La Suède n’a pas confiné, 3e des 23 pays riches : la France 15e !

Voici ma version française. J’ai ajouté une référence contre le confinement qui m’a toujours horripilé, tout comme ces médecins qui ignorent la définition du terme catastrophe qu’avait si bien rappelé le Professeur Huguenard de Créteil. Une catastrophe est un désastre pour lequel nos moyens de lutte sont dépassés. Cette fausse pandémie n’a jamais été une catastrophe sanitaire mais nos élus comme Véran, Berset… à la solde psychopathes comme Gates et d’entrepreneurs malhonnêtes l’ont transformée en catastrophe économique.

L’article que j’ai traduit ci-dessous, et qui commente les statistiques plus qu’éclairantes sur les politiques menées pendant cette fausse pandémie et le résultat comparé 2 ans après est terrible pour les dirigeants qui, comme ceux de la France ou de l’Italie, ont surendetté la France -plus endettée à présent que la Grèce- et annoncent beaucoup plus de morts que les pays comme la Suède qui n’ont pas confiné….

Quand on voit les chiffres pour la France de ce tableau: un PIB qui baisse, un revenu par ménage misérable, fort peu d’investissement et une hausse de la dette de l’Etat en pourcentage de son PIB de 14,4, vous êtes mal partis surtout si les Français élisent à nouveau quelqu’un qui les méprise, comme Macron et pas un patriote honnête et intelligent comme Zemmour.
En matière de pandémie, la Suède se classe troisième dans le classement de 23 pays riches
Il est désormais clair que les prophètes de malheur de l’affaire Covid se sont complètement trompés sur la Suède. Le pays ne s’est pas seulement bien comporté en termes de mortalité, il s’est exceptionnellement bien sorti de cette abominable et persistante affaire Covid. Entre le 3 janvier 2020 et le 18 juin 2021, le pays a connu une surmortalité négative; il a en fait enregistré moins de décès que d’habitude.

Bien sûr, pour ceux qui croient que le confinement mis en place dans leur pays est une muraille sanitaire entre le Service national de santé et, selon les médias, un raz-de-marée imparable de patients Covid,  ne tient pas du tout  la route. Mais « nos voisins ont fait encore mieux ! » s’écrient-les Suédois.

Oui, les autres pays nordiques ont connu une surmortalité encore moindre que celle de la Suède. Mais cette réponse est loin de sauver la cause de la Suède.

Tout d’abord, c’est principalement grâce aux contrôles aux frontières et non au confinement, que les autres pays nordiques ont évité une épidémie importante. Et de toute façon cette stratégie du confinement n’était probablement pas possible pour la Suède, cela en raison de sa plus grande taille et de sa plus grande connectivité.

Deuxièmement, c’est une chose d’affirmer que les mesures de confinement sont nécessaires pour empêcher une forte hausse de la mortalité, c’en est une autre d’affirmer que de telles mesures sont nécessaires pour garantir une baisse importante de la mortalité lors d’une épidémie.

L’ ‘ »argument des pays nordiques voisins » revient essentiellement à affirmer que la Suède aurait dû entreprendre la plus grande violation des libertés civiles de l’histoire moderne pour s’assurer que la mortalité soit inférieure de 8 % à la normale, plutôt que de 2 %. Inutile de dire que cela n’est pas un argument solide.

La Suède a prouvé que ses détracteurs avaient tort en matière de mortalité. Mais qu’en est-il de l’économie ? L’épidémie que la Suède a obstinément refusé de supprimer a-t-elle fini par faire des ravages dans le secteur des affaires ? Les consommateurs suédois avaient-ils trop peur de sortir de chez eux par crainte de la transmission virale non maîtrisée à l’extérieur ?

Pas du tout. The Economist a classé 23 pays riches en fonction de leur performance économique globale pendant la pandémie, et la Suède a terminé troisième, derrière la Slovénie et le Danemark. Ce classement que l’on peut voir dans le tableau ci-dessus tient compte de l’évolution du PIB, du revenu des ménages, du cours des actions, des investissements et de la dette publique par rapport au PIB.

