La traite négrière arabo-musulmane : un génocide par castration !

  • de la racialisation et de la pensée décoloniale en Europe,
  • du mouvement « woke » et de la « cancel culture » en Amérique.

Leur fusion transatlantique n’est pourtant rendue possible que par une insigne escroquerie mémorielle qui devrait soulever l’indignation des populations noires en Afrique et en Europe.

L’esclavagisme qui a été dans le passé le fait de tous les peuples a certes été notamment pratiqué par les nations européennes après la découverte de l’Amérique selon le triste système dit de « la traite négrière » consistant à acheter aux roitelets africains de la main-d’œuvre servile pour les colonies d’Amérique. C’est ce qui a été désigné par le terme de « traite occidentale ».

Cet abominable commerce, qui a duré près de trois siècles, a transplanté dans les Amériques une population d’environ 12 à 15 millions d’esclaves. Par les mariages, toujours autorisés et par la démographie qui en a résulté, cette population afro-américaine de l’Amérique du Nord à l’Amérique du Sud dépasse largement aujourd’hui le chiffre de cent millions.

Elle a sécrété ses traditions culturelles, ses formes de chant et de musique, (jazz, etc.), ses littératures, fait émerger des élites et même un président des États-Unis, exemple emblématique des rencontres d’un fréquent métissage.

En regard du phénomène de cette traite « occidentale » et des sociétés qui en ont résulté, il faut considérer la traite dite « orientale », c’est-à-dire les traites, pas seulement négrières, pratiquées par les esclavagistes arabo-musulmans dès la naissance de l’islam et quasiment jusqu’à nos jours, soit sur plus de douze siècles !

Car des millions d’hommes, de femmes, d’enfants européens ont été également enlevés et vendus sur tous les marchés islamiques. Et d’ailleurs on sait bien l’étymologie du mot « esclavage » : « ex-slaves », les populations slaves étant très recherchées par les caravaniers du Prophète…

Mais pour nous en tenir au seul esclavage islamique des Africains, portant sur un chiffre également estimé à quelque quinze millions de personnes, qu’en résulte-t-il aujourd’hui ? Un simple chiffre : un million environ, un million à peine de Noirs dans les populations arabo-islamiques. Soit beaucoup moins d’un pour cent de celle des Noirs afro-américains !

Et ce, sans aucune émergence de quelque jazz, de quelque musique originale, de quelque littérature nouvelle…

Alors pourquoi cette infime population ? Pourquoi cette éradication culturelle ? Cela tient en un mot : « castration » !

Les hommes en effet achetés aux esclavagistes africains étaient systématiquement castrés. Les maîtres arabo-musulmans ne voulaient que des eunuques. Et les eunuques n’ont pas de progéniture ! Voilà pourquoi  il n’y a guère de descendants des esclaves noirs  dans les nations arabes, turques ou iraniennes !

Et c’est ainsi que la castration systématique des esclaves noirs ne peut être qualifiée que de génocidaire !

Ce dont madame Houria Bouteldja, admiratrice inconditionnelle de l’Algérie des barbaresques, ne parle guère.

Ce dont ne parle pas non plus madame Assa Traoré, issue de la plus grande tribu de chasseurs et vendeurs d’esclaves du Sahel : les Soninké.

Voilà pourquoi madame Houria Bouteldja n’a pas accepté le débat que nous lui avons proposé sur Radio-Courtoisie. Car la vérité, c’est que son idéologie dite « décoloniale » est une escroquerie !

Voilà pourquoi l’Agrif dénonce le négationnisme raciste de la castration génocidaire des esclaves noirs dans l’islam. Il faut que cela soit enseigné dans les écoles !

Bernard Antony

image_pdf
0
0

23 Commentaires

  1. Ce commerce triangulaire s’appelait aussi l’Asiento ! Les Européens venaient d’abord sur les cotes Africaines pour échanger avec les potentats locaux des armes, des outils, des tissus, contre des esclaves Noirs en bonne santé, capturés dans les multiples guerres tribales et interethniques. Jamais les Européens ne sont allés eux-mêmes faire la Chasse-au-Nègre dans la savane. Puis les esclaves étaient transférés, avec le minimum de pertes, de l’autre coté de l’Atlantique, pour y être échangés contre du coton, de la canne-à-sucre, de l’or, … qui étaient ramenés en Europe et vendus avec gros benefs. Les esclaves aux Amériques étaient mariés entre eux, car un enfant d’esclave, c’était un nouvel esclave appartenant au … même maître ! C’est pourquoi il y a 45 millions de Noirs aux USA !

