La Suède voudrait expulser 80.000 demandeurs d’asile : trop tard ?

suedesuicide« Ils ne nous aiment plus ici, confie Maher, un Syrien réfugié en Suède, désabusé par la vie qui lui est offerte dans ce pays d’accueil, nous rapporte le Daily Mail du 31 janvier. On est trop nombreux, poursuit-il. On n’a rien à faire à part manger leur nourriture et dormir ». Il se plaint des chambres trop petites, de leur saleté, il n’aime pas non plus les pâtes qu’on lui sert tous les jours à manger. Le centre est tenu comme une prison chrétienne avec des prières avant chaque repas. On est musulmans. Et il pense aller tenter sa chance en Finlande.

La désillusion n’est pas qu’à sens unique. La Suède, un peu comme l’Allemagne, se réveille à l’aube 2016 avec la gueule de bois.

Qui l’eût dit? Depuis les années Olof Palme, la Suède a délibérément mis en œuvre une politique de multiculturalisme et d’hospitalité, ouvrant généreusement ses portes aux réfugiés et immigrants de tous horizons. La Suède serait multiculturelle ou ne serait pas. Ses gouvernements successifs ont pratiqué cette politique jusqu’à faire de la Suède  le premier pays d’accueil européen au prorata de ses habitants, et, forte de la caution morale que cette  ligne de conduite lui procurait, enjoignait à ses voisins de faire de même.

L’ex-Premier ministre suédois Frederik Reinfeldt allait jusqu’à déclarer: Notre pays appartient-il à ceux qui vivent ici depuis 3 ou 4 générations? Ou la Suède est-elle ce qu’en font les adultes qui  arrivent ici? Pour moi il est évident que la réponse est ce second cas de figure et qu’une société ouverte est une société plus forte.

Comme chez nous, cette altérophilie s’assortit d’autodénigrement. Cela se ressent jusque dans la littérature policière suédoise qui a fleuri ces dernières décennies et enchanté les amateurs de polars du monde entier. Les enquêtes du lieutenant Walander chez Mankell, du commissaire  Winter chez Ake Edwardson, ou du journaliste Blomqvist chez Larsson, se déroulent toujours sur un fond de Suède homophobe, un peu machiste, raciste, voire carrément nostalgique du nazisme, bref une Suède rance et moisie qu’il faut impérativement condamner plus encore que l’auteur des crimes que la police traque.

Las! il semble que la récente vague d’immigration que nous connaissons actuellement et dont rien n’annonce qu’elle va se tarir,  fissure le lisse et beau modèle suédois au point que l’actuel ministre de l’Intérieur Anders Ygeman annonce que sur les 165000 demandes d’asile déposées en 2015, près de la moitié sont rejetées. La Suède s’apprête donc à expulser 80000 migrants au cours de l’année 2016.

Des signes avant-coureurs annonçaient les frémissements du réveil suédois: le rétablissement du contrôle de ses frontières avec le Danemark en novembre dernier; ce mois-ci l’extradition vers le Danemark d’un demandeur d’asile tunisien après l’agression d’une mère de famille dans le métro de Stockholm.

Une série de graves événements, camouflés longtemps par la police et la presse, ne peuvent plus être dissimulés et parviennent maintenant à la connaissance du public. En janvier, le meurtre d’une jeune femme poignardée par un Somalien dans le centre d’hébergement de Mölndal. Cet été, le meurtre d’une mère et son fils dans un magasin Ikea par deux Erythréens, et surtout, après la cauchemardesque nuit de la Saint Sylvestre à Cologne et autres villes allemandes, la révélation d’agressions sexuelles commises en Suède lors d’un concert l’été dernier, que la police avait dissimulées.  En fait, depuis octobre 2015, plus de 5000 incidents, dont 2 alertes à la bombe et 450 bagarres, dans un pays un temps connu pour sa paix sociale. Tout ceci a sans doute entamé chez les autorités et la population le syndrome,  appelé non sans ironie et sans raison, de Stockholm.

Nous serions donc tentés d’applaudir à la sage décision de l’actuel ministre de l’Intérieur suédois: expulsions de quelque 80000 demandeurs d’asile déboutés.

Fort bien! Mais comment? Le ministre admet que les vols commerciaux n’y suffiraient pas et qu’il faudra affréter des charters. La police suédoise, déjà débordée, va-telle réussir à faire monter à bord d’un avion des migrants qui ne veulent pas partir, et en outre, faisons-leur confiance, soutenus par nos antifas, No border et autres ONG droitdelhommistes? Quel équipage acceptera de prendre en charge un vol à si haut risque?

