La suite des aventures du prometteur Benjamin Duhamel

Dans un premier article consacré à Benjamin Duhamel, publié par RL le 23 décembre 2018, nous avions laissé le jeune homme officiant en qualité de journaliste sur LCI. Petit résumé de l’épisode, pour ceux qui n’auraient pas suivi.

https://ripostelaique.com/il-promet-benjamin-duhamel-fils-de-patrice-et-de-saint-cricq-neveu-dalain.html

Benjamin, fils de Patrice, ancien directeur général de France Télévisions et de Nathalie Saint-Cricq, responsable du service politique de France 2, et accessoirement neveu de l’indéboulonnable Alain (Duhamel), avait mené un début de carrière professionnelle plus que stratosphérique. Fraîchement diplômé de Sciences Po, Benjamin avait rejoint en 2017 la rédaction de RTL où il devait retrouver son célèbre Tonton Alain. La station des Grosses têtes n’étant peut-être pas à la mesure de la sienne, il rejoignait LCI en 2018. Sous la plume de Gala, cela donne « Il était approché par LCI ». Je ne sais pas si beaucoup de journalistes de 23 ans sont « approchés » par une chaîne d’information, mais on pouvait saluer un exploit dépourvu de tout lien avec la fameuse pièce mécanique coulissant dans un cylindre, également appelée « piston ». Bien sûr, les mauvaises langues diront que les élites, qui privilégient aujourd’hui la diversité à la méritocratie, n’oublient quand même pas de se reproduire elles-mêmes. Il ne manquerait plus que ça !

Ne semblant pas tenir en place, Duhamel junior quittait la chaîne du groupe TF1 pour intégrer dès février 2019 le service politique de BFM TV. Maman est sur France 2, Bébé est sur BFM, Tonton « est en bas qui fait du chocolat » aurait pu poursuivre la comptine, au refrain presque entêtant.

Parce que ceux qui auraient voulu échapper au nom Duhamel en regardant C l’hebdo, samedi 13 juin sur France 5 « la chaîne de service public » (lol!!), mauvaise pioche !! En effet, ce jour-là Benjamin était l’invité d’Ali Baddou. Ali Baddou ? Et oui, l’ancien petit ami de la fille de François Mitterrand n’est pas un inconnu pour le Duhamel en herbe. Lorsqu’il était responsable de Sciences Po TV, Ben, alors étudiant, avait coanimé avec Baddou la Nuit de la présidentielle de 2017. L’amitié, il n’y a que ça de vrai…

Pour autant, Ali Baddou n’a pas été tendre avec Benjamin lors de l’émission de samedi dernier. Il n’a pas hésité à le pousser dans ses derniers retranchements en lui demandant s’il avait déjà effectué un séjour en colonie de vacances. Réponse du fiston : « Non (…) j’étais sans doute trop couvé par mes parents qui ne voulaient pas que j’y aille ». En même temps, quand on a été élève à l’école bilingue Jeannine Manuel (6 000 euros par an, plus tous les frais) puis lycéen à Henri IV, ça aurait été un peu idiot d’aller passer ses vacances dans un stage poneys en Haute-Loire organisé par la mairie de Sarcelles.

Surtout, il n’y a de notre part aucune volonté d’attaque personnelle à l’encontre de Benjamin Duhamel qui, avec ses grands yeux de personnage de manga, est vraisemblablement un jeune homme talentueux. Mais il incarne jusqu’à la caricature ce journalisme de cour ayant depuis longtemps cédé aux sirènes du passage de plats de homards au détriment de la recherche de la vérité.

Le 5 mai dernier, Benjamin a twitté une photo sympathique du chanteur des Rolling Stones, chapeau vissé sur la tête, avec la légende suivante : « confiné en Touraine, (Mick Jagger) lit la Nouvelle République ». Au passage, il oublie simplement de préciser que la famille de Maman est l’un des deux principaux actionnaires du journal. C’est là qu’est tout le problème.

Jean-Christophe Comet

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. Commençons par l’un des plus anciens : Alain Lagamel ; vous savez, ce type coiffé comme un speaker de « Radio-Paris » sous l’Occupation, qui roule en Vélo-SoleX et qu’on a toujours connu.
    Il est inusable, indéboulonnable, omniprésent à la télé. Si vous voyez le film des frères Lumières « Le train entrant dans la gare de La Ciotat » (5), vous risquez, parmi les passagers, de voir descendre Alain Lagamel
    https://ripostelaique.com/je-prefere-le-cafe-du-commerce-au-journalisme-de-caniveau.html

    • En tout cas, Olivier Duhamel a la chance de ne pas avoir de lien de parenté avec le clan du même nom.

    • @.Dupond1
      Injustd pour Christine Kelly – je n’ai pas été pkus loin, la liste est loooongue. Je lui aurzis donné 4,5…

      • C’est toute la clique qu’il faut se enlever la maman, le père, le tonton et maintenant le fils, plein le c… des Duhamel.

  2. Qu’avons nous à foutre de la vie d’un connard pareil ?

  3. Avec une telle famille de faux-culs plus les bolcheviques de science Po aura du mal à échapper aux progressisme des crypto-marxistes

  4. Un résidu de deux pourritures ne peut engendrer que de la pourriture.

  5. comme quoi la discrimination positive n’intéresse pas que les immigrés.
    pas facile d’être bien né, encore un qui va en baver toute sa vie.

  6. LA RECHERCHE DE LA VERITE ! c est tout ce qu on leur demande a ces trous de balle de journaleux KRATOFELLATIONISTES . on leur demande de nous informer ; c est a dire nous livre les faits bruts en evitant de vouloir penser pour nous; et de jouer aux experts specialistes pour mieux nous enfumer . …..

  7. Le premier épisode m’avait plié de rire pendant une semaine (le sparadrap^^). Merci pour la suite si pleine de sens de cette passionnante saga, M.Comet!

Les commentaires sont fermés.