La télévision allemande, entre rêve immigrationniste et réalité de l’immigration

Publié le 7 avril 2021 - par - 16 commentaires - 1 202 vues
Traduire la page en :

Dans les colonnes de Magyar Nemzet, nous parlons souvent de la réalité parallèle créée par la télévision publique allemande – du point de vue de divers problèmes politiques, une image distordue de la réalité que des millions de téléspectateurs se voient imposer. Le dernier exemple mémorable de cette série était le reportage biaisé tourné par la Deutsche Welle dans le Quartier du Château de Buda. Mais c’est à propos de leur propre pays que les téléspectateurs allemands reçoivent la plus forte dose de distorsion. Sur la chaîne ZDF, cette semaine, cette entreprise d’abrutissement des masses a pris de telles proportions que même l’émission criminologique de cette même télévision lui apporte un démenti.

Mais reprenons les choses dans l’ordre ! C’est la télévision publique qui fournit ses plus grosses commandes à l’industrie allemande du film policier, très productive jusqu’à nos jours, et loin de se limiter à la mise en circulation de la série Sur les lieux du crime (« Tatort »). Certaines de ces séries sont souvent conçues comme des fables éducatives d’utilité publique. Par exemple pour amener le citoyen allemand à éprouver de l’empathie à l’égard du pauvre demandeur d’asile repoussé par tous, et que des autorités sans cœur voudraient à présent renvoyer chez lui, mais sans pour autant céder au vertige au point de fournir une nouvelle victime aux arnaqueurs qui – s’attaquant aux points faibles d’une société souffrant de solitude – leur font miroiter soit des petits-enfants, soit des mariages. Le célèbre auteur de scénarios policiers Lars Becker vient justement de réussir un exploit de démagogie dans le dernier épisode de la série Nachtschicht (« Équipe de nuit »), dont les épisodes sont censés avoir lieu à Hambourg ; cette série, suivie par 6,29 millions de téléspectateurs allemands, a d’ailleurs valu à ZDF de dominer les heures de grande écoute du lundi soir.

Pas de film policier sans un groupe de gentils et un groupe de méchants. Deux des gentils – Tülay Yildirim et Lulu Koulibaly – sont d’ailleurs des femmes, qui, de concert avec – accrochez-vous bien ! – Ömer Kaplan composent l’effectif d’enquêteurs (tous des immigrés de deuxième génération) d’une patrouille de police à Hambourg. Les méchants sont les dirigeants de la section locale d’un parti présenté comme étant d’extrême-droite – et dont la ressemblance avec le parti AfD (Alternative pour l’Allemagne) est plus que frappante –, ou encore un groupe néo-nazi auquel ce parti sert de couverture : des amateurs d’exercices de tir illégaux, porteurs de tatouages « 88 » (signifiant « Heil Hitler! » dans les codes néo-nazis). Ces méchants voient d’un mauvais œil que la police allemande confie leur dossier à des étrangers nommés Ömer, Tülay et Lulu – une réaction d’une extrême incorrection politique. La victime est un néo-nazi obèse et agressif prénommé Dexter (soit « de droite » en latin), abattu – prétendument en légitime défense – par un immigré du nom de Mübariz Pettekaya, qui est au demeurant le gérant très travailleur d’un établissement de restauration rapide. L’affaire est compliquée – Becker, quand il veut, sait s’y prendre ; ce sont, simplement, les personnages qu’il rend schématiques. Et il sait bien pourquoi il le fait : le message – incontournable dans toute fable éducative – est le suivant : l’opposition à l’immigration est une forme de racisme, les immigrés mènent la même vie, ont le même comportement et les mêmes sentiments que les Allemands de souche, dont ils ne se distinguent que par la couleur de leur peau et la consonnance exotique de leur nom. Et quand on est raciste, on fait de facto front commun avec les néo-nazis. Dans cette vision du monde, la création de sociétés parallèles reste parfaitement invisible, de même que la captation des aides sociales, les zones de non-droit, les attentats islamistes, les imams qui poussent au crime, les burqas et les attaques antisémites commises au grand jour.

