La « standing ovation » du Congrès US ne sauvera pas Zelensky

La « standing ovation » du Congrès US ne sauvera pas Zelensky

Certes, Biden rêve d’effacer l’humiliante débandade de Kaboul en soutenant l’Ukraine quoi qu’il en coûte, mais ce ne sont ni les missiles Patriot ni les containers de dollars qui sauveront l’Ukraine.

Les Patriot ne peuvent rien contre les nuées de drones évoluant à basse altitude et sur les 45 milliards obtenus par Zelensky, une partie ira garnir les comptes off-shore des oligarques ukrainiens.

Si la guerre coûte la vie à plus de 500 soldats ukrainiens chaque jour, si le peuple meurt de froid faute d’électricité, plus cette guerre dure et plus l’équipe dirigeante s’enrichit.

Pourquoi négocier alors que la manne occidentale ne cesse de ruisseler sur Kiev, sans aucun contrôle ni suivi des généreux donateurs, ces couillons de contribuables jamais consultés. Des fortunes colossales se sont forgées en dix mois de guerre.

Cependant, si cette visite de Zelensky fait le bonheur des prédateurs au pouvoir à Kiev, elle ne changera pas le cours de la guerre. Tout ce qui se dit en Occident n’est que propagande mensongère. L’armée ukrainienne est exsangue alors que l’armée russe ne cesse de se renforcer.

Dans son discours devant le Congrès, Zelensky a manié les symboles et les références au passé des États-Unis, comparant la résistance ukrainienne aux grandes batailles de l’histoire américaine. Du grand art, certes, mais sans grand résultat autre que financier.

Car Zelensky n’a rien obtenu de Biden en ce qui concerne les missiles de portée intermédiaire, permettant frapper en profondeur les infrastructures et les batteries de missiles russes.

De plus, Biden a confirmé qu’il refusait une extension du conflit et excluait une confrontation directe avec la Russie. Comme quoi la suprématie technologique russe a de quoi calmer les plus excités des atlantistes intégristes. Un missile hypersonique est si vite arrivé…

Ce qui n’empêche pas nos médias de nous dépeindre une armée russe aux abois avec un moral en berne. Poutine n’a utilisé que 20 % de ses capacités militaires, mais c’est Zelensky qui joue les grands conquérants.

Quant au devenir de ce soutien « indéfectible » promis par Biden jusqu’à la victoire finale, il est plus qu’incertain.

La Chambre des représentants passera sous contrôle des républicains le 3 janvier. Le courant trumpiste dénonce la générosité de l’Administration démocrate, jugeant que les milliards de dollars accordés à l’Ukraine seraient plus utiles au citoyen américain. L’Amérique, d’abord !

Selon le Figaro, qui reprend le site The Hill, seuls 86 représentants républicains sur 213, ont assisté au discours de Zelinsky. Certains républicains ont ostensiblement refusé de se lever pour ovationner le saltimbanque de Kiev. Et les principaux opposants à l’aide ukrainienne étaient absents.

Tout cela n’augure rien de bon pour le Churchill ukrainien.

Cette visite de Zelensky aux États-Unis et la dévotion affichée par les démocrates à l’égard du clown ukrainien illustrent à merveille le degré de décadence et de débilité atteint par les démocraties occidentales, en extase devant un dirigeant mafieux et corrompu. De Gaulle doit se retourner dans sa tombe devant tant de médiocrité et de déraison.

Comment peut-on comparer un zigoto qui joue de la guitare et du piano à poil sur l’estrade, un dirigeant corrompu jusqu’à la moelle, cité par les Panama Papers, un leader qui laisse son armée revendre, en pleine guerre, les armements destinés au front, comment peut-on oser comparer un tel président à Winston Churchill, figure historique du 20e siècle ? Il est vrai que Biden n’a rien d’un modèle de morale et d’intégrité, comme le prouve le rapport Marco Polo.

Oui, c’est bien une guerre de civilisation que mène Poutine contre l’Otan. 

Mais un Occident dépravé, qui détruit la cellule familiale traditionnelle, qui sacrifie les droits naturels de l’enfant d’avoir un père et une mère, un Occident qui porte aux nues le wokisme et les revendications LGBT, un Occident qui sacrifie son identité, qui renie son histoire, sa culture et ses racines au nom du mondialisme et du multiculturalisme, un tel Occident, bien pâle figure de ce qu’il a été, n’a aucune chance de l’emporter face à un peuple russe fier de ce qu’il est, fier de son patrimoine culturel, fier de son histoire, fier de ses réussites scientifiques et de ses œuvres artistiques, fier de ses ancêtres.

