La solidarité du stalinisme et du fascisme islamiste

Le PCF appelle à manifester le 30 décembre pour une paix juste entre Palestiniens et Israéliens.
Il pose à la conscience humaine, le PCF. Il accuse Israël de crimes imaginaires, le PCF.
Lui qui accepta que les forces armées du Kremlin tirent à coups de pièces d’artillerie lourde contre les quartiers ouvriers de Budapest, lors de la révolution ouvrière de 1956 écrasée aux moyens de milliers de tués et de dizaines de milliers de déportations dans le goulag, il croit, le PCF, qu’il est en droit de continuer de mentir aussi grossièrement en 2008 qu’il le faisait en 1956, quand il justifiait cette immense répression militaire en accusant toute une classe ouvrière d’être des fascistes.

Le mensonge politique et la calomnie faits « parti », dans ce pays, ose titrer : « l’horreur, jusqu’ou ? ».
Le PCF dénonce une violence « jamais vue » de la part de l’armée israélienne.
Il dénonce un « blocus » contre le peuple palestinien ».
Pour le PCF, Hamas qui se flatte ce jour d’envoyer ses femmes et ses enfants à la mort, Hamas qui n’a aucun complexe à reconnaître que les femmes et les enfants palestiniens sont utilisés en ce moment, délibérément, envoyés comme chair à canon face à Tsahal (Tsahal qui vise uniquement l’infrastructure militaire et terroriste de l’organisation politico religieuse armée qui lui fait la guerre depuis des mois), utilisés comme bouclier humain, Hamas est innocent.
Le PCF et ses alliés du Collectif font les sourds. Ils jouent les aveugles et bien sûr les muets concernant cette réalité qui montre que si morts d’innocents il y a, le meurtrier, c’est Hamas et personne d’autre !!!
Décidément les adorateurs des procès truqués du « génial Staline » n’ont finalement pas pu se débarrasser de leur nature profonde de faussaires politiques. Comme d’habitude, leurs satellites se retrouvent sur la même longueur d’onde.
Pour le PCF et ses alliés du « collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens », Hamas est innocent.
Pour le PCF et ses comparses, Hamas n’a pas déclaré la guerre. Il n’a pas lancé des centaines d’opérations depuis des semaines. La réalité ne serait pas ce qu’elle est.
Parce que ce n’est pas faire la guerre, que d’envoyer chaque jour des obus de mortier sur les kibboutz et les localités proches de Gaza ?
Parce qu’envoyer des Quassam et des fusées Grad, chaque jour, à n’importe quel moment, bombarder l’usine israélienne qui fabrique 70% de l’électricité de Gaza, ce n’est pas faire la guerre ?!
Non, pour le PCF et le ci-devant Collectif, tout cela, avec son cortège de milliers d’enfants et d’adultes israéliens traumatisés ce n’est pas faire la guerre, c’est « artisanal », comme dirait la petite fille de l’allié militaire et politique d’Hitler (Leila dite shahid/martyre). Et si elle est artisanale, cette guerre quotidienne de tout instant, menée par Hamas, doit être acceptée et supportée, jour après jour, par les citoyens d’Israël et leur gouvernement.
S’il y a chômage et manque de denrées dans la bande de Gaza, c’est encore la faute d’Israël.
C’est sûrement la faute d’Israël si Hamas a détruit les installations maraîchères israéliennes de Gaza. C’est encore de sa faute, si Hamas a tendu un guet-apens à un convoi humanitaire de ravitaillement il y a quelques jours.
Le cadavre français du stalinisme, cette école du mensonge (Léon Trotski), n’a jamais mis autant de véhémence lorsqu’il s’est agi de dénoncer et combattre le fascisme de la charia qui a pris le pouvoir et l’exerce encore au Soudan. Pourtant il y avait, et il y a toujours mille et une raisons pour cela.
En 1974, le général islamiste Nimeyri s’emparait du pouvoir. Il faisait fusiller les principaux dirigeant du puissant parti communiste du Soudan. Après avoir démantelé le mouvement ouvrier, le gouvernement militaire islamiste commençait une guerre contre les soudanais du sud, principalement chrétiens et animistes. Deux décennies de guerre « civile » coûteront environ deux millions de morts aux soudanais chrétiens et animistes.
Après la conclusion d’un compromis avec les Soudanais sudistes qui ont lutté les armes à la main pour refuser la dictature de la charia, l’islamisme politique au pouvoir à Khartoum (des cousins du Hamas/Hezbollah) s’en prenait aux ethnies négro africaine Four et Agawa du Darfour.
Le PCF et ses alliés du Collectif, qui parlent à Gaza de « violence jamais vue », n’ont rien vu de tout cela, qui continue encore aujourd’hui.
Pour parler chiffres de pertes humaines, les milices islamiques (Jenjawid) oeuvrant au Darfour ont massacré 200000 à 400000 personnes non belligérantes et obligé à fuir, pour s’entasser dans des camps ou tout manque, plus de deux millions de personnes, surtout des femmes et d’enfants.
Le PCF et ses alliés, qui appellent à manifester le 30 décembre, font comme s’ils ne savaient rien de tout cela, ou plutôt comme s’ils considèrent que ce n’est pas politiquement un combat « central ». Alors, pourquoi en parler ? Cela affaiblirait le combat palestinien contre « l’horrible sionisme » qui a tué 318 candidats au suicide, des membres des groupes armés Hamas visés par Israël.
Que reprocher à Israël ?
D’avoir fait que ces 318 amants de la mort rejoignent les vierges d’Allah un peu plus tôt qu’il était prévu par les organisateurs de commandos suicide ?
Israël propose la paix au peuple palestinien, aux musulmans, aux druzes et aux chrétiens. La paix c’est le compromis territorial entre les deux nations.
Le PCF et ses alliés du Collectif accusent Israël d’organiser un « terrible blocus ».
Quelle est la réalité que ces groupes politiques et leurs comparses des médias cachent au pays, qu’ils abreuvent quotidiennement de mensonges grossiers.
– entre juin et décembre 2007 : 9000 camions ont ravitaillé Gaza en gaz, denrées de premières nécessité, et médicaments
– durant la trêve rompue par Hamas : il est passé 17000 camions par le terminal de Keren Shalom, soit presque deux fois plus qu’en 2007 pendant la même durée.
C’est ce que le stalinisme et ses comparses appellent « un véritable siège ». Plus le mensonge est gros… Blocus ?!
S’il y a blocus, c’est celui de l’honnêteté et du respect des gens, sciemment désinformés pour une bien vilaine besogne, par le PCF et ses alliés du Collectif.
La paix, c’est la cohabitation et le respect des uns et des autres. La paix ce n’est pas les mensonges pour tromper les peuples et les dresser les uns contre les autres comme des chiens sauvages ou enragés.
La paix est un processus bilatéral ; il ne sera possible qu’autant que la majorité des Palestiniens sera capable de mettre à la raison les hommes et les organisations pour lesquels la « libération de la Palestine » n’est qu’un prétexte, s’articulant dans un cadre plus vaste, celui du djihad mondial comme l’enseigne Hamas aux enfants et aux adolescents de Gaza invité à aller se faire exploser au milieu des « yahoud » impies.
Alain RUBIN
30 décembre 2008

image_pdf
0
0