  2. Les jeunes mâles  » Slavons  » étaient affectés au corps des Janissaires,réputé pour son extrême férocité.Des Ottomans,retenons qu’un jeune garçon rapte,deculture, bien dresse, pouvait faire un guerrier redoutable au service de ses maîtres.Une idée à retenir en ce qui concerne les jeunes enfants des jihadistes qui nous reviennent.Nous devrions les incorporer des leur plus jeune age dans une troupe spécialement créée pour eux.

  3. Il faut souligner que la TTT arabo musulmane a duré XIV siècles & perdure jusqu’à nos jours, chez les Toubous & en lybie…. Bien souvent la castration était totale, se pratiquait au ras du pubis, pour les malheureux qui survivaient aux infections, les négriers arabes leur donnaient une olive de plomb pour boucher l’orifice. Lire: Tidiane N’Diaye, Bernard Lugan, O. Pétré-Grenouilleau +++ Bill Warner 14 siècles d’Islam (Bilan du génocide noir 270 millions de morts…!!!!!!!

  4. Tres bel ARTICLE SUR UNE VERITE QUE LES BOUGNOULES DEVRAIENT EN REFLECHIR C’ETAIENT LES PLUS VENDEURS D’ESCLAVES HOMMES FEMMES ET ENFANTS ET DES VIOLEURS DE TOUTE SORTE ET ILS INSULTENT LA FRANCE D’ESCLAVAGE LEURES FEMMES SONT TOUJOURS LEURES ESCLAVES SEXELLES ET AUTRES

  5. La traite musulmane n’a d’égale que la traite négriere par les moirs d’Afrique eux-même. Il faut le dire, le crier et se faire entendre ! Il faut le faire apprendre à l’école de la République et laïque.

  6. Et ça continue encore et encore …..Mais quand il n’y aura plus de pétrole à vendre?Ils devront trouver encore plus de mains d’oeuvre gratuite ces braves gens.Qui à ce moment là ira soutenir tous ces futures esclaves.Allah devra augmenter les quotas d’infidèles soumis
    Mais je les imagine bien se taper dessus entre eux le sable n’ayant jamais fait grossir et il faudra de l’eau ,beaucoup d’eau.Le PSG devra en souffrir un peu ,le manque de moyen se fera sentir,la direction verra se rapprocher la porte .Le Quatar au lieu de « soutenir » les courses de chevaux ,devra les emprunter pour se sauver vite fait.Et j’en passe.

  7. les arabes n’ont pas de mémoire , il ne savent pas qu’ils furent des envahisseurs féroces qui ont éliminé les populations des pays qu’ils conquirent par les armes, qu’ils vivaient de rapines, de razzias, de pirateries, qu’ils ont ravagé les cotes européennes de la mer méditerrannée, pratiqué le trafic d’esclaves européens et africains. Ils n’ont rien apporté à l’humanitée

  8. Merci de parler du négationnisme des musulmans pour les horreurs qu’ils ont commises envers les noirs. Mais les blancs, eux aussi, ont eu à pâtir de la castration et autres saloperies des adeptes de cette religion de mort. Voire par exemple la Corse et iles avoisinantes.

    • Ils les ont mangées, après les avoir faites grillées et fourrées dans une kesra (pain du Maghreb)

      • M’étonnerait pas. Il serait temps de faire une campagne anti-halal. En montrant l’absurdité de ce « régime diététique » qui bannit le porc mais autorise la consommation de pisse de Chameau. Un vrai concept démoniaque.

  9. chut sur la traite musulmane qui risque de traumatiser les djeunes des quartchiers
    chut sur les néo trafiquants qui font des utérus des européennes ce que prédisait Boumediene

  10. Bravo. Bel article qui rétabli la vérité et l’histoire. Ce n’est pas toujours aux mêmes de jouer les victimes.

  11. Qu’est ce qu ça peut vous faire ? Ça vous empêche de dormir ? Vos avez des intérêts dans l’affaire ?

    • Rien de ce qui est humain ne m’est étranger, alors ça m’intéresse !

    • Dans l’histoire des hommes, il y en a toujours eu qui se sont battus pour la collectivité avec passion, et ceux qui sont restés sans rien faire en profitant, à leur réveil, du travail des autres.
      On comprend ou vous vous situez !

    • Pouvez-vous préciser votre pensée ? Le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas clair !

Les commentaires sont fermés.