1

La sévérité est la première condition de la sécurité

Insécurité, rodéos, vacarme diurne et nocturne, vols, trafics, destructions du bien public, agressions en tout genre, cavales, meurtres, assassinats… voilà la France d’aujourd’hui, et ce n’est pas fini !
Comment a-t-on pu en arriver là ? C’est simple : en privilégiant la « compréhension » au détriment de la « sanction », autrement dit en oubliant que « gentil n’a qu’un œil » – selon le mot de la sagesse populaire – la « compréhension » ouvrant la porte à la récidive, car la « compréhension » n’a pas le même sens pour celui qui l’accorde que pour celui qui en bénéficie.

Certes, on ne manquera point d’objecter que la « compréhension » est dans l’esprit des « Droits de l’Homme », et que les « Droits de l’Homme » sont indépassables.
Mais les voyous se moquent éperdument des « Droits de l’Homme », comme ils se moquent de leurs futures victimes, pourvu qu’ils fassent ce qui leur passe par la tête.

D’ailleurs, l’immense majorité d’entre eux ignorent ce que sont ces fameux « Droits de l’Homme ». En outre, si ces voyous sont musulmans, ils n’en ont nullement besoin, puisqu’ils ont les « Droits de Dieu » pour eux.
Voilà pourquoi la réponse à l’ensemble de ces « incivilités » doit être l’application stricte de la Loi, ce qui annule les remises de peine et autres aménagements de cet ordre.

Maurice Vidal