La solidarité de la caste politicienne avec Valls

Publié le 13 juin 2015 - par - 771 vues
Share

FermedesAnimauxVoici ce que nous dit la Constitution Française en vigueur sur le Président de la République. Autant dire, si vous lisez attentivement entre les lignes, cet article est de l’enfumage et démontre clairement que le régime français est totalement corrompu, que sa constitution devrait être remaniée, afin d’éviter toutes violences populaires en cas de manquement du Président à ses devoirs. Les mensonges ne sont-ils pas des manquements aux devoirs du Président ?  Dieu sait, les forfaits des divers Présidents depuis Valéry Giscard d’Estaing, en commençant par son regroupement familial qui devient aujourd’hui fatal au pays, par un remplacement de la population de souche.  Je ne voudrais pas dresser une liste de toutes les fautes et entorses des présidents successifs, cela donnerait lieu à une étude approfondie, qui pourrait faire l’objet d’un livre entier. J’écris ce préambule, pour ensuite venir au petit mensonge qui devient une affaire d’Etat, illustré par le voyage « all inclusive » de Manuel Valls pour aller soutenir son équipe préférée, le Barça, au frais du contribuable, soutenu par son Président, qui a commenté par un « petit » mensonge son déplacement à Berlin. Mensonge bien malhabile qui devrait faire des dégâts considérables si nous étions encore en démocratie.

ARTICLE 68. Le Président de la République ne peut être destitué qu’en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour. La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l’autre qui se prononce dans les quinze jours. La Haute Cour est présidée par le président de l’Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d’un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d’effet immédiat. Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l’assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution. Une loi organique fixe les conditions d’application du présent article »

Si l’on souhaite s’intéresser au texte de la Constitution en vigueur, elle se trouve en lien.

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/root/bank_mm/constitution/constitution.pdf

Je disais en titre: « Qui vole un oeuf, vole un boeuf ». Voici donc la signification de ce proverbe: Commettre un larcin mineur, c’est se mettre sur la voie de la délinquance. Celui qui vole un objet insignifiant volera bientôt des biens de valeur.

Cela n’aura échappé à personne que les politiques de quelques bords qu’ils soient, se servent plutôt que de servir. La haute fonction publique n’étant pas en reste. C’est bien la raison pour laquelle, dans cette « affaire » Valls, aucun ne se prononce de manière virulente contre les errements du Premier ministre. Mis à part Claude Géant, qui ferait bien de balayer devant sa porte.  Chacun ayant des cadavres dans son placard. Ce qui est terrible, c’est que ces politiques, qui n’ont jamais travaillé de leur vie, lorsqu’ils sont aux plus hautes fonctions de notre Etat, se comportent comme des milliardaires, lesquels ont travaillé dur pour gagner leurs milliards. Ce qui les autorise à vivre selon leur statut et leurs moyens économiques considérables, que doivent envier ses caciques enivrés par le pouvoir qu’ils mettent sur le même plan que le pouvoir économique. D’où une confusion des genres qu’il conviendrait de corriger prestement, si l’on veut éviter que le peuple se rebelle. Et, ce n’est pas l’article 68 de la Constitution qui pourra venir mettre bon ordre dans la situation du pays. Puisque nous sommes en ripoublique des copains et des coquins. Les abus s’accumulent. Pour certains qui sont médiatisés, combien nous sont inconnus ou encore cachés ? Pas vu, pas prit.

Le mensonge est évidemment le préambule du crime. Si l’on est capable au plus haut niveau de l’Etat de nous mentir pour ce qui est une erreur de jugement de la part du Premier ministre, pourquoi nous ment-on encore ? Nous vivons dans un marécage puant de mensonges, de manipulations, d’infatuation généralisée du pouvoir, de corruption indigne d’un pays qui fait partie du monde Occidental et démocratique. Le monde du pouvoir français ne s’excuse jamais pour ses errements. Ni ses médias aux ordres pour ses erreurs, ni sa justice lorsqu’elle rend l’injustice.

