La servilité du médiocre Pujadas, au pays imaginaire de Hollande l'audacieux

PujadasHollandeHassan Rohani, le Président iranien, a été interviewé par les « Tintin des médias Hollandophiles« , Pujadas et Elkabbach, les 11 et 12 novembre 2015. Jocegaly-blog note le « contraste entre la morgue du petit journaliste » Pujadas et le Président iranien Rohani, calme et souriant… Pujadas est souvent décrié comme un journaliste « servile« , voire directement comme un « laquais« , selon le mot de Jean-Luc Mélenchon ». Au total : « Une servilité tranquille » au pays imaginaire de Hollande l’audacieux « que rien ne semble pouvoir freiner« . Acrimed dénoncera « ses méthodes journalistiques jugées complaisantes envers » le pouvoir en place…
France 2 et Europe 1 : « Hassan Rohani, le président iranien, attendu à Paris le 16 et 17 novembre, a reçu David Pujadas (France 2) et Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1) au palais présidentiel de Téhéran, mardi 10 novembre, pour un long entretien. Le dirigeant iranien a déclaré notamment que « L’État syrien doit être un État fort« , pour pouvoir lutter contre le terrorisme de l’organisation État islamique.
« Hassan Rohani, le président iranien, est au cœur de toutes les négociations au Proche-Orient et reste un homme-clé pour le règlement de la crise en Syrie« . Pujadas, le petit donneur de leçons de morale de France 2, revient sans honte, à plusieurs reprises, sur la nécessité selon lui, du « départ » de Bachar Al-Assad.
« Interrogé sur la légitimité de Bachar Al-Assad en Syrie, le président iranien, qualifié de réformateur, renouvelle son soutien au président syrien. Il estime qu’on ne peut lutter contre le terrorisme en Syrie qu’avec un « État légitime à Damas. Quel pays a réussi à combattre le terrorisme sans État fort ? L’État syrien doit être un État fort pour pouvoir lutter contre le terrorisme », dit-il en retournant la question au petit journaliste.
« On n’a pas le droit de décider à la place du peuple syrien », ajoute-t-il, au petit juge Pujadas.
Souvent critiqué, Pujadas a toujours répondu aux critiques en défendant sa « mission d’informer » !
Pour Pujadas, la vraie question c’est : « Est-ce qu’interviewer (quelqu’un) permet à nos spectateurs de se forger une opinion ? » Mais Pujadas ne se demande surtout pas pourquoi, ni comment, interviewer honnêtement, en infligeant au téléspectateur une série de jugements à l’emporte-pièce, sur la légitimité de Bachar Al-Assad !
C’est une leçon de « Tintin-journalisme » et une critique de la bêtise médiocre et de la servilité-soumission sur France 2, face au Président iranien, pour éviter stupidement le débat de fond. Il faut alors le transformer en question de personne, mesquine et superficielle, et en jugement du « café du commerce » anti-Bachar Al-Assad.
En réalité, l’important c’est l’information-spectacle sur France 2, c’est la mise en scène du « spectacle de la vraisemblance« , mais sûrement pas le respect du public, ni la recherche de la vérité. L’interview de Pujadas propose-t-elle un « salutaire travail d’analyse géopolitique », ou tente-t-elle, une fois de plus, de nous faire un coup médiatique fumeux ? Médiocre journaleux, dans ce combat moral contre Bachar Al-Assad, Pujadas ne peut que révéler toute sa servilité et la Bacharophobie de Fabius-France 2, au pays imaginaire de Hollande l’audacieux !
Face au Président iranien, Pujadas a reçu une leçon de professionnalisme, de la part d’un vrai « homme politique ». La question reste : est-il assez intelligent pour pouvoir le comprendre ? Pour en savoir plus sur le fond de la politique de Rohani, les téléspectateurs devront se renseigner ailleurs sur le web ! Avec Pujadas sur France 2, c’est rien en information qui permette aux téléspectateurs de prendre connaissance du fond de la politique de Rohani, pour lutter en Syrie contre le terrorisme et l’organisation État islamique, aux côtés de la Russie.
Surtout rien sur la base d’une information étayée par des preuves. Face au Président iranien, le petit Pujadas servile a repris toutes les accusations vulgaires de Fabius, pour fomenter des procès en sorcellerie anti-Bachar Al-Assad. Concernant le régime et la légitimité de Bachar Al-Assad en Syrie, le petit Pujadas servile a montré que sa « mission était bien de désinformer« , avec un aplomb digne de sa fatuité médiatique.
