La Tamise, fleuve de sang

Publié le 4 juin 2017 - par - 13 commentaires
Share

Londres, la capitale   logiquement  ensanglantée d’un Royaume Désuni, puisque dirigée  par un certain  Sadiq sympathisant islamiste.

Le Royaume-Uni, dont la religion est le multiculturalisme, c’est-à-dire, la croyance selon laquelle, tout être humain, indépendamment de son identité raciale, religieuse et culturelle partage, avec tous les autres hommes, de mêmes  valeurs universelles (liberté, égalité, fraternité) et la même hiérarchie dans ses valeurs (1-ne pas assassiner,  2-ne pas, violer, 3-ne pas voler etc.), ou, aspire tout au moins, au même besoin de vivre, de prospérer, de fonder une famille et de lui assurer des moyens de subsistance décents, donc  notre  vieil ennemi héréditaire , le  Royaume-Uni, se désagrège dans le sang et les larmes, les leurs et les nôtres.

Les prémisses sur lesquelles les élites politiques, religieuses, universitaires, scientifiques et philosophiques avaient bâti et continuent à inculquer leur vision du monde  s’avèrent, jour après jour, massacre après massacre  totalement infondées.

Le prodigieux penseur, l’extraordinaire  mathématicien anglais Bertrand Russell prétendait sans rire  à l’époque : «la Grande-Bretagne devrait désarmer, et si les soldats de l’Hitler nous envahissaient, nous devrions les accueillir amicalement, comme des touristes ; ils perdraient ainsi leur raideur et pourraient trouver séduisant notre mode de vie (…) Si le gouvernement britannique s’arrêtait d’armer et devenait pacifiste, notre pays ne serait pas envahi et serait aussi en sécurité que le Danemark.» (Cité par l’International Herald Tribune, 2 avril 1987, «Fifty years ago»)

Or, bien que la compréhension du péril nazi eût  été estimé, par contre  à sa juste mesure, par  le belliqueux Winston Churchill , et que les faits lui eussent  donné raison contre les pacifistes  Chamberlain et Daladier, après la trahison de la Tchécoslovaquie par la Grande-Bretagne et la France à Munich en 1938   (La Paix a été sauvée !) et la Seconde Guerre mondiale qui s’ensuivit, ce sont cependant  les thèses pacifistes qui ont finalement  gagné le cœur et l’esprit des Britanniques dans la deuxième partie du vingtième siècle

À l’opposé le prophète de malheur Enoch Powell a été mis au ban de  toute la société  après avoir prononcé son célèbre oracle : Rivers of Blood (les fleuves de sang qu’il prévoyait de voir rapidement  couler du fait  de la politique d’émigration massive  en provenance du Tiers-Monde et de la promotion du multiculturalisme, laquelle allait être votée par le Parlement britannique en 1968).

 Et, à cette époque,   Enoch Powell ne prévoyait même pas le  Djihad Mondial alors en gestation !

 Pour autant,  les politiciens et les journaux britanniques (mais aussi français)  persistent à ne pas désigner le caractère musulman et génocidaire des  actes de guerre perpétrés, hier, contre la civilisation britannique, alors  que tous les ingrédients et symboles y sont présents   :

1-le temps : le ramadan pour les assaillants, le week-end chrétien  pour les victimes

2-le culte de la mort : meurtres sadiques pour les assaillants, le culte du plaisir pour les victimes (soirée de bière et de football dans les pubs)

Le suicide anglais en même temps que le Suicide français, ou bien convaincre enfin des leaders  que nos peuples sont prêts à se battre.

Une stratégie de   victoire  serait de reconnaître d’abord, de facto et de jure,  l’État Islamique ( dont le but ultime, en accord avec sa devise, la profession de foi de l’Islam, est l’instauration du  Califat  mondial), pour, dans un second temps, avoir la légitimité et la légalité de  combattre  ses combattants, avec ou  sans uniforme, ses soutiens logistiques  et idéologiques, de souche ou issus de l’émigration,  où qu’ils se trouvent  en Occident.

Philippe Grimberg

Print Friendly, PDF & Email
Share

13 réponses à “La Tamise, fleuve de sang”

  1. JACOU dit :

    Reconnaître l’EI ? Mais il existe déjà cet Etat sous le nom de OCI ( ’Organisation de la coopération islamique ) Il a même un siège à l’ONU. Son peuple c’est la islamiyya, « la Nation Islamique » . Que voulez vous reconnaître de plus ?