Et pour quelle destination? Est-on sûr du pays d’origine de ces demandeurs d’asile? Celui-ci acceptera-t-il le retour de ses migrants?

Comme l’a dit récemment Catherine Nay sur le plateau de C dans l’air: une fois que les migrants sont là, il est impossible de les faire partir.

Il y a donc de fortes chances pour que les déclarations martiales du ministre de l’Intérieur suédois soient aussi suivies d’effets que les coups de menton de notre Premier ministre.

Le réveil, si réveil il y a, est bien tardif et les Suédois revenus de leur syndrome, risquent, comme nous, d’assister les yeux ouverts à la chute de leur propre monde.

 

image_pdfimage_print

39 Commentaires

    • Alors on fait quoi ? On entourée la Suède de barbelés pour que plus personne ne puisse y sortir après avoir évacué les Suédois de souche et les avoir ventilé au 4 coins de l’Europe comme réfugiés politiques et avoir envoyé là bas tous nos indésirables ?
      Que peut on encore faite ?

      • En Libye, à l’époque de Kadahfi, il y avait aussi des immigres sans papiers, ils ont été tolérés tant qu’il y avait du travail mais du jour au lendemain Kadahfi, donnait une semaine aux centaines de milliers de personnes sans papier de quitter le pays.
        Aucun support logistique n’avait été mis à disposition pour les évacuer mais comme par hasard tous ces immigrés clandestins se sont bousculés pour quitter le pays par tous les moyens et à leur charge, l’Arabie Saoudite avait fait la même chose avec le même résultat, comme quoi avec un régime autoritaire, il n y a pas besoins de trouver des solutions au retour.

        • A propos de nourriture: je suis bien « française » l’état a estimé qu’en tant que retraitée qu’il me suffisait de « 900 » euro pour survivre, je ne peux même pas m’offrir des pâtes à manger, alors que nos chers émigrés s’en plaignent, on me laisse crever dans la précarité alors que ces ordures mangent gratuitement. Ils ont en plus des exigences. Le moyen le plus sûr de les faires foutre le camp c’est de leur donner du porc à manger.

    • Alors on fait quoi ? On entoure la Suède de barbelés pour que plus personne ne puisse y sortir après avoir évacué les Suédois de souche et les avoir ventilé au 4 coins de l’Europe comme réfugiés politiques et avoir envoyé là bas tous nos indésirables ?
      Que peut on encore faire ?

  1. À part  » tirer des le tas », pour reprendre une parole de Christine Tasin, je ne vois, hélas, pas d’ autre solution pour la Suède ( et autre démocraties européennes) de se débarrasser des indésirables qui veulent la conquérir et l’ asservir. Qui s’ y risquerait en démocratie?
    Au point où l’ Europe en est rendue de l’ invasion musulmane, à part une guerre civile, voire militaire ( si ces messieurs des armées voulaient bien prendre conscience de leur véritable mission) dont elle sortirait victorieuse, je ne vois aucune autre possibilité pour l’ Europe d’échapper à sa destruction Ces populations n’ ont rien à faire en terres chrétiennes . En chassant les pieds noirs d’ Algérie dont certains étaient là bas depuis 5 siècles, ils ont démontré qu’ ils ne tolèrent pas la coexistence d’ une autre civilisation avec la leur. Pourquoi en serait-il autrement quand ils seront plus nombreux ici ?

    • Voilà, tout est dit « Qui s’y risquerait, en démocratie (droitdelhommiste) ? » . Nous aurions pu continuer longtemps dans ce régime apaisé et j’en aurais été le premier ravi, mais c’était sans compter sur la cupidité patronale qui nous a imposé cette immigration incompatible avec notre civilisation. Aujourd’hui, nous sommes au bout du bout, les patriotes qui émettent la moindre critique sur l’immigration se font traiter de fascistes. Mais, parfois, je pense sincèrement qu’il faudra vraiment le devenir au vrai sens du terme car la surviede notre civilisation en depend.

      • De toute façon, lorsqu’on y réfléchit la démocratie représentative n’est elle pas la dictature de la majorité ( surtout en France avec le mode de scrutin qui lui n’est pas très démocratique) ? De plus, une grande partie de l’opinion est manipulable par les médias qui n’informent plus, mais font un travail de propagande alors si pour sauver notre civilisation, il faut passer par autre chose que cette pseudo démocratie droitdelhommiste libérale libertaire, je dis chiche.

  2. Les pays du Maghreb refusent le retour des émigrés chez eux. Le Maroc s’est officiellement prononcé à ce sujet. D’autres pays comme la Turquie rechignent au retour de leurs compatriotes.
    Donc si le Danemark souhaite renvoyer 20.000 clandestins et le Suède 80.000 c’est un voeux pieux, ou de l’enfumage.

