La traite des Africains en Libye : l’islam retrouve ses fondamentaux

Publié le 26 novembre 2017 - par - 23 commentaires - 1 537 vues
Share

 

Depuis le VIIème siècle, peu après la mort du prophète Mahomet et  jusqu’à nos jours, l’islam n’a jamais cessé de soumettre (islam = soumission) des peuples entiers. En Afrique, ce furent les populations noires principalement. Ainsi, ce fut une longue et douloureuse traite négrière qui saigna l’Afrique noire jusqu’à la fin du XIXème siècle.

Mais, allez dire cela autour de vous et vous allez vous faire (très) mal voir ! l’islam, vous répondra-t-on, est une religion de paix et de concorde…

Pourtant… En Libye aujourd’hui, au XXIème siècle, on assiste à nouveau à une traite massive des noirs africains… Retour aux fondamentaux du Coran !

Le Coran, texte sacré de l’islam, entérine l’existence de l’esclavage, notamment dans la sourate XVI (Les abeilles) et le premier muezzin désigné par le Prophète pour l’appel à la prière est un esclave noir. Il s’appelait Bilal et était originaire d’Éthiopie. Et comme les haut-parleurs n’existaient pas à l’époque, on comprend bien que l’organe du pauvre bonhomme fut vite détérioré à force de rameuter les disciples alentour. Mais c’était du matériel – humain – ! Qui s’en souciait ?

C’est la loi islamique ou charia, s’appuyant sur le Coran depuis sa création et qui, notamment par les hadiths, autorise la réduction en esclavage de quiconque provient d’un pays non musulman. On assiste à cette période des conquêtes musulmanes, à la création d’une économie basée sur une main d’œuvre issue en grande partie de l’esclavage. Alors qu’en Occident l’esclavage se voyait freiné par une résistance de plus en plus forte, il connaissait en Afrique une croissance importante avec le trafic des esclaves noirs, notamment du fait des grandes smalas musulmanes qui profitaient de leurs conquêtes pour augmenter leurs cheptels.

On avance, dans les milieux avertis, le nombre faramineux d’environ vingt millions d’individus Africains victimes de la traite musulmane au cours du dernier millénaire, entre le VIIème et le XXème siècle.

« Suivant d’abord les routes transsahariennes, des caravanes vendent, à Tombouctou par exemple, des chevaux, du sel et des produits manufacturés. Elles en repartent l’année suivante avec de l’or, de l’ivoire, de l’ébène et, donc, des esclaves pour gagner le Maroc, l’Algérie, l’Égypte et, au-delà, le Moyen-Orient. Au XIXème siècle se développe aussi la traite maritime entre le port de Zanzibar (aujourd’hui en Tanzanie) et les côtes de la mer Rouge et du Golfe persique. » (Source Hérodote – Alban Dignat)

Pour souligner l’extrême violence de cette traite massive des noirs par les musulmans, il faut également évoquer la castration des hommes – jeunes et moins jeunes – qui entraîna une mortalité tellement importante que l’on la qualifierait aujourd’hui de génocide. Il semblait bien y avoir là une intention qui n’était plus seulement économique – s’agissant d’une main d’œuvre gratuite – mais bien également d’une véritable éradication d’une partie de la population africaine. Le sort des femmes n’était pas plus enviable. Celles qui, blanches et  originaires du Caucase, d’une très grande beauté, avaient la “chance” d’être adulées pour remplir les harems. Je vous laisse imaginer le sort des autres, noires africaines, qui étaient razziées avec leurs maris et leurs enfants.