La Suède s’est particulièrement bien comportée en ce qui concerne la dette publique, limitant sa hausse en pourcentage du PIB à seulement 6,2 points de pourcentage, contre 18,9 aux États-Unis, 21,9 en Grande-Bretagne et 14,4 en France. « Cela reflète peut-être, écrit The Economist, le fait que le pays a largement évité les verrouillages stricts. »  Vu les récents études, voyez en particulier https://sites.krieger.jhu.edu/iae/files/2022/01/A-Literature-Review-and-Meta-Analysis-of-the-Effects-of-Lockdowns-on-COVID-19-Mortality.pdf, qui prouvent que le confinement ne sert à rien de positif mais a surtout des effets secondaires pervers sur la société, la santé, le développement des enfants, etc, il n’est pas du tout certain qu’il y ait eu besoin de ce « peut-être ».

La Suède contredit donc deux principes fondamentaux du dogme du confinement des complotistes de l’affaire Covid: 
1.  les confinements sont nécessaires pour éviter un grand nombre de décès
2.  il n’y a pas de compromis entre la santé et l’économie. Remarque: il serait plus exact de dire  » entre le confinement et l’économie « , car il n’est pas du tout prouvé  que le confinement soit un avantage pour la santé publique, bien au contraire.

Chapeau bas au courageux épidémiologiste d’État suédois, Anders Tegnell. Il a tenu bon, alors que d’autres responsables occidentaux ont paniqué sous la pression de  » faire quelque chose ». Cet épidémiologiste n’avait pas une vision en tunnel, connaissait la définition du terme catastrophe et était conscient que, pour un pays, ce n’est pas la médecine de catastrophe la grande priorité lors de catastrophe sanitaire ou autre mais d’avoir de l’argent et de protéger l’économie.

Par Noah Carl / 1 février 2022 
Traduction par Dominique Schwander pour Résistance républicaine
image_pdfimage_print

15 Commentaires

  1. oui je suivais régulièrement leurs chiffres covid.
    En effet ils sont partis sur les chapeaux de roues et pris de l’avance sur le nombre de décès relevés.
    Quels inconscients ! entendait on alors. Ma foi il faut un sacré courage pour oser aller à contre courant.
    Comme je l’avais pensé dans ma petite tête de non scientifique, le nombre de décès relevé à la fin de la pandémie sera sensiblement le même dans les pays de climat de niveau de vie et de densité de population semblables.
    En attendant dans ma région administrative ça dégringole davantage que pour la seconde vague. 72 décès en 8 jours. Sans nul doute que des non vaccinés (sourire)

    • Zephyrin, pourtant les chiffres montrent l’exact contraire
      suede: 16200 morts pour 10 millions d’habitants
      norvege + finlande + danemark: 7388 morts pour 16 millions d’habitants

      Y a pas un petit problème avec la fabuleuse Suede tant vantée par les delepine par exemple? Et moi je compare des pays comparables entre eux 😉

      • Nous ferons les comptes à « terme échu » (sourire) car un nouveau variant n’est pas totalement exclu. Ce que je peux affirmer c’est que chez moi ça dégringole encore pas mal..
        Après il faudrait étudier les mesures complètes et la manière de comptabiliser dans chaque pays.
        Mais peut on imaginer un gouvernement démocratique avouer du bout des lèvres qu’on n’a pas sauvé grand monde avec le vaccin ? Un tel scandale international n’est souhaité par personne…

        • a priori, et c’est une bonne nouvelle, le virus perd en dangerosité. Donc les 3 premières souches ont été les plus graves et mortelles. Et c’est là que la Suede est partie sur une stratégie autre avant de faire marche arrière contrairement à la finlande, le danemark et la norvege. Donc ces morts là malheureusement, ils pourront pas revenir dessus.
          Pour le vaccin, il suffit de voir le % de vaccinés vs le % de non vaccinés en réa.
          Apres effectivement avec Omicron, on se rapproche plus d’un traitement précoce que des propriétés d’un vaccin.

          • En effet les décès dus aux premières souches auraient pu être limités par un confinement.
            Ceci dit avec une mortalité de 0,14 % on ne va pas trainer les dirigeants suédois devant les tribunaux
            Il y a eu de mauvaises grippes, il y aura sans doute d’autres mauvais covid
            sans que quiconque ne puisse en déterminer la fréquence
            Notons tout de même que les recherches sur l’origine de la pandémie se resserre autour du labo chinois .

