La société française est au bord de la crise de nerfs

La crise économique et financière ne suffisait pas aux malheurs de la société française…De toute façon les dirigeants politiques de tous bords l’avaient prévenue : ils n’en étaient pas responsables et n’y pouvaient pas grand-chose. Mais la crise économique ne suffisait pas…

Après avoir été inondée de pétitions en faveur de cette pauvre « femme afghane » obligée de porter la burqa, la société française a dû se battre contre le port du voile par les jeunes élèves scolarisées en France, et pour qu’une loi soit votée. En réponse elle a vu les rues de ses villes et même de ses villages se peupler de toujours plus de femmes voilées, de femmes en hidjab et parfois même en voile intégral. Encore une fois il lui a fallu se battre contre de nombreux élus toutes tendances confondues pour qu’une loi à minima soit votée contre le port du voile intégral dans l’espace public.

Elle a vu se multiplier les mosquées sur son territoire, lieux de culte souvent financés par ses impôts au mépris de la loi de 1905 et, dans le même temps, se développer, avec la bénédiction des maires concernés, les prières musulmanes dans les rues de nombreuses villes de France.

Elle a vu ses traditions alimentaires bafouées dans les cantines scolaires et certains restaurants d’entreprise où les repas « sans porc » tendent à devenir la règle. Puis ce fut le choc de la campagne publicitaire « Fièrement halal » avec ses affiches placardées le même jour dans toutes les grandes villes. Maintenant la société française imprégnée de laïcité, apprend que, elle aussi mange halal! Et ce, depuis des années ! Trahie sournoisement par ses élus et par toute la filière de la viande, elle se voit financer à son insu une religion qui n’est pas la sienne !

Angoissée par son avenir, heurtée dans ses convictions, bousculée dans son art de vivre, trahie par ses dirigeants, bâillonnée par le « politiquement correct », la société française est au bord de la crise de nerfs…

Régine Maget-Dana

 

 

image_pdf
0
0