    Arrêtez la takkiah. Celle des coranistes nous suffit emplement.

  2. Eschyle 49 dit :

    Lisez ceci ( 22.715 vues ) : http://reseauinternational.net/avons-nous-elu-un-fou/
    Publiez-le , les élections sont gagnées ; il suffit seulement de deux yeux , deux oreilles et un cerveau .

  3. Spipou dit :

    C’est une idée à creuser, que vous donnez là, sur la reconnaissance de l’Etat Islamique : juridiquement, ça donnerait des armes contre ses sympathisants sur notre sol.

    D’un autre côté… Donner une légitimité à un tel état ?

    A méditer, de toutes façons.

  4. jan le Connaissant dit :

    Il y a 3 hypothèses, selon moi, pour nous sauver de l’islam fasciste :
    1) un Chef surgit capable d’éradiquer totalement l’islam – en France du moins
    2) une apostasie de masse chez les musulmans
    3) que les mondialistes cessent l’ alliance avec l’islam, et font retourner les peuples contre lui afin de le chasser de l’Europe
    Moi j’aime bien la première hypothèse…

    • hathoriti dit :

      Moi aussi, jan le Connaissant, moi aussi ! Et il se pourrait bien que cette 1e hypothèse se réalise…je pense que nous pensons la même chose…

    • Anne-Marie dit :

      En France seulement: impossible avec des frontières passoires : vous les virer par la porte, ils reviennent par la fenêtre . La soupe y est bonne …

    • Spipou dit :

      La deuxième hypothèse est pas mal non plus, et déjà amorcée…

  5. SUN dit :

    Les Occidentaux ne savent toujours pas désigner leur ennemi : L’ISLAMISME et non le terrorisme comme ils l’appellent pudiquement.
    Comme si en 1940, le général Weygand avait dit qu’il faisait la guerre à la Blitzkrieg.Le général Weygand ne faisait pas la guerre à la Blitzgrieg ,il faisait la guerre au Nazisme allemand.
    IL FAUT IMPERATIVEMENT SAVOIR DESIGNER L’ENNEMI.

    • Spipou dit :

      Justement non, Weygand ne faisait pas la guerre au nazisme allemand.

      Il a laissé s’achever la défaite commencée par Gamelin, son unique obsession étant le maintien de l’ordre sur le territoire !

      C’était un peu l’équivalent de nos dirigeants actuels…

      P.S. : Gamelin était peut-être une vieille baderne incompétente, mais enfin il a quand même essayé de répondre à l’agression allemande. On ne peut pas en dire autant de Weygand, c’est le moins qu’on puisse dire !

  6. Mémé 68 dit :

    Reconnaître l’Etat Islamique ? Et puis quoi encore… Si tous les pays européens renvoyaient à grands coups de pompes dans le train avec familles, armes et bagages tous les musulmerdes en Afrique ou au Moyen-Orient, la sécurité quotidienne et la tranquillité de nos rues y gagnerait grandement et ça libèrerait en outre pas mal d’emplois et de logements !

  7. Bordel de dieu dit :

    Ces des musilettes mais les muslimettes qui font semblent de ne pas reconnaître leur frère et soeur d’armes de prières on vous rappelle vous les connaissez et témoigné oui mais pas lui ces pas croyable pas lui et bien figurait vous que si c’est bien lui bon ailleurs comme en Palestine ils sont moins à ce caché que vous le gars ou la gonzesse devient un héros oui mais ces pas pareil ces legitimer vous allez nous dire le pire c’est qu’ils importent des individu nommé clandestin envahisseurs plutôt qui n’ont rien à faire parmi nous et ces plutôt à vos dirigeant de géré vos personne et certains sa serait facile pour vous avec vos titres le commandant des croyants mais tu préfères nous envoyer ta population .

    • hathoriti dit :

      je n’ai rien compris à votre charabia, bordel d’allah ! comme d’habitude d’ailleurs…je me demande où vous avez « appris » à parler et à écrire le français…

    • Franc dit :

      Bordel d’alla retournez au bled.