    • À si seulement, nous avions l’équivalent du premier amendement américain, j’aurais pu vous expliquer la solution à laquelle j’ai déjà pensé pour que ces indésirables ne soient plus une charge pour nous, tout en insitant moralement leurs pays d’origine à les reprendre et les pays comme l’Arabie saoudite et le Qatar à supporter cette charge.
      De toute façon, je pense qu’ils n’y aurait plus beaucoup de volontaires pour venir chez nous avec ma solution et le problème ne se poserait plus. Mais comme, nous ne pouvons plus nous exprimer librement sur la terre de nos ancêtres car la police politique , nous surveille , je suis frustré de ne pas pouvoir partager ma solution.

  3. il devient de plus en plus évident que la guerre civile sera inévitable, bien sur qu’il va falloir « tirer dans le tas », et surtout ne pas faire que de l’intimidation il faut épurer, nettoyer, éradiquer cette engeance qui ne veut que nous coloniser et nous plier a sa loi avec la complicité de nos « élites » traîtres a leur patrie et a leur culture, j’espère un autre Nuremberg pour enfin les juger et les exécuter!

  4. « Il n’est jamais trop tard pour bien faire » et « Impossible n’est pas français » et « il faut le voir pour le croire »! On a vu ce que c’est que les migrants on dit non merci – les migrants ont vu ce qui les attend ils disent non merci – on remet les conteurs à 0 et tout le monde rentre chez soi, « bon gré mal gré » – en Hongrie l’armée peut tirer, en Allemagne Mme Petri demande que la police puisse tirer – « vouloir c’est pouvoir » et « vox popoli, vox dei » « tout est bien qui finit bien  » Revisez vos classiques et arretez d’être défaitistes.

  5. Alors là je comprend plus rien . Vous dites : une fois qu’ils sont là on ne peut plus les faire partir.Par ailleurs on veut se battre contre l’immigration . Faut donc , seul remède cadennacer à double tour nos frontières.Allez le faire comprendre au « tout mou » et à l’excité de Matignon…

  6. La situation en Suède est plus qu’explosive avec des forces de l’ordre qui ne contrôlent plus rien,des banlieues transformées en zones de non-droit que les Suédois de souche ont abandonnées,des transports en commun de plus en plus périlleux. Attendons-nous à voir arriver de nombreux Suédois aux US et en Espagne,et pas seulement pour des raisons climatiques.

  7. Bien fait pour eux ! Quand on joue avec des allumettes (suédoises ?) on risque de se brûler et par la même occasion de mettre le feu à la maison. La Suède n’a que ce qu’elle mérite. Quand on voit l’attitude de sa sinistre des affaires étrangères qui ne cesse d’avoir la bave à tous les anti musulmans, la situation ne pourra qu’empirer. La Suède les a voulus, qu’elle les garde.

    • Malheureusement, ce qui se passe dans un pays européen a des conséquences sur tous les autres qu’ils soient dans l’UE ou non. Donc, bien fait pour eux, peut-être mais toute l’Europe va en pâtir. Par ailleurs, je fais preuve de solidarité envers les Européens, et voir disparaître la Suède, aussi politiquement correcte soit-elle, ne me réjouit pas.

      • Mais l’Europe en pâtit déjà et depuis belle lurette ! Je connais bien la Suède et votre belle solidarité européenne ne pourra pas empêcher ce beau pays, que j’aime, de plonger dans le marasme le plus total si, effectivement, des mesures d’urgence ne sont pas prises dans les mois qui viennent devant cette crise migratoire incontrôlable. C’est le peuple Suédois, endormi pendant des années, qui est à plaindre et qui commence à se réveiller avec la gueule de bois.

        • C’est exactement ce que je dis et accessoirement ce que dit l’article.
          Le peuple suédois està plaindre dites-vous, après avoir dit « bien fait pour lui ». Personnellement, j’ai du mal à vous suivre.

          • Bien fait pour l’idéologie laxiste des pro immigrationnistes gauchos bornés qui ont berné les Suédois en leur faisant prendre des vessies pour des lanternes.

            • Raisonnement est à courte. Ok dans une cour d’école mais pas devant la gravité de la situation.

              • Quelle gravité de la situation ? C’est maintenant, croyez-vous, que les Suédois, pas tous, se sont rendus compte de la situation ? Vous rêvez ! Lisez les journaux Suédois (version anglaise). Beaucoup se sont tus ou bien n’ont pas réalisé la situation tellement ils étaient imprégnés de leur, soit disant, politique d’accueil. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Ils ont été naïfs, et maintenant ils chialent comme des pleureuses, parce qu’enfin ils font face à une réalité qu’ils ont toujours refusé de voir en face. Arabi fora ! Basta cosi !