Or c’est une tout autre image des migrants qu’on voit se déployer dans l’émission de cette même chaîne ZDF consacrée à la criminalité, et intitulée « Dossiers non-résolus » (Aktenzeichen X Y… ungelöst). Car cette émission mensuelle n’est, quant à elle, pas une fable éducative : elle incite la population allemande à contribuer à l’éclaircissement par la police d’affaires criminelles réelles. Ici, les immigrés ne sont pas des gardiens de l’ordre, mais guerroient bien plus souvent dans le camp des voleurs. Les vols à main armée et les tromperies sont innombrables, et leurs victimes sont typiquement issues de la classe moyenne allemande – souvent de vieilles personnes dont la capacité à se défendre est limitée. En requérant l’aide de la population, la police est bien obligée d’établir des profils : dans la description des suspects, on trouve des expressions récurrentes, comme « parlant allemand avec un accent étranger », ou encore « d’aspect méridional ».

Quant aux statistiques de la criminalité, elles administrent une douche froide. Alors que la proportion des étrangers dans la population générale tourne autour de 12 % en Allemagne, parmi les délinquants, cette proportion est de près d’un tiers, voire de 40 % dans le cas des actes de violence. Près de la moitié des occupants des prisons bavaroises sont des non-Allemands, et ces chiffres ne tiennent pas compte des immigrés qui ont déjà obtenu la citoyenneté allemande. Ces problèmes d’intégration se manifestent aussi dans le monde du travail, qui constitue la base de l’économie et de la société allemandes. Le taux de chômage des personnes issues de l’immigration est de deux fois et demie supérieur à la moyenne nationale.

De ce fait, beaucoup d’Allemands se montrent réceptifs à l’égard de discours s’écartant de la correction politique. Des millions de lecteurs se sont arraché le livre publié par le sénateur berlinois (et ministre des Finances du Land de Berlin) Thilo Sarrazin sous le titre L’Allemagne disparaît (Deutschland schafft sich ab), qui contient une critique acerbe de l’immigration. Ce dernier formule, notamment, à l’encontre des immigrés une exigence de respect des lois allemandes et du mode de vie des Allemands. L’année dernière, au terme d’un chemin de croix, Sarrazin a été exclu du Parti social-démocrate. L’élite allemande – ZDF comprise – veille avec un zèle maladif à maintenir tout discours anti-immigration au-delà d’un « cordon sanitaire » l’excluant du débat public, comme chasse gardée de l’extrême-droite. Mais aux dernières élections au Bundestag, plus de cinq millions de citoyens allemands ont voté pour l’AfD. Et pourtant, le nombre des néo-nazis à tatouages « Heil Hitler! » est inférieur d’au moins un ordre de grandeur à ce chiffre – tandis qu’on compte bien plus d’Ömer du côté des méchants que dans le camp d’en face.

Pour l’instant, la pandémie refoule la question migratoire au second plan – mais il n’y aura pas toujours une pandémie.

László Szőcs

Le Magyar Nemzet est le principal quotidien imprimé de Hongrie. Fondé en 1938, le Magyar Nemzet (Nation hongroise) est un journal de référence pour les conservateurs et est sur une ligne proche du gouvernement de Viktor Orbán.

La télévision publique allemande, entre rêve immigrationniste et réalité de l’immigration

Traduit du hongrois par le Visegrád Post

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Spytmacfly

La même. Propagande dans toute l’Europe de l’ouest et du nord.. si ce n’est pas planifié tout cela que l’on me prouve le contraire

BobbyFR94

Bonjour László,

Merci pour nous faire connaître le journal MAGYAR NEMZET, et d’abord cet article des plus intéressant…

nous, enfin pour celles & ceux qui veulent encore regarder la télévision française, subissons le même genre de matraquage, mais nous, c’est d’abord dans les publicités, que ça devient voyant !!!

Mais la réalité est en train de rattraper la propagande mondialiste “heureuse” :
Le cas du bernard tapie et sa femme, agressés en pleine nuit, de manière sordide, sauvage, se faisant dévaliser leur bijoux, montres de luxe, argent en espèces et tout ce qui peut se vendre facilement et rapidement …

ll faut savoir que le nanard en question a toujours défendu l’invasion, ce qu’il a dit à ses tortionnaires, et là, la réponse fut des plus limpides !!!

Marnie

Merci à l’Allemagne pour pactiser avec Erdogan ! On en voit aujourd’hui le résultat.

BobbyFR94

Marnie, ce sont, comme en France, les dirigeants élus, qui ont TRAHI le peuple allemand !!

Et c’est la même chose dans beaucoup de pays européens, ceux de l’Est se souviennent du joug soviétique, c’est sans doute pour ça qu’ils ont des dirigeants qui n’ont pu être achetés par les mondialiste, telle la Hongrie !!!