Pour France 2, le suiviste Pujadas doit donc suivre « le chemin de l’anti-Damas« , pour interroger Hassan Rohani, le président iranien. Il doit le soumettre à la « révélation de l’anti-Damas« , selon la prédication misérable de Fabius, l’Américain pro-Obama, pour condamner Assad en « sorcellerie mondialiste et anti-démocratique« .
Pour tenter de se démarquer de ses méthodes journalistiques, jugées plus que complaisantes, l’interview de Rohani, menée par Pujadas, ne fut servile et complaisante que pour suivre une seule ligne de conduite anti-journalistique, par rapport à la tyrannie idéologique de Hollande et le plaidoyer pro Fabius, l’Américain.
Le 28 mars 2007, la Première Agence de Notation des Médias, Media-Ratings écrivait :
« Les Tintin de France 2 au pays des Mollahs » : « L’information diffusée par France 2 est mondialement connue pour être « peu fiable, et parfois mensongère« . Voilà maintenant que David Pujadas, et Thierry Thuiller, les Tintin de France 2,  « s’essayent au ridicule »… Cette interview a été diffusée le 20 mars 2007. La chaîne, fière de son scoop, a même mis sur son site Internet ce qu’elle a présenté comme l’intégralité de l’interview.
« Jamais rassasiée de mensonges et de dissimulations, France 2 a retiré de son site les passages les plus croustillants, notamment celui qui a été diffusé » par David Pujadas, le présentateur du 20 heures…
« Comme ils l’ont claironné si fort, c’était un « entretien exceptionnel« . Exceptionnel de vacuité et de cirage de pompe ! Réveillez-vous, vous êtes sur France 2, la chaîne qui porte la voix de la France« , inspirée par « Hollande, l’inaudible », le grand maître de la grande diplomatie française éclairée par Fabius, l’Américain !
Avec David Pujadas sur France 2, c’est « beaucoup de bruit pour rien« . C’est la « servilité tranquille« , pour chanter les louanges de Fabius, l’Américain, et de Hollande l’audacieux. Ce coup médiatico-foireux de l’interview du Président iranien, Hassan Rohani, a vu la force du mystification, déployée par la diplomatie française, éclairée par Fabius, l’Américain, et l’assurance stupéfiante du petit Pujadas à nier les évidences géopolitiques du Moyen Orient. C’est pourquoi l’interview du Président iranien Hassan Rohani a vite tourné à vide, avec la question de personne, mesquine et superficielle, et les jugements anti-Bachar Al-Assad, dignes du café du commerce.
C’était l’impossibilité inouïe, du journaleux Pujadas, de dépasser l’incompétence et l’amateurisme de la politique étrangère de Fabius, l’Américain. C’était l’impuissance crasse à dépasser la bêtise et la médiocrité du donneur de leçons, le petit inquisiteur et triste procureur au service des très basses oeuvres du pouvoir socialiste pour manipuler des procès en sorcellerie anti-Bachar Al-Assad. Vive le retour des procès staliniens sur France 2 !
Pendant ce temps, la censure des bureaucrates-fonctionnaires de la république socialiste milite contre la liberté de parole sur LCP. L’hebdomadaire Minute révèle que l’émission « Causes communes », présentée par Thierry Guerrier sur la Chaîne parlementaire-Assemblée nationale (LCP), qui avait donné la parole à Ménard, est supprimée.
C’est l’agonie silencieuse de la libre expression, dans les médias socialo-bobos inféodés à la gauche française. Avec la fin d’une longue hégémonie culturelle de l’intelligentsia communiste après la fin de la deuxième guerre mondiale, la plupart des intellectuels communistes « de haut niveau » ont laissé la place, dans les médias et sur la scène publique, aux médiocres socialo-petits bourgeois qui règnent parmi les médiocres.
Ce sont les arrivistes incultes et les opportunistes ignares et profiteurs du parti socialiste.
Conclusion : vous reprendrez bien encore un peu de propagande socialo-populiste sur France 2, la télé Hollandophile, digne de la dictature de la télé officielle de Kim Jong-Un et inspirée directement des « JT de la Corée du Nord » ! Ménard les surpasse tous !
Dr Thierry MICHAUD-NÉRARD
 

image_pdfimage_print

6 Commentaires

  1. Tous les « journaleux » des grands médias français sont pro-PS donc pro-Hollande, c’est un secret de polichinelle !….Mais parmi ces « journaleux-militants », « Poujadas » arrive dans le peloton de tête !….Et pourtant France 2 fait partie du service public payé par tous les français, un service qui devrait donc avoir une obligation de neutralité…et hélas, on en est très loin !!!

Les commentaires sont fermés.