L’Occident n’a rien compris à l’âme russe et c’est bien pour cela qu’il va subir une défaite historique en Ukraine. Le soutien de Biden ne fait que prolonger les souffrances du peuple ukrainien et ne fait qu’allonger la liste des victimes dans les deux camps. 

Une fois l’Ukraine et l’Otan écrasés, il faudra bien que Zelensky et ses complices occidentaux expliquent à leurs peuples pourquoi ils ont été trompés avec des fausses promesses de victoire. Car jamais les Russes ne reculeront.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
36

21 Commentaires

  1. Il est évident que les russes ne lâcheront rien…. Le clown Ukrainien ne peut que gesticuler ! Si tout va mal, Zélansky a assuré ses arrières …. Il foutra le camp quelque part dans un paradis fiscal mais…pour combien de temps avant que la justice ne le coince ?

  2. J’ai un ami , officier du MARINES CORPS dont le père , également USMC, a été tué au VIET NAM , il possède chez lui , dans un semblable coffret triangulaire , le drapeau qu’on lui a remis aux obsèques de son père , et qui recouvrait son cercueil ….UN SIGNE ?

    • En effet, mauvais présage pour cet abruti de président. Comprend-il le message qui ressemble a un baiser de la mort ?

  3. Intéressante vidéo sur YT, sur la table ronde organisée par l’UPR à propos de la situation en Ukraine :
    Notamment l’intervention de Dimitri de Kochko (journaliste et président d’associations), qui connaît très bien la Russie et l’Ukraine. Quelque peu challengé par F. Asselineau et L. Le Floch-Prigent à propos des retards à l’allumage de l’armée russe, il a répondu par ce proverbe russe : les Russes mettent souvent du temps à atteler la troïka (attelage de trois chevaux), mais une fois qu’elle est attelée, on ne peut plus les arrêter.

  4. Très symbolique ce machin en forme de triangle que Pelosi remet a zezette… cinéma maçonnique international….

  5. cette fois ci il est reparti avec 45 milliards de $ ! la banque de zélinski aux bahamas va être contente. les rednecks (bouseux) américains vont l’être aussi, bosser pour payer des impots et financer zélinski

  6. 23 décembre 1913 : création de la Réserve fédérale américaine, une banque privée totalement indépendante du président US.
    Création rendue possible par le complot (oui ça existe) de Jekyll Island en 1910 (lire l’ouvrage d’Eustace Mullins : Les Secrets de la Réserve Fédérale).

    Une année auparavant (mars 1909),le Titanic coulait avec à bord plusieurs banquiers influents qui étaient contre la création de la Fed.

      • Pardon. Erreur d’inattention. J’ai malheureusement écrit la date qui concerne la construction du Titanic (1909) au lieu de sa fin, avril 1912, en effet.

  7. qui peut comprendre que des nazis ukrainiens mènent le Peuple ukrainien à la mort pour la seule satisfaction du gouvernement juif d’Ukraine ? ils ont dû se gourer de drogue.

  8. Si Zobensky croit que cette vieille momie rouée de Peelosy représente une garantie et un soutien solide , il se fourre le doigt dans l’oeil profond . C’est une planche pourrie .
    Les ukrainiens devraient réfléchir avant de mettre leurs pas sur le terrain fangeux où leur guignol corrompu de président prétend les entrainer

    • ce guignol de président Zizi ne prétend pas, plus que ça, il entraine son peuple, son pays dans un voyage sans retour, un suicide collectif comme dans une secte. Tout ça pour faire plaisir à l’oncle Sam, c’est du jamais vu.

  9. je croyais que la vieille peau pélosi ne siégerait plus aprés l’agression de son mari ? que fait t-elle la encore cette betterave au cou de tortue ? pauvres minables démocrates qui sont tombés encore dans le piége,certain que ce zelenski a planqué des milliers de dollars pour lui et sa bonne femme quand il fuiera lachement son pays quand celui-ci sera en ruine,tout les dictateurs de l’est l’ont toujours et tous fait .

    • Kabout , je me posais la meme question. La vieille peau Pelosi, toute liftée , toute maquillée à son grand âge qui embrasse Zézeytte l’escroc , ça fait quand-même tache . Les « démocrates » sont les plus gros escrocs , avec les communistes et socialistes européens qui sont capables de lécher le cul bien profond à tous ceux qui leur apporte de l’argent et qui confortent leur situation. On l’a vu donc avec le Zézé au Congrès : une honte absolue , une mise en scène grotesque.

Les commentaires sont fermés.