1

La théorie complotiste du 11 septembre pulvérisée par le drame d’Angers


11septembre2toursUn des faits les plus curieux concernant les attentats musulmans du 11 septembre 2001 est la persistance, voire le succès croissant, des théories complotistes ou conspirationnistes, qui attribuent en général la responsabilité de ces attentats non pas à l’idéologie mahométane de leurs auteurs bien connus, mais à on ne sait quel subtil complot mêlant le gouvernement américain, Israël, la CIA et autres.

Selon un sondage récent, 28% des Français estiment que le gouvernement américain a été impliqué dans ces attentats. (1)

D’après un sondage de 2008 cette croyance est largement répandue dans une forte minorité de pays, en particulier les pays musulmans. (2)

Une des pierres angulaires de cette théorie complotiste est la croyance selon laquelle la destruction des tours jumelles n’aurait pas pu, pour des raisons tenant à la physique des matériaux, être causée par les avions qui s’y sont précipités, mais qu’elle a été causée par un système de destruction contrôlée par des explosifs préalablement installés par on ne sait quels barbouzes. C’est la théorie de la démolition contrôlée (3), largement partagée par les adeptes du complot, qui s’auto-proclament « truthers » ou « reOpenistes ».

J’avais pulvérisé cette théorie du complot dans un ancien article sur « Riposte Laïque » (4).

Néanmoins, le drame récent de la chute du balcon d’Angers vient de démontrer dans de funestes circonstances, que l’hypothèse qui est à l’origine de la théorie de la « démolition contrôlée », à savoir que la destruction successive de tous les étages des tours du WTC par un « effet domino » était physiquement impossible, eh bien que cette hypothèse est tout simplement contredite par les faits auxquels nous venons d’assister.

Examinons brièvement ce dramatique accident survenu à Angers dans la nuit du 15 au 16 octobre 2016 : un balcon d’un appartement situé au troisième étage d’un immeuble assez récent sur lequel étaient installés une vingtaine de jeunes lors d’une soirée entre amis s’est brusquement détaché de la façade de l’immeuble dont il faisait partie, faisant 4 morts et 14 blessés. Un fait est tout à fait remarquable : lors de sa chute, ce balcon a, par son énergie cinétique, brisé net et successivement les deux balcons sous-jacents, d’une façon tout à fait similaire à la façon dont les étages du World Trade Center se sont effondrés les uns après les autres. On voit le résultat de cet rupture des balcons sur cette photo très démonstrative (6)

Essayons d’évaluer très approximativement l’énergie cinétique avec laquelle ce balcon a percuté le balcon sous-jacent.

La masse volumique du béton armé est de 2400 kg par mètre-cube. (5) Les dimensions de ce balcon sont, à vue de nez, de 1,50m x 4m et de 0,20 m d’épaisseur, soit un volume approximatif de 1,2 mètres-cube, soit une masse de 2880 kg, auquel il faut additionner celle des vingt personnes qui occupaient ce balcon, 70kg x 20 = 1400 kg, soit une masse totale de 4280 kg

La vitesse d’un corps en chute libre est égale à v = √[2×g×h] en m/s ou m.s-1. ( g étant égal à 9,81 mètre par seconde par seconde. )

Ceci nous donne, pour une hauteur d’étage estimée à 2,80m, une vitesse au point d’impact de 7,41 m/s (soit 26,676 km/h )

L’énergie cinétique Ec = 1/2m.v2 est donc approximativement égale ici à 117503,34 joules ( sous réserve de l’incertitude des valeurs numériques des paramètres de masse et de hauteur. )

Calculons maintenant l’énergie cinétique avec laquelle a été frappé le premier plancher sous-jacent par la fraction d’immeuble s’effondrant dans le cas des tours du World Trade Center

La masse de chacune des tours jumelles était de 450 000 tonnes ( 500 000  «  tons » en unités américaines ) ( 7 ) Leur hauteur était de 417 mètres pour la tour Nord et 415 mètres pour la tour Sud , et il y avait 110 étages, ce qui fait une hauteur par étage égale en moyenne à 3,78 mètres. La surface de la section horizontale de chaque tour était de 63,4 m x 63,4 m soit 4019,56 mètres carrés.(8)

La tour Nord ( WTC 1 ) fut percutée entre le 93 ème et le 99ème étage d’une tour ayant 110 étages. Donc un ensemble de 17 étages , soit environ 15,45 % de la masse de la tour, vint, au moment de l’effondrement, percuter  le plancher sous-jacent( 69 525 tonnes, soit 69 525 000 kg ) . La vitesse de chute libre atteinte au bout de 3,78 mètres ( distance au plancher sous jacent ) était  de 8,61 m/s soit 30,996 km/h .

L’énergie cinétique à laquelle ce plancher fut soumis fut donc de 2 579 412 123 joules ( plus de deux milliards cinq cent millions de joules ! )

La tour Sud ( WTC 2 ) fut, elle, percutée entre le 77 ème et le 85 ème étage ( sur 110 ). Dans son cas, c’est donc un bloc de 33 étages qui s’effondra sur le plancher sous-jacent , soit 30 % de la masse totale de la tour soit 135 000 tonnes ( 1 350 000 kg ) . La vitesse d’impact sur l’étage sous-jacent fut évidemment la même  (8,61 m/s) et l’énergie cinétique à laquelle fut exposée le plancher sous-jacent fut donc approximativement de 5 003 916 750 joules ( plus de cinq milliards de joules ! )

Evidemment, pour comparer ces énergies énormes à celle qui a frappé les balcons sous-jacents à la chute lors de l’accident d’Angers, il faut calculer l’énergie cinétique par mètre-carré de surface impactée, afin de comparer ce qui est comparable.

Pour le balcon d’Angers ( surface évaluée grosso modo à 6 mètres carrés ) nous avons 117503 joules / 6 = 19 583 joules par mètre-carré de surface.

Pour le WTC ( surface de chaque tour 4019,56 mètres-carrés ) nous avons , pour le WTC 1 ( tour Nord ) : 641 715 joules par mètre carré de surface, et pour le WTC 2 (tour Sud ) : 1 244 891 joules par mètre-carré de surface.

L’énergie cinétique reçue par mètre-carré de plancher sous-jacent fut donc 32,76 fois plus élevée dans le cas du WTC 1 et 63,56 fois plus élevée dans le cas du WTC 2 que celle reçue par le balcon sous-jacent à Angers. Même si les balcons d’Angers n’étaient manifestement pas d’une solidité à toute épreuve, on n’ose imaginer quelle épaisseur démesurée auraient dû avoir chaque plancher du WTC si les architectes avaient voulu qu’ils aient respectivement 32 et 63 fois la résistance de ces balcons d’Angers …Il aurait même fallu beaucoup plus d’épaisseur et de résistance, puisque les balcons d’Angers n’ont, dans les faits, pas résisté.

Il n’y donc strictement rien de mystérieux, de suspect, ni de scientifiquement impossible dans le mécanisme brutal de chute des tours du World Trade Center, et il n’est nul besoin d’invoquer la pose subreptice d’explosifs par des officines gouvernementales américaines ou israéliennes, comme le supposent abusivement les complotistes, pour comprendre qu’elles se soient effondrées comme des châteaux de carte.

Ceci démontre une bonne fois pour toutes l’obscurantisme des nombreux adeptes de cette théorie complotiste du 11 septembre, et rend malheureusement très perplexe devant l’alarmante proportion de la population française et mondiale capable d’avaler sans sourciller de telles billevesées ( imaginées par des cerveaux pour la plupart gangrenés par l’anti-américanisme primaire, l’islamo-gauchisme ou l’antisémitisme ), billevesées qui ne résistent pourtant pas un seul instant à une analyse rationnelle et aux leçons de l’expérience.

Ceci incite évidemment à renforcer la part de l’éducation scientifique et de l’apprentissage de l’esprit critique dans le cursus scolaire. Hélas, l’éducation nationale n’en prend guère le chemin…

Docdory

(1) http://www.odoxa.fr/15-ans-apres-regard-des-francais-sur-les-attentats-du-11-septembre-2001/

(2)http://www.worldpublicopinion.org/pipa/pdf/sep08/WPO_911_Sep08_pr.pdf

(3)https://fr.wikipedia.org/wiki/Théories_du_complot_à_propos_des_attentats_du_11_septembre_2001#Hypoth.C3.A8se_de_la_d.C3.A9molition_contr.C3.B4l.C3.A9e

(4) http://ripostelaique.com/dix-ans-apres-en-finir-une-fois-pour-toutes-avec-la-theorie-complotiste.html

(5) http://cfppah.free.fr/docs/Table_des_masses_volumiques.pdf

(6) http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/le-journal-de-18-h-des-malfacons-dans-la-construction-de-l-immeuble-a-l-origine-de-la-chute-du-balcon-a-angers-7785315316

(7) http://hypertextbook.com/facts/2004/EricChen.shtml

(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_11_septembre_2001#WTC1