Le mépris des musulmans, pour l’avoir constaté dans de nombreuses situations en Afrique du Nord, est une constante. Et cela dans tous les milieux sociaux. Combien de fois, en Tunisie, au Maroc, ai-je vu ou entendu les autochtones s’épancher sur l’infériorité des Noirs africains. Combien de fois ai-je pu constater la violence des propos à leur encontre… Mais déjà, deux siècles avant que ne débute la traites des noirs par les occidentaux – qui est, on s’en accorde, un crime de la pire espèce – le philosophe Ibn Khaldoun (1332 Tunis – 1406 Le Caire) , au XIVème siècle, bien avant l’esclavage occidental transatlantique, écrivait :  « Il est vrai que la plupart des nègres s’habituent facilement à la servitude ; Mais cette disposition résulte, comme nous l’avons dit ailleurs, d’une infériorité d’organisation qui les rapproche des animaux. D’autres hommes ont pu consentir à entrer dans un état de servitude, mais cela a été avec l’espoir d’atteindre aux honneurs, aux richesses et à la puissance » (Les Prolégomènes). Pour une fois, les musulmans peuvent se targuer d’avoir inventé quelque chose !

Que l’on ne vienne pas aujourd’hui nous reprocher une certaine aversion pour les musulmans. Il la méritent bien et ce qu’il se passe en Libye aujourd’hui nous montre qu’ils n’ont pas évolué dans le sens de la sagesse des peuples, occidentaux ou asiatiques notamment, mais bien dans celui, fortement rétrograde et désastreux, des barbares de toutes époques.

Deux sujets qui font l’actualité aujourd’hui : la place des femmes dans la société occidentale et l’inadaptation chronique des musulmans dans cette même société. Faut-il voir dans cette double actualité un signe caché ? Celui d’un avenir qui s’annonce plutôt sombre ? Chassez le naturel, il revient au galop. Sur un cheval arabe !

Qui, parmi nos brillants philosophes, politiques, artistes ou journalistes va monter au créneau pour nous parler de cet islam ?

Jean-Louis Chollet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
CLV

N’oublions pas que les européens avant la prise d’Alger, et ce pendant 3 siècles environ, ont été les esclaves des arabo musulmans et ont subi les mêmes ignominies. Entre 1Million et 1M250 d’esclaves européens, sans compter les razzias de ces barbares arabo musulmans sur la mer Méditerranée et les terres européennes qui ont engendré des morts, des pillages, des barbaries indescriptibles. Comment nos verrues politiciennes peuvent elle oublier et cracher sur nos aïeux qui ont tant soufferts, oublier l’histoire. Si les arabo musulmans ont su faire une chose c’est l’esclavagisme, ils continuent encore toujours accompagné de leur racisme récurrent.

Sitting bull

a l époque de l Egypte ancienne , les pyramides avait déjà été construite par des esclaves , rien d étonnant a ce qu ils poursuivent leur habitude

victoire de Tourtour

Il semblerait que le traitement des esclaves dans l’Egypte des pharaons était bien moins ignoble que celui qu’ont infligé les mahométans ; entre autrres, il n’y avait pas de castration, me semble-t-il, pour commencer.

dufaitrez

L’esclavage est le lot des vaincus ! Monnayés ou laissés pour compte….
Les Arabes ont montré le chemin !
Ils recommencent à plus grande échelle, souhaitant la Soumission Universelle.
Ils ont trouvé des « intermédiaires » : Europe et Macron !

adrien

réponse à la dernière question: personne. Ce qui se passe est planifié .

Alice Braitberg

Il me semble que vous oubliez de préciser que les arabes ont acheté les esclaves africains que les rois nègres leur vendaient. L’esclavage est une tradition africaine bien avant la traite organisée par les arabes. Les occidentaux ont pris le train en marche avec une certaine humanité puisqu’ils n’ont pas exterminé leurs esclaves qui ont des descendants dans les Amériques ainsi que de nombreux métis qui peuplent les Antilles et les Caraïbes. Les esclavagistes occidentaux étaient certes des monstres qui respectaient les bébés pour augmenter leur main d’oeuvre gratuite mais ce sont eux aussi qui se sont battus pour l’abolition de l’esclavage. Rien n’est tout noir, rien n’est tout blanc mais entre il y a l’islam le plus sombre qui bénéficie d’une indulgence et d’un déni abyssaux

JILL

Et pour cause,les arabes prenaient les devant en castrant les esclaves africains .