            • ho ce n’est pas chez moi que tu entendras parle de génocide, de trainer des dirigeants devant des tribunaux, ou de procès « Nuremberg »: tu sais très bien de quel bord se trouvent les personnes qui emploient ce vocabulaire 😉

              Reste que citer la Suède en exemple, vu son résultat, c’est pas très fameux. Encore un plantage en beauté des delepines… fallait suivre la Suede soit disant…

  2. tant que l’on compte pas les morts du covid de la Suède avec ceux de ses voisins, tout va bien. Quoique le roi de la Suède n’avait pas trop l’air d’accord avec cet article…

  3. Bonjour,
    Bon article sauf sur Anders Tegnell que l´on a dû retirer du circuit des
    informations de par sa diction incompréhensible. A un cetain moment
    SVT (TV suédoise) a été obligé de « subtitle » ses paroles pour que Svensson
    (suédois moyen) comprenne ce qu´il disait. La ministre de la santé elle-même
    a dû s´y coller bien qu´elle soit en traitement pour un cancer du sein.
    Suédois des Cévennes.

  4. Rebonjour,
    Ma femme travaille dans un Ehpad ( Bokliden à Mörarp pour ne pas le nommer). En 2 ans d´épidemie le premier mort parmi les résidents s´est produit jeudi
    dernier. La personne était âgée et évidemment malade. Le covid ou ce que
    l´on croit l´être est entré dans l´Ehpad par le personnel qui n´a pas respecté les consignes de sécurité (gants, blouses, masque et visir) qui sont toujours en vigueur. Je peux ajouter que ma femme est sollicitée tout le temps pour travailler plus, ceci dû au manque de main d´oeuvre. Le personnel auquel il est demandé de rester chez eux pour le moindre rhume. Et, le personnel en profite puisque ils sont quand même payés 100% selon
    les règles Covid toujours en vigueur, Suédois des Cévennes.

  5. La Suisse n’at aussi pas confiner sa population,a par la Vaccination la Suisse a tres bien geree la pandemie « Une Suisse >>>>>>>>FORT!

  6. Oui enfin c’est toujours facile de refaire l’histoire. Je n’apprécie pas du tout la politique qui a été menée par les France et son gouvernement concernant le Covid. Mais on sort toujours l’exemple de la Suède où tout serait soi-disant tout rose. (demandez leur ce qu’ils pensent de Malmö et de son immigration) Et d’ailleurs on compare toujours ce pays avec nous sur d’autres domaines. Seulement on oublie toujours une chose : la suède c’est 10 millions d’habitants (presque 7 fois moins que la France) sur un territoire 20% plus petit que la France. On ne dirige pas un pays de 10 m de suédois protestants dans leur mentalité comme un pays de 67m, surtout des français indisciplinés..

    • Au sujet de l´immigration vous avez raison et, la Suède est encore plus en
      danger de disparaitre que la France L´islamisation est galonpante.
      Dans 20 ans les suédois seront en minorité.
      Sous l´effet du changement de population les suédois protestants protestent.
      Ils protestent aussi contre le pass vaccinal que on veut nous imposer. Ca a commencé dans plusieurs villes en décembre. Et ca continue.
      Suédois des Cévennes

  7. Mettez des tableaux lisibles SVP si vous voulez qu’on lise vos articles. J’ai stoppé ma lecture dès que je suis tombé sur votre imbuvable tableau.

  8. Sinon, Charles Gave par exemple a écrit des articles sur la Suède, mais à partir de la mortalité générale (données Eurostat donc officielles) où il montre que cette dernière n’a rien d’extraordinaire, même en 2020 avant les vaccins. Il fait même la comparaison avec le Dk dans un récent article, qui montre que le Dk a « rattrapé son retard » sur la Suède en matière de mortalité générale. Pierre Chaillot a fait le mm type de travail et aboutit à la mm conclusion.
    Bref, la mortalité « Covid » ne suffit pas, quand les gens non décédés du Covid meurent d’autres causes : ils meurent quand même et au final cela ne change rien pour eux !
    De plus, des études ne cessent de sortir montrant que le confinement ne sert à RIEN, preuve supplémentaire que de ce pdv la Suède a pris la bonne décision.

    • 8600 morts en plus avec 6 millions d’habitants de moins que ces 3 voisins réunis. Clairement une excellente décision.

Les commentaires sont fermés.