Les Allemands d’aujourd’hui ne sont en rien responsables de l’horreur nazie…
lls doivent seulement connaître, reconnaître leur histoire, mais, tout comme nous Français, ils n’ont pas à “faire repentance” ad vitam eternam …

C’est bien là-dessus que comptent les mondialistes pour effacer ce peuple-là, exactement comme nous !!!

Le “racisme” est utilisé chez nos voisins des pays froids, parce que leur histoire propre ne peut utiliser les mêmes “ficelles” …

Marnie

Vous avez partiellement raison c’est vrai. En attendant ce pays est une vraie plaie : 1870 – 1914 – 1945. Depuis bien longtemps l’Allemagne a été très proche de la Turquie, donc des musulmans tant admirés par Hitler. Il est bien malheureux que Merkel ait recommencé avec Erdogan. En attendant celui-ci nous chie à la gueule ouvertement, Merci à l’Allemagne.

BobbyFR94

Marnie, ce n’est pas le peuple allemand qui nous “chie” dessus, mais les mêmes pourris qui prennent les décisions, et nous chient…

NUANCE !!!

Antoine FITIPALDI

Les nazi (National Socialistes) ont engagé pendant la guerre 39-45 des milliers de musulmans dans la SS et la SA, en reste-t-il quelque chose ? Quand on sait que le premier président de l’Europe était un nazi notoire… On est en droit de s’interroger ?

zéphyrin

un regard de nos amis hongrois dans l’europe en pleine narcose….quelle bonne surprise ! j’écouterai désormais mes chanteurs et chanteuses hongroises avec un sourire supplémentaire.
au retour de la vie “normale” j’irai faire du “tourisme éducatif” là bas…

Argo

L’Allemagne traîne avec elle un lourd passé, et c’est ce qui l’handicapera ad vitam aeternam!

Miryna

Il faut que Macron et sa clique demandent réparation à la Germanie et ouvre ses archives pour toutes les horreurs que ce pays a commises en France depuis deux siècles a minima. Génocide, tortures, abominations en tout genre et j’en passe et des pires. 😉

BobbyFR94

Miryna, tous les pays, dans leur histoire, ont des côtés sombres…

C’est, hélas, inscrit dans les gênes de l’humain et dans son évolution…

LA civilisation n’est qu’un mince vernis, et quand ce vernis va craquer, la HAINE, la VENGEANCE, ce désir, cette pulsion extrêmement puissante va balayer l’invasion !!!

Ces connards se croient déjà arrivés, ne sachant, ne voulant voir que si les mondialistes n’avaient pas corrompus nos si chers “zélites”, JAMAIS les muzzs n’auraient pu nous envahir, encore moins continuer à le faire !!

ll faut toujours avoir cela en tête, sachant que les muzzs sont bien trop CONS pour se poser la question et chercher la réponse !!

lls ne sont “forts” que de la TRAHISON de nos dirigeants, ça aussi, il faut l’avoir en tête …

zéphyrin

pas jusque là j’espère ! (sourire) notre nabot léon ne nous handicape plus trop heureusement.

Dupond

Le point godwin est là jusqu’a la fin des temps pour ceux qui veulent s’opposer au dictat des banksters……puis vous avez l’auréole pour les banksters pris la main dans le pot de confiture “son papa etait dans la résistance et sa mamy cachait un petit juif” en général ceux là ont une ascendance assez trouble et il est assez difficile de savoir d’ou ils viennent , par la transformation de leur nom de famille dont ils ont bien pris soin d’éffacer toute trace compromettante . Le pire est que ces memes descendants de sois disants grands résistants trouvent le moyen de traiter les FDS de collabos
https://www.huffingtonpost.fr/2014/08/24/point-godwin-defininition-explication-theorie-reductio-ad-hitlerum_n_5703683.html
La ficelle est trop grosse

kabout

en France ils produisent les mémes merdes immondes,joséphine ange gardien,poubelle la vie,nos chers voisins etc…enfin tout un tas de daubes series/feuilletons qui n’interesse que les vieux et les lobotomisés,ca ne vole pas trés haut niveaux dialogues et actions ,en un mot ca vaut rien.

Barge

D’accord avec vous .

Robespierre

Ca vaut rien, ça vaut rien…ca vaut quand même 135€ de redevance pour de la m**** exception faite pour l’heure de Monsieur Zemmour !

Lire Aussi