                • Madame, qu’est-ce qui vous permet de croire que je rêve et que vous seriez la seule lucide. Il se trouve que je lis les journaux suédois et dans la version que je veux, merci de votre conseil.
                  Je trouve inepte et puérile, votre rengaine, votre réflexe: « bien fait pour eux » et je m’en suis expliquée. Continuez vos imprécations. Sans moi.

    • Ah bon ? Alors tous les Suédois seraient d’accord avec ça ? C’est aussi choquant de dire « bien fait pour eux  » que de dire bien fait pour les victimes des terroristes car nos gouvernements ont accueilli des réfugiés.

      • Il y a une incompréhension, dont je suis peut-être responsable, sur le sens « bien fait pour eux ». Naturellement, tous les Suédois ne sont pas tous d’accord avec la politique laxiste de leur gouvernement ! Les victimes des terroristes musulmans sont l’envers de la médaille de la faillite de la politique d’immigration à tout va du gouvernement suédois. Allez donc consulter les media suédois comme je le fais et vous verrez à quel point ce pays est gangrené et dans l’angélisme le plus aveugle par rapport à l’immigration sans frein favorisée par leurs politiciens de « gauche ».

  8. la marine militaire ! voila la solution et en plus ,un transport en nombre de place beaucoup plus important !

    • il y na une solution plus pacifiste , C de leur donner tout simplement de la nourriture avec du porc sous forme de Jambon , pieds de porc oreilles et testicules de porc , poumons etc enfin tout ce qui peux se jetter dans le porc , au debut ils jetteront les plats mais par la suite il seront bien obliges de manger ou d’aller se faire voir ailleur .

  9. « Ses gouvernements successifs ont pratiqué cette politique jusqu’à faire de la Suède le premier pays d’accueil européen au prorata de ses habitants, et, forte de la caution morale que cette ligne de conduite lui procurait, enjoignait à ses voisins de faire de même. » Ce n’est pas parce qu’on a un voisin suicidaire qu’il faille le suivre dans ses envies morbides

  10. Il ne vous aiment plus M.Maher,mais à qui la faute? vous nous prenez pour qui, une page blanche sur laquelle on peut écrire ce que l’on veut, dicter, exiger, se plaindre de la nourriture et des chambres trop petites, imposer vos moeurs sans crier gare, comme à Cologne, nous changer parce que nous sommes des mécréants, des infidèles , ou à la rigueur des dhimmis, et oui, la Suède fait partie de votre vision tordue du monde un Dar Al Harb qui vous nourrit, vous finance, vous accueille.Rentrez donc chez vous combattre l’E.I nous en avons assez de vos récréminations.Un européen.

  11. comme tous ces tocards politiciens qui nous imposent contre notre volonté ces « KELB » barbares par centaines de milliers les Suédois laissent leurs f=illes et femmes se faire violer ,agresser et ils commencent d’ouvrir les yeux et ils se posent trop ,de questions concernant ces pourritures en bref la seule solution c’est les faire dégager manu militari dans des pneumatiques et les couler au milieu de l’atlantique nord !!!

  12. ca a couter un maximum de fric mais la, comment ils vont faire pour expulser ces ames damnees? Il n’y en a qu’un qui ne dit rien c’est le l’enfoire de Hollande. La France a le pire demago d’europe. Meme Merkel fait marche arriere. Ca va se terminer dans la sang.

  13. Ils peuvent tout simplement leur faire reprendre, à coups d’autobus et de trains, le chemin inverse qu’ils ont pris à l’aller.En fin de compte, ils se retrouveront en Turquie, pays qui les a laissé passer volontairement.

  14. c’est dèja trop tard ! il faut une remigration total des musulmans et une interdiction de l’islam. la mixité, le vivre ensemble, le culturalisme avec eux n’a jamais fonctionné et ne fonctionnera jamais ! la fracture est faite. tot ou tard il faudra une véritable mission de remigration. l’économie est a bout de souffle et un jour l’aide social sera terminé !!! notre culture est contrefaite et heureusement elle reprend ! ça n’aidera pas les muzz ! les antifa blanc se font de plus en plus rare ! ils sont de plus en plus seul !

  15. Pas besoin de charter…..un gros tanker suffirait a embarquer 80000 migrants destination case depart..le tout encadré par l armée..

  16. Pour ne pas avoir à les faire partir , ne surtout pas les faire rentrer .Deversons un tapis d’oreilles de porcs là où ils veulent rentrer . Ça devrait suffit

Les commentaires sont fermés.