Il en va tout autrement dans le monde Occidental. A commencer par Obama, lorsqu’il a exprimé ses excuses publiques pour les dysfonctionnements de l’Obamacare, de Clinton, à la fin, contraint de s’excuser publiquement, lui aussi, dans l’affaire du « Monicagate », sans oublier Nixon qui démissionna lors du Watergate, ou, ce qui est plus étonnant encore, lorsque le PM Chinois, Wen Jibao s’excuse pour ses incompétences avérées: « Désolé, en raison des limites de mes compétences, mon travail peut encore être amélioré », ou le député Japonais, Momotaro, qui s’excuse publiquement pour avoir détourné des fonds publics !  Que dire de Mariano Rajoy, qui demande pardon au peuple Espagnol pour la corruption des membres de son parti ? Ou du ministre Britannique du Trésor, David Laws, contraint de démissionner pour des notes de frais de 47.000 € ? Lorsque pour les mêmes larcins des hauts fonctionnaires Français se voient proposer un « placard doré »,  comme l’ex présidente de l’INA et tant d’autres que nous ignorons ! Ou, un Thévenoud, qui siège toujours à l’Assemblée Nationale, tout en « s’expliquant » sur BFM « qu’il aurait fait des conneries qu’il a remboursées », ce qui justifierait, à ses yeux, qu’il ait encore un poste…  Les politiques Français, ou haut fonctionnaires, pris la main dans le sac, estiment que s’ils remboursent, l’affaire doit être pardonnée. Je ne suis pas de cet avis. Ils doivent manu militari être exclus de la vie publique, de la fonction publique et trouver du travail ailleurs. Ils sont indignes de diriger un pays.

Nous voilà donc maintenant, avec un PM qui s’englue dans ses mensonges durant des jours sans jamais s’excuser de son voyage de milliardaire, en déclarant tout simplement qu’il allait rembourser les sièges de ses enfants qui l’accompagnaient, à hauteur de 2500 € et qu’il ne recommencera plus ! Pire, le chef de l’Etat qui soutient son PM dans le bobard désormais établit, prouvé par l’enquête du « Petit Journal », qui a demandé par sms au directeur de la communication de Michel Platini, Pedro Pinto, s’il y avait une réunion prévue entre les deux hommes, dont la réponse lapidaire, toujours par sms fut: NON ! Michel Sapin n’était pas en reste. Pourtant, malgré les avertissements de Cambadélis et le Guen, Valls s’est tout de même rendu à Berlin.  Non sans humour, pour minimiser peut-être, Europe 1 liste « les 7 excuses nazes sur le voyage de Valls ».

http://lelab.europe1.fr/le-top-7-des-excuses-nazes-pour-defendre-le-voyage-de-manuel-valls-a-berlin-1353902

Lorsque la Chancelière Merkel fait ses courses elle-même, que son mari avait estimé qu’un voyage en jet serait trop cher et qu’ils prennent un avion de ligne, que les gouvernants Suédois doivent rendre public leurs moindre dépenses, bref, chez nous, c’est,  Valls à Cannes, Valls au Barça à Berlin, Valls à Roland Garros, Valls, qui ne semble pas avoir un agenda chargé par une France rétrogradée dans la liste des pays les plus riches du monde, un chômage en développement, une pauvreté endémique, un tsunami migratoire islamisé qui menace la France de libanisation, soutenu par une extrême gauche internationaliste, antisémite. Cette caste démontre une vulgarité jamais atteinte, celle des B.O.F qui firent leur beurre au marché noir, si bien illustré par Roger Hanin et Andréa Férréol dans le téléfilm : Au bon beurre, dont vous trouverez le film complet en lien.

https://youtu.be/YUs_ZbadR1g

C’est ce niveau-là que nous venons d’atteindre. Ils se comportent comme « mimile-jojométalène » qui vient de gagner au Lotto, mais qui ignore comment se comporter dans un palace. Sauf que la caste nous vole et le comportement du PM en est de dernier épisode, dont nous attendons beaucoup de suites encore. Puisque leur philosophie est:  « C’est mon bon plaisir que la raison d’Etat ne saurait dépasser. » 

Qui vole un oeuf, vole un boeuf. Réveillez-vous. Révoltez-vous, puisqu’un sondage vient de dévoiler que vous êtes 77% à être choqués par « l’escapade » de Valls à Berlin !

Sylvia Bourdon 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.