’être qu’une Chambre plébiscitaire post-présidentielle. Si elle veut retrouver… lire la suite