victoire de Tourtour

Les Arabes effectuaient de terribles razzias dans les villages africains – ce que narre Tidiane N’Diaye – mais aussi en Méditerranée occidentale, et sur les îles et les côtes méditerranéennes. Tradition abjecte que les Ottomans ont poursuivie.

patphil

le boomerang leur revient en pleine face;
silence assourdissant de ch.taubira (ça la change) du cran , de la licra et autres

didile

On ne va pas tarder à nous accuser de ne pas aller racheter à prix d’or ces nouveaux esclaves et les ramener chez nous, toujours à prix d’or.
Le petit blanc qui vient de naître a désormais 30000 ou 40000 euros de dette et un lourd passé de salaud intégral qu’on lui répétera tout au long de sa vie .
On va continuer comme ça longtemps?

adrien

Tant que durera la finance mondialiste…

Guy MARTIN

coquille : « débute la traites » ; corrigez; ne pas garder ce message…

JILL

Oui…et que les belles âmes et collabos en tous genres ne viennent pas braire padamalgam padamalgam,ce n’est pas l’islam…SI! C’est là l’islam et depuis toujours

victoire de Tourtour

J’irais même jusqu’à supposer qu’ils en sont fiers, les séides de Mahomet :cela, pour eux, prouve leur supériorité et justifie leur suprématisme .De même qu’ils sont fiers des attentats meurtriers et des viols commis par les suppôts de leur répugnante pseudo-religion.

ISIDORE

Et bientôt toute la France sera rendue à l’esclavage avec l’accord des français puisqu’ils laissent faire !…….

butterworth

article web LE RACHAT des esclaves chretiens et pirates barbaresques mahometans traites negrieres musulmanes pas racistes tous pouvant etre esclaves sauf entre mahometans

Colonel de Guerlasse

Ces manifs des noirs qui dégénèrent en pogroms des blancs doivent beaucoup embêter le pouvoir. Qu’ils règlent leur comptes millénaires entre eux.

Essef

« l’islam n’a jamais cessé de soumettre (islam = soumission) des peuples entiers »

Si l’auteur avait pris la peine de vérifier l’étymologie de ce mot, il aurait vu qu’il ne signifie pas la soumission au sens militaire, mais au sens individuel et surtout volontaire.

Dès la première ligne, il fait donc preuve de ses préjugés. Ca commence bien!
Quoi qu’on pense de cette religion, comment peut-on être crédible quand on manipule les mots de manière aussi grossière?

Jean-Louis+Chollet

Mon Cher Essef (Youssef ?), je vous cite : « … la soumission au sens militaire, mais au sens individuel et surtout volontaire.», et je vous réponds : « La soumission, qu’elle soit militaire individuelle ou volontaire, est toujours une soumission ; une négation de l’intelligence, de la volonté et du choix de l’être humain, en quelque sorte. »

Bônois

Existe-il encore une Libye et qui sont les véritables responsables de ce gachis et de cette catastrophe. Kadafi que je n’aimais pas du tout comme personnage lunatique avait au moins le mérite de très bien tenir son pays qui non seulement était très bien surveillé, quadrillé mais aussi était un grand bassin de travail gigantesque pour les occidentaux et les africains.Aujourd’hui, malheureusement ce malheureux pays est complétement détruit et a été métamorphosé en un état de non droit ou des mafieux et des gens sans foi ni loi se permettent de tout faire..

La_Soupape

Qui ? Ben moi je sais ! Personne, voilà…

Réveillé

On peut toujours se focaliser sur l’Islam pour se leurrer le souci c’est les Africains, et c’est un souci international où qu’ils aillent, peu importe les conditions d’accueil.

L’islam se surajoute au problème d’origine, mais avec ou sans Islam l’Africain a toujours été un souci où qu’il aille.
Demandez donc aux Chinois ce qui se passe en Chine avec l’ultra-minorité Africaine, il se passe exactement la même chose que partout ailleurs, viols, vols, déprédations, dégradations, agressions, les nuisances habituelles.

Aucun autre continent au monde ne produit de « gens » d’une nature pareille où qu’ils aillent. C’est extrêmement bizarre, aucun autre continent au monde.