La star américaine Oprah Winfrey dit avoir été victime de racisme en Suisse

Publié le 12 août 2013 - par - 2 504 vues
Share

sans-titre (27)

Racisme, vous avez dit racisme ?  Non, c’est juste du sensationnalisme de mauvais goût de la part de Madame Winfrey !

« A propos, pour la petite histoire, connaissez-vous la particularité de son prénom ?  Oprah, en fait, c’est Harpo écrit à l’envers. Son père, qui aimait beaucoup les Frères Marx, a décidé de leur rendre hommage et comme il a eu une fille, il a décidé d’inverser le prénom d’Harpo et de la prénommer ainsi. »

Je peux affirmer qu’il n’y a pas pires racistes que les noirs américains, pardon les afro-américains. Oui, on commence avec la discrimination d’origine, ils sont afro-américains et pas américains tout court comme les blancs américains.

J’ai toujours aimé m’habiller en jeans et t-shirt. Il y a environ 10 ans j’étais habillé comme ça et je suis allé dans une bijouterie pour acheter un solitaire pour ma fiancée. La vendeuse, avec politesse, voulait me montrer des bijoux moins chers en croyant que je ne pouvais pas payer un solitaire, jusqu’au moment où je lui ai demandé si je pouvais payer en liquide.

Ce que je veux dire, c’est que la façon dont on s’habille compte dans certaines boutiques. Je ne crois pas qu’il y ait eu du racisme dans l’affaire de madame Winfrey, je pense plutôt que son arrogance a dû jouer un rôle, du genre: « Ne savez-vous pas qui je suis ? ».  En effet,  elle est probablement persuadée que tout le monde va la reconnaitre à n’importe quel endroit, où qu’elle aille. Pourquoi devrait-on, en Suisse, connaitre son petit talk-show ?

De plus Madame Winfrey, qui ne connait absolument pas la réalité suisse, devrait essayer de comprendre qu’en Suisse, la plupart des africains sont des dealers, des requérants d’asile. Comment peut-on penser que ces gens puissent s’offrir un sac à main de SFr 35’000?

Finalement Mme Winfrey se décrédibilise elle-même puisque, elle qui aime bien défendre la cause des animaux, voulait acheter un sac à main en crocodile.  Elle défend donc la cause animale tant que cela ne touche pas à ses sacs à main, ses chaussures ou autres accessoires qu’elle affectionne.

Dans cette histoire, il est fort probable que l’ego hypertrophié de la dame ait été blessé puisque la vendeuse n’a pas reconnu cette « immense star ».  De là à hurler au racisme.

Hans Ruopp

 

Voir ci-dessous l’article qui fait le buzz :

La reine américaine du talk-show Oprah Winfrey explique comment elle s’est fait refuser l’achat d’un sac dans une boutique de luxe zurichoise.

Oprah Winfrey, la star américaine connue dans le monde entier pour ses shows télévisés, a raconté ses déboires dans une boutique de luxe zurichoise, dans une interview donnée à Larry King et diffusée le 5 août.

Celle qui a récemment recueilli les aveux de dopage du cycliste texan Lance Amstrong se trouvait récemment en Suisse pour assister au mariage de Tina Turner, qui a eu lieu le 26 juillet (lire: Tina Turner célèbre en grande pompe son mariage à Zurich). Elle a profité de son passage à Zurich pour faire du shopping et se rendre dans une boutique de luxe.  Elle craque alors pour un sac à main en crocodile. La vendeuse lui aurait répondu: « Ce n’est pas pour vous ». « Mais si », rétorque Oprah Winfrey. « Non, non, il est trop cher pour vous », souligne la vendeuse. Le prix de l’objet en question avoisine les 35’000 francs.

La star, dont la fortune est estimée à 2,5 milliards de francs, finit par s’en aller. Non sans avoir eu l’idée de s’offrir tout ce que contenait le magasin, précise-t-elle dans l’entretien. Mais comme cela aurait signifié que la vendeuse aurait reçu une commission, elle préfère renoncer.

Témoignage de la propriétaire de la boutique :

http://www.lematin.ch/people/Navree-mais-Oprah-est-peutetre-un-peu-sensible